Archives par mot-clé : Mosquées

Contre les prières de rue, un responsable du CFCM demande 2500 mosquées de plus

« Choqué » par les prières de rue, Abdallah Zekri, membre du CFCM demande que les pouvoirs publics doublent le nombre de lieux de culte pour les musulmans en France. Il y en a actuellement 2 500.

C’est une demande qui ne va pas passer inaperçue. Sur CNews, ce vendredi, Abdallah Zekri, membre du CFCM demande que les pouvoirs publics doublent le nombre de lieux de culte pour les musulmans en France. Il y en a actuellement 2 500.

« Nous sommes choqués d’aller pratiquer notre religion dans les égoûts, pour très être clair » a-t-il commencé. « Le problème n’est pas là. Le problème actuellement en France, il faut doubler le nombre de lieux de culte » a ensuite demandé le responsable du culte musulman.

L’Opinion

Suisse : « la majorité des Imams suisses prêchant dans les mosquées sont islamistes »

L’experte Saïda Keller-Messahli, qui publie dans une semaine un livre sur la situation en Suisse, exige, dans la NZZ Am Sonntag, un maximum de 300 mosquées et la surveillance de tous les prédicateurs et de leurs lieux de culte

Après les récents attentats terroristes et l’affaire de l’imam de Bienne qui aurait prêché la haine contre son pays d’accueil tout en bénéficiant de l’aide sociale, l’experte Saïda Keller-Messahli accorde Continuer la lecture de Suisse : « la majorité des Imams suisses prêchant dans les mosquées sont islamistes »

Pays-Bas : la moitié des mosquées d’Amsterdam sont gérées par des extrémistes

Les imams néerlandais sont de plus en plus formés en Arabie Saoudite. L’influence des salafistes sur les mosquées marocaines à Amsterdam augmente également.

Près de la moitié des 22 mosquées marocaines à Amsterdam sont sous l’influence des salafistes.Le mouvement fondamentaliste de l’Islam s’est battu dans la capitale ces dernières années, réduisant l’influence des mosquées tenues par des imams « modérés ». Ceci est démontré par la recherche du CNRC.

Dans un récent rapport annuel, le service de renseignement AIVD Continuer la lecture de Pays-Bas : la moitié des mosquées d’Amsterdam sont gérées par des extrémistes

En meeting à Perpignan Marine Le Pen tacle tous ses opposants

  1. Sur Macron Marine le Pen fait référence à Mohammed Saoud, islamiste radical, proche des indigènes de la République et responsable de la campagne En Marche! de Macron.
  2. Sur Fillon elle rappelle qu’il fut le premier 1er ministre a avoir inauguré une mosquée avec une fille de 6ans voilée à ses côtés. Mais elle ajoute aussi les liens qu’a entretenu Fillon avec des islamistes proches de Tariq Ramadan; le clientélisme pro-musulman des membres de l’équipe de Fillon qui malgrè leurs discours participe à l’islamisation de la France. Et elle relève aussi les aller-retour de Fillon au Qatar et en arabie Saoudite pour des colloque douteux.
  3. En ce qui concerne Mélenchon Marine Le Pen fait à la fois référence à son programme crypto-communiste, à son négationisme sur les crimes engendrés par les communistes tout au long du 20ème siècle, à son soutien à Chavez, Castro, Maduro… tous des autocrates socialistes qui ont ruiné leurs pays et tué une partie de leur peuple.  Mais elle met aussi les pieds dans le plat en dénonçant la volonté de Mélenchon de faire adhérer la France à l’alliance Bolivarienne, un cénacle de dictatures composé de Cuba, du Venezuela de Maduro qui réprime actuellement son peuple et vient d’emprisonner son seul opposant et de la république islamique d’Iran….

Nicolas Bay: Jamais nous n’accepterons de laisser nos églises se transformer en mosquée.

Nicolas Bay à la tribune des Assises de Marine le Pen à Lyon. Il répond ainsi à Dalil Boubaker qui avait proposé de réquisitionner des « églises vides » pour pratiquer le culte musulman.

Voir: DALIL BOUBAKEUR VEUT RÉCUPÉRER DES «ÉGLISES VIDES» POUR PRATIQUER LE CULTE MUSULMAN (VIDÉO)

L’Islam en France, c’est 1000 mosquées de plus en 12 ans !

Dans les années 80, il n’y avait même pas 100 mosquées en France. Aujourd’hui nous allons atteindre les 3 000. (1700 en 2004, 2700 en 2016)
Mais rassurez-vous… il n’y a pas d’islamisation de la France.

