Archives par mot-clé : nourriture

Faute de nourriture, les Vénézuéliens vont acheter du sucre et de la farine en Colombie

Jean-Luc Mélenchon trouve sans doute charmant cette occasion qui est donnée aux vénézuéliens de voyager et d’échanger avec leurs voisins.


Face à la difficulté de s’approvisionner, de nombreux Vénézuéliens se rendent en Colombie pour acheter de quoi se nourrir.

Chaque jour, ils franchissent la frontière pour s’approvisionner en produits de première nécessité. Des milliers de Vénézuéliens traversent quotidiennement le Pont Simon Bolivar qui relie les deux petites villes d’Urena, au Venezuela, à Cucuta, en Colombie, rapporte CNN, qui parle d’une « crise humanitaire ». Ils partent sacs, paniers et cabas vides et reviennent chargés de farine, sucre, huile, riz ou encore savon et couches qu’ils ne trouvent plus dans les magasins du Venezuela.

Pénurie de nourriture

Cet État d’Amérique du Sud est en pleine crise économique et politique. Finances publiques au bord du gouffre, explosion de l’inflation -qui pourrait atteindre 720% cette année- pénurie de nourriture: la chute des prix du pétrole, qui représente 96% des exportations du pays, a entraîné le pays dans la faillite.

Faute de dollars pour importer, le gouvernement a imposé des restrictions sur Continuer la lecture de Faute de nourriture, les Vénézuéliens vont acheter du sucre et de la farine en Colombie

Alep: Les « rebelles » privaient les habitants de nourriture

Article EuroNews

Quand les rebelles de Jaysh al-Islam, “L’armée de l’Islam”, ont déserté mardi leur QG, dans le quartier de Al kalasa, les voisins se sont précipités dans cette ancienne école.
C’est une véritable caverne d’Ali Baba pour ceux qui souffrent de la faim depuis des semaines.

“Ils nous empêchaient de tout prendre, dit Hanan. Il n’y avait pas de lait, rien pour cuisiner, pas de viande, pas de citron, ils ne nous donnaient rien.” “Ils gardaient tout ça pour eux ici, ajoute Amer. Ils ne nous permettaient même pas de manger un morceau de pain. On mourait de faim et on se couchait affamés.”

Au milieu des sacs de nourritures, des colis d’aide humanitaire, qui ne sont jamais parvenus aux civils.
Si les combats perdurent à Alep-Est, cette découverte dans le QG abandonné est un cadeau inespéré.