Archives par mot-clé : Paris

À Paris, les heurts entre casseurs et forces de l’ordre ont continué dans la nuit

D’ultra droite les casseurs de la manif gilets jaunes à Paris?

A part deux ou trois drapeaux de royaliste, 4 ou 5 guignols de chez Dieudonné et Soral… on n’a pas vu de signes de l’utra et de l’extrême droite, en revanche beaucoup de symboles… d’extrême gauche. Le soir les racailles ont pris la relève.

Des têtes de Black Bloc et de racailles

Le compte des Black Bloc lance les hostilités avec l’incendie d’un restaurant au préalablement taggé du A des anarchistes

ACAN = « All Cops Are Bastards » (tous les flics sont des bâtards)

Vidéo : Une lépreuse islamophobe traverse en voiture la rue Jean-Pierre Timbaud à Paris

Lire ce livre qui confirme la situation du 11ème arrondissement :

1800 infractions recensées près de la salle de shoot à Paris

Une femme enceinte a été agressée près du site, mardi. Les riverains sont excédés.

Les infractions commises près de la salle de shoot à Paris, dans le Xe arrondissement, se multiplient. Quand ce ne sont pas des agressions, comme celle, mardi dernier, d’une femme enceinte. Vers 19h30, tandis qu’elle venait de visiter son père à l’hôpital Lariboisière, voisin de la salle de shoot, elle a été attaquée par un homme armé d’un couteau, qui voulait lui voler son sac ..

Rappel : Seul le FN s’est opposé à cette salle de shoot et seul le FN en a dénoncé les conséquences

LE FN FAIT ÉCHOUER LE VOTE DE LA SUBVENTION D’UNE SALLE DE SHOOT PAR LA RÉGION ILE-DE-FRANCE CONTRÔLÉE PAR LR

Il y a plus de naissances en Seine-Saint-Denis qu’à Paris désormais et voilà ce que ça va changer

Les statistiques de l’INSEE montrent que le nombre de naissances est désormais plus important en Seine-Saint-Denis qu’à Paris intra-muros. Comment ont évolué ces naissances au cours de ces dernières années, et comment peut-on l’expliquer ?

Laurent Chalard : Effectivement, la dernière publication de l’INSEE du 30 août 2017, concernant les statistiques sur les naissances en France par département pour l’année 2016, montre que le nombre de naissances en Seine-Saint-Denis est supérieur d’un millier à celui constaté à Paris intra-muros, soit 29 065 naissances contre 28 384. Cela paraît surprenant, au premier abord, car Paris compte 600 000 habitants de plus que la Seine-Saint-Denis, en l’occurrence 2,2 millions d’habitants contre 1,6 million, témoignant d’un taux de natalité sensiblement plus élevé dans le département de banlieue.

(…)
Comment expliquer ce basculement ? Il est le produit de deux principaux facteurs.

Le premier est la croissance de la population de la Seine-Saint-Denis, bien plus forte que celle de Paris intra-muros, qui contribue mécaniquement à augmenter le nombre de naissances dans ce dernier département, d’autant que les nouveaux arrivants sont issus de l’immigration internationale, ce qui a un impact, nous allons le voir, sur la fécondité. En effet, deuxième facteur explicatif du basculement, il existe des différences importantes de taux de fécondité entre les deux départements. En 2015, ce dernier était de1,54 enfant par femme à Paris intra-muros alors qu’il était de 2,46 enfants par femme en Seine-Saint-Denis. Le seuil de remplacement des générations se situant à 2,06 enfants par Continuer la lecture de Il y a plus de naissances en Seine-Saint-Denis qu’à Paris désormais et voilà ce que ça va changer

La voiture des terroristes de Cambrils avait été flashée en France

L’immigration est une richesse et en plus on l’exporte.


