Archives par mot-clé : Nicolas Sarkosy

Quand Nicolas sarkozy soutenait Hillary Clinton et dénonçait Trump

cw0052ywgaahoqj

sark1

«Il se trouve que moi je suis l’ami d‘Hillary Clinton (la candidate démocrate, ndlr)», Continuer la lecture de Quand Nicolas sarkozy soutenait Hillary Clinton et dénonçait Trump

Quand Sarkozy signait le pacte écologie de Nicolas Hulot et soutenait le principe de précaution.

Toujours aussi sincère Sarkozy vient de virer climato-sceptique après avoir organisé quand il était président le grenelle de l’environnement et signé la charte très ecolo-bobo de Nicolas Hulot.

Sarkozy est décidément prêt à dire n’importe quoi pour se faire remarquer…  ce type est un guignol!


Extrait d’une article de Libération datant de 2007 lors de la campagne des présidentielles. Sarkozy signe le pacte écologique de Hulot en reprochant à Georges Bush de ne pas avoir signé Kyoto et en rendant hommage au principe de précaution:

sarko

Grenelle de l’environnement: les engagements de Nicolas Sarkozy

Meeting de Sarkozy : quand des militants LR approuvent le programme du Front national

En marge du meeting que donnait Nicolas Sarkozy au Touquet (Pas-de-Calais), Salhia Brakhlia est allée tester la stratégie droitière de l’ancien président. Face aux militants, plusieurs propositions, du referendum sur la peine de mort à la priorité nationale dans l’attribution d’un emploi.

« On a halluciné en entendant leurs réponses même si quelques-uns étaient plus réservés » (Salhia Brakhlia, 1min 35)

bfmtv

Face aux enfumeurs de Panama

L’affaire des Panama Papers nous rappelle brutalement toute l’incohérence d’une classe politique rattrapée par ses renoncements.

A la télévision, j’entends, je vois François Hollande et ses ministres feindre de taper du poing sur la table face aux fraudes supposées de telle ou telle grande banque. Comme les Français, je les vois nous promettre d’agir, de sévir, de contrôler…

Hélas ces paroles nous en rappellent tant d’autres. Comme celles de Nicolas Sarkozy, qui déclarait en 2009 « Les paradis fiscaux c’est terminé ». Quelques années après, il faisait retirer de la fameuse liste noire…Le Panama.

Pourquoi cette apparente impuissance ? Du fait d’une extraordinaire incohérence.

A partir du moment (en France la loi de 1973 et le Traité de Maastricht en 1992 furent deux de ces moments essentiels) où on fait de la banque, y compris privée, le financier exclusif des Etats, on place les Etats en situation de vulnérabilité, de dépendance, de soumission. Nous y sommes. Allez donc faire croire à celui qui vous finance que vous lui tordrez demain le bras s’il se conduit mal : il vous rira au nez !
Continuer la lecture de Face aux enfumeurs de Panama

Djihadistes : «Le pire est à venir pour la Tunisie»

Les tunisiens peuvent dire: Merci sarkozy


 

La Tunisie a subi hier des attaques simultanées sans précédent à Ben Guerdane, proche de la frontière avec la Libye. Celles-ci ont été attribuées à l’État islamique (EI). David Thomson, journaliste à RFI, spécialiste des mouvements jihadistes, répond aux questions de «L’Orient Le Jour».

Au sein de l’Etat islamique, les Tunisiens sont ceux qui combattent le plus, qui sont les plus déterminés. Dans tous leurs communiqués et dans toutes leurs vidéos, ils manifestent clairement leur intention de mener des attaques terroristes en Tunisie. Le pire est à venir pour la Tunisie.

Est-ce que les jihadistes circulent facilement entre la Libye et la Tunisie ?

Continuer la lecture de Djihadistes : «Le pire est à venir pour la Tunisie»

Dans son dernier livre Philippe de Villiers dénonce le marketing politique de Sarkozy sur l’identité (vidéo)

« J’ai été un homme politique. Je ne le suis plus. Ma parole est libre. Je suis entré en politique par effraction. Et j’en suis sorti avec le dégoût.

