Archives par mot-clé : Mali

Les 200 djihadistes libérés pour délivrer Sophie “Mariam” Pétronin “vont reprendre les armes immédiatement”

“Ils vont reprendre les armes immédiatement”, affirme Peer de Jong, ancien aide de camp des présidents François Mitterrand et Jacques Chirac.

“Cela n’a pas de prix de libérer des personnes prises en otage, mais quoi qu’il en soit, le prix est très, très cher”, a réagi Peer de Jong, ancien aide de camp des présidents François Mitterrand et Jacques Chirac et coauteur de Sécurité et développement dans le Sahel, du concept à la réalité (Editions l’Harmattan), vendredi 9 octobre sur franceinfo après la libération de Sophie Pétronin. Selon lui, la libération d’une centaine de jihadistes la semaine dernière comme éventuelle monnaie d’échange “est une réelle catastrophe” pour le Mali. […]

France Info

L’ex-otage Sophie Pétronin, convertie à l’islam, veut retourner au Mali et refuse de qualifier ses ravisseurs de “djihadistes”. Plus de 200 djihadistes ont été relâchés pour la libérer

On pense aux soldats français qui devront faire face aux 200 djihadistes qu’on a libéré pour garder chez nous une convertie à l’islam par Al Quaïda…..


“Pour le Mali, je vais prier, implorer les bénédictions et la miséricorde d’Allah, parce que je suis musulmane. Vous dites Sophie, mais c’est Mariam que vous avez devant vous”, a déclaré Sophie Pétronin. Continuer la lecture de L’ex-otage Sophie Pétronin, convertie à l’islam, veut retourner au Mali et refuse de qualifier ses ravisseurs de “djihadistes”. Plus de 200 djihadistes ont été relâchés pour la libérer

Mali: attaque « terroriste » contre les soldats français de l’opération Barkhane.

Et pendant ce temps le pauvre réfugié Mamoudou Gassama est reçu en héros au Mali et en France.


Des soldats français de l’opération Barkhane ont été visés ce dimanche par une attaque « terroriste » dans la région de Gao, dans le centre-nord du Mali, ont indiqué des sources militaires occidentale et malienne.

« Des militaires francais de l’opération Barkhane sont tombés ce dimanche dans une embuscade tendue par des terroristes à la sortie qui mène vers la localité de Bourem », a déclaré la source militaire occidentale, confirmée par une source militaire malienne.

En marge du sommet de l’Union africaine

« Très vigilant, un blindé lui a barré la voie et le véhicule kamikaze s’est fait exploser », a déclaré Fatouma Wangara, ajoutant que des hélicoptères de la force Barkhane survolaient le ciel au-dessus de Gao.

« Le périmètre de l’attaque a été complètement bouclé par les militaires français », a indiqué un jeune habitant de Gao, ajoutant que des blessés ont été acheminés à l’hôpital de Gao.

Cette attaque survient alors que le sommet de l’Union africaine s’est ouvert dimanche à Nouakchott, deux jours après un attentat suicide perpétré vendredi au Mali contre le QG de la force conjointe du G5 Sahel lancée en 2017, qui a fait trois morts, dont deux militaires de cette force.