L’Audi A3 noire utilisée par les terroristes de Cambrils dans la nuit de jeudi à vendredi est passée par la France. Le véhicule a été flashé par un radar en région parisienne « environ une semaine avant les attaques de Barcelone et Cambrils », assure Le Parisien. C’est dans ce véhicule que cinq hommes ont foncé dans la foule à Cambrils, à 120 km au sud de Barcelone, avant d’être tous abattus par la police catalane. Selon les sources du Parisien, aucun « lien opérationnel » n’est pourtant apparu à ce stade de l’enquête entre la cellule terroriste et la France. « Il pourrait s’agir d’un simple transit sur un trajet plus long », écrit le quotidien sur son site.

Le numéro de téléphone français qui intrigue Continuer la lecture de La voiture des terroristes de Cambrils avait été flashée en France

Paris (75) : le nombre de migrants mineurs affluant dans la capitale et sa petite couronne explose

Le ministère de l’Intérieur présente ce mardi un plan de gestion de l’accueil migratoire. De plus en plus de mineurs sont pris en charge.

Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, doit dévoiler, ce mardi, en Conseil des ministres son plan de gestion de l’urgence migratoire. Quelques jours à peine après l’évacuation de près de 3 000 réfugiés adultes porte de la Chapelle, à Paris. Des mesures spécifiques doivent être annoncées concernant la prise en charge des enfants isolés.

En effet, le nombre de mineurs étrangers isolés affluant dans la capitale et sa petite couronne explose littéralement. Au point de Continuer la lecture de Paris (75) : le nombre de migrants mineurs affluant dans la capitale et sa petite couronne explose

Anne Hidalgo veut une loi sur l’accueil qui répartisse les migrants de Paris en province

Lors d’une conférence de presse Porte de la Chapelle, la maire de Paris a dénoncé une situation « intenable et indigne ».

« La situation est intenable et indigne. » Lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi Porte de la Chapelle, la maire de Paris Anne Hidalgo a pressé l’Etat et les élus locaux d’ »aller vite » sur la question des migrants. Plaidant pour l’adoption d’une loi sur l’accueil des migrants et l’intégration des réfugiés, la maire de Paris a également avancé plusieurs propositions allant de la hausse des moyens financiers à la mise en place d’une agence dédiée.

(…) Au menu de ce texte, d’une dizaine de pages, tout d’abord la Continuer la lecture de Anne Hidalgo veut une loi sur l’accueil qui répartisse les migrants de Paris en province

Paris : les femmes chassées des rues dans le quartier chapelle-pajol

Après trois mois d’enfumages politiques et de propagande pour mettre tout le monde dans un caisson psychologique, le réel est de retour… et vous pouvez être certains que les médias et les lâches qui ont voté Macron vont faire semblant de s’ émouvoir des conséquences navrantes de l’immigration, sans évidement remettre en cause cette politique mortifère.

Un exemple avec les gros cons de RMC


Des femmes de ce quartier de l’est parisien se plaignent de ne pas pouvoir se déplacer sans essuyer des remarques et des insultes de la part des hommes. 

Ce sont plusieurs centaines de mètres carrés de bitume abandonnés aux seuls hommes, et où les femmes n’ont plus droit de cité. Cafés, bars et restaurants leur sont interdits. Comme les trottoirs, la station de métro et les squares. Depuis plus d’un an, le quartier Chapelle-Pajol (Xe– XVIIIe), a totalement changé de physionomie : des groupes de dizaines d’hommes seuls, vendeurs à la sauvette, dealeurs, migrants et passeurs, tiennent les rues, harcelant les femmes.

Révoltées, les habitantes du quartier ont décidé de lancer une vaste pétition pour dénoncer la situation. Et un quotidien de plus en plus oppressant. Celui des jeunes filles, qui ne peuvent plus sortir seules, porter une jupe ou un pantalon trop près du corps sans recevoir une bordée d’injures : l’une d’elles raconte avoir subi un jet de cigarette allumée dans les cheveux.

«Des réflexions incessantes»

 

« Nous avons toutes droit à un traitement insupportable », souligne Nathalie, 50 ans, qui revendique trente années dans le quartier, et un climat « inédit » ces derniers mois : « Ce sont des injures, des réflexions incessantes. L’ambiance est angoissante, au point de devoir modifier notre itinéraire, notre tenue vestimentaire. Certaines ont même renoncé à sortir de chez elles ». A l’image de cette vieille dame de 80 ans, agressée sexuellement alors qu’elle rentrait dans son immeuble, et désormais retranchée dans son appartement.

