Archives par mot-clé : Mahmoud al-Masri

Les invités fanatiques de l’UOIF enfin privés de visas

Depuis cinq ans le gouvernement Sarkozy octroie des visas pour que des prédicateurs islamistes voulant tuer pêle-mêle Juifs, apostats et homosexuels  puissent participer au rassemblement de l’UOIF (fédération musulmane proche des frères musulmans en charge de plusieurs mosquées en France). Et cette année encore ce sont deux « savants » particulièrement antisémites, le Cheikh Yussuf Al-Qaradawi et  l’égyptien salafiste Mahmoud al-Masri, qui ont reçu du cabinet de François Fillon et des services de Claude Guéant l’autorisation d’entrer en France.

Or il semblerait que le travail fournit par Joachim Véliocas de l’observatoire de l’Islamisation, et les pressions exercées par riposte Laïque, le FN, et des associations juives  aient porté leurs fruits. Le gouvernement vient en effet de faire machine arrière en privant de visa les deux fanatiques cités plus haut. Sage décision mais qui ne peut que nous laisser circonspect.

Car, comme le précise Joachim Véliocas :

 

il aura fallu sept morts, un « buzz » internet  mettant en ébullition toute la blogosphère juive, le communiqué de deux associations juives, un communiqué du FN et une dépêche AFP, pour que le cabinet de Claude Guéant daigne annuler les visas accordés par le très islamophile Quai d’Orsay d’Alain Juppé.

Le responsable de l’Observatoire de l’Islamisation  en profite au passage pour demander la démission du maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui il accuse d’ avoir acheté avec l’argent des contribuables un terrain pour les Frères Musulmans, dans le but d’y construire une mosquée.

Notons quand même qu’il est stupéfiant de constater que ce sont de simples blogueurs issus de la société civile qui parviennent à informer et alerter sur l’extrémisme des prêcheurs connus pour justifier le meurtre au nom d’Allah, alors que les média se taisent et des milliers de fonctionnaires de l’Intérieur  ferment les yeux. Cette affaire en dit long sur la duplicité du système médiaticopolitque.

Car même si nous nous félicitons de ce rétropédalage du gouvernement, nous ne sommes pas dupe. Nous savons que jusqu’au bout, le gouvernement Sarkozy aura péché par laxisme à l’égard de l’islamisme, et ce n’est pas un micro réveil électoraliste à un mois du premier tour qui fera illusion.

D’autant que les relations qu’entretient le pouvoir sarkozyste avec le Qatar dont on sait qu’il finance les mouvements islamistes, se renforcent de jour en jour…. et devrait inquiéter les français…

 

 

Ils veulent tuer les Juifs: le ministère de l’Intérieur leur accorde des visas pour le Rassemblement de l’UOIF du 6 avril 2012

Addendum, 25 mars:

Il semblerait que le travail fournit par Joachim Véliocas de l’observatoire de l’Islamisation, et les pressions exercées par riposte Laïque, le FN, et des associations juives aient porté leurs fruits. Le gouvernement vient en effet de faire machine arrière en privant de visa les deux fanatiques le Cheikh Yussuf Al-Qaradawi et l’égyptien salafiste Mahmoud al-Masri.(source)

Article du 21 mars

Avant même de connaitre l’identité du coupable, Jean-Luc Mélenchon, François Bayrou, Eva Joly, ou encore François Hollande, ont accusé « ceux qui tiennent des discours de haine » d’être co-responsables des drames de Toulouse et de Montauban. Leur objectif était de détourner le regard des électeurs des sujets qui fâchent et de diaboliser leurs concurrents politiques.

Or, le coupable est un islamiste. Et pas un affreux neo-nazi que l’on aurait pu, à l’aide d’une grande acrobatie dialectique, associer à Marine Le Pen. Un islamiste qui a sans doute goûter à la verve antisémite des prédicateurs qui participeront, le 6 avril prochain, au rassemblement de l’UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans en charge d’ un grand nombre de mosquées françaises.

En effet, Claude Guéant vient de délivrer des visas au Cheikh Yussuf Al-Qaradawi et à l’égyptien salafiste Mahmoud al-Masri, ce qui leur donne l’autorisation de fouler le sol français. Un choix qui paraissait inconcevable il y a un mois, mais qui après la tuerie que nous venons de connaitre, apparaît comme scandaleux et infecte. Car comme le souligne Joachim Véliocas, sur son excellent site l’Observatoire de l’Islamisation, « en délivrant des visas pour ces fous dangereux, le ministère de l’Intérieur laisse s’installer les conditions idéologiques pour de nouvelles tueries de Juifs en France. »

Qui sont ces islamistes, faiseurs de guerre, dont les média ne vous parle jamais ? Joachim Véliocas vous les présente :

Cheikh Yussuf Al-Qaradawi est le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l’UOIF). Ce cheikh, sûrement le plus influent du monde sunnite (son émission du jeudi sur Al-Jazeera rencontre une audience inégalée dans le monde musulman) est un extrémiste notoire. « Si l’islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du journal Le Monde) en août 2004 dans un article du Monde. Il préside aussi l’Union Mondiale des Savants Musulmans, qui regroupe les plus grands juristes sunnites. Il fut celui qui dirigea les prières du vendredi place Tahrir au Caire en février 2010 après le départ de Moubarak devant des dizaines de milliers de fidèles.

Dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » (éditions al-Qalam,2001) il recommande l’extermination physique des homosexuels (page 175), la possibilité de frapper les femmes (page 207). Sur Qatar TV,  le 25 février 2006, cet ami du Hamas déclara que « les opérations martyres sont autorisées » , « même s’il se trouve des civils parmi les victimes » précisa-t-il lors d’une session du Conseil européen de la Fatwa et de la recherche, réunie à Stockholm en juillet 2003. Pour ce qui est des occidentales violées, il tient à préciser leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées  décemment devraient être punies […]  pour qu’elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. » Quant aux victimes du tsunami asiatique, punition divine, elles méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations »pratiqués dans les zones touristiques, comme les boites de nuits et les plages où les femmes sont logiquement peu vêtues. Comme si ce n’était pas suffisant, le vieux cheik dans un média égyptien précisa sa pensée envers ceux qui abjurent l’islam :  « le châtiment administré au murtadd (apostat) (…) est la mort » (Al-Ahram Al-Arabi (Egypte), le 3 juillet 2004. Traduction : MEMRI.)

Concernant l’antisémitisime et Hitler, voici ce qu’a affirmé Qaradawi le 28 janvier 2009 sur AlJazeera TV:

« Tout au long de l’histoire, Allah a imposé aux [Juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu’il leur a fait – et bien qu’ils [les Juifs] aient exagéré les faits -, il a réussi à les remettre à leur place. C’était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans. (…) Pour conclure mon discours, je voudrais dire que la seule chose que j’espère est qu’à l’approche de la fin de mes jours, Allah me donne l’occasion d’aller sur la terre du djihad et de la résistance, même sur une chaise roulante. Je tirerai sur les ennemis d’Allah, les Juifs, et ils me lanceront une bombe dessus et ainsi, je finirai ma vie en martyr. Loué soi Allah, Roi de l’univers. Que la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous. »

 

Autre conférencier (parmi tant d’autres psychopathes invités), le prédicateur égyptien salafiste Mahmoud al-Masri : Continuer la lecture de Ils veulent tuer les Juifs: le ministère de l’Intérieur leur accorde des visas pour le Rassemblement de l’UOIF du 6 avril 2012