Archives par mot-clé : Média

Le cadeau fiscal fait aux grandes chaines de télévision et stations de radio

Le Sénat vient de supprimer trois taxes pesant sur les stations de radio et les chaînes de télévision. « Une logique de simplification » selon le ministère de la Culture…

(…)

Le Parisien rapporte que la première taxe supprimée prélevait 20,60 euros sur tout spot diffusé à la télévision dont le prix était compris entre 1.520 et 9.150 euros. La deuxième exigeait le paiement de 54.435 euros aux radios ayant un chiffre d’affaires publicitaire de 10 millions d’euros par trimestre. C’est notamment le cas de grandes radios telles que RTL, NRJ ou Europe 1.

Le fisc ponctionnait également 894.500 euros aux chaînes de télévision ayant des recettes publicitaires de 100 millions d’euros Continuer la lecture de Le cadeau fiscal fait aux grandes chaines de télévision et stations de radio

Emmanuelle Ménard cite Jean Jaurés et déclare : « N’est-il pas aberrant de faire vivre sous perfusion une presse dont les lecteurs ne veulent plus ? » –

Election Présidentielle/Euro: faut-il vraiment avoir peur d’en sortir ?

Contrairement aux arguments fallacieux présentés par les tenants de la haute finance, une sortie de l’euro est tout à fait réalisable. Il se fera en remplaçant l’euro par un franc nouveau, en échangeant un euro existant contre une unité de cette nouvelle monnaie (un pour un). L’abandon de l’euro aurait certes pour effet de compliquer les formalités des touristes, comme lorsqu’ils vont au Royaume-Uni, mais les changements seront purement formels à l’intérieur de notre pays.

« Les grandes fortunes financières veulent absolument faire élire Emmanuel Macron à la présidence de la République française, celui-ci leur ayant donné de nombreux gages depuis son parcours à la Banque Rothschild puis à l’Élysée, notamment en permettant le passage d’Alsthom-Energie entre les mains de l’américain General Electric, puis le rachat de SFR par le magnat Franco-israélien Patrick Drahi (lequel abrite sa fortune dans les paradis fiscaux). »

Après avoir plombé la candidature de François Fillon par des méthodes plus anti-démocratiques les unes que les autres, la haute finance s’affole à l’idée que la présidence pourrait échoir à Marine Le Pen. C’est dans ce contexte qu’il faut lire l’article qu’a publié Le Figaro le 9 mars sur le “scénario noir” que constituerait pour la
France la sortie de l’euro. On tente ainsi d’effrayer les électeurs avec un titre en première page et une série d’arguments présentés, dans les trois pages suivantes, par des auteurs inconnus mais se référant à des opinions émises par les financiers. (…)

Dès décembre 2011, un collectif de douze économistes français de renom avait demandé un démontage concerté de l’euro. Tous les économistes compétents, notamment de nombreux prix Nobel, Continuer la lecture de Election Présidentielle/Euro: faut-il vraiment avoir peur d’en sortir ?

Affaire Troadec: Les hypothèses fumeuses et indécentes des média français contre Sébastien

Le canard enchainé a recensé une partie des spéculations immondes dont se sont rendus coupables les médias français dans l’affaire du massacre de la famille Troadec.
On constate que les journalistes adorent se comporter comme des flics ou des juges. Ils sont les plus grands pourvoyeurs de Fakes News. Plus rien ne les arrêtent. ils peuvent salir la mémoire d’un enfant et oser encore nous faire la morale.

Une discussion avec Aude Lancelin sur l’état (désastreux) de la presse française (VICE France)

La journaliste nous explique pourquoi il n’y a plus grand-chose à attendre des médias mainstream.

VICE : « S’en prendre au journalisme quand on est soi-même journaliste, c’est tout de même un peu con. » C’est ce que vous a affirmé un ancien directeur de rédaction quand vous étiez à L’Obs…

Aude Lancelin : Cette phrase est signée Laurent Joffrin, en effet. Un éditocrate emblématique, qui faisait partie des polytraumatisés de la critique des médias menée par le Monde Diplo ou Acrimed – et, plus largement, par tout ce qui était né dans le sillage des grandes grèves de 1995. Pour la première fois, cette génération de journalistes labellisés « de gauche », mais en réalité entièrement acquis au néolibéralisme, voyait une véritable opposition politique et intellectuelle se reconstituer. Ça leur a fait une grande frayeur !

