Archives par mot-clé : Michelle Tribalat

Michèle Tribalat : «L’immigration est devenue un problème parce que les gens s’attendent à ce que les nouveaux venus adaptent leur comportement» (vidéo)

Officiellement, 200 000 personnes environ s’installent en France chaque année, un niveau faible en comparaison d’autres pays développés, comme l’Allemagne. Vous affirmez que cette présentation masque à la fois l’importance relative de l’immigration par rapport à la population totale et les changements dans sa composition.

«Le même flux d’immigrés que pendant les Trente Glorieuses»

Je n’affirme rien de tel. Le flux d’immigration dépasse 200 000 seulement depuis 2002 (voir la série 1994-2008 établie par Xavier Thierry à l’Ined). Je critique l’usage du solde migratoire pour définir le régime migratoire de la France. Ce solde est le résidu de l’équation démographique de l’année : + 39 000 en 2010 (Insee). Il n’est pas mesuré, comme dans d’autres pays, à partir d’un enregistrement des entrées (que l’on connaît très imparfaitement) et des sorties du territoire (que l’on ne connaît pas). […]

Ils ont un effort de vérité à faire auprès des citoyens français pour leur expliquer dans quoi ils se sont engagé set les conséquences concrètes que ça peut avoir pour les citoyens en France et je ne pense pas qu’il faille s’acharner sur un modèle qui ne fonctionne plus.

Ce modèle d’assimilation est remis en cause par la base avec des populations plus rétives à l’assimilation et aussi par le haut, avec des élites politiques et culturelles qui ont décidé que l’assimilation était ringarde.

La France est engagée dans un modèle multiculturaliste avec l‘Europe et cela depuis près de dix ans.

L’immigration est devenue un problème parce que les gens s’attendent à ce que les nouveaux venus adaptent leur comportement et que eux-mêmes, c’est-à-dire ceux qui sont là depuis longtemps, servent de référents culturels par rapport à ceux qui arrivent. Et c’est cette philosophie-là qui est mise en pièce […]

Marianne

Feuille de route gouvernementale pour l’intégration : le choc ( MàJ vidéo)

Communiqué de presse de Marion Maréchal-Le Pen – 06 février 2014

La presse a dévoilé la nouvelle feuille de route de l’intégration établie par le Gouvernement, qui s’imposera progressivement aux politiques publiques.

Apprentissage extensif de l’arabe, quotas de personnes issues de l’immigration dans la fonction publique, réécriture de l’histoire de France pour survaloriser l’apport des étrangers etc. Ce catalogue de mesures n’est que la conséquence logique de l’action et de la réflexion menées par la gauche et l’extrême gauche depuis 2012.

Dépénalisation du séjour irrégulier, rapport Tuot, rapport sur l’intégration, promotion des langues minoritaires : tout converge vers un saut qualitatif majeur qui aboutira demain au droit de vote des étrangers, promis par François Hollande.

Pour y parvenir, les dirigeants socialistes s’emploient à développer dans l’opinion un sentiment de culpabilité vis-à-vis des inégalités de développement : les pays du Maghreb ou d’Afrique sont pauvres à cause des Français, nous leur devons réparation !

Ils assimilent toute inégalité des conditions matérielles ou de réussite sociale à une discrimination à caractère racial, dont la France serait responsable et qu’elle devrait corriger coute que coute, quel que soit l’effort financier et l’état de nos finances publiques.

Pour finir, ils criminalisent toute opposition à ce mouvement, par des amalgames permanents et des références aussi récurrentes qu’abusives à l’extrémisme, à la haine, aux idées nauséabondes, aux années 30 etc.

Je dénonce avec la plus totale fermeté l’ensemble des propositions formulées dans cette feuille de route, qui généralise la discrimination positive et la déconstruction de l’identité nationale au profit d’une république communautarisée et porteuse des germes de la division la plus grave.

————–

Lu et Vu sur Fdesouche

i>TELE dévoile en exclusivité, la feuille du route du gouvernement sur l’intégration qui ambitionne de renouveler en profondeur l’approche des questions d’intégration en France « dans un esprit de responsabilité et avec le souci constant du respect des valeurs de la République ». La feuille de route s’appuie sur 44 propositions sensées lutter contre les discriminations et améliorer la politique d’intégration. L’accent est mis sur la diversité et le multiculturalisme. La fin du modèle d’intégration à la française ?

Autrefois l’immigration était traitée comme devant s’adapter à la société dans laquelle les immigrés entraient et aujourd’hui c’est la société qu’il faut adapter… le modèle d’assimilation suppose une asymétrie entre la société qui accueille et ceux qui arrive…. dans ce rapport on ne voit aucune définition de la culture substantielle de la France. C’est comme si la France était privée de culture substantielle… y a pas de culture particulière toutes les cultures sont à égalité, y compris celle qui vient d’arriver C’est un procédé de dénationalisation