Archives par mot-clé : Marseille

Gilets Jaunes à Marseille : affrontements, incendies, pillages, intervention des blindés de la gendarmerie, 33 interpellations

Le bilan des échauffourées de la journée se monte ce soir à 36 interpellations dans les Bouches-du-Rhône, dont 33 à Marseille, a indiqué la préfecture de police.

Jean-Claude Gaudin, a réagi ce soir après les violences qui ont suivi la manifestation des gilets jaunes cet après-midi. Comme la semaine dernière, à la tombée de la nuit, plusieurs magasins ont été vandalisés et la mairie des 1er et 7e arrondissements a été dégradée. […]

La Provence

Stephane Ravier accuse les élus proches de Samia Ghali d’avoir refusé de nommer une place Arnaud Beltrame par communautarisme. » (Maj)

Quand Valérie Boyer subventionnait la mosquée salafiste des Caillols à Marseille.

Maire du 12ème arrondissement de Marseille, tenante d’une ligne de droite dure chez les Républicains, Valérie Boyer est accusée par les habitants de son secteur d’avoir permis la permanence d’une mosquée salafiste par l’entérinement d’une « convention de mutualisation » entre celle-ci et l’association Jeunesse qui l’abrite dans ses locaux.

Cette association Jeunesse a été allègrement subventionnée par la mairie et le conseil général (tous deux Républicains), du temps du prédécesseur de Valérie Boyer, Roland Blum, dorénavant 3ème adjoint au maire de Jean-Claude Gaudin, en charge des finances, ça ne s’invente pas .

Cette mosquée -dite des Caillols- est gérée par l’association Les jardins de la paix, située Continuer la lecture de Quand Valérie Boyer subventionnait la mosquée salafiste des Caillols à Marseille.

Marseille: Le terroriste était en situation irrégulière et sortait de garde à vue

Ce que l’on sait de sûr:

Agé d’environ 30 ans, le terroriste ne portait pas de papiers d’identité sur lui. Il a été identifié par ses empreintes. Selon les informations de France 2, il était connu des services de police sous sept identités différentes, en France et dans plusieurs pays du Maghreb, pour une dizaine de faits de délinquance mineurs de droit commun. Des faits commis entre Marseille, Toulon et Lyon, toujours d’après France 2. Les deux victimes seraient cousines. L’’une étudiante à Marseille, l’’autre à Lyon. Cette dernière rentrait d’’un agréable week-end dans la cité phocéenne. (La Provence).

A ce stade, aucune de ces identités n’est connue des services de renseignement, et il n’était pas fiché S. Dimanche en fin d’après-midi, les enquêteurs n’avaient pas encore localisé son domicile habituel.

Cependant un site souvent bien renseigné prétend qu’il serait en situation irrégulière:

Et selon La Provence, le tueur de Marseille serait un Tunisien en situation irrégulière d’’une trentaine d’’années, connu pour des délits mineurs. Il avait été, pas plus tard que la semaine dernière, arrêté en flagrant délit de vol à Lyon.
Si on en croit libération l’homme était un tunisisien clandestin qui avait été arrêté samedi à Lyon pour vol à l’étalage puis relâché au regard de la faible gravité des faits qui lui étaient reprochés.

Soupçons de détournement de fonds : le domicile de la sénatrice Samia Ghali perquisitionné à Marseille

Rappel: MAFIA PS/MARSEILLE : LES CURIEUX PRIVILÈGES DE LA FAMILLE DE SAMIA GHALI (MAJ)

MARSEILLE : COMMENT LA SÉNATRICE SAMIA GHALI A FAIT «RÉGULARISER» SA PISCINE

L’élue socialiste est visée depuis mai 2016 par une enquête préliminaire du parquet national financier sur son patrimoine et les conditions d’achat de sa villa sur les hauteurs de la cité phocéenne.

Le domicile marseillais de la sénatrice socialiste Samia Ghali a été perquisitionné, mercredi 20 septembre au matin, sur ordre du parquet national financier (PNF), selon les informations de France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’opération a été menée par des policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte notamment pour détournement de fonds publics et enrichissement personnel.

(…) France TV Info