Au-delà du cas Joffrin, la critique des médias n’est pas un sport très répandu chez mes confrères. Ça passe souvent pour un manque de « confraternité ». On entend souvent ce terme-là, que je n’ai pour ma part jamais compris. Si vous êtes charcutier, devez-vous vous sentir solidaire d’un confrère qui mettrait de la viande avariée dans ses saucisses ? C’est très curieux comme idée. Personnellement, je ne me sens nullement solidaire de David Pujadas, de Ruth Elkrief ou d’Arnaud Leparmentier. Nous ne faisons tout simplement pas le même métier, eux et moi. En réalité, la « confraternité » est bien souvent une façon de se serrer les coudes, de défendre des positions de pouvoir.

(…)

Aude Lancelin (parlant du « Décodex » du Monde) : Personnellement, ça m’a beaucoup fait rire.Comment les journalistes d’un groupe appartenant à deux milliardaires issus du luxe et des télécoms et un banquier d’affaires peuvent-ils se penser bien placés pour décerner des points de bonne conduite intellectuelle à qui que ce soit ? Comment peut-on notamment attendre d’un tel titre qu’il promeuve des idées dérangeantes ?

Le cas des Crises, l’un des rares sites alternatifs en ce qui concerne les affaires internationales, est particulièrement évocateur. Son approche de la crise ukrainienne, à rebours de celle du Monde qui est plus ou moins réglée sur celle d’un Bernard-Henri Lévy, lui a sans doute valu cette mise à l’index. Ne peut-on pourtant dire que ce dernier, BHL, est l’un des principaux propagateurs de fake news des vingt dernières années en France ? Souvenez-vous du nombre d’erreurs factuelles relevées par la presse américaine dans Qui a tué Daniel Pearl ?, souvenez-vous des contrevérités brandies par ce personnage pour justifier une intervention guerrière en Libye. Continuer la lecture de Une discussion avec Aude Lancelin sur l’état (désastreux) de la presse française (VICE France)

En meeting, Marine Le Pen s’attaque aux médias, « les petits fayots du système »

Les médias ne sont pas un contre-pouvoir démocratique mais un pouvoir contre démocratique. Il n’y a pas de diversité d’opinions au sein des différents canaux médiatiques mais une démultiplication de la pensée unique.

MLP : « Le véritable contre-pouvoir ce n’est plus la presse. C’est Internet, les réseaux sociaux, c’est vous »

Voir: Médias français : qui possède quoi

MÉDIAS, MACRON : STOP OU ENCORE ?

Texte de Marine Le Pen

J’avais alerté le CSA avant la remise à zéro des compteurs de temps de parole au 1er février, pour obtenir un report du retard considérable de temps de parole dont ma candidature était victime, suite à la monopolisation des médias par les participants à la primaire de la droite à l’automne, puis celle de la gauche en janvier. Sans surprise, le CSA a refusé de répondre favorablement à ma demande. Comme d’habitude, cette instance a pris acte de la sous-représentation de ma formation politique dans les médias sans rien faire pour y remédier.

Cette question du temps de parole continue de poser de graves problèmes maintenant qu’une nouvelle phase de décompte est ouverte. Et elle se double d’un problème d’équité dans le traitement médiatique dont les différents candidats font l’objet.
Mettons les pieds dans le plat : tant au plan quantitatif que qualitatif, les médias offrent un énorme avantage à la candidature d’Emmanuel Macron.

Le magazine Marianne a ainsi révélé hier que depuis la mi-novembre, BFM TV a relayé pendant un total de 7 heures les meetings Continuer la lecture de MÉDIAS, MACRON : STOP OU ENCORE ?

La réussite de la visite de Marine Le Pen au Liban irrite les médias français…

Tribune pour Boulevard Voltaire de , Historien et politologue Spécialiste du Moyen-Orient – Directeur des éditions Godefroy de Bouillon

La visite de Marine Le Pen au Liban est une réussite et cela irrite visiblement les médias français qui cherchent, depuis 48 heures, à minimiser son ampleur et la surprenante (pour eux) sympathie, notamment chez les chrétiens, avec laquelle elle a été accueillie.

Depuis lundi, ils nous glissent de petites phrases laissant entendre que Marine Le Pen n’est pas reçue comme n’importe quelle personnalité politique étrangère – ce qui est totalement faux.

