Archives par mot-clé : loi de repentance

Marine Le Pen: J’aimerais qu’on parle de l’antisémitisme islamiste : je pense notamment à cette femme de 70 ans défenestrée à Paris.

Excellente interview de Marine Le Pen. En matière d’antisémitisme les journalistes devraient rappeler s’ils étaient honnêtes les manifestations pro-palestiniennes aux slogans antisémites auxquelles participaient les verts et mélenchon.(1)

(1) Lire: Parti de gauche et antisémitisme: Mélenchon en pleine dérive?

Si vous n’avez pas le temps d’écouter l’intégralité de cette interview lisez au moins les Tweets qui suivent. C’est pour ça et on ne bosse pas bénévolement pour des prunes!:


Continuer la lecture de Marine Le Pen: J’aimerais qu’on parle de l’antisémitisme islamiste : je pense notamment à cette femme de 70 ans défenestrée à Paris.

Repentance : le Crif dénonce les « propos révisionnistes » de Marine Le Pen sur le Vel d’Hiv

Marine Le Pen a raison. La République avait été abolie. La France était occupée. Les fonctionnaires obéissaient à l’occupant qui était devenu le maître du pays.
La France était à Londres. C’est cette vision de l’Histoire qui a présidé jusqu’à Chirac. Et ce grand gland nous a jeté dans la tourmente de la repentance.

Lire la réponse de Marine le pen


Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) « dénonce« , dans un communiqué, les propos de Marine Le Pen, dimanche 9 avril. La candidate du Front national a jugé, dimanche lors de l’émission le Grand jury RTL-LCI-Le Figaro, que la France n’était « pas responsable » de la rafle du Vel d’Hiv en 1942 à Paris.

 

Par ces propos, Marine Le Pen s’inscrit dans la tradition vichyste et collaborationniste de son père.

« Le Crif dénonce des propos révisionnistes qui dévoilent le véritable visage du Front national« , explique le communiqué. Le Crif juge ces déclarations comme « une insulte à la France, qui s’est honorée en 1995 à reconnaître sa responsabilité dans la déportation des juifs de France et faire face à son histoire, sans mémoire sélective« .

Jacques Chirac avait reconnu, en juillet 1995, la responsabilité de la France au cours de la rafle du Vel d’Hiv où plus de 13 000 juifs avaient été arrêtés. Continuer la lecture de Repentance : le Crif dénonce les « propos révisionnistes » de Marine Le Pen sur le Vel d’Hiv

Repentance : L’UMP vote le vœu Front de Gauche en faveur de la reconnaissance des « massacres » de Sétif

L’UMP, une bande de lâches!. Les massacres de Sétif sont une réponse, disproportionnée, aux  massacres perpétrés par des algériens musulmans au crie d’ Allah Akbar contre des pieds noirs. Ce furent les prémisses de la révolution nationale musulmane algérienne et du djihad. voir nos vidéo et articles sur le sujet et en particulier: 
La vérité sur les massacres du 8 Mai 1945 à Sétif. (rediff vidéo)
Et aussi: Communiqué de Presse d’Historiens spécialistes de la guerre d’Algérie contre une motion du conseil de Paris à propos du 8 mai 1945 à Sétif


 

J’ai défendu un vœu en faveur de la reconnaissance des massacres, crimes d’Etat du 8 mai 1945 à Sétif, Guelma et Kherrata en Algérie.
Après amendement de l’exécutif, ce vœu a été adopté à l’unanimité. La bataille avec les associations et les historiens se poursuit pour que ce vœu se réalise.


Voici le texte adopté :
Conseil de Paris
Séance des 13, 14 et 15 avril 2015
Sur proposition de Danielle Simonnet,
Pour la reconnaissance des massacres du 8 mai 1945
Vœu adopté à l’unanimité du Conseil de Paris après amendement de l’exécutif.

Considérant que le 8 mai 1945, alors que le peuple français fêtait l’armistice, la paix retrouvée et la victoire sur le nazisme, commençaient en Algérie, à Sétif mais aussi à Guelma et Kherrata, des répressions sanglantes de manifestations nationalistes, indépendantistes et anti-colonialistes,

Considérant que ce 8 mai 1945, dans la rue principale de Sétif en Algérie, de nombreux Algériens s’étaient tout d’abord rassemblés pacifiquement pour fêter l’armistice mais aussi exiger la libération du dirigeant nationaliste Messali Hadj, et défendre « l’Algérie libre » pour laquelle ils avaient conçu un nouveau drapeau, symbole de leur lutte pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et pour l’indépendance,

Considérant que pendant plusieurs semaines, l’armée française et de nombreuses milices coloniales, composées de civils d’origine européenne, ont alors fait régner la terreur pour rétablir l’ordre colonial et défendre l’Algérie française,

Considérant que si le nombre des victimes algériennes, officiellement toutes françaises à Continuer la lecture de Repentance : L’UMP vote le vœu Front de Gauche en faveur de la reconnaissance des « massacres » de Sétif