Archives par mot-clé : menace

Dans deux nouvelles vidéos Daesh menace d’intensifier ses attaques contre la France ( Maj: Marseille menacé)

L’organisation terroriste Daesh a diffusé sur les réseaux sociaux plusieurs vidéos dans lesquelles ses combattants revendiquent l’attaque de Nice et menacent de repasser à l’acte dans d’autres villes françaises.

Au moins deux vidéos signées de l’Etat islamique sont apparues sur les réseaux sociaux dans la nuit du 20 au 21 juillet. Dans la première, on voit des photos du tueur de Nice, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, et la décapitation de deux espions présumés. A la fin, deux djihadistes, qui déclarent avoir des racines françaises, revendiquent l’attaque de Nice et menacent de frapper à nouveau la France. «Que périsse le peuple de Charlie», clame l’un des deux djihadistes.

La seconde vidéo est adressée directement au président de la République française, François Hollande. «Les représailles vont se répéter contre vos citoyens dans les rues de Paris, Marseille et Nice», ont-ils prévenu.

Source
Le groupe extrémiste Etat islamique (EI) a menacé d’intensifier ses attaques contre la France dans une vidéo postée sur des réseaux sociaux mercredi et où apparaissent deux jihadistes francophones.

Ces derniers félicitent l’auteur de la tuerie de Nice qui a fait 84 morts le soir du 14 juillet, et procèdent à la décapitation de deux hommes qu’ils accusent d’avoir « espionné » l’EI, un « message » pour la France, selon cette vidéo que mentionne également SITE, le centre américain de surveillance des sites djihadistes.

Source

La vidéo, intitulée « Leur alliance et notre terrorisme », comprend des extraits de reportages des médias sur l’attentat de Nice et des images d’enfants blessés et tués par des frappes aériennes de la coalition dans le territoire de l’EI. Des nasheeds [chants islamiques] de l’EI en français sont entendus en arrière-plan.

decapitation

Deux combattants de l’EI se tiennent debout derrière deux hommes accusés d’avoir agi contre l’organisation. Le premier combattant loue l’attentat de Nice et son auteur, Mohammed Lahweij Bouhlel, affirmant qu’il s’agissait d’un châtiment pour l’inaction des Français contre leur gouvernement. Les Français, dit-il, n’ont rien fait « sachant que leurs impôts financent l’armée israélienne et le massacre de Palestiniens, que ces impôts financent les bombardements en Irak et en Syrie… ».

Le deuxième combattant menace le président français François Continuer la lecture de Dans deux nouvelles vidéos Daesh menace d’intensifier ses attaques contre la France ( Maj: Marseille menacé)

Lot : appels téléphoniques anonymes, voiture et domicile d’un candidat FN tagués

Communiqué de Presse d’Emmanuel Crenne – Secrétaire FN de la circonscription de Cahors (Lot)

La maison et la voiture d’un de nos candidats ont été taggés cette nuit avec des inscriptions indiquant son affiliation politique. Il a aussi reçu, ainsi que d’autres candidats du Front National, de nombreux appels téléphoniques anonymes. Plusieurs plaintes ont été déposées et une enquête est en cours.

Le Front National dénonce ces actes ignobles qui rappellent les pires heures de notre histoire où les citoyens étaient stigmatisés et pourchassés pour leurs opinions politiques, leurs origines ou leur religion. Le climat de menace et d’intimidation dans lequel se déroule cette campagne et dont nous sommes aujourd’hui les victimes est clairement destiné à troubler le processus démocratique des élections départementales alors même que le Front National présente des listes dans tous les cantons du département et apparait comme la plus grande force d’opposition locale.

Nous appelons l’ensemble de la classe politique lotoise à dénoncer ces actes et leurs responsables, et à mettre en œuvre tous les moyens à leur disposition pour les faire cesser.

Source

L’apprenti bolchevik Malek Boutih menace le Front National de represaille en cas de victoire. (vidéo)

Merci à Abdelmalek (dit Malek) Boutih, il vient de démontrer le caractère totalitaire de la gauche. Malek a le mot république plein la bouche mais ignore ce que cela signifie. L’héritier du FLN et de tous les socialistes collabos, veut faire peur aux français: Attention si vous choisissez de mettre au pouvoir des patriotes, nous, les mondialistes, nous ferons tout pour que ce soit la guerre civile en France….
Chiche petite racaille, on t’attend…

Le prochain Enron : une facture de 639 000 milliards ?

Un article de Marc Mayor, de l’Edito matières premières et devises (publications Agora).

« L’enfant normal, lorsqu’il est pris la main dans le pot de confiture, a tendance à rougir et à baisser le regard. Mais le futur bankster a une réaction toute différente. Il plaide : “c’était pas moi, c’était ma main”.

