Archives par mot-clé : Manuel valls

Valls dénonce le texte de la députée LFI Obono où elle raconte ne pas avoir pleuré Charlie Hebdo mais pour la censure de Dieudonné

La guerre est bel et bien déclarée entre La France insoumise et Manuel Valls. Et cela ne semble pas près de s’arrêter. Invité d’Europe 1 ce jeudi 12 octobre, l’ancien Premier ministre a remis une pièce dans la machine en dénonçant les écrits de la députée de Paris Danièle Obono.

L’ancien maire d’Evry considère qu’une partie des responsables LFI font preuve de complaisance à l’égard de l’islamisme. « Je pense que c’est théorisé aujourd’hui au sein de La France insoumise« , estime Manuel Valls. La preuve, donc, s’appelle Danièle Obono. Il dit :

Quand, notamment sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme, votre oratrice principale pour expliquer la position de La France insoumise c’est madame Obono, dont on connaît aujourd’hui les prises de position, les textes, le texte qu’elle a écrit après les attentats de janvier 2015, après la grande manifestation du 11 janvier, quand elle dit qu’elle a plutôt pleuré pour Dieudonné et par pour les victimes de Charlie, il y a là une vraie… [il est coupé].

Patrick Cohen fait alors remarquer à Manuel Valls que Danièle Obono ne s’est pas émue de Dieudonné en lui-même mais de la censure qui l’a frappé, à la fin de l’année 2013. « La censure à l’égard de quelqu’un qui a été condamné pour des propos racistes et antisémites. Ce n’est pas la censure d’un spectacle, c’est la censure de mots antisémites. Et ce combat, je l’ai mené », a précisé Manuel Valls, qui, à l’époque des faits, était donc ministre de l’Intérieur. Il était alors monté en première ligne pour faire interdire les spectacles de Dieudonné.

Le 11 janvier 205, sur son blog, Danièle Obono écrivait ceci :

Je n’ai pas pleuré Charlie. […] J’ai pleuré toutes les fois où des camarades ont défendu, mordicus, les caricatures racistes de Charlie Hebdo ou les propos de Caroline Fourest au nom de la ‘liberté d’expression’ (des Blanc-he-s/dominant-e-s) ou de la laïcité ‘à la Française’Mais se sont opportunément tu-e-s quand l’Etat s’est attaqué à Dieudonné, voire ont appelé et soutenu sa censure…

11 jours plus tard, le 22 janvier, elle donnait une interview au site « socialiste révolutionnaire » Counterfire et dans laquelle elle dénonçait l’attitude de la gauche. « Dans des nombreux cas, elle a participé aux attaques [contre les musulmans]  ajoutant l’insulte aux Continuer la lecture de Valls dénonce le texte de la députée LFI Obono où elle raconte ne pas avoir pleuré Charlie Hebdo mais pour la censure de Dieudonné

Quand Jean-Luc Mélenchon accuse Manuel Valls d’avoir « une proximité avec les thèses de l’extrême-droite » (Maj)

C’est marrant mais Mélenchon n’a absolument pas dénoncer les propos inquiétants de ses amis islamogauchistes… et aucun journaliste ne lui a demandé de le faire.


Le chef de file des députés « insoumis », Jean-Luc Mélenchon, a démissionné vendredi 6 octobre de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie, désormais présidée par Manuel Valls. Il dénonce le choix à sa tête d’« un personnage extrêmement clivant » qui aurait une « proximité avec les thèses ethnicistes de l’extrême droite ».

M. Mélenchon a écrit au président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, rappelant notamment les propos de M. Valls sur les « white » et « blancos », saisis par une caméra en 2009. Il dénonce également la « proximité » de l’ancien premier ministre « avec les dirigeants de l’extrême droite israélienne ».

Député apparenté La République en marche, l’ex-chef du Continuer la lecture de Quand Jean-Luc Mélenchon accuse Manuel Valls d’avoir « une proximité avec les thèses de l’extrême-droite » (Maj)

Islamogauchisme: Un ancien adjoint de Valls l’accuse d’avoir favorisé l’islam à Évry

(…) Alors que l’ancien Premier ministre s’est plaint dans les colonnes du Figaro d’avoir été caricaturé comme l’ennemi des musulmans pour ses postures radicales contre l’islamisme, son ancien adjoint à la mairie d’Évry de 2001 à 2012, Philippe Pascot, réagit à ces propos au micro de Sud Radio.

