Archives par mot-clé : LR

« La République française du Qatar » : Quand France Inter accuse à tord Nicolas Bay du FN….

Erreur ou manipulation? On est en droit de se poser la question quand on écoute l’émission de France Inter consacrée au livre de Bérengère Bonte. L’animateur, qui égraine les noms des personnalités du PS et de l’Ump concernées par des affaires avec le Qatar, laisse échapper le nom de Nicolas Bay en prétendant qu’il s’agit du député européen FN. Or c’est son homonyme du PS que Bérengère Bonte dénonce dans son livre. Curieusement l’auteur répond à la question sans même prendre la peine de relever son erreur.

Sur le fond les affaires que révèle ce livre sont bien plus grave pour notre démocratie comparées aux supposés emplois fictifs de Fillon et aux péccadilles administratives que l’on reproche à MLP. À quand un procès ?
voir: France-Qatar : le temps béni de la cash machine
Ecouter à partir de 2mn 38

Suite aux tweets de Nicolas Bay du FN, France inter a ajouté un erratum sur son site… mais aucun rectificatif n’a été fait à l’antenne

Ivan Rioufol envisage « l’union des droites pour éviter l’échec » (Le Figaro)

Ivan Rioufol

Les sondages s’affolent, comme un sismographe devant l’imminence d’un tremblement de terre. Celui que publie Le Figaro, ce lundi, donne 27% des intentions de vote au premier tour à Marine Le Pen, contre 25% à Emmanuel Macron et 20% à François Fillon. Ces chiffres bougeront encore, tant la présidentielle est imprévisible. Personnellement, je ne crois pas à la solidité du phénomène Macron, que je persiste à voir comme un produit de com’ archaïque et creux. Le soutien que le leader d’En Marche ! a d’ailleurs reçu, ce week-end, de Daniel Cohn-Bendit, 71 ans, – après ceux d’Alain Minc, Pierre Bergé, Jacques Attali, François Bayrou, etc. – confirme l’enracinement de son mouvement dans les vieilles idées post-soixante-huitardes, rejetées par une réaction de fond. Macron est le candidat présentable de ce monde ancien, celui du cheap et du faux, qui entend vendre chèrement sa peau. La propagande officielle qui le porte est celle des relativistes qui veulent poursuivre et accélérer l’effacement de la nation et de sa culture au profit d’un société ouverte et multiculturaliste. « Macron séduit non pas par le fond de ses convictions qui ne sont que la reproduction d’une histoire souvent aux abois mais par le mirage de fraîcheur qu’il suscite », analyse Arnaud Benedetti, spécialiste en communication (1). En fait, le gentil Macron se propose bel et bien de larguer la France millénaire au nom d’une modernité irréfléchie. Sa vision de la société post-nationale s’oppose à ceux qui estiment urgent, au contraire, de mettre un frein à ce suicide identitaire, perçu comme tel par de très nombreux électeurs affolés par la légèreté des « élites ».

Reste que l’affaiblissement de Fillon, s’il devait se confirmer, oblige les droites à examiner dès à présent l’hypothèse interdite de leur rapprochement. Continuer la lecture de Ivan Rioufol envisage « l’union des droites pour éviter l’échec » (Le Figaro)

Quand Baroin soutenait Bayrou pour les municipales de Pau.

Farnçois Baroin tape depuis de longues semaines sur François Bayrou. Une haine très opportuniste puisque Sarkozy lui a promis le poste de premier ministre.

Pourtant François Baroin n’a rien à envier en terme de molesse à Juppé ou à Bayrou. Issus du moule chiraquien il a toujours soutenu la droite centriste.

La preuve en 2013, après que Bayrou ait appelé à voter François Hollande contre sarkozy, Baroin a apporté son soutien au président du Modem opposé pour les municipales de Pau à un candidat UMP.


