Archives par mot-clé : Nicolas Bouzou

Et pendant ce temps, c’est l’europe fédérale que l’on nous impose ! (vidéo)

Nicolas Bouzou est l’un des experts médiatiques les plus en vue dans le petit monde médiatique parisien. C’est un libéral bon teint. Il est directeur du cabinet de conjoncture économique Astérès, mais il enseigne aussi en MBA à l’université Paris Assas. Récemment, il a publié une note pour la fondation de l’innovation politique, le think tank de l’UMP, formulant « quatre propositions pour que l’Europe ne tombe pas dans le protectionnisme ».
Autant dire que Nicolas Bouzou adhère au projet d’une europe fédérale. Mais, contrairement à sarkozy et Hollande ou les verts et Le Modem, Nicolas Bouzou a l’honnêteté d’affirmer que les peuples ignorent quelles seront les conséquences du MES sur la vie politique de leurs pays.
C’est donc en toute franchise que l’expert des média a dévoilé sur BFM business ce que les européïstes Hollande et sarkozy vous cachent: Le MES et le traité qui ne sera pas soumis au vote du peuple, signent la perte de la souveraineté suprême des peuples et entérine l’impossibilité de décider de leur avenir:

« il y a des mécanismes de surveillance, justement, qui sont contenus dans ce Traité (…) ça nous fait entrer dans une Europe fédérale, je pense que c’est quelque chose qui a été complètement sous-estimé et dont on ne parle pas ; ce qu’on est en train de signer là c’est un accord qui a de très fortes composantes supranationales. »

Il prend un exemple fort intéressant pour souligner la perte du pouvoir de décision d’un État : « Si on voulait refaire la TVA dans la restauration c’est interdit, si on veut remettre la retraite à 60 ans c’est interdit, c’est désormais sorti des choix politiques nationaux, il faut que cela soit dit ! »

Pour ceux qui croient encore aux promesses de Sarkozy, de Hollande, de Bayrou, d’Effa Choly, et même de l’insignifiant Mélenchon, on leur conseille de réfléchir à deux fois avant de glisser un bulletin dans une urne.