Archives par mot-clé : Nigel Farage

Nigel Farage fait l’interview de Marine Le Pen (Extrait)

Voir aussi: NIGEL FARAGE, ANCIEN PRÉSIDENT DU UKIP QUI A PERMIS LE BREXIT A RENCONTRÉ MARINE LE PEN À SON QG DE CAMPAGNE.

Nigel Farage estime que Theresa May est « folle » de n’avoir aucun respect pour Marine Le Pen

L’ancien numéro un de l’UKIP, Nigel Farage, a exhorté le Premier Ministre Theresa May à rencontrer la candidate à la Présidence française, Marine Le Pen, et tout du moins de lui accorder un minimum de respect.

L’impétueux « Brexiteer » a déclaré qu’il ne comprenait pas pourquoi madame May a accueilli le candidat de centre gauche Emmanuel Macron et n’offrirait pas la même hospitalité à madame Le Pen.

Mr Macron a eu une furtive entrevue avec Theresa May.

S’exprimant au micro de la station de radio LBC, Mr Farage a averti que madame Le Pen pourrait tout à fait devenir la future Présidente de la France prochainement et que le Royaume-Uni devrait pourtant avoir tiré les leçons du passé en ayant snobé Donald Trump au profit d’Hillary Clinton pendant la campagne électorale américaine.

« Madame May, si vous m’entendez, sachez qu’il n’est pas impossible du tout que Marine Le Pen gagne cette élection ».

Le député européen de 52 ans a dit  » A quel titre le Premier ministre britannique fait la promotion d’un candidat socialiste qui aspire à devenir président de la France alors que celui-ci croit fermement au projet européen ? Je ne comprends pas ». Continuer la lecture de Nigel Farage estime que Theresa May est « folle » de n’avoir aucun respect pour Marine Le Pen

Brexit : Nigel Farage accuse plusieurs médias français d’avoir sciemment désinformé à son sujet

Vu et lu sur Fdesouche

Ci-dessous le communiqué de Nigel Farage (ex Président de Ukip pro-Brexit) qui accuse notamment Libération, L’Obs, Europe 1, BFM TV, Les Échos, d’avoir désinformé à son sujet en affirmant qu’il avait promis de réorienter les 350 millions de livres que le Royaume-Uni fournit par semaine à l’Union Européenne vers le National Health Service. Il demande la publication de ce droit de réponse « par probité professionnelle et par respect » pour leurs lecteurs/auditeurs/téléspectateurs.

Notons que 3 jours après le Brexit, Marion Maréchal Le Pen dénonçait déjà en direct sur BFM TV ce mensonge (voir à 5min41 sur la vidéo ci-dessous), ce qui n’a pas empêché la chaîne de continuer à l’évoquer, notamment lors de la démission de Farage :

Le communiqué de Nigel Farage :

Je sais que les journalistes français et ceux de Belgique francophone me sont largement hostiles. Je sais que beaucoup parlent de moi comme d’un populiste ou d’un leader d’extrême droite. Au-delà des caricatures, je ne m’attendais pas à ce que certains de ces médias aillent jusqu’à désinformer leurs lecteurs afin de nuire à ma personne, à mes idées et à mon pays.

J’ai découvert, avec stupeur, que les sites d’information français Libération, L’Obs, Europe 1, BFM TV, Les Échos ainsi que les médias belges RTBF, La Libre et Le Soir ont publié, sur ma personne, une information tronquée et malveillante.

En effet, ces médias ont affirmé ou laissé entendre que j’avais fait Continuer la lecture de Brexit : Nigel Farage accuse plusieurs médias français d’avoir sciemment désinformé à son sujet

Nigel Farage affirme que l’UKIP pourrait trouver un terrain commun avec le Front national

Selon un sondage l’UKIP serait en tête des élections en Angleterre avec plus de 30%.

———-

Nigel Farage a affirmé que l’Ukip pourrait avoir suffisamment de «fronts communs» avec le Front national pour voter avec eux et d’autres groupes eurosceptiques afin de bloquer le parlement européen.

UKIP-leader-Nigel-Farage[…] Peu avant les élections européennes de cette semaine, le leader de l »Ukip a annoncé qu’il y avait une possibilité que les partis anti-UE de « différentes couleurs » de droite et de gauche puissent avoir plus d’un tiers des sièges au Parlement européen, ce qui leur permettrait de former une « minorité de blocage« .

Nigel Farage avait promis que l’Ukip n’entrerait pas dans une alliance formelle avec le Front national de Marine Le Pen […], mais ses commentaires suggèrent qu’il s’attend à ce que les deux parties se retrouve du même coté d’un grand nombre de batailles eurosceptiques. […]

The Guardian

Marine Le Pen sur les djihadistes français : le gouvernement joue les pompiers-pyromanes

De part l’immigration de masse et ses positions sur la Libye comme sur la Syrie, le gouvernement français s’est fait le complice du terrorisme islamique. Il est donc bien trop tard pour venir pleurer dans les chaumières comme le fait Valls avec un plan ridicule et qui n’aura aucun effet.
Sur les déclaration de Nigel farage, Marine Le Pen répond parfaitement. Elle a juste oublié de préciser que Debout la République et le UKIP de Nigel Farage ont accepté de s’allier avec le très antisémite mouvement hongrois Jobbik, ce que marine Le Pen a refusé….. mais nous reviendrons plus en détail sur le jeu minable que joue le petit collabo de l’UMP, le minuscule Dupont Aignan.

Je remarque que l’on fait toujours des économies sur les mêmes. Sur les classes moyennes, les classes populaires, aujourd’hui sur les retraités. On n’a pas envisagé une seconde par exemple de faire des économies sur l’immigration. Non, le budget de l’immigration et de l’intégration lui il est sanctuarisé…

– Et ça représente combien ?

– Je vais vous donner des petits bouts, sinon en gros ça fait mal… le droit d’asile : 850 millions d’euros. On a explosé les plafonds du droit d’asile, pour une raison simple c’est que le droit d’asile est en réalité tout sauf un droit d’asile aujourd’hui. L’AME 800 millions d’euro… vous voulez comme ça qu’on continue. Il y a beaucoup d’économie à faire sur l’immigration mais on ne le fait pas pour des raisons idéologique. De la même manière la fraude sociale qui a été évaluée à 20 milliards d’euros. Il suffirait de mettre en place une carte vitale biométrique…. la directive des travailleurs détachés c’est 2 milliards de perte évalué par le sénat… et la décentralisation anarchique ça coute 4 milliards d’euros par an….


Mardi politique – RFI – Marine Le Pen par rfi