Archives par mot-clé : Municipales 2014

Communautarisme : Le CRIF demande à un candidat PS d’aller au bout de ses convictions et de se retirer face au FN

Où ils se croient ? en Israël ?. De quel droit interviennent-ils dans le jeu politique d’une république laïque ces agités de la Kippa ?

C’est quoi ce pays où des communautaristes juifs de l’UEJF et des maffieux du CRIF donnent des leçons de « républicanisme » ?!?

Le Front ripoux-blicain est vraiment l’alliance de toutes les canailles !

———

Dans un communiqué, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) demande à Garo Hovsépian, candidat socialiste à la mairie du 7e secteur de Marseille (13e-14e arrondissements) arrivé hier en troisième position du premier tour avec 21,66% des suffrages, de retirer sa liste au second tour.

Capture-d_ecran-2013-03-24-a-11-14-01-87347« Nous demandons à Monsieur Garo Hovsépian, grand humaniste qui a toujours combattu la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme d’aller au bout de ses convictions en retirant sa liste au profit du candidat en place en seconde position (Richard Miron, candidat UMP-UDI, avec 27,83%, ndlr). » Le Crif justifie cette demande en raison du risque de victoire de Stéphane Ravier, candidat FN qui a obtenu 32,88% au premier tour dans ce secteur.

voir: Déjeuner-débat du CRIF Marseille-Provence : Garo Hovsepian, Maire des 13ème et 14ème arrondissements de Marseille

La Provence

Déroute PS, succès UMP, FN trés fort

Attention sur les résultats nationaux : ils ne donnent pas vraiment de tendance. En effet, le FN n’a présenté que 500 listes, bien moins que l’UMP et le PS. Ce qui est important c’est le résultat des villes où sont présents l’UMP, le PS et le FN. Et dans ce cas le FN semble pouvoir se maintenir presque partout, ce qui serait une grosse performance.

Quoiqu’il en soit il y a déjà un phénomène remarquable: là où une liste FN est présente, le taux d’abstention baisse. C’est le signe que le FN est vecteur de démocratie et de participation citoyenne.

——-

Article de la tribune de Genève

La formation de Jean-François Copé demandait un vote sanction contre le PS. Nos estimations à quelques heures de la fin du scrutin confirment ce scénario. L’UMP devance le PS de 5 points.

Municipales-2014_xlAttention, la droite revient! Elle tient sa revanche. Avec un 46% au niveau national, l’UMP est en train de réaliser un très bon score en cette journée de 1er tour des élections municipales.

Selon nos informations, ce résultat va lui permettre de revivre le scénario de 2001. Il est encore trop tôt pour citer des noms, mais un certain nombre de villes de moyenne importance devraient basculer de gauche à droite.

L’avance des listes UMP (et de ses alliés) sur celles du PS est suffisamment confortable en fin de journée pour permettre aux états-majors de Jean-François Copé de préparer des communiqués de victoire. Quelques 5 points d’écart sont mesurés entre les deux grands partis de l’alternance française.

Le PS en déroute

Cependant, le vote plus tardif des grandes agglomérations, les bureaux ferment à 20h., devrait permettre à la gauche de se remplumer, mais tout indique que le PS va vivre une soirée de déroute. Le PS serait à 41%.

Le vote sanction contre le gouvernement de François Hollande et l’abstention des déçus de la gauche se confirment. Ce 23 mars pourrait voir se jouer les deux scénarios du pire redoutés par le PS et qui semblait, pourtant, s’éloigner ces derniers jours.

Le FN fait fort

Le FN aura aussi le sourire ce soir. Son 7% au niveau national, s’il se confirme, et à mesurer avec une loupe différente. Le FN n’a présenté des listes que dans 500 villes. Cela le dessert en termes de statistique nationale, mais cela signifie qu’il réalise de très bons scores dans les communes dans lesquelles le parti de Marine le Pen concourrait.

En bref, selon nos informations, le FN devrait se maintenir au second tour dans toutes (ou la plupart) les villes où il avait pour ambition de jouer un rôle. Les triangulaires (UMP-PS-FN) seront à l’ordre du jour du deuxième tour, dimanche prochain 30 mars. (TDG)

Créé: 23.03.2014, 18h06

Serge Laroze (FN) : 120 millions du budget municipal de Toulouse sont attribués à des associations (vidéo)

Serges Laroze dénonce le clientélisme de la gauche sur le dos des contribuables toulousains. Le PS et ses affidés arrosent des pseudo-associations qui sont bien souvent des satellites composées de militants politiques déguisés en militants associatifs et qui sont chargés de recruter de nouveaux électeurs à grand coup de subventions…

Cet argent donné à des structures faussement culturelles est le signe du communautarisme contraire aux valeurs républicaines que met en place l’UMPS. Ces subventions versés à des associations qui vivent de l’immigrationisme et de la misère que cette idéologie charrie font parti du coût exorbitant de l’immigration.

A Toulouse cela représente 15% du budget de la ville.

voir sous la vidéo des exemples de subventions

———-

Court extrait du débat sur TLT pour les élections municipales avec Serge Laroze, candidat de la liste Toulouse Bleu Marine (19/03/14).