Le désastre ne peut plus être maquillé. Partout monte, chez les Français, le sentiment de dépossession. Nous sommes entrés dans le temps où l’imposture n’a plus ni ressource ni réserve. La classe politique va connaître le chaos. Il n’y a plus ni précaution à prendre ni personne à ménager. Il faut que les Français sachent. En conscience, j’ai jugé que le moment était venu de dire ce que j’ai vu. »

Philippe de Villiers

voir d’autres vidéos

http://www.albin-michel.fr/Le-moment-…

La haute trahison des élites mondialisés

Argent et politique : il faut acheter les sondages

QR9Taex

Islamisation: Selon SaphirNews, le lèche babouche et ami du Qatar Nicolas Sarkozy devrait rompre le jeûne avec l’UOIF ce mardi soir

Après Cazeneuve, Nicolas Sarkozy invité d’un iftar privé du CFCM

Info Saphirnews. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) organise, mardi 7 juillet à la Grande Mosquée de Paris, une nouvelle rupture du jeûne – iftar – avec, pour invité d’honneur, le président des Républicains Nicolas Sarkozy, nous a-t-on confirmé de source sûre.

Une semaine après l’iftar officiel organisé à la Grande Mosquée de Paris avec le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, la nouvelle direction du CFCM a décidé de convier la direction de l’ex-UMP. Sauf que cette fois, il s’agit, nous dit-on, d’un dîner « en cercle très restreint » – 20 à 30 personnes – qui verra la participation de représentants des principales fédérations musulmanes de France, y compris de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) bien qu’elle ne fasse pas partie du CFCM. […]

Source

Immigration: Quand Mouammar Kadhafi réclamait de l’argent pour stopper l’immigration clandestine.

Mouammar Kadhafi était le cadenas de l’Afrique. Lorsqu’il était au pouvoir il n’hésitait pas à faire du chantage sur ce sujet. Il avait conscience que c’était une arme contre l’Europe. En 2011, lorsqu’il fut en difficulté il menaça les dirigeant européens et la France: « si je tombe vous aurez l’immigration, des milliers de gens qui iront envahir l’Europe depuis la Libye. Et il n’y aura plus personne pour les arrêter ». Maintenant que Sarkozy, BHL, et Juppé l’ont remplacé par un pouvoir islamiste, plus personne ne retient les immigrés.


Article du Figaro datant de 2010.

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a réclamé à nouveau “au moins cinq milliards d’euros” par an à l’Union européenne pour stopper l’immigration clandestine, à l’ouverture du sommet Europe-Afrique aujourd’hui à Tripoli.

“La Libye s’engage à stopper l’immigration clandestine si vous lui fournissez au moins 5 milliards d’euros et de (l’assistance) technique”, a déclaré M. Kadhafi.

“Si vous voulez stopper l’immigration clandestine, aidez la Libye”, a-t-il insisté devant 80 dirigeants des continents africain et européen. Sinon, a-t-il averti, “la Libye ne sera plus le garde-côte de l’Europe”.

M.Kadhafi avait déjà réclamé cette somme à Rome en août dernier, mais l’UE avait alors jugé cette demande “exagérée”.

Source : Le Figaro

Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : ATT entendu comme témoin à Dakar

L’ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré, a été entendu en qualité de témoin le 24 mars à Dakar par la Division des investigations criminelles (DIC) dans le cadre de l’affaire du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

L’information est restée secrète pendant près d’une semaine. L’ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré (ATT), a été entendu en qualité de témoin le 24 mars à Dakar par la Division des investigations criminelles (DIC) dans le cadre de l’affaire du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. L’audition a eu lieu en présence de deux juges d’instruction français du tribunal de grande instance de Paris et a duré plusieurs heures. La DIC exécutait ainsi une commission rogatoire de la justice française.

>> Lire aussi : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Le Mali fut l’un des terrains de jeu préférés de Kadhafi et le premier bénéficiaire de ses investissements en Afrique – environ 250 milliards de F CFA (380 millions d’euros) entre 2002 et 2011. Les juges français veulent vérifier le rôle de Bamako dans d’éventuels versements occultes et soupçonnent certains hommes d’affaires maliens d’être impliqués dans l’affaire.