Rappel des propos d’Azouz Bégag, ministre de Chirac, sur le nombre de musulmans en France

Les maires et députés Républicains des Hauts-de-Seine aident les mosquées.

Interview du 2 mars 2016 avec la fédération Front National des Hauts-de-Seine, faisant un remarquable travail d’opposition contre les terrains municipaux mis à disposition des musulmans à Courbevoie, Clichy, Suresnes, par des maires Les Républicains (LR). Le député-maire de Courbevoie est Jacques Kossowski qui met à disposition 680 m2 du foncier municipal pour une mosquée radicale proche des Frères Musulmans. Le maire de Suresnes est Christian Dupuy qui a acheté un terrain pour 977 000 euros, en le viabilisant et effectuant le gros oeuvre, pour ensuite le louer aux musulmans. Continuer la lecture de Les maires et députés Républicains des Hauts-de-Seine aident les mosquées.

Lyon: Un homme priait le jour et dévalisait les mosquées la nuit

Pas moins de treize mosquées du Rhône ont été cambriolées de nuit par le même homme entre février et mai 2015. La communauté musulmane, qui craignait des actes islamophobes, sait désormais que le coupable, Abdelhafid Chennoufi, venait prier la journée dans chacun de ces lieux de culte.

Cet homme de 41 ans vient d’être condamné à deux ans de prison, dont une année avec sursis, comme le révèle Le Progrès dans son Continuer la lecture de Lyon: Un homme priait le jour et dévalisait les mosquées la nuit

Sous la présidence de Nicolas Sarkozy il s’est construit plus de 140 mosquées chaque année en 5 ans.

Nicolas Sarkozy aura été le président de l’immigration (1millions en 5 ans) et de l’islamisation galopante de la France.


CB2HhbGXIAEMbFh

70 projets de mosquées en Ile-de-France (France 3)

Le Grand Remplacement est en marche. Toujours plus haut toujours plus grand.
En lisant l’article source sur le site de France 3, vous remarquerez le ton de dhimmi ( ou de collabo comme vous voulez) de la part de la commissaire chargée de la propagande que l’on continue à nommer « journaliste ». Elle défend le contournement de la loi de 1905 en faisant la promotion des beaux emphytéotiques. On découvre également qu’il y a « un million et demi de musulmans qui vivent en Ile-de-France et près de 500.000 à Paris »; ce qui fait 23% de la population de la capitale comptant 2 200 000 habitants.

Un million et demi de musulmans vivent en Ile-de-France et près de 500.000 à Paris. Comme la majorité des pratiquants de la deuxième religion de France, ils sont contraints de prier dans des espaces insalubres par manque de lieux de culte. La France étant un pays laïc, elle ne subventionne aucun culte. Mais la solution pourrait venir des mairies qui peuvent mettre à disposition des baux emphytéotiques, c’est-à-dire des locaux qui seront mis à la disposition des associations tout en étant soumis à un certain contrôle

Bruxelles: la majorité des mosquées préfère ne pas bénéficier d’aides publiques

Bruxelles compte 77 mosquées. Pourtant, à peine 10 d’entre elles sont reconnues officiellement par la région, et seulement 29 en ont d’ailleurs fait la demande. La grande majorité ne bénéficie pas d’aides financières publiques, alors que depuis 2006, elles peuvent en faire la demande à la Région bruxelloise.

Comme tous les vendredis, à la mosquée Al Ansar de Schaerbeek, des dizaines de fidèles viennent prier. Pourtant, le lieu de culte n’a rien d’officiel. C’est une asbl qui le gère. Et comme pour la grande majorité des mosquées bruxelloises, elle ne bénéficie d’aucune aide de la région.

(…) « Elles vont dès lors préférer ne pas être reconnues comme lieu de culte pour pouvoir conserver un certain nombre de privilège, et ne pas avoir un contrôle de leur gestion financière ainsi que de leurs agissements à l’intérieur de la mosquée. »

Les mosquées reconnues peuvent par ailleurs se voir financer leurs imams par le fédéral. Mais le contrôle du prêche est aussi un frein.

« Je crois que ce sont des mosquées qui respectent entièrement les lois du peuple belge et de la constitution mais elles ont peut-être des choses à cacher vis-à-vis de leur ennemi historique, à savoir l’état turc.« 

La peur de devenir une administration formatée qui doit rendre des comptes à la région ou à l’état belge. C’est ce sentiment qui bien souvent pousse les mosquées bruxelloises à renoncer à leur droit.

Barbara Boulet

source et article entier : rtbf