« Un chiffre énorme : 120 millions d’euros à titre des subventions à diverses associations, dont 375 associations qui se disent culturelles … »

Quelques subventions que l’on trouve sur la liste des subventions distribuées par le PS à Toulouse :

Les antifas de la CNT : UNION LOCALE DES SYNDICATS CNT – 2011
Montant subvention exceptionnelle : 5.820,00 €

CASIT COMITE D’ ACTION SOCIALE ISRAELITE DE TOULOUSE – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 15.000,00 €

APSEM ASSOCIATION POPULAIRE SOCIO EDUCATIVE DES MIGRANTS – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 10.500,00 €

ASECSMF ASSOCIATION SOCIALE EDUCATION CULTURELLE SOLIDARITE MAGHREBINS DE France – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 13.700,00 €

CEMMP CLUB EUROPE MAGHREB MIDI-PYRENEES – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 16.000,00 €

ASSOCIATION DEVELOPPEMENT PSYCHOLOGIQUE EN ASIE DU SUD EST – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 5.000,00 €

CIMADE DE TOULOUSE GROUPE LOCAL – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 25.000,00 €

CONTACT HG – AIDE A L’ACCEPTATION DE L’HOMOSEXUALITE D’UN ENFANT – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 4.500,00 €

CRAN MIDI PYRENEES – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 7.000,00 €

FONDS SOCIAL JUIF UNIFIE – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 15.000,00 €

LIGUE DROITS DE L HOMME – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 5.000,00 €

ARIANA – COLLOQUE ET EXPOSITION « L’AGE D’OR DES SCIENCES ARABES » – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 5.000,00 €

HEBRAICA FONDS SOCIAL JUIF UNIFIE – 2011
Montant subvention fonctionnelle : 20.000,00 €

JUSTE UN AVANT GOUT – FESTIVAL HIP HOP – 2011 Continuer la lecture de Serge Laroze (FN) : 120 millions du budget municipal de Toulouse sont attribués à des associations (vidéo)

Elections municipales à Trappes : quand l’identité musulmane s’érige en thème de campagne

En consultant de près la cartographie des listes conduites par des candidats dits de la diversité et marqués par une identité musulmane assumée, on relève qu’à Trappes, un pas est désormais franchi. La lutte contre l’islamophobie y constitue désormais une valeur politique invitée par les urnes. Un tournant dans le rapport à l’acceptabilité de l’islam comme religion de France avec la démocratie participative.

[…] Un rappel historique de la main d’œuvre immigrée constituée par les aînés officie comme ancrage à ce que leurs enfants héritiers considèrent, en tant que nouveaux français, comme un amorçage : le rejet de l’islam. Discriminations d’hier, discriminations d’aujourd’hui.

La liste intitulée Faisons entendre notre voix conduite par Slimane Bousanna, ingénieur diplômé de Centrale et fondateur du premier collège privé musulman des Yvelines, s’inscrit dans un continuum, et entend prendre comme constat d’engagement politique, outre la situation de chômage et de précarité, la vertigineuse augmentation de 57,4 % de hausse des actes d’islamophobie de 2011 à 2012 au niveau national. Selon la tête de liste, « il est urgent de réagir et de s’engager dans le débat public ». Une tentative de mettre fin à l’abstention, caractéristique des quartiers populaires.

[…] Si le vote musulman politique n’existe pas encore, l’expérience de Trappes en mars prochain inaugurera, peut-être, en fonction des scores du premier tour, l’émergence d’un vote musulman « sociologique » dont la posture serait mesurée à l’épreuve de la vie sociale que subissent des citoyens frappés par l’islamophobie.

A l’instar des questions culturelles, écologiques ou économiques, devenus des enjeux Continuer la lecture de Elections municipales à Trappes : quand l’identité musulmane s’érige en thème de campagne

S.Laroze : « L’immigration islamique est gravissime, c’est un changement de population »

Sur le plateau de France 3 Midi Pyrénées, Serges Laroze (FN) condamne les prières de rue à Toulouse, à parler du grand remplacement et des dangers de l’islamisation. Il note que si les français veulent continuer avec l’UMP et le PS, ils ne faut pas qu’ils viennent se plaindre des conséquences de leurs choix.

Actuellement il y a quelque chose de gravissime qui se passe en France, c’est un basculement de population, le remplacement d’une certaine population française par une population immigrée. Je parle de l’islamisation de la France. À Basso Cambo le vendredi le parking est plein de gens qui font la prière face à la Mecque. Et ces messieurs nient ce phénomène là, les français n’en peuvent plus d’une certaine immigration.

J.C.Sellin (FDG) : Ce sont les immigrés qui ont construit la France…. S.Laroze : Les immigrés ont construit la France ? Messieurs les français vous n’avez rien fait…

S.Laroze(FN): Pouquoi l’insécurité? Parce qu’on a supprimé la peine de mort et la perpétuité.

Clash entre Jean Luc Moudenc (UMP) et Serges Laroze (FN) sur le plateau de France 3 Midi-Pyrénées.

