Archives par mot-clé : pacte de l’ONU sur les migrations

André Sirois (avocat auprès de l’ONU) : « le pacte de Marrakech est un piège ».

Faire tourner cette video. Elle est essentielle pour comprendre ce qui se cache derrière le pacte mondial des migrations.

Pacte mondial sur la migration: Le Secours Catholique reconnait avoir influencé le processus « Qu’il ne soit pas contraignant n’est pas un frein à sa mise en oeuvre »

Catho = Collabo


PACTE MONDIAL SUR LA MIGRATION : UN SIGNAL FORT EN FAVEUR DES DROITS DES MIGRANT

Les 10 et 11 décembre, lors d’une conférence intergouvernementale à Marrakech, les États membres des Nations unies vont adopter le Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière. Ce texte est le fruit de plusieurs années de négociations auxquelles a participé le Secours Catholique-Caritas France.

En quoi l’adoption de ce pacte est une avancée pour les migrants aux yeux du Secours Catholique  ?

Tout d’abord ce pacte est historique, vu que c’est la première fois que les États membres de l’ONU se réunissent autour de la même table sur le thème de la migration.

Alors que la migration est au cœur de l’actualité mondiale, il n’y a pas eu de négociations internationales sur le sujet depuis 1990 et la signature de la Convention internationale des droits des travailleurs migrants.

(…)

Comment le Secours Catholique a-t-il tenté d’influencer le processus de rédaction du pacte  ?

Continuer la lecture de Pacte mondial sur la migration: Le Secours Catholique reconnait avoir influencé le processus « Qu’il ne soit pas contraignant n’est pas un frein à sa mise en oeuvre »

« Le Pacte mondial sur les migrations sera contraignant pour les États »

Le Figaro Vox

Jean-Thomas Lesueur est délégué général de l’Institut Thomas More.

FIGAROVOX.- Vous remettez en cause dans une note de l’Institut Thomas More, l’idée que le Pacte sera non -contraignant pour les États…

Jean-Thomas LESUEUR.- Formellement, il n’est pas contraignant et invite seulement les États signataires à s’engager en faveur des objectifs qu’il affiche. Non contraignant, cela signifie qu’il ne constitue pas une convention au sens «classique» (il n’est pas un traité), ayant une valeur normative supérieure au droit interne des États.

Pour autant, l’histoire juridique de ces quarante dernières années nous enseigne que des textes d’origine nationale ou supranationale, dépourvus au départ de tout caractère contraignant, viennent ultérieurement produire des effets concrets en irriguant des jurisprudences, voire intègrent formellement l’ordre juridique de certaines entités. Ce phénomène est particulièrement observable en Continuer la lecture de « Le Pacte mondial sur les migrations sera contraignant pour les États »

Pacte des Migrations : La question taboue des chiffres, le coût de l’immigration « un déficit annuel de 12,2 milliards pour la France »

Derrière le “Pacte des Migrations” de l’ONU, la question taboue du coût et des chiffres de l’immigration

A l’heure de la signature à Marrakech le 10 décembre du pacte “historique” (officiellement “non contraignant”) des pays membres des Nations Unies qui vise en fait à “faciliter” (mot qui revient plus de 60 fois dans le document de 34 pages) la migration, et pas seulement à la réguler, il est important de revenir sur l’aspect financier des mouvements de population en général dans nos pays développés post-coloniaux sommés d’accepter depuis des décennies, et sans sélection aucune, toute la misère du monde.

Souvent passé sous silence et abusivement polémisé lorsqu’il est débattu, ce coût incroyable de l’immigration (légale et illégale) permet de penser que ce n’est pas en termes de bénéfices pécuniaires qu’il convient de comprendre les mesures immigrationnistes auxquelles voudraient nous faire souscrire les Nations Unies, l’Union Européenne et moult lobbies cosmopolitiquement corrects et autres minorités idéologiques tyranniques. D’évidence, si le succès du « projet migratoire » ne se situe pas sur le plan économique, contrairement à une idée reçue que nombre d’experts ont invalidée, c’est qu’il se situe ailleurs.

