Archives par mot-clé : Malika Sorel

Malika Sorel: «La non-assimilation aboutira à la mise en minorité des idéaux français sur notre propre sol»

FIGAROVOX.- “La France s’est toujours constituée, agrégée, autour d’un multiculturalisme séculaire, le nier ce n’est pas comprendre notre histoire”, a déclaré Nicole Belloubet à l’Assemblée nationale. Que vous inspirent ces propos?

Malika SOREL.- Ce qui est énoncé ici, c’est le baratin servi aux foules depuis déjà un certain temps. En réalité, depuis que les élites politiques ne peuvent plus cacher l’ampleur du désastre dont elles sont à l’origine. Madame Belloubet étant nouvelle dans ce milieu, je ne la rends pas co-responsable bien sûr, mais ce qu’elle professe est faux.

Tout d’abord, son «toujours» interroge. À quelle période remonte-t-elle au juste? Comme l’a très bien mis en évidence l’historienne Marie-Claude Blanc-Chaléard, la France, à la fin de l’époque moderne, est un monde plein dont la population a augmenté sur place, et l’immigration naît avec l’arrivée de paysans italiens du Nord à partir des années1860-1870. Au regard de la longue histoire de la France, ce «toujours» de la ministre est donc plus que déplacé.

Ensuite sur le multiculturalisme: en dehors de cas précis hérités de l’histoire et circonscrits à des îles françaises lointaines et peu peuplées, le multiculturalisme n’a jamais été une politique française, et encore moins un objectif. C’est même tout le contraire, comme en atteste le Code civil selon lequel «nul ne peut être naturalisé s’il ne justifie de son assimilation à la communauté française». Et c’est sur ce point précis du respect du Code civil que les élites de commandement – monde politique et haute administration – ont, pour les uns fauté, et pour les autres trahi.

Pour bien comprendre la complexité de l’assimilation, qui demeure la condition nécessaire pour former un même peuple, il faut inlassablement rappeler que seul un Italien sur trois a fait souche en France, et que 42% des Polonais du flux 1920 1939 sont repartis, alors même qu’aucune amélioration économique substantielle ne pouvait justifier, à première vue, ce retour dans leurs pays. S’imaginer que des flux migratoires de cultures bien plus éloignées puissent faire mieux, cela sort des limites du bon sens. Continuer la lecture de Malika Sorel: «La non-assimilation aboutira à la mise en minorité des idéaux français sur notre propre sol»

Malika Sorel: Voir le président lâcher des ballons alors que nous sommes en guerre me stupéfie.

Jupiter et son ballon bleu contre l’islamisme….

Jean-Sébastien Ferjou: Sur les plaques, il y a juste le nom des victimes, mais on ne sait pas sous les balles de qui elles sont mortes.

Malika Sorel : « La ligne de Macron est claire, elle est mondialiste et multiculturelle »

FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN- Malika Sorel-Sutter compare les programmes des deux candidats en matière d’éducation, d’immigration et d’intégration. Selon elle, Fillon défend l’héritage culturel national tandis que Macron rêve d’une « France aux portes et fenêtres battantes ».

Le programme de Macron reste flou. A-t-il réellement une ligne définie sur ces questions?

Son programme n’est ni flou ni inconnu. Il a précisé à plusieurs reprises avec clarté la ligne qui était la sienne: mondialiste et multiculturelle. D’où son positionnement cohérent sur les flux migratoires et la culture française: une France aux portes et fenêtres battantes placée sous le règne de la culture buffet. Chacun dépose ses plats sur la table et n’y puise que ce qui lui sied.

(…)

Le Figaro

Malika Sorel-Sutter : « Je ne supporte plus la mise en accusation permanente de la France ! »

(…)Comme beaucoup de Français, je ne supporte plus la mise en accusation permanente de la France, rendue responsable et coupable de tous les maux. Tous les bienfaits dont elle a été – ou est encore – à l’origine sont soigneusement tus. Un réquisitoire soutenu par nombre de médias et des hordes d’idiots utiles. Réquisitoire des plus dangereux, puisqu’il entretient un climat hostile à l’égard de la France et des Français. (…)

Lorsque je me retrouve face à des Français de souche qui font preuve d’une injustice profonde envers la France, je suis parfois saisie d’un haut-le-cœur… (…)