« Je trouve déjà très amusant que M. Valls s’exprime dans le Figaro, car ce n’est pas son habitude. Par ailleurs, connaissant le loustic, ça sent un petit peu la récupération politique. Comme il n’est passé que de 139 voix aux dernières élections, j’ai l’impression qu’il essaye de récupérer des voix à droite au cas où son élection serait invalidée« , lance-t-il d’emblée.

« Il y a le discours du député, et les actes de l’ex-maire »

« Il faut bien savoir que ce sont les maires qui décident de beaucoup de choses et qui favorisent le radicalisme en ne faisant pas ce qu’il faut faire pour que la République existe partout sur le territoire. Il y a donc le discours du député qui veut être réélu, et il y a le discours et les actes du maire (ou de l’ex-maire) qui ménage la chèvre et le chou sur sa commune. (…) Prenez l’exemple de la plus grande mosquée d’Europe, qui est à Évry. Il y a tous les vendredis de 500 à 600 voitures qui se garent n’importe comment, et bizarrement il n’y a aucune contredanse. Ça, ça renforce le radicalisme« , déplore-t-il ensuite.

Citant également « les commerces qui ferment à 15h le vendredi pour cause de religion« , Philippe Pascot déplore un décalage entre les Continuer la lecture de Islamogauchisme: Un ancien adjoint de Valls l’accuse d’avoir favorisé l’islam à Évry

Manuel Valls accuse la « France Insoumise » de Mélenchon de « complaisance » avec l’islam politique

Que ce soit dans ville en tant que maire ou à Matignon en tant que premier ministre, Manuel Valls n’a jamais hésité à caresser les musulmans dans le sens de leurs poils de babe. cependant il a toujours été lucide sur l’islamogauchisme intrinsèque de toute une grande partie de l’extrême gauche, qui, ces dernières années, a rejoint Mélenchon.

Manuel Valls évoque les liens de la France Insoumise avec les Indigènes de la République. Il est applaudit pas le FN

Ancien ministre de l’intérieur et vainqueur face à une candidate de la France insoumise proche des Indigènes de la République, manuel Valls sait de quoi il parle.

Corbière répond à Valls et l’accuse de parler comme le FN. Il fait sa pleureuse, se victimise et n’apporte aucun argument.

Valls était accusé d’islamophobie par Amrani (FI proche des indigènes), elle-même accusée de communautarisme

On voit ici l’alliance entre la France insoumise de Mélenchon, les indigènes de la République dont Farida Amrida est proche et la bande antisémite de Soral et Dieudonné.


Pour la secrétaire d’État Marlène Schiappa, interdire le voile islamique à l’école est contraire à la laïcité

« Non, cher Manuel Valls, les quartiers populaires ne sont pas antisémites »

Tribune de Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’Égalité femmes-homme.

« L’article 1er de la loi de 1905 prévoit que la République « ne reconnaît ne salarie ne subventionne aucun culte ». Ni plus ni moins. Interdire le voile c’est reconnaître le voile comme signe religieux, donc reconnaître une religion, interdire le voile à l’école est donc contraire à la loi de 1905. Interdire aux femmes voilées d’accompagner les sorties scolaires de leurs enfants relève ni plus ni moins de l’islamophobie. L’obligation de neutralité religieuse s’applique d’après la loi de 1905 aux fonctionnaires, représentants de l’Etat, pas aux parents d’élèves qui ne représentent qu’eux-mêmes. »

(…)

« Oui, comme tant d’autres, je me sens visée par vos propos quand vous parlez de l’antisémitisme des quartiers populaires. Continuer la lecture de Pour la secrétaire d’État Marlène Schiappa, interdire le voile islamique à l’école est contraire à la laïcité

Dieudonné candidat en Essonne face à Valls

Selon Le Parisien, Dieudonné se présenterait aux élections législatives dans l’Essonne. Deux témoins auraient croisé l’humoriste controversé et son équipe à la préfecture, dans les étages où se trouvent les bureaux chargés d’enregistrer les élections. Il pourrait faire équipe avec Nolan Lapie, le jeune homme proche des milieux de l’extrême droite qui avait giflé Manuel Valls à Lamballe, en janvier dernier.

Si on ignore encore dans quelle circonscription il se présente, et s’il est titulaire ou suppléant, le principal intéressé a donné quelques Continuer la lecture de Dieudonné candidat en Essonne face à Valls

Législatives : En Marche! n’investit pas Valls mais ne présente pas de candidat contre lui

Le mouvement d’Emmanuel Macron a décidé de ne pas investir l’ancien Premier ministre. Mais aucun candidat ne sera présenté contre lui.

