Archives par mot-clé : mariage gay

Saint-Pol de Léon (29) : L’école invite des collégiens à simuler un mariage gay à la mairie

Parents protégez vos enfants,  ne les mettez plus à l’école publique. C’est devenu une fabrique de crétins et  l’outil d’endoctrinement des gauchiasses.

———-

Dans le cadre des activités liées à l’éducation civique au collège, les élèves ont suivi la célébration d’un premier mariage pour tous à l’hôtel de ville de Saint-Pol par Hervé Jézéquel, premier adjoint.

Cette cérémonie ne figurera pas cependant dans les archives de l’état civil, puisqu’il s’agissait d’un acte fictif, auquel se sont prêtés deux élèves de 6e du collège Jacques-Prévert.

Comme chaque année, les élèves sont invités à découvrir le fonctionnement de la mairie, lors d’ateliers animés par les élus et agents territoriaux. Ils apprennent ainsi les rouages de l’administration : la mairie, les élus et les services présentés par Nicolas Floch, maire ; les élections et la vie civique par Joëlle Tous-Madec ; la police municipale par Stéphane Cloarec, l’état civil et le mariage par Hervé Jézéquel. Trois autres unions ont été suivies par l’ensemble des 72 élèves en visite.

Ouest France

Saint-Maur (94) : Les termes de «père» et «mère» disparaissent des formulaires de la mairie

Ces derniers jours, les familles de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) ont reçu dans leurs boîtes aux lettres les formulaires d’inscription aux activités périscolaires pour la rentrée prochaine. Des documents qui permettent d’inscrire les enfants à la cantine ou à l’accueil de loisirs et dont l’envoi habituellement ne suscite pas de remous.

L-adoption-par-des-couples-homosexuels-et-l-enfant-dans-tout-ca_imagePanoramique500_220

Mais cette année, les formulaires ont été modifiés et un détail a fait tiquer plusieurs parents : les termes «Père» et «Mère» ont été remplacés par «Parent 1» et «Parent 2».

Dans la plus grande ville de droite du département, très mobilisée contre le mariage des homosexuels, il n’en fallait pas plus pour que certains fassent le lien avec la loi récemment adoptée. Même si les termes «parents 1 et 2» sont absents du texte législatif. « Pourquoi cet empressement à anticiper la loi Taubira alors que le Conseil constitutionnel ne s’est pas encore prononcé, et que la loi n’est pas promulguée? » s’indigne ainsi le premier adjoint (UMP), Jacques Leroy. Le bras droit du maire (UMP-UDI) Henri Plagnol exprime « sa plus vive désapprobation et désavoue cette initiative inopportune».

« C’est un malentendu énorme», plaide Patricia Denis-Ribeiro, la maire adjointe (UMP) à l’accueil de l’enfance, responsable du nouveau formulaire. « Cela fait trois ans que l’on essaie de simplifier ces formulaires en trouvant une autre expression que père et mère car il y a maintenant beaucoup de familles recomposées », détaille l’élue. Ainsi, les Continuer la lecture de Saint-Maur (94) : Les termes de «père» et «mère» disparaissent des formulaires de la mairie

Marine Le Pen : Quel prix nos dirigeants sont capables de mettre pour sauver leur folie, leur bébé, leur dogme qu’est l’euro ?

Marine Le Pen dénonce les manipulations politiciennes du parti sociétaliste de Mimolette au sujet du mariage gay et du vote des étrangers

Marine Le Pen revient sur son soutien à l’intervention du Mali et souligne qu’en ayant été favorable à la guerre en Libye et en lançant aujourd’hui notre armée contre les islamistes du Mali, Mimolette manque de cohérence et est à front renversé. Elle précise qu’au Mali les difficultés sont à venir, en faisant remarquer au passage que seul le FN a été lucide sur toutes ces guerres. Elle revient également sur l’euro, une monnaie inadaptée.

François Hollande est aujourd’hui à front renversé, obligé d’engager une guerre pour réparer une erreur à laquelle il a participé en Libye !

On ne peut pas régler le défaut intrinsèque de l’euro.

Mariage gay : un député PS évoque le nazisme

Le terrorisme intellectuel de gauche n’a pas de frein. Les socialistes sont sur la pente de l’abject. Christian Assaf, député PS, a déclaré en s’adressant aux opposants au mariage gay : « le temps du triangle rose est terminé » (source : Le Point)
Au petit jeu du point Goldwin, les socialistes devraient faire attention car on pourrait leur rappeler que le III ème Reich était National Socialiste

voir à ce sujet l’essai de Benoît Malbranque : Le socialisme en chemise brune

téléchargeable gratuitement ici

Mariage gay : le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem a voulu faire supprimer un sujet de BFM (Vidéo)

Najat Vallaud-Belkacem a un problème avec la liberté d’expression. Elle réinvente la censure. Cette fois c’est à BFM de faire les frais de ses délires d’inquisitrice. Et dire que ce sont ces socialistes qui donnaient des leçons d’éthique à Sarkozy….

Selon un membre du cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, la porte parole du gouvernement a demandé au site de BFMTV de retirer le sujet où on l’a voit faire la promotion du mariage gay devant des élèves d’un collège. (voir notre article : Mariage pour tous : Vincent Peillon tape sur les cathos pendant que Najat Vallaud Belkacem plaide pour le mariage homo dans un college (Audio-vidéo))

Le site de la chaîne écrit ce lundi 7 janvier que les services de communication de NVB ont « réclamé auprès de BFMTV.com la suppression de la vidéo du reportage ». (…)

Le Lab

Sujet de France 2 sur la polémique

 

Incident, ce matin, lors du tournage de l’émission de Benoit Duquesne sur le mariage gay (maj Vidéo)

Selon nos informations exclusives , un incident s’est produit ce matin, alors que Benoit Duquesnes tournait les plateaux de son émission « Complément d’Enquête » qui sera diffusée ce soir sur France 2 sur le « Mariage pour tous ».