Arrivés à l’âge adulte, ces individus finissent par diriger des sociétés comme Enron. Comme il faut que ce type d’entreprises déclare des bénéfices chaque trimestre, quoi qu’il arrive, Enron avait créé 3 000 sociétés offshore dans lesquelles elle cachait ses cadavres.

Quand la SEC, gendarme boursier, s’étonna de tels montages, la réponse fusa : “c’est pas moi, c’est ma main”. Autrement dit : “c’est pas Enron, ce sont les coquilles qui nous appartiennent qui sont en faillite”.

En théorie, vous et moi pourrions faire de même. Nous allons à la banque, obtenons un prêt, puis séparons la dette et l’argent. Les billets vont dans notre “bonne banque”, les dettes dans notre “mauvaise banque”. La seule différence, c’est que si vous et moi tentions le coup, nous finirions en prison.

Le marché OTC, la prochaine menace

Depuis plus d’un an, j’attire l’attention des investisseurs sur les dérivés hors marché (over the counter ou OTC en anglais), qui pèsent environ 639 000 milliards de dollars aux dernières nouvelles, selon la Banque des règlements internationaux. Ce montant représente un peu plus de quatre fois la valeur financière de tout ce qui se trouve sur notre planète.

J’insiste sur le fait qu’il s’agit du chiffre représentant seulement les contrats hors marché, ce qui signifie qu’il n’y a aucune obligation pour qui que ce soit de constituer des réserves liées à de tels contrats.

Je m’explique : imaginons que vous et moi faisons un pari. Par exemple vous dites que le premier enfant de la duchesse de Cambridge sera une fille, moi je dis qu’il s’agira d’un garçon ou vice versa.

Dans un marché régulé, si nous parions cent euros, un huissier vérifiera que chacun d’entre nous possède bien la somme misée ; peut-être même qu’il demandera à ce que la somme soit bloquée sur un compte jusqu’au dénouement de l’affaire.

Dans un marché OTC, vous et moi pouvons parier des centaines de milliers de milliards même si nous ne possédons pas un kopeck, puisque personne ne vérifie. Je peux assurer ma maison contre les incendies auprès de votre compagnie d’assurance OTC. Dans mon esprit, j’ai fait ce que doit faire bon père de famille ; dans la réalité, si ma maison brûle, votre assurance fera faillite et ne me paiera pas un sou.

Voici maintenant que la très sérieuse agence Reuters nous informe que des banques comme Morgan Stanley et Goldman Sachs, toutes deux championnes du dérivé OTC, prennent désormais les paris hors des Etats-Unis.

La nouvelle théorie des dominos

Des nouvelles lois américaines entrent en vigueur dès le 1er janvier prochain, qui ont pour but d’éviter les catastrophes financières comme celle qui a tué Lehman Brothers en 2008.

En d’autres termes, il sera désormais interdit de faire tomber le domino américain en premier. Du coup, les banksters ont décidé de faire tomber le premier domino ailleurs à l’avenir.

Résultat : la réaction en chaîne aura bien lieu, mais on ne pourra plus accuser les Américains (analogie : l’enfant). Il faudra se rabattre sur les filiales des banques américaines à l’étranger (analogie : la main).

Gareth Old, un avocat du cabinet Clifford Chance de New York le confirme : la nouvelle loi considère que la filiale d’une banque américaine à l’étranger est une entité séparée de son propriétaire.

Nous en sommes donc arrivés au stade où, du point de vue légal pour les Américains, l’enfant et sa main sont deux entités séparées. Quoi de plus pratique pour qu’à l’avenir l’enfant puisse, à chaque méfait, accuser le membre en question ?

Gary Gensler, patron de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC, chargée de réguler notamment les produits dérivés financiers) reconnaît que c’est ce même montage qui a tué Lehman Brothers et Bear Stearns, ainsi que mis à genoux AIG et Citigroup il y a quatre ans.

Que nous réserve l’avenir ?

Dès lors, voici ce que je parie avec qui voudra : j’affirme que ce soufflé pesant quatre fois la valeur de l’univers sautera lorsque suffisamment de gens qui pensent être assurés verront qu’en cas de dommage, leur contrepartie sera en faillite.

J’affirme que, d’ici-là, les autorités monétaires continueront à imprimer de l’argent, pour le donner (techniquement, elles parleront d’un prêt, mais il ne sera évidemment jamais remboursé) aux banksters en faillite.

J’affirme que, dès que la vitesse de circulation de la monnaie aura touché le fond et rebondira, le monde connaîtra une période d’inflation comme il n’en a jamais connu sur le plan global.

J’affirme enfin que peu de personnes se seront préparées à un tel scénario ; ces investisseurs seront les grands gagnants de cette occasion unique, un peu comme un joueur professionnel à la table de poker, qui pourrait plumer plusieurs milliers de gens à la fois.

Vous en doutez ? Je suis prêt à parier avec vous, le montant que vous voudrez ; tant que tout cela reste OTC bien sûr… »

Marc Mayor, Edito matières premières et devises, le 11 décembre 2012