Source

Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Baroin soutiennent François Bayrou pour les municipales à Pau

A Pau, l’UMP a investi un candidat, Éric Saubatte. Pourtant, plusieurs ténors de l’UMP ont décidé d’officialiser leur soutien, pour les prochaines élections municipales, à… François Bayrou, cofondateur de l’Alternative, président du Modem et qui avait voté François Hollande à l’élection présidentielle.

Après le soutien déjà connu du maire de Bordeaux Alain Juppé – qui s’est montré publiquement avec François Bayrou -, c’est un autre ancien Premier ministre appuie la candidature du centriste, Jean-Pierre Raffarin.

Aussi le sénateur avait-il annoncé, avant l’officialisation de la candidature paloise du patron du Modem :

Si Bayrou est candidat, je le soutiendrai.

L’Opinion confirme également un autre soutien de poids (lien payant). Celui de l’ancien ministre de l’Economie de Nicolas Sarkozy, François Baroin. L’information avait filtré dans le Figaro Magazine via une légende photo. Le maire de Troyes le confirme à l’Opinion :

S’il me demande de venir, j’irai. (…) Je vois une grande vertu à l’organisation du centre : cela va pousser l’UMP à regarder vers lui. Il y a toujours un prix à payer à l’union.

Continuer la lecture de Quand Baroin soutenait Bayrou pour les municipales de Pau.

Gilbert Collard: Quand on parlait d’identité et de regroupement familial on se faisait insulter!

Le sarkozyste Thierry Solère, le « monsieur primaire » des Républicains visé par une plainte pour fraude fiscale

Alors que la primaire de la droite doit officiellement commencer dans quelques jours, le 21 septembre, voilà que l’homme chargé d’organiser le scrutin serait visé par une plainte pour fraude fiscale. C’est ce que révèle Mediapart, selon qui une plainte pour fraude fiscale a récemment été déposée par l’administration fiscale auprès du parquet de Nanterre et serait en ce moment à l’étude. Sans donner plus de précisions, la plainte de Bercy viserait des faits remontant à plusieurs années.

Le député LR des Hauts de Seine a travaillé jusqu’en 2012 comme lobbyiste d’Aliapur, une société de collecte et de recyclage de pneus. Puis après un passage au cabinet d’audit Deloitte, il a rejoint en octobre 2014 l’entreprise de traitement de déchets industriels, Chimirec cumulant désormais son mandat parlementaire avec un poste de « conseiller pour la stratégie France et international » rémunéré à hauteur de 12.000 euros par mois […]. Continuer la lecture de Le sarkozyste Thierry Solère, le « monsieur primaire » des Républicains visé par une plainte pour fraude fiscale

Les maires et députés Républicains des Hauts-de-Seine aident les mosquées.

Interview du 2 mars 2016 avec la fédération Front National des Hauts-de-Seine, faisant un remarquable travail d’opposition contre les terrains municipaux mis à disposition des musulmans à Courbevoie, Clichy, Suresnes, par des maires Les Républicains (LR). Le député-maire de Courbevoie est Jacques Kossowski qui met à disposition 680 m2 du foncier municipal pour une mosquée radicale proche des Frères Musulmans. Le maire de Suresnes est Christian Dupuy qui a acheté un terrain pour 977 000 euros, en le viabilisant et effectuant le gros oeuvre, pour ensuite le louer aux musulmans. Continuer la lecture de Les maires et députés Républicains des Hauts-de-Seine aident les mosquées.

PACA: Marion Maréchal Le Pen dénonce la création d’une assemblée régionale parallèle pour intégrer le PS battu.

Nous sommes dans un dictature soft. Que faudra-t il aux français pour qu’ils s’en rendent compte. Un vote PS ou LR c’est un vote contre la France démocratique et républicaine.

Soyons clair: si l’extrême droite existait en France, Estrosi et le Ps ne se permettraient pas de faire leurs petites magouilles.
Pourquoi ?. Parce qu’ils prendraient le risque de terminer au bout d’une lame.

