Archives par mot-clé : mondialisation

Natacha Polony: Quiconque remet en cause le système économique actuel est un méchant xénophobe.

Le problème avec Polony c’est qu’elle est chevènementiste. Elle ne voit les dégâts de la mondialisation et de l’europeïsme qu’au travers du prisme de l’économie… or, même si on règle ce problème, les questions civilisationnelles et identitaires resteront les plus urgentes et à termes les dangereuses.
Nous partageons sont coup de gueule contre la propagande médiatique qui s’est mise en place; et évidement nous validons son analyse sur ce que cache la « lutte » antifasciste contre le FN.

Répliques: Le peuple et les élites avec Patrick Buisson et Alain Minc.

Tout oppose Alain Minc l’auteur , entre autre, de la mondialisation heureuse, et Patrick Buisson qui vient de publier La cause du peuple . Et pourtant, entre 2007 et 2012, ils ont été les conseillers du même Prince Nicolas Sarkozy. Ils ne le voyaient pas aux mêmes heures, ne lui tenaient pas le même discours , ils ne lui faisaient pas les mêmes suggestions. Et pourtant le fait est là et ce fait constitue un paradoxe qui demande d’être élucidé. Aussi demanderai je sans tarder à mes deux invités quel bilan ils tirent de leur expérience. Que représente pour vous , messieurs, le moment Sarkozy.?

Intervenants

  • Patrick Buisson : Journaliste français, né le 19 avril 1949 à Paris. Spécialiste des études d’opinion, conseiller de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy
  • Alain Minc : Essayiste, conseiller en entreprise Ancien président du conseil de surveillance du Monde

source

Gilles Ardinat : Mondialisation et compétitivité (vidéo)

Gilles Ardinat, invité par ATTAC Toulouse le 15 novembre 2013 explique que le discours sur la compétitivité des territoires est la conséquence du libre-échange mondialisé.


Mondialisation et compétitivité par GArdinat

L’Eglise Vaticane complice de l’islamisation de nos pays et du Grand Remplacement

Article de Robert Albarèdes pour Riposte laïque

La rapidité avec laquelle le squatteur de l’Elysée a désavoué son premier ministre et dénoncé le fameux rapport officiel préparant la désagrégation de la Nation française et de son identité profonde par l’expansion infinie de l’immigration et le multiculturalisme  communautarisme imposé,  montre, à l’évidence, que ces gens savent qu’ils sont à l’opposé de ce que pense et  veut le Peuple de France en la matière… (1) et que, s’ils se replient en bon ordre aujourd’hui, c’est pour mieux préparer leur nouvelle offensive, à petits pas celle là, pour mieux endormir la vigilance des citoyens et les tromper insidieusement.

Qu’on n’oublie pas:  leur projet est celui de leurs différentes « écoles de pensée » et d’influence, du think tank « Terra Nova » présidé par le pantouflard bien nourri Chérèque au Groupe Bilderberg, auquel appartiennent maints dirigeants du PS comme de l’UMP, en passant par « Le Siècle », où tous les financiers, politiciens de « droâte » et de « gôche », responsables des media français, ont leur « rond de serviette » et la French American Foundation qui promeut dans l’ombre les « futures élites » de notre pays, à « gôche » comme à « droâte »…

L’offensive contre notre Peuple est lancée, et, de phases d’avancée en phases de repli, elle se poursuivra tant que le système d’alternance bipartiste PS (et alliés écolos) -UMP (et alliés Centre) se perpétuera.

Et dans cette offensive, téléguidée par les instances oligarchiques financières  apatrides de la Mondialisation et les institutions antidémocratiques de l’Europe de Bruxelles, un protagoniste de poids vient de s’inviter (même s’il n’a jamais été absent), et de manière éclatante : l’Eglise Vaticane, qui vient de sortir la « grosse Bertha » pour amplifier son action et développer  son offensive.