Des chapitres entiers traitent, et de manière orientée, des pages d’Histoire qui s’écrivent actuellement sous nos yeux, telle celle des flux migratoires extra-européens. C’est du lavage de cerveau façon 1984, de George Orwell. Il faut assainir ce climat. L’enjeu est aussi la pacification des salles de classes, pour permettre aux enseignants d’exercer de nouveau pleinement leur mission. (…) Continuer la lecture de Malika Sorel-Sutter : « Je ne supporte plus la mise en accusation permanente de la France ! »

Malika Sorel : «Pourquoi la loi El Khomri est communautariste»

Dans ce projet de loi travail, chose étrange, un point fort préoccupant est passé sous silence. Nul – ou presque -, ne dénonce en effet la réaffirmation de ce qui n’est autre qu’une insécurité juridique, aussi bien pour les entreprises que pour les salariés. Dans son préambule, le projet de loi travail dit El Khomri pose comme principe essentiel le respect des commandements religieux.

La liberté de pratique est totale et c’est à l’entreprise qu’il revient de motiver toute limitation ou restriction en la matière. C’est ainsi que l’article 6 stipule que «la liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché

Comment les entreprises peuvent-elles accepter de se laisser ainsi passer la bride, alors même qu’elles sont aux premières loges pour constater et déplorer la montée en puissance, ces dernières années, des demandes liées à la pratique religieuse?

Continuer la lecture de Malika Sorel : «Pourquoi la loi El Khomri est communautariste»

Malika Sorel : «Non, M. le Président, la polémique sur la Marseillaise n’est pas ridicule»

Selon Malika Sorel, la polémique sur la Marseillaise, loin d’être anodine, vient une nouvelle fois éclairer «le gouffre qui se creuse jour après jour entre les élites politiques et le peuple français».

360132malikasorel5La polémique suscitée par une ministre de la République qui a refusé de chanter l’hymne national lors d’une cérémonie officielle est fondée, plus que fondée, d’autant que la réaction de ladite ministre est venue enfoncer le clou. Au vu des mécontentements que son comportement a déclenché, elle aurait pu choisir de calmer le jeu avec des mots apaisants. Mais non, elle a préféré en remettre une couche et outrager la nation et sa République en évoquant un «karaoké d’estrade». Pour comprendre la portée de l’outrage, il suffit d’imaginer un instant l’émoi et le tollé qu’une telle attitude aurait déclenché aux Etats-Unis d’Amérique si Madame Taubira n’avait pas été ministre ici, mais là-bas et qu’elle avait tenu ces mêmes propos à l’égard de l’hymne américain. […]

En France, le peuple, en sa qualité de dépositaire de l’identité française, se trouve contraint d’avaler des couleuvres en guise de repas quotidien, et cela ne date pas d’hier. Rappelons-nous les propos tenus par l’un des ministres du gouvernement de François Fillon qui suggérait que la France n’avait en quelque sorte jamais existé, puisque selon sa perception basée sur on ne sait quelle histoire :

«la France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion (…)» Éric Besson n’a pas été démissionné alors que, là aussi, si le respect de la France et de son peuple avaient constitué des pré-requis de gouvernement, il l’aurait été. […]

Quant à moi, la Marseillaise m’a toujours remué les tripes. Dans mon cœur, la France est Continuer la lecture de Malika Sorel : «Non, M. le Président, la polémique sur la Marseillaise n’est pas ridicule»

Malika Sorel : «Le pouvoir bascule dans la préférence étrangère»

Malika Sorel-Sutter, spécialiste des questions d’intégration, décrypte la nouvelle feuille de route du gouvernement avec 44 propositions pour lutter contre les discriminations.

    C’est du racisme anti-Français.
C’est du racisme anti-Français dixit Malika Sorel

«Des Français de souche européenne seront mis de côté uniquement parce qu’ils ne sont pas de la bonne ascendance biologique. C’est du racisme anti-Français.»
C’est du racisme anti-Français.

Les 5 rapports sur l’intégration remis au Premier ministre en décembre 2013 avaient suscité un tollé. Itélé a révélé ce mercredi soir la nouvelle feuille de route du gouvernement avec 44 propositions pour lutter contre les discriminations. S’agit-il d’un projet réellement nouveau ou d’un retour aux rapports qui ont fait scandale en décembre 2013 ?