Estrosi pète les plombs

La vérité sur Dominique Reynié

Une étiquette de droite mais des idées franchement à gauche !

La politique n’est pas une pratique hors-sol : c’est l’incarnation des idées par des hommes et des femmes. La personnalité des candidats est donc essentielle car elle détermine largement les décisions et la manière de diriger. Il est donc capital d’être bien informé sur le parcours de chaque tête de liste pour faire le bon choix.

Ce dossier vous présente le vrai visage de Dominique Reynié, chef de file UMP/Les Républicains-UDI-Modem, qui derrière une étiquette de « droite » défend les mêmes idées que le PS et ses alliés de gauche.

Reynié F5

logo 1 Un candidat parachuté, soutenu par Manuel Valls

Dominique Reynié, bien que né à Rodez, n’a quasiment aucun lien professionnel ou personnel avec notre territoire. Il est enseignant à Sciences Po’ Paris (qu’il a fréquenté auparavant en tant qu’étudiant) et chroniqueur pour de nombreux médias parisiens. Sa fondation, proche de l’UMP/les Républicains, est elle aussi domiciliée à Paris. Ses seules activités notables en dehors de la capitale se font, non pas dans notre région, mais… à la Commission européenne de Bruxelles !

N’ayant aucune attache sur la région, il a du signer un bail de complaisance en mars dernier pour sous-louer une chambre chez sa mère ! Sans l’intervention de Manuel Valls en personne, Dominique Reynié, incapable de justifier d’un ancrage réel sur la région, aurait été inéligible.

reynié saut photo

Peut-on donner les clés de notre région à une personne qui s’en est totalement désintéressé depuis plus de 30 ans ?

logo2 L’homme de l’immigration de masse

Comme la plupart des « élites », M. Reynié souhaite imposer à la France et à l’Europe entière un déferlement migratoire qu’il nomme lui-même le « grand repeuplement ». Dans son livre « Les Nouveaux populismes » il indique que nous devons avoir un solde migratoire d’au moins 1.6 million de personnes chaque année (p.360). Cette politique de « repeuplement », qui rappelle les propos récents de M. Valls, apparaît aussi dans ses interventions télévisées :

« Nous allons devoir accueillir beaucoup d’immigrés […] 80 millions au minimum, l’ONU dit 125 millions »


125 millions d’immigrés à accueillir par martin-dupont

« il y aura de plus en plus d’immigrés dans les années qui viennent […] il y aura un choc, une confrontation ».


Immigration – analyse de M. Reynier sur Canal+ par noop

Souhaitez-vous réellement le « grand repeuplement » de notre région par des flots de migrants ?

logo3Le soutien du lobby LGBT

En 2012-2013 des millions de Français ont défilé contre la loi instaurant le mariage et l’adoption par les couples homosexuels. Dominique Reynié n’en faisait pas partie, et pour cause : il est favorable au « mariage pour tous » et à toutes les revendications du lobby LGBT : adoption, procréation médicalement assistée (PMA), gestation pour autrui (GPA)… A rebours de l’électorat de droite, il est l’allié objectif de Christiane Taubira (source).

Voulez-vous vraiment que notre région devienne le fief des lobbies LGBT ?

logo4Un fervent adepte du communautarisme

Continuer la lecture de La vérité sur Dominique Reynié

La Fondapol de Dominique Reynié (LR) noue un partenariat avec un site islamiste !

Article du site Islamisation

Capture-d’écran-2015-11-11-à-22.37.09

Rappel: La fondation Fondapol de Dominique Reynié a touché plus d’1 millions d’euros de subventions publiques en 2014.

Rappel: Quand la fondation Fondapol du candidat Dominique Reynié diffuse des ouvrages de théologie islamique aux députés

La Fondation pour l’innovation politique est un réservoir d’idées créé en 2004 , Continuer la lecture de La Fondapol de Dominique Reynié (LR) noue un partenariat avec un site islamiste !