Le-pape-Francois-a-Lampedusa1

Si certains ont pu être étonnés du remplacement subit du pape précédent par le François actuel, ils ne peuvent, aujourd’hui, que constater la réalité: ce Pape est celui de la Mondialisation, de l’immigration tous azimuts, de la destruction des Peuples, surtout quand ils sont marqués par l’esprit laïque.

Les lecteurs réguliers de « Riposte laïque » ne feront preuve d’aucun étonnement: depuis les paroles du cardinal Tauran remerciant les musulmans d’avoir permis le retour de « Dieu en Europe » (2) jusqu’à celles de Benoît XVI demandant à la chancelière Merkel de lutter « contre le laïcisme en Europe », ils ont pu suivre ce cheminement de l’Eglise Vaticane qui , aujourd’hui, en vient à produire le texte papal ci-dessous mentionné qui en appelle à l’accueil des migrants islamiques, à l’islam comme religion « de paix et d’amour », à la fraternité comme outil de la justification des flux migratoires que demandent et l’Europe et les Oligarchies financières mondiales pour peser sur les salaires, détruire les espaces sociétaux des pays accueillants, faire fondre les peuples dans des magmas informes et communautaristes dont la vocation violente et destructrice est inhérente à leur existence même. (3)

Ceux qui, parmi nous, s’imaginent qu’ils vont trouver à leurs côtés l’Eglise catholique pour combattre l’expansion islamiste et l’imposition de la charia partout où elle triomphera, se mettent le doigt dans l’oeil, et profondément…

Ceux qui, parmi nous, pensent que cette même Eglise saura s’opposer aux effets néfastes de la mondialisation et de la construction européenne en matière de valeurs morales, sociétales, sociales même, se trompent lourdement..

Et, en plus de bien lire les textes papaux, ils devraient s’imprégner du sous-entendu criant Continuer la lecture de L’Eglise Vaticane complice de l’islamisation de nos pays et du Grand Remplacement

Nouvelle-Zélande : Agneaux mondialisés (vidéo)

La mondialisation expliquée par l’exemple de l’agneau de Nouvelle-Zelande : spécialisation d’une région, prix du transport négligeable, et à l’autre bout de la chaine, mort des éleveurs français.

La mondialisation de la finance a connu un coup d’arrêt

Selon une étude du cabinet McKinsey Global Institute, la croissance de la valeur des actifs financiers s’est fortement ralentie, et les flux transfrontaliers se sont effondrés.

La crise financière aurait-elle mis fin à la mondialisation de la finance ? Selon une étude de McKinsey Global Institute (MGI), cette dernière se développe bien moins lentement depuis le début de la crise. Ainsi, McKinsey évalue à 225.000 milliards de dollars, en 2012, la valeur cumulée des actifs financiers mondiaux : actions, obligations d’Etats, d’entreprises ou financières, prêts titrisés ou non titrisés.

Depuis 2007, la croissance annuelle de cette valeur est de 1,9%. Entre 1990 et 2007, elle était de 7,9%. « Il est frappant de constater que ce ralentissement concerne aussi bien les économies matures en phase de désendettement que les économies émergentes », constate le MGI.

Corrections des bulles

Les actions sont les plus touchées par cette chute en valeur des actifs : alors qu’elles connaissaient une croissance annuelle de 8% en moyenne entre 2000 et 2007, elles baissent désormais de 5,5% en moyenne par an. Les prêts titrisés sont passé d’une croissance annuelle moyenne de 15,9% à une lente baisse de -0,7%.

« Certaines de ces évolutions constituent des corrections par rapport aux excès ayant entraîné le gonflement de bulles, commente McKinsey, néanmoins, d’autres évolutions auraient des conséquences néfastes pour l’investissement privé et les perspectives de croissance à long terme ».

Chute des flux transfrontaliers

suite

“Comprendre la mondialisation en 10 leçons”

Présentation du livre “Comprendre la mondialisation en 10 leçons”, de Gilles Ardinat (Ellipses, sept. 2012) par Philippe Conrad sur realpolitiktv.


Géopolitique en livres : « Comprendre la… par realpolitiktv