En Marche! n’investira pas Manuel Valls aux élections législatives. Aucun candidat ne sera en revanche présenté contre lui, a annoncé Richard Ferrand, le secrétaire général du mouvement.

(…) Europe 1

«Je serai candidat de la majorité présidentielle» pour les législatives, annonce Valls

Alors tu la sens maintenant la magouille ?..


« Je serai candidat de la majorité présidentielle », a annoncé Manuel Valls sur RTL ce mardi matin, souhaitant s’« inscrire » dans le mouvement du président élu Emmanuel Macron.

« Comme j’invite d’ailleurs tous les députés sortants, les progressistes, ceux qui ont appelé à voter Emmanuel Macron avant le premier tour, ceux qui souhaitaient sa victoire, moi je serai candidat de la majorité présidentielle, et souhaite m’inscrire dans ce mouvement qui est le sien, la République en marche », a-t-il déclaré sur RTL. Continuer la lecture de «Je serai candidat de la majorité présidentielle» pour les législatives, annonce Valls

Législatives : Valls pourra être investi par En Marche ! sans quitter le PS

Après avoir exigé de l’ancien premier ministre qu’il rompe avec son parti pour pouvoir rejoindre la «majorité présidentielle», Emmanuel Macron somme désormais l’élu d’Évry de renoncer simplement à l’étiquette socialiste.

[…] Alors que plusieurs socialistes envisageaient de se départir de l’étiquette PS pour rejoindre la fusée En Marche!, le candidat a eu peur de devenir un refuge pour une gauche en perdition… Et il a donc décidé de durcir encore le ton, en faisant du cas de Manuel Valls un exemple, l’enjoignant carrément à quitter son parti. «On a eu des désaccords mais (s’il) est prêt à participer à cette majorité présidentielle et à quitter le PS, il le pourra», déclarait-il mardi sur RMC/BFMTV. Continuer la lecture de Législatives : Valls pourra être investi par En Marche ! sans quitter le PS

Présidentielle : Valls officialise son soutien à Macron

C’était attendu depuis plusieurs semaines, ce mercredi matin l’ancien Premier ministre a annoncé qu’il soutenait Emmanuel Macron. Et ce malgré son engagement lors de la primaire socialiste à soutenir le vainqueur.

Cette fois c’est fait. Il y a 15 jours, le Parisien-Aujourd’hui annonçait que Manuel Valls appellerait à voter Emmanuel Macron dès le premier tour. Et ce matin sur BFMTV-RMC, l’ancien Premier ministre a officialisé son soutien. «Non», a-t-il répondu, il ne votera pas pour Benoît Hamon. «Je voterai pour Emmanuel Macron», a-t-il assur

«Je ne veux prendre aucun risque pour la République», a justifié Manuel Valls mettant en avant «le danger du populisme, de l’extrême droite, du Front national». Il assure que ce soutien «n’est pas un ralliement» mais «une prise de position responsable».

« L’intérêt du pays va au delà des règles»

Continuer la lecture de Présidentielle : Valls officialise son soutien à Macron

Un livre accuse François Hollande de basses manœuvres pour détruire ses adversaires politiques

François Hollande est-il pour quelque chose dans la déconfiture de certains de ses adversaires politiques ? C’est ce que suggère un livre à paraître,Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d’un quinquennat (éd. Robert Laffont), des journalistes d’investigation au Canard enchaîné Olivier Recasens, Didier Hassoux et Christophe Labbé (déjà auteurs de L’Espion du président en 2012). Que contient cet ouvrage ?

“Difficile de ne pas voir la patte de Hollande”

 D’après les bonnes feuilles publiées par l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, il décrit un vaste système de surveillance de ses adversaires mis en place par François Hollande depuis son arrivée à l’Élysée. Ce “cabinet noir” aurait eu pour objectif de discréditer les concurrents du président à l’élection présidentielle, en particulier Nicolas Sarkozy et  Manuel Valls, son propre Premier ministre. Les auteurs écrivent ainsi, de manière éloquente, à propos des “affaires” et révélations sur la vie privée des candidats :

“Derrière ces ennuis à répétition qui ciblent les principaux rivaux du président sortant, difficile de ne pas voir la patte de Hollande”.

Ainsi certaines fuites d’informations dans la presse sur la vie privée de certains responsables politiques à des fins malveillantes ne seraient pas étrangères au président de la République. Continuer la lecture de Un livre accuse François Hollande de basses manœuvres pour détruire ses adversaires politiques