Archives par mot-clé : mariage pour tous

Mariage pour tous : Vincent Peillon tape sur les cathos pendant que Najat Vallaud Belkacem plaide pour le mariage homo dans un college (Audio-vidéo)


Vendredi 4 janvier, le sinistre de l’Education Nationale Vincent Peillon a mis en garde les établissements catholiques en leur rappelant leur devoir de « neutralité ».

Il convient d’appeler à la retenue et à la neutralité au sein de tous les établissements afin que l’école ne fasse l’objet d’aucune instrumentalisation.

[audio:http://www.prechi-precha.fr/wp-content/uploads/2013/01/peillon.mp3|titles=peillon]

Le président du rien du tout, François Hollande, lui a apporté son soutien en déclarant :

«La laïcité c’est le respect des consciences. Nous devons faire en sorte que toutes les sensibilités soient respectées, que toutes les religions puissent être pratiquées mais en même temps il y une règle qui s’appelle la vie commune et il y a un principe qui s’appelle la neutralité de l’Etat et notamment dans les établissements d’enseignement sous contrat comme dans les établissement du service public», a ajouté Hollande.

Or, quelques semaines auparavant, la porte-parole Franco-Marocaine du gouvernement du pas grand chose, Najat Vallaud Belkacem, s’est pourtant faite filmer devant une classe de collégiens du Loiret en train de vanter les mérites de ce projet de loi.

Un passage à voir vers 30 secondes de la vidéo ci-dessous :


Najat Vallaud-Belkacem dans un collège pour… par BFMTV

La gauche a une définition particulière de la neutralité laïque qui semble d’ailleurs ne devoir s’appliquer qu’aux catholiques. Au sein de l’éducation nationale pas une matière n’échappe à ses délires idéologiques. Ces dernières années, et avec la complicité de l’UMP, elle a imposé au sein de l’enseignement public les théories fumeuses des Gender Studies. Elle a aussi financé des associations communautaristes pour faire la promotion du mariage homosexuel dans des collèges. Et il ne semble pas génant pour Peillon la truelle, que nos gamins soient endoctrinés par des groupuscules avec l’argent du contribuable. On ne voit donc pas en quoi cette gauche sectaire et affabulatrice serait aujourd’hui en mesure de faire la leçon à l’enseignement catho.

Répétons-le : rarement nous auront eu une gauche aussi sectaire, menteuse et hypocrite. Rarement la gauche n’aura été aussi néfaste à la démocratie. Rarement la gauche aura été aussi vulgaire et incompétente. Rarement son tropisme sectaire n’aura été aussi exacerbé…

Orwell reviens, ils sont devenus fous.

Georgina Dufoix, ancien ministre de Mitterrand, contre le « mariage pour tous »

L’ancien ministre de François Mitterrand, Georgina Dufoix, prend position contre le mariage pour tous et annonce qu’elle ira manifester le 13 janvier, dans un entretien au magazine La Vie.

Pour Georgina Dufoix, la proposition de François Hollande sur le mariage gay pendant la campagne présidentielle « ne remplaçait pas les notions de père et de mère par une 
notion neutre qui change la vie de tous les Français ».
 « Il n’avait pas 
dit qu’il allait transformer le mariage tel qu’il est instauré », ajoute-t-elle. Et de préciser sa pensée : « Les statuts de mère et de père ont un impact dans l’intime de 
notre être. Il ne s’agit pas seulement d’un statut juridique. Ce sont 
des notions profondes et délicates qui nous structurent 
individuellement, dans le rapport aux autres, à la fois entre le père 
et la mère eux-mêmes, et dans la relation aux enfants et à la société 
dans son ensemble ».

 

« Si François Hollande avait posé la question 
suivante : êtes-vous d’accord pour supprimer les mots père et mère du 
droit civil français et des codes qui régissent la famille, les 
Français s’y seraient opposés », estime encore l’ancien ministre. « Nos concitoyens n’ont pas compris que 
derrière le mariage des homosexuels, c’est la théorie du genre qui est 
insufflée dans la société française. Cette théorie qui vient des États-
Unis estime qu’homme et femme sont interchangeables », conclut-elle.

Source

Mariage / adoption – Louis Aliot (FN) : « Je suis contre le mariage pour tous ! » (vidéo)

Louis Aliot, vice-président du Front National chargé de la formation et des manifestations, réagit au sujet de l’idéal socialiste au sujet du « mariage pour tous » après s’être exprimé sur le programme de travail oral présenté par Jean-Marc Ayrault pour 2013, sur la culture du chômage et de l’insécurité majestueusement entretenu par le gouvernement socialiste. 

Interrogé sur le « mariage et l’adoption pour tous » le vice-président du Front National répond : « Je viens de prendre connaissance d’un sondage où 70 % des Français demandent un référendum sur la question pour le mariage pour tous et pour l’adoption par des couples homosexuels. Je pense que la sagesse voudrait que sur un sujet aussi important, on consulte nos compatriotes, qu’on applique le principe de précaution, parce que je pense qu’on fait un saut dans l’inconnu sur la société de demain ! »

Mariage pour tous : sur Twitter, des journalistes appellent à « saboter » la manifestation du 13 Janvier

Article de l’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique

Alors qu’une grande manifestation contre le « mariage pour tous » est prévue le 13 janvier prochain, des « journalistes » (peut-on les appeler ainsi ?) appellent sur Twitter à « saboter » et à « pourrir » la « sale manif ».

Agnès Léglise, compagne d’antoine De Caune, dont le nom de famille n’est visiblement pas prédestiné, a lancé le 27 décembre la première attaque en divulguant sur son compte le mail interne (destiné au recrutement de bénévoles) des organisateurs de la « manif pour tous ». Publiant une capture d’écran du mail qu’elle a accidentellement reçu, la chroniqueuse d’Europe 1 se targue d’un commentaire cinglant : « la sale manif anti-mariage homo du 13 janvier cherche des bénévoles…notez le “ne pas diffuser sur twitter”. » Et cette dernière de renchérir en publiant cette fois le formulaire d’inscription en appelant ses abonnés à « pourrir leur truc ».

Engagée par la suite dans un vif débat avec les opposants au mariage gay, cette dernière a tenté de justifier son geste. « Je ne suis pas journaliste mais chroniqueuse. sans carte de presse mais avec opinions donc » a-t-elle précisé avant d’ajouter, avec une hypocrisie toute personnelle : « je n’ai pas appelé à pourrir la manif mais juste leur site de recrutement en ligne. » Interpellée par l’abbé Grosjean, qui lui reprochait son manque de déontologie journalistique, Agnès Léglise lui a rétorqué, avec un parti pris inquiétant : « on a voté aussi pour ça le 6 mai alors vos manifs, on s’en moque, vous ne faites peur à personne et vous n’y changerez rien. »

Un peu plus tard, cette dernière sera suivie par un apprenti journaliste, Tristan Quinault Maupoil (ex-Figaro, ex-LCP et aujourd’hui « rédacteur en chef » de la radio Fréquence ESJ), qui préviendra ses abonnés, en leur communiquant le même formulaire d’inscription interne : « Coucou Twitter : si tu veux saboter la manif anti mariage du 13 janvier, c’est par ici. »

Rappelons que la divulgation de correspondances internes est punie par l’article 226-45 du Code Pénal : « Le fait, commis de mauvaise foi, d’ouvrir, de supprimer, de retarder ou de détourner des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d’en prendre frauduleusement connaissance, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende. Est puni des mêmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d’intercepter, de détourner, d’utiliser ou de divulguer des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie électronique ou de procéder à l’installation d’appareils conçus pour réaliser de telles interceptions. »