Dans le cadre de l’enquête, ils avaient déposé en août 2014 une demande d’entraide judiciaire internationale au ministère de la Justice à Bamako, par le biais de l’ambassade de France. Outre des politiciens et des hommes d’affaires de l’entourage d’ATT, son ancien conseiller Cheick Amadou « Bany » Kanté est cité dans la demande d’entraide. Continuer la lecture de Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : ATT entendu comme témoin à Dakar

Soupçon de financement libyen de Sarkozy: le fils de Guéant en garde à vue

Plus de trois semaines après la mise en examen de Claude Guéant, son fils vient à son tour d’être placé en garde à vue, selon une information d’i-Télé, confirmée par des proches de l’enquête.

S’il ne s’agit pas de l’affaire dite des tableaux flamands, cette garde à vue intervient toujours dans un dossier lié aux soupçons de financement de la campagne présidentielle 2007 de Nicolas Sarkozy par la Libye de Kadhafi.

Sarkozy-de-nouveau-accuse_article_landscape_pm_v8
François Guéant, avocat, a notamment été conseiller technique au cabinet de Rachida Dati, garde des Sceaux, en 2007.

Le fils de l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy, entendu depuis lundi matin, est interrogé sur «des mouvements financiers», a précisé une source proche de l’enquête. Sa garde à vue porte sur des faits distincts de la vente des tableaux flamands, a -t-on également précisé.

Guéant et Bugshan mis en examen
Continuer la lecture de Soupçon de financement libyen de Sarkozy: le fils de Guéant en garde à vue

Libye : qui présentera “l’addition” à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ? Par Bernard Lugan

Au mois de mars 2011, à l’issue d’une campagne médiatique d’une rare intensité initiée par BHL, Nicolas Sarkozy décida d’entrer en guerre contre le colonel Kadhafi avec lequel il était encore dans les meilleurs termes quelques mois auparavant.

al-furqan_media_afp_2_0Le 17 mars, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, arracha la résolution 1973 [1] au Conseil de Sécurité de l’ONU, ce qui permit d’ouvrir les hostilités.

Le 19 mars, 19 avions français (chasseurs et ravitailleurs) lancèrent un raid de 2h30 au dessus de la Libye. L’incompréhensible guerre franco-libyenne ou otano-libyenne, venait de débuter.

Les raisons de ce conflit aux conséquences à ce point dramatiques qu’une intervention internationale paraît aujourd’hui indispensable sont toujours aussi mystérieuses. A l’époque, l’Elysée avança l’argument d’une action humanitaire destinée à “sauver la population de Benghazi”. Le mardi 16 décembre 2014, le président tchadien Idriss Deby donna une autre explication en déclarant qu’en entrant en guerre en Libye: ” l’objectif de l’OTAN était d’assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint ” [2].

Quoiqu’il en soit de ses causes officielles ou officieuses, réelles ou supposées, étayées ou fantasmées, le résultat de cette guerre “pour la démocratie et les droits de l’homme”, est catastrophique :

– Les alliés islamistes du Qatar et de la Turquie ont pris le contrôle d’une partie des approvisionnements gaziers et pétroliers de l’Europe.

– Daesh a lancé une entreprise de coagulation des milices islamistes. Celles qui lui ont fait allégeance contrôlent une partie de la Cyrénaïque et à l’ouest, elles sont sur la frontière tunisienne. Partout, elles font régner la terreur.

– L’Egypte est directement menacée ainsi que la Tunisie et l’Algérie. Au sud, le Tchad et le Niger sont en première ligne alors qu’avec Boko Haram un second front islamiste s’est ouvert sur leurs frontières.

– Les gangs islamo-mafieux déversent des dizaines de milliers de migrants sur les côtes européennes. Au lieu de les refouler, la marine italienne les récupère en mer pour les installer en Europe… d’où ils ne repartiront plus. Or, tout le monde sait que des terroristes se dissimulent parmi eux et qu’ils vont créer des cellules “dormantes” au sein de l’ “espace Schengen”.

Face à ce désastre, comme s’ils étaient étrangers au chaos qu’ils provoquèrent, Nicolas Continuer la lecture de Libye : qui présentera “l’addition” à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ? Par Bernard Lugan