Archives par mot-clé : manipulation

Comment François Hollande est intervenu dans les affaires judiciaires (Rediff)

Première publication: le 26/10/2015

C’est une enquête inédite sur l’affrontement que se livrent François Hollande etNicolas Sarkozy qui sera diffusée ce soir sur Canal+ dans l’émission Spécial Investigation. Une plongée dans les coulisses les moins reluisantes de l’Élysée, devenu le théâtre d’une guerre de l’ombre entre les futurs rivaux de la présidentielle de 2017. « Car depuis 2012, ils n’ont jamais cessé de penser à la revanche », rappelle le documentaire.

Au coeur de ce combat, les affaires judiciaires qui menacent Nicolas Sarkozy. Bien sûr, François Hollande, en campagne, jurait que « nul ne devait intervenir dans les affaires de justice, encore moins au sommet de l’État ». Mais ça, c’était avant que l’affaire Cahuzac n’éclabousse la gauche au pouvoir… L’enquête des deux journalistes montre comment, pris de panique, l’entourage du président a tenté d’allumer un contre-feu en facilitant le travail des juges qui enquêtent sur l’affaire Tapie. Le témoignage du chef de la cybersécurité de l’Élysée, remercié en mai 2013, se révèle accablant pour l’équipe Hollande. Face caméra, Bernard Muenkel raconte comment le colonel Bio-Farina, chargé de la sécurité du Château, lui a demandé de fouiller dans les archives informatiques du cabinet Sarkozy, en toute illégalité. Le militaire veut des informations sur des personnes bien précises. Il lui fournit une liste, sur laquelle les noms de Bernard Tapie, Christine Lagarde, Claude Guéant et une dizaine d’autres sont surlignés… L’informaticien raconte comment, face à son refus, le militaire a lui-même pris – illégalement toujours – l’initiative de fouiller le « fichier des loges », qui recense toutes les entrées et sorties du Château. C’est ainsi que le gendarme a découvert que Bernard Tapie avait rendu visite à Nicolas Sarkozy à 12 reprises. Une information qui a relancé les investigations de la justice, et qui a opportunément « fuité » dans la presse…

L’Élysée, nid d’espions

Continuer la lecture de Comment François Hollande est intervenu dans les affaires judiciaires (Rediff)

Quand Anne Hidalgo pose avec Mickey… et recadre la photo

Quand on vous dit que les socialistes sont des censeurs et des manipulateurs dans l’âme…

La maire de Paris a provoqué une vague d’indignation sur Twitter après avoir retiré d’une photo Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France.

Anne Hidalgo a le sens du montage. C’est le constat des internautes qui ont réagi ce samedi à une photo postée sur Twitter par la maire de Paris. Pour tourner en dérision une déclaration de Donald Trump qui affirmait vendredi que son « ami Jim » avait peur de se rendre dans la Ville lumière, Anne Hidalgo a posté une photo aux côtés de Minnie, Mickey et de Catherine Powell, présidente du groupe Euro Disney, à l’occasion des 25 ans du parc d’attractions parisien.

« À Donald et son ami Jim, depuis la tour Eiffel », a-t-elle écrit. Seulement, une cinquième personne figure sur cette image recadrée : Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France. […]

Le Point

En meeting, Marine Le Pen s’attaque aux médias, « les petits fayots du système »

Les médias ne sont pas un contre-pouvoir démocratique mais un pouvoir contre démocratique. Il n’y a pas de diversité d’opinions au sein des différents canaux médiatiques mais une démultiplication de la pensée unique.

MLP : « Le véritable contre-pouvoir ce n’est plus la presse. C’est Internet, les réseaux sociaux, c’est vous »

Voir: Médias français : qui possède quoi

I-MEDIA: CLINTON TRUMP LES MÉDIAS VOUS TROMPENT

01:34 Election présidentielle américaine : Clinton, Trump, les médias vous trompent !