On compare sa visite au chef de l’État (chrétien) avec celle d’Emmanuel Macron et l’on constate qu’elle n’a pas été reçue dans son bureau mais dans un grand salon, ce qui serait un signe d’une réception a minima. En réalité, c’est juste le contraire, tous les grands chefs d’État sont reçus dans le grand salon, et ce sont les visites moins formelles qui ont lieu dans un bureau privé.

Et puis on précise qu’aucun diplomate français n’est allé à sa rencontre, tout en indiquant que le candidat marcheur a été accueilli à l’ambassade de France, où il a passé ses nuits. Très intéressantes, ces informations, mais on a oublié de nous dire à quel titre le candidat Macron utilise les locaux de la République et pourquoi il se permet de se loger aux frais du contribuable français.

On fait tout un tapage du communiqué du Premier ministre (musulman sunnite) qui met en garde contre tout amalgame entre islam et terrorisme et rappelle les traditions française sur les droits de l’homme. Or, il est évident que la ligne politique du Premier ministre, homme lige de l’Arabie saoudite, n’est pas celle du FN, et le fait de le rencontrer démontre une volonté de dialogue.

Enfin, il est tout de même curieux qu’un fidèle de l’Arabie saoudite donne des leçons de droits de l’homme. Continuer la lecture de La réussite de la visite de Marine Le Pen au Liban irrite les médias français…

Trump devant la CIA : « Les journalistes font partie des personnes les plus malhonnêtes au monde » (màj vidéo)

Voir aussi: 31M de téléspectateurs pour l’investiture de Trump, 2ème plus gros score pour une investiture depuis 1981

« Je vous soutiens à 100%. La raison pour laquelle je vous rencontre en premier, c’est que comme vous savez, je suis en guerre avec les médias. Ils font partie des êtres humains les plus malhonnêtes sur cette terre. (Applaudissements). A une personne du public : «Tout va bien ?». Ils ont fait croire que j’étais en froid avec les services de renseignements. Vous devez savoir que je vous rencontre en premier parce que c’est tout le contraire. Tout le contraire. Et ils le comprennent. »

« Je parlais des chiffres … C’était vraiment quelque chose hier ! Le discours, vous l’avez aimé ? Il y avait une foule massive. Vous l’avez vue. Plein à craquer ! Je me lève ce matin, j’allume la télé, et ils montrent … Un lieu
vide ! 2 secondes … J’ai fait un discours. J’ai regardé. Et il semblait y avoir 1 million, 1 million et demie de personnes ! Et ils ont montré un endroit où il n’y avait pratiquement personne ! Et ils ont dit : «Donald Trump ne rameute pas les foules !».
Il pleuvait presque. La pluie allait Continuer la lecture de Trump devant la CIA : « Les journalistes font partie des personnes les plus malhonnêtes au monde » (màj vidéo)

Proposition de loi de G. Collard: Libérons les médias !

Article de Culture et Liberté


Gilbert Collard a récemment proposé une loi (http://www.gilbertcollard.fr/propositions-de-loi/proposition-de-loi-visant-a-instaurer-transparence-subventions-publiques-versees-aux-organismes-de-presse/) visant à instaurer la transparence des subventions publiques versées aux organismes de presse. Il est en effet urgent de rendre les médias plus indépendants des pouvoirs publics. Nous, Français, sommes attachés à la liberté de la presse. Les relations entretenues entre certains médias et les pouvoirs publics sont presque incestueuses, comme nous l’écrivions récemment à propos du Groupe Midi Libre, propriété de la famille Baylet.

Les Français ont le droit moral de savoir comment sont utilisés leurs impôts. Les aides, directes et indirectes, attribuées à la presse par une collectivité locale, ou ses filiales, sont concernées. Elles devraient être publiées annuellement par chaque média dans ses colonnes, ou dans celles de ses sites internet.

Continuer la lecture de Proposition de loi de G. Collard: Libérons les médias !

Suède : La police a dissimulé une vague d’agressions sexuelles commises par des migrants en août

[…] La police suédoise a reconnu lundi avoir gardé pour elle les informations sur une quinzaine d’agressions sexuelles à un festival de musique qui avaient conduit à l’arrestation de près de 100 hommes, principalement des étrangers, demandeurs d’asile mineurs.
Continuer la lecture de Suède : La police a dissimulé une vague d’agressions sexuelles commises par des migrants en août