Archives par mot-clé : parti socialiste

Quand Jospin, Hollande et Mélenchon privatisaient les services publics ! (vidéo)

Première diffusion le 13 avril 2012

Le Parti socialiste aura été responsable de la financiarisation de l’économie française. Au pouvoir, il se sera plié à toutes les exigences de l’Union Européenne. Aujourd’hui, à l’instar de l’UMP, le parti socialiste reste un ardent promoteur du fédéralisme européen qui mettra fin au peu de souveraineté qui nous reste.
La situation dramatique dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui, nous la devons autant à