Oligarchie et Mafia UMPS: Validation politique de la candidature illégale de Dominique Reynié (LR) par Manuel Valls (PS)

Article de France3. Même eux trouvent cette validation suspecte….la mafia n’a pas de limite. Je serais au FN je surveillerais les dépouillements des votes lors des régionales. On peut être certains que de grosses fraudes électorales se préparent….


Mardi 10 novembre, le ministère de l’Intérieur a enregistré la candidature de Dominique Reynié. D’après nos informations, cette décision ne repose pas sur une analyse juridique. C’est une validation politique, prise au plus haut niveau de l’Etat. Celui de Matignon et de Manuel Valls.

Une note technique est en cours de rédaction, dans les services de la place Beauvau, depuis le lundi 9 novembre. Elle n’était pas terminée au moment de l’officialisation de la candidature de Dominique Reynié, le 10 novembre en fin d’après-midi.

valls-960-536

Fin du suspens. Depuis le 22 octobre et les révélations du site de France3 Midi-Pyrénées, le doute planait sur « l’inégibilité » du candidat Républicain. Officiellement le dossier est clos. Mais l’affaire est loin d’être terminée. Le mercredi 11 novembre, le lendemain de l’officialisation de la candidature de Dominique Reynié, le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde déclare, dans les colonnes d’un quotidien régional : «d’autres (NDLR : membres de l’UDI) voulaient le poursuivre devant les tribunaux en raison du caractère discutable de son éligibilité ».

Drôle d’ambiance. La préfecture est censée avoir « soldé » les doutes en se livrant à un examen rigoureux du dossier Reynié. Quelques heures après le verdict, la suspicion refait surface.

On peut toujours réduire les propos du président de l’UDI à de l’acharnement politico-médiatique. Mais un fait est troublant. Le ministère de l’Intérieur n’a pas pu appuyer sa décision sur une expertise juridique.

D’après nos informations, ce n’est pas le préfet qui a pris la décision. D’ailleurs, c’est une bonne chose pour lui. Un haut responsable de droite a eu la maladresse d’avoué : « Je connais bien Mailhos, il va arranger cela et nous trouver une solution ». Le fait que Paris ait pris la main va éviter un procès d’intention au préfet de Région.

L’affaire Reynié a pris une dimension nationale depuis la fin de la semaine dernière.

Un échange téléphonique entre Manuel Valls et un responsable régional de premier plan a eu lieu. Mais le dossier est véritablement «remonté » à Paris le lundi 9 novembre.

La procédure était prévisible. Et même normale.

Ce qui l’est beaucoup moins, c’est que la validation de la candidature Reynié ait été Continuer la lecture de Oligarchie et Mafia UMPS: Validation politique de la candidature illégale de Dominique Reynié (LR) par Manuel Valls (PS)

Totalitarisme Ripouxblicain: Le Guen (PS) ne veut «rien exclure» entre les deux tours.

Le PS et LR ont peur que le FN découvre les cadavres que ces ripoux cachent dans les placards de leurs collectivités…


 

Le PS ne doit « rien exclure » entre les deux tours des élections régionales pour empêcher une victoire du Front national, estime Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement. «Je pense que le Front national peut être en tête dans deux, trois, quatre régions», a déclaré M. Le Guen lors du Forum Radio J.

Le PS doit-il envisager jusqu’à la fusion des listes avec la droite dans une région où le FN dispose d’une chance sérieuse de victoire ? «Je crois qu’il ne faut rien exclure. Je n’exclus rien de tout ce qui peut être efficace pour lutter contre le Front national», a répondu le secrétaire d’État. La ministre de l’Écologie Ségolène Royal a, elle, estimé qu’il ne fallait «pas entrer dans cette logique» du positionnement pour le second tour.

Cependant, a poursuivi Jean-Marie Le Guen, «on ne peut pas continuer à avoir une droite qui, cyniquement, attend que la gauche vienne la sauver face au FN et de l’autre défend une politique sectaire et agressive vis-à-vis de la gauche». […]

source