Clinton, Trump le débat télévisé pour la présidentielle américaine. Pour les médias américains et français, aucune hésitation : Clinton « a détruit Donald Trump ». Une affirmation à chaud qui se révèle être fausse. Les nombreux votes internet semblent prouver que pour les citoyens américains, Trump n’a pas été battu pendant le débat.
Décryptage dans I-Média

12:21 Le Zapping d’I-Média
Canal plus dans sa tour d’ivoire : La Nouvelle Edition se penche sur les « mini Calais en France ». Sur le terrain, les Français ne s’en laissent pas compter et contestent avec de solides arguments les autorités préfectorales venues leur imposer la politique gouvernementale.
A Valffleury, dans le département de la Loire, 55 hommes imposés par la préfecture auraient abandonné leur famille. Pour Jean Yves Le Gallou, ces « migrants » ne sont donc pas des « réfugiés » mais des clandestins voire des envahisseurs.
Le Journal La Croix envoie une revue à ses 74 000 abonnés. Pour Jean Yves Le Gallou, cet envoi est un tract anti Front-National et représente une fraude à l’élection présidentielle.

23:14 Le gouvernement veut avorter la liberté de penser.

Continuer la lecture de I-MEDIA: CLINTON TRUMP LES MÉDIAS VOUS TROMPENT

VILLENEUVE-LOUBET : L’HISTOIRE DE L’AUSTRALIENNE EN BURKINI CHASSÉE D’UNE PLAGE ÉTAIT BIDONNÉE

Bravo à LCI de reconnaitre s’être fait gruger. Pour les autres ils fait comme si tout était vrai, et vous ont une nouvelle fois manipulé.
Comme souvent ce sont les sites de la réinformation qui ont révélé la supercherie.


C’est l’histoire d’une Australienne, qui portait un burkini sur une plage de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), et qui affirmait avoir été chassée par d’autres plagistes. En fait, la scène a été montée de toute pièce par une télévision australienne. Plusieurs médias français, dont LCI, sont tombés dans le piège.

Elle voulait montrer sa solidarité avec les musulmanes françaises. Une Australienne, qui portait un burkini sur une plage de Villeneuve-Loubet – dont le Conseil d’Etat a récemment suspendu l’arrêté contre le port de ce vêtement – affirme avoir été contrainte de déguerpir. Des faits que la mairie conteste, invoquant l’attitude provocatrice de la jeune femme.


En fait, ce simulacre servait juste aux interêts de la chaîne de télévision australienne Channel Seven pour son émission Sunday Night. A l’arrivée, un « soi-disant » reportage, intitulé « Une menace voilée ».

Dans cette vidéo, Zeynab Alshelh, étudiante en médecine de 23 ans, raconte que son voyage récent en Europe Continuer la lecture de VILLENEUVE-LOUBET : L’HISTOIRE DE L’AUSTRALIENNE EN BURKINI CHASSÉE D’UNE PLAGE ÉTAIT BIDONNÉE

Le reportage de propagande pro-niqab de France Info TV était il prémédité? ( Pire dérives du journalsime)

Le 20 Septembre
(…) 3 minutes d’échange et de compréhension mutuelle. Trop beau pour être vrai ? C’est ce que pensent certains, qui dénoncent une vidéo mise en scène. C’est notamment le cas de Françoise Laborde, membre du Haut conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes, qui s’est longuement épanchée sur Facebook :

« Ce reportage […] résume les pires dérives du journalisme : l’info spectacle, la manipulation de la vérité, la fabrication de toutes pièces d’une histoire qui n’existerait pas sans le journaliste. Ce genre de reportage emprunte aux codes de la télé-réalité pour la fabriquer artificiellement« , écrit-elle.

« Qu’a à voir le journalisme avec ça ? Qu’est-ce que c’est que cette nouvelle façon de fabriquer l’information ? […] Les journalistes ont-ils oublié toute mesure et tout esprit critique ? Qu’est-ce que c’est que ces journalistes qui se prennent au mieux pour des animateurs sociaux-culturels au pire pour des militants de la burqa ?« , ajoute-t-elle.

Visiblement remontée, elle parle encore sur Twitter de « journalisme de connivence et de sensationnalisme » et dit à la JRI (journaliste reporter d’images) du reportage : « Vous devez aiguiser votre sens critique pas votre angélisme.«

Françoise Laborde n’est pas la seule à avoir vu rouge. Outre plusieurs internautes, Continuer la lecture de Le reportage de propagande pro-niqab de France Info TV était il prémédité? ( Pire dérives du journalsime)

Manipulations et subventions : Quand Jean-Michel Baylet règle ses comptes avec « Jazz In Marciac ».