Les deux hommes échangent avec vigueur sur le laxisme, l’explosion de l’insécurité à Toulouse et en France, sur l’impuissance des policiers et les insultes qu’ils reçoivent.
Serges Laroze :

J’ai des policiers parmi mes sympathisants et mes militants. Ils n’ont aucun pouvoir. Pas une semaine sans qu’ils ne se fassent traiter de sales flics, de sales blancs, fils d’une pute et d’un porc.

 

 

Toulouse/JC. Sellin (FDG) : « On a accepté 1 500 000 pieds noirs, on peut bien accepter 17 000 roms ». (vidéo) (Maj)

Dans l’émission la Voix est Libre sur France 3 Midi-Pyrénées, le candidat Jean Christophe Sellin (FDG) a déclaré : On a accepté 1 500 000 pieds noirs, on peut bien accepter 17 000 roms. Jean Christophe Sellin reprend ici les propos douteux qu’ont tenus avant lui Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly. Comparer les roms aux pieds noirs c’est faire un parallèle absurde et anachronique entre une situation d’immigration illégale et le drame d’un exode.
Les pieds noirs étaient français. Ils ont été contraints de quitter leur terre d’origine sous la menace du FLN que la gauche a soutenu. L’amalgame commis par le candidat FDG à Toulouse est une insulte à la mémoire de ces exilés et de tous ceux qui ont été massacrés.

 

En complément:

Jean-Jacques Jordi: En Algérie, les européens ont été victimes d’une épuration ethnique. (vidéo)

Conférence de l’historien Jean-Jacques Jordi, auteur du livre ” Silence d’État- les disparus civils d’européens de la guerre d’Algérie. (voir l’interview vidéo.)

Première partie: je n’hésite plus à parler d’épuration ethnique

Ce qu’ont vécu les pieds noirs ça relève de l’épuration ethnique.(…) dans le cadre d’une guerre de libération nationale, on fait en sorte que tous ceux qui ne relèvent pas de cette nation là, soient obligés de partir. Soit on les expulse, manu militari, soit on crée un climat de terreur tel qu’ils s’en vont.(…) je n’hésite plus à parler en ce qui concerne la guerre d’Algérie d’une épuration ethnique.

à partir de 5mn

voir la suite de la conférence et les interviews de l’historien Roger Vétillard sur la guerre d’Algérie, notamment les massacres contre les européens le 5 mars 58, et ceux qui ont précédé la réaction militaire de la France le 8 Mai 45 à Sétif.

Municipales : « Le problème, ce n’est pas le FN mais les electeurs de gauche »

Analyse intéressante sur le vote FN lors des prochaines municipales… loin de l’euphorie des pro-FN et de la haine viscérale des mondialistes de l’UMPS. Je ne crois pas en effet que les municipales représenteront un grand bouleversement. Ce sont des élections bien trop particulières…..

– – – – – – – – –

Lu sur Rue 89

Le chercheur Denys Pouillard estime que le Front national pourrait gagner seulement deux villes, mais prédit aussi un big bang du personnel politique.

Et si on en faisait trop sur le FN ? Dans une étude récemment publiée, l’Observatoire de la vie politique et parlementaire (OVPP) projette les tendances des élections municipales du mois de mars 2014 et dresse trois scénarios possibles.

Dans la pire des situations pour la gauche, lit-on dans ce rapport, elle ne perdrait qu’un nombre limité de villes de plus de 100 000 habitants lors des prochaines municipales. De son côté, le FN, s’il ne peut vraisemblablement gagner que deux villes (Hénin-Beaumont et le 7e secteur de Marseille), sera en mesure d’« augmenter sa représentation dans certaines grandes villes ».

1505507_marine-le-pen_640x280

Pour parvenir à ces conclusions, les scrutins organisés depuis 2004 dans 3 000 communes de plus de 3 500 habitants ont été étudiés.

Denys Pouillard, le directeur de l’OVPP, prédit un « big bang du personnel politique », explique les nouvelles motivations des électeurs des grandes villes et bat en brèche une idée à la mode : non, le FN ne récupère pas les voix « des électeurs de gauche ».

Vous dites qu’il ne faut pas se focaliser sur le FN…

La sociologie électorale, c’est de l’analyse de terrain. On peut se tromper, bien sûr, mais ce n’est ni un calcul de probabilité ni un coup de dés.

Nous avons épluché 3 000 communes de plus de 3 500 habitants. Pourquoi plus de 3 500 ? Parce que jusqu’à présent, c’est dans ces communes que le scrutin proportionnel s’applique. On a donc une couleur politique par commune.

En dessous de 3 500 habitants, nous n’avions donc pas nécessairement une couleur politique mais des divers droite, des divers gauche… Ce qui correspond vraiment à la motivation dans ces petites communes pendant les municipales, c’est l’action locale.

Les choses vont changer en mars 2014, puisque la proportionnelle sera appliquée dès 1 000 habitants. Cela va poser problème, puisque cette politisation va concerner 6 755 communes supplémentaires.

Marine Le Pen est arrivée en tête au premier tour de la présidentielle dans : Continuer la lecture de Municipales : « Le problème, ce n’est pas le FN mais les electeurs de gauche »