Le journaliste avait reçu l’autorisation du Maire du 19e pour tourner une des séquences dans la salle des mariages, mais quand le Maire a découvert que l’invitée était celle qui mène la fronde contre le mariage gay Frigide Barjot, il s’est opposé au tournage.

Des employés de la Mairie sont alors intervenus pour interdire le tournage, mais Benoit Duquesne a décidé de poursuivre l’interview.

Du coup, le Maire a fait couper l’électricité petit à petit dans la salle, au point que le tournage s’est terminé dans le noir.
(…)
JeanMarcMorandini

Les sept chantages inacceptables des partisans du « mariage » unisexe

Article de Roland Hureaux, membre de debout la république, universitaire, sous-préfet, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.

Sens de l’Histoire, amour, égalité, accusation d’homophobie… Les arguments des partisans du mariage homosexuel frôlent parfois le chantage. Petit guide pour les démasquer.

Trop souvent le débat sur le « mariage » des personnes du même sexe est vicié  par le recours de ses partisans à des arguments en forme de chantage. Le meilleur moyen d’y résister est de les démasquer.

La fausse modernité

Le plus trivial  est le chantage à la modernité : « il faut être de son temps », dit-on. « Il s’agit d’une évolution irréversible ». En termes plus élaborés, on dira que ce projet va dans le sens de l’Histoire. Le sens de l’Histoire est, depuis Hegel, la source racine des pires errements ; si la morale n’est plus un absolu, mais relative à une époque, si elle est tributaire de l’ « évolution de la société », au nom de quoi empêchera-t-on toutes les dérives ? D’ailleurs, cet argument est en lui-même terroriste puisqu’il forclos d’emblée tout débat de fond, notamment sur les droits des enfants.  Et puis, de quel sens de l’Histoire parle-t-on ? Quand Charles de Gaulle parlait de la Russie, il était traité de retardataire par ceux qui considéraient l’Union soviétique comme irréversible. On a vu ce qu’il en a été. On disait dans la Basse Antiquité que deux augures ne pouvaient pas se regarder sans rire. Maintenant que Leningrad s’appelle à nouveau Saint-Pétersbourg, qui peut invoquer encore sans rire le sens de l’Histoire ?

L’égalité entre qui et qui ?

Le second est le chantage à l’égalité, ou comme on dit, à la non-discrimination. Le mariage et l’adoption seraient un droit, jusqu’ici ouvert aux seuls hétérosexuels, qui devrait l’être désormais aux homosexuels. Mais de quoi parle-t-on ? Le mariage, le vrai, est permis à tous ; il est permis à tout homme de se trouver une femme et à tous les deux d’aller en mairie s’engager ensemble. Le droit au mariage est déjà universel ! Le vrai drame, soit dit en passant, ce sont les millions d’hommes et de femmes qui voudraient conclure un vrai mariage – avec une personne de sexe opposé – et qui ne trouvent personne. L’âge est un discriminant majeur à cet égard entre les hommes qui, à la suite d’une rupture, se recasent facilement, et les femmes pour qui c’est beaucoup plus difficile : mais de cette question qui, à vrai dire, n’a pas de solution facile,  personne ne parle, comme d’ailleurs de toutes les vraies questions. La discrimination que nous évoquons a aussi une dimension  économique : les pires misères se rencontrent aujourd’hui chez les femmes seules ayant charge d’enfant. Mais cela non plus n’intéresse pas les idéologues.
Continuer la lecture de Les sept chantages inacceptables des partisans du « mariage » unisexe

Un mariage à trois officiellement reconnu au Brésil

Nous l’avons déjà dit : le mariage n’est pas une affaire d’amour ni même d’égalité. Re-baptisé pour des raisons de markéting politique en mariage pour tous, le mariage Homosexuel aboutira à un changement de civilisation.
Car quoi qu’en disent les idéologues du post-modernisme et de la théorie du genre, après le mariage pour tous, et pour des raisons d’égalité ou d’amour puisque ce sont les arguments qu’ils avancent, toutes les différentes formes d’unions deviendront institutionnellement légitimes.

Que dira-t-on quand des couples Père-Fille ou Mère-Fils réclameront leur droit au mariage au nom de l’amour et de l’égalité ?
Que dira-t-on aux polygames, qui, encore une fois au nom de l’amour et de l’égalité, voudrons que l’institution reconnaisse l’union d’un homme avec plusieurs femmes ou inversement ?

Au Brésil, ils ont décidé de ne discriminer personne, et ont choisi de franchir un nouveau cap en reconnaissant un mariage à trois…

Un notaire de Sao Paulo, au Brésil, a uni civilement pour la première fois trois personnes, un homme et deux femmes. Une démarche qui ne fait guère l’unanimité.

L’union civile entre deux brésiliennes et un brésilien remonterait à trois mois, mais n’a été officialisée qu’hier mercredi selon la chaîne brésilienne TV Globo. Le trio est passé devant notaire pour remplir cette formalité, ces défenseurs jugeant benoitement que cette démarche n’est pas contraire à la loi nationale.

Une union qui a toujours existé

Sur BBC.com, la notaire qui a reçu l’acte, Claudia Domingues do Nascimento, s’en justifie : « nous n’inventons rien, nous accordons simplement à ce type d’union une reconnaissance officielle. Une union qui, du reste, a toujours existé. » Selon elle, « la définition ancestrale de la famille a changé, et ne cadre plus avec son sens actuel. Il ne nous appartient pas d’en juger la qualité. » Continuer la lecture de Un mariage à trois officiellement reconnu au Brésil