La presse nationale salue la 39eme édition de « Jazz In Marciac ». Le Monde, Le Parisien,L’Express, Challenges évoquent une programmation exceptionnelle et un vrai succès. En revanche le quotidien de Jean-Michel Baylet fait dans le « couac » et parle d’une première semaine creuse. `Le décalage est troublant.

Problème de goûts musicaux ? Pas du tout. Ce n’est pas une affaire d’oreille mais debusiness et de protocole. Le mauvais traitement de la Dépêche du Midi est lié à une fibre culturelle particulière. Une fibre culturelle version familiale : le sens du clan et un « crime de lèse majesté » envers l’héritier Baylet mais aussi la fin d’un partenariat commercial entre l’entreprise Baylet et « Jazz In Marciac ».

Festival Jazz In Marcia. Photo MaxPPP

Festival Jazz In Marcia. Photo MaxPPP

« Le plus beau festival de jazz du monde ». « Jazz In Marciac : Ahmad Jamal, un monument du jazz enflamme le public». Le journal Le Monde, le quotidien Le Parisien, l’hebdomadaire L’Express, le journal Lacroix et le titre économique Challenges ne tarissent pas d’éloges sur le festival gersois. Belle affiche et affluence. Problème, la Dépêche du Midi décrit un tout autre tableau. Dans un article publié dans l’édition « Grand Sud » du 6 août, le quotidien de la famille Baylet pointe une mauvaise ambiance et une grogne des commerçants. Entre la réalité des faits et la présentation faite par le quotidien de Jean-Michel Baylet, il existe un gouffre.

La patronne de la Maison de la Presse de Marciac, Véronique Berné, relativise la mauvaise humeur des commerçants : « ce sont quelques commerçants et très peu. Je peux montrer mes tickets de caisse. Il y a une très bonne fréquentation journalière ». Un restaurateur est sur la même ligne : « Je n’ai rien à dire. Je suis très content. On travaille bien. J’ai le nez dans le guidon et on bosse. Je n’ai pas entendu parlé d’un mécontentement ».

Selon nos informations, il y a bien des grincements de dents du côté de certains commerçants. Mais il est surtout lié au tarif de location des emplacements et, s’agissant de la grogne mise en avant par la Dépêche du Midi, elle est circonscrite à quelques personnes. L’autre clou planté dans la chaussure de « Jazz In Marciac », à savoir la fréquentation et la qualité de l’affiche, est également « tordu ».

Plusieurs journalistes couvrant le Festival démentent catégoriquement le « flop » décrit par le quotidien de Jean-Michel Baylet. Erwan Benezet suit pour Le Parisien, les concerts. Ce n’est pas sa première édition de « Jazz In Marciac ». Il déclare : « La salle est remplie tous les soirs. C’est le même succès qu’en 2015 et même plus haut ». L’envoyé spécial du magazine Challenges, Thierry Fabre dresse le même bilan de la première semaine du Festival : « Autant l’an dernier on aurait pu espérer de meilleures fréquentations pour certaines soirées autant cette année le chapiteau est quasiment plein tous les soirs. Il faut dire que c’est vraiment une belle affiche. D’un point de vue artistique, c’est meilleur que l’an dernier ».

Visiblement, les journalistes de la presse nationale n’assistent pas au même festival que leur confrère de la Dépêche du Midi. En fait, c’est normal car les envoyés spéciaux du Parisien et de Challenges n’ont pas comme patron le fils de Jean-Michel Baylet.

Le ministre n’a pas du tout apprécié l’affront subi par son successeur de fils lors de la précédente saison de « Jazz In Marciac ». Le 25 juillet 2015, Manuel Valls assiste au festival gersois. Jean-Nicolas Baylet est présent mais « relégué » en dehors des premières places. Colère volcanique de Jean-Michel Baylet.

Continuer la lecture de Manipulations et subventions : Quand Jean-Michel Baylet règle ses comptes avec « Jazz In Marciac ».