(…)

Coût de l’immigration : un déficit annuel de 12,2 milliards pour la France

Continuer la lecture de Pacte des Migrations : La question taboue des chiffres, le coût de l’immigration « un déficit annuel de 12,2 milliards pour la France »

Pour Marine Le Pen, le pacte sur les migrations de l’ONU est «une nouvelle insulte aux Français les plus pauvres»

En déplacement samedi après-midi à Bruxelles, la présidente du Rassemblement national a fustigé un texte qui transformerait le monde en «un gigantesque squat».

A ses yeux, le texte aura pour conséquence de «transformer en agence de voyages nos consulats et nos douaniers en hôtesse d’accueil». Elle a brandi la menace de voir le monde se transformer «en un gigantesque squat» et de faire «de nos pays des halls de gare, des terrains vagues».

[…] [Les participants] ont, à tour de rôle, salué les pays qui ont refusé d’approuver le document, notamment les Etats-Unis, l’Autriche, la Suisse, la Hongrie, l’Italie, la Pologne, la République tchèque, etc. Continuer la lecture de Pour Marine Le Pen, le pacte sur les migrations de l’ONU est «une nouvelle insulte aux Français les plus pauvres»

Pacte de Marrakech : ce que disaient ses partisans avant que le débat ne devienne public

New York avril 2017

William Lacy Swing, directeur général de l’OIM

«Le Pacte mondial représente une occasion historique de réaliser l’objectif d’un monde où les migrants se déplacent par choix plutôt que par nécessité, un monde de possibilités de migration par des voies sûres, ordonnées et régulières, et un monde dans lequel la migration est bien gérée et représente une force positive pour les individus, les sociétés et les Etats» […] «l’OIM imagine un Pacte mondial qui mettra les besoins, les capacités et les contributions des migrants au cœur de sa mission, en vue de garantir leur sécurité, leur dignité et leurs droits fondamentaux. »

Louise Arbour, Représentante spéciale du Secrétaire général pour les migrations internationales (SRSG)

[…] la communauté internationale [a] désormais «la grande responsabilité d’œuvrer pour une migration sûre, ordonnée et régulière, de manière raisonnée et réaliste, en vue d’améliorer la vie de millions de personnes migrantes, de ceux qu’elles laissent derrière elles et de ceux qui les accueilleront en chemin et à leur destination finale.» «Il nous appartient à tous ici d’accepter pleinement la mobilité humaine et de reconnaître qu’une bonne gouvernance des migrations nécessite un engagement dans une réelle coopération. »

Source


New York septembre 2018

Dimitris Avramopoulos, commissaire européen aux Migrations et Affaires intérieures

[…] les migrations restent un sujet de discorde dans le monde entier. Continuer la lecture de Pacte de Marrakech : ce que disaient ses partisans avant que le débat ne devienne public

Marine le Pen dénonce le pacte de l’ONU sur les migrations.

Pour l’instant les médias français restent muets sur ce pacte, alors qu’il engendre des débats animés dans les autres pays européens.

Pour l’instant seuls les Etats-Unis, Autriche, Australie, Hongrie, Pologne, République Tchèque, Estonie, Bulgarie, ont déclaré qu’ils refuseraient de signer ce pacte.

Marine le Pen est la seule personnalité politique française à s’être exprimée sur le sujet. Dans une série de tweets elle a en effet affiché son opposition à ce pacte et déclare qu’il faut éviter que ce pacte soit adopté et appliqué de force contre les peuples.

Guillaume Roquette (Directeur du Figaro Magazine) : «Une conférence intergouvernementale est prévue le mois prochain à Marrakech où les Etats sont invités à voter un Pacte Mondial sur les Migrations qui en gros dit que les migrations sont inévitables donc autant faire en sorte qu’on les organise le mieux possible. Et là, l’ONU de fait pas du multilatéralisme mais de la politique, et à mon avis ce n’est pas sa mission. D’ailleurs, un grand nombre d’Etats, et pas seulement les Etats-Unis, ne signeront pas ce pacte.»