«Un repaire masculin»

Continuer la lecture de Paris : les femmes chassées des rues dans le quartier chapelle-pajol

Paris : dans le quartier de la Goutte d’Or, le square des enfants perdus

La France commence a ressemblé à un pays d’Afrique par le Grand remplacement qui s’opère mais aussi aux pays d’Amérique latine par la présence de plus en plus visibles dans les rues d’enfants drogués et prostitués.

C’est exactement ce que j’ai pu voir il y a quelques années au Brésil…


Alcoolisés, drogués, livrés à eux-mêmes, ces mineurs étrangers errent dans les rues de Paris. Ils ont fui le Maroc, traversé l’Espagne puis atterri dans le quartier de la Goutte-d’Or.

Bonnet enfoncé sur la tête ou capuche rabattue sur les yeux, ce sont des ombres furtives qui, inlassablement, arpentent les rues du quartier populaire de la Goutte-d’Or, dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Au beau milieu de la rue de Jessaint, le petit square Alain-Bashung est devenu leur quartier général. Ils y sniffent de la colle, plongeant la tête dans un de ces sacs en plastique qui jonchent désormais les lieux. Boivent de l’alcool, volent pour manger et se vêtir, agressent parfois les passants pour les dépouiller et sèment la terreur dans le quartier…

Pourtant, ils ont entre 9 et 16 ans. Depuis février, la capitale doit Continuer la lecture de Paris : dans le quartier de la Goutte d’Or, le square des enfants perdus

Deux hommes retrouvés égorgés à Paris. L’individu aurait crié « Allah Akbar ». ( Un tunisien fiché S arrêté)

[…] Thomas, 21 ans, habitant de la résidence qui regroupe deux immeubles de treize étages, a raconté à l’AFP avoir «entendu un homme crier au secours» peu avant 11h00. «J’ai regardé par la fenêtre, j’ai vu un homme par terre, il y avait beaucoup de sang. Il y avait un autre homme debout à côté de lui. Il était habillé en blanc avec une djellaba. Il a lâché son couteau, il s’est mis à genoux et il a fait ses prières jusqu’à ce que la police vienne le chercher», a-t-il ajouté. [;..] Continuer la lecture de Deux hommes retrouvés égorgés à Paris. L’individu aurait crié « Allah Akbar ». ( Un tunisien fiché S arrêté)

Immigration : les réfugiés « Merkel » arrivent à Paris

Chaque jour, entre 50 et 100 migrants déboutés du droit d’asile en Allemagne entreraient en France. À Paris, les centres d’accueil sont saturés.

Des migrants arrivent quotidiennement en provenance d’Allemagne. (Christophe Ena/AP/SIPA)

C’est le nouveau casse-tête du gouvernement. Combien de migrants, déboutés en 2016 de leur demande d’asile en Allemagne vont tenter leur chance en France? Selon nos informations, depuis le début de l’année, la préfecture de police estimerait qu’ils sont entre 50 et 100 à arriver chaque jour dans la capitale, leurs conditions de séjour outre-Rhin étant de plus en plus difficiles.

Thomas de Maizière, le ministre allemand de l’Intérieur, a décidé de renvoyer à Athènes les migrants entrés dans l’espace Schengen par la Grèce. Cette procédure avait été suspendue en 2011. Mais depuis le 19 décembre et l’attentat de Berlin, la police fédérale a intensifié les expulsions de sans-papiers, déboutés du droit d’asile compris…

En 2016, Berlin a enregistré quelque 280.000 nouvelles demandes d’asile sur un total de 745.545 en cours de traitement, parmi lesquelles 162.510 ont été déposées par des Syriens et 127.892 par des Afghans… Or si les premiers obtiennent un titre de protection dans près de 100% des cas – lorsqu’ils réussissent à prouver leur identité –, ce n’est pas le cas des seconds. L’Allemagne refuse une demande afghane sur deux. Et la plupart de ces derniers atterrissent donc à Paris.

Le centre de la porte de la Chapelle déjà saturé