Malika Sorel-Sutter: L’habillage est différent, mais la philosophie est la même. Elle consiste à attribuer la responsabilité de l’échec de l’intégration aux Français qui entraveraient la réussite des immigrés et de leurs descendants et c’est à ce titre qu’il convient de lutter contre les discriminations. La feuille de route s’ouvre en rappelant qu’elle vient après le rapport Tuot et les cinq rapports remis au Premier ministre et qu’elle s’inscrit, en quelque sorte, dans la continuité. C’est une manière de rappeler sa filiation. C’est bien la preuve que, contrairement aux dénégations qui avaient été formulées en décembre par le pouvoir politique, la publication des cinq rapports sur le site de Matignon correspondait bien à une intention politique de fond…

De même, la feuille de route mentionne l’«accompagnement individualisé des primo-arrivants par des référents de l’OFII, dans une dynamique d’accès le plus rapide au droit commun (éducation, emploi, logement, droits sociaux…)». Comme chacun sait et comme en atteste le niveau de sa dette, la France est immensément riche!

La feuille de route prévoit notamment des mesures de «testing». De quoi s’agit-il exactement? Existe-t-il un risque de dérive vers un système de surveillance généralisée?

Clairement, il y a bien une volonté de surveillance généralisée au travers de plusieurs mesures dont la mesure 17, qui consiste à effectuer du «testing» auprès des milieux médicaux pour traquer les éventuels refus de soins. De même pour la mesure 26, qui stipule que l’État doit s’assurer que la fonction publique incarne bien «la diversité de la société française dans toutes ses composantes et à tous les niveaux de responsabilité.»

«Des Français de souche européenne seront mis de côté uniquement parce qu’ils ne sont pas de la bonne ascendance biologique. C’est du racisme anti-Français.»

Au sein de l’administration, l’une des pistes développées dans la feuille de route consisterait à «ouvrir et élargir les concours à des populations pour lesquelles la fonction publique reste trop souvent méconnue». Peut-on parler de discrimination positive?

Oui, le pouvoir bascule vers la préférence étrangère. Cela se lit très bien au travers de plusieurs mesure comme, entre autres, la mesure 29: «Cette démarche conduira le gouvernement à promouvoir l’obtention du Label Diversité par l’ensemble des administrations publiques (…). A retenir en particulier: la mise en place de classes préparatoires intégrées, la formation des membres de jury de concours sur les stéréotypes, le développement des recrutements hors concours (…)» De nombreuses mesures sont destinées à donner la préférence aux personnes d’origine extra-européenne..

C’est du racisme anti-Français.

Suite sur le Figaro

Rapport intégration : Malika Sorel dénonce une police de la pensée au sein du gouvernement. (vidéo)

Comme nous le disons depuis de longues années, la gauche n’est plus républicaine. Aujourd’hui l’ »extrême droite » qui menace les principes fondamentaux de la république française ne se trouve pas au FN, mais dans les groupes d’influences proches de l’UMP , du PS, des verts, ou du FDG. L’idéologie totalitaire de la Gauche consiste à vouloir changer les hommes. Et elle est prête pour cela à créer les conditions de la destruction identitaire d’un peuple à grand de « rééducation ». C’est cette logique du « nouvel homme » qui a ouvert les portes du Goulag.

Nous avons plusieurs fois eu l’occasion de nous entretenir avec Malika Sorel. À chaque fois, elle nous a confié : « Parce que je m’appelle Malika, je peux dire des choses que les français ne peuvent plus se permettre de dire sans se faire insulter et intimider. C’est pour les français qui ne peuvent se défendre contre l’immigration et le multiculturalisme qu’on leur impose que je me bat. »

On ne lui sera jamais assez reconnaissant…..

« C’est effrayant ce qui est dans ces rapports. […] Les questions scolaires ne sont abordées que sous un seul angle : il convient de réécrire l’Histoire de France dont les héros sont trop blancs et trop hétérosexuels.

C’est comme si vous alliez en Algérie et que vous demandiez aux Algériens de supprimer de leur Histoire les héros arabo-musulmans. » – Malika Sorel

 

Malika Sorel dénonce le projet de communautarisation de la France par Hollande (vidéo)

Aujourd’hui est à l’étude, c’est à dire sur le bureau du premier ministre, un rapport et des recommandations qui font froid dans le dos, c’est à dire qui nous amènent vers une société multiculturelle avec un octroi d’une place identique aux différentes langues en France, donc c’est la remise en cause de la langue, c’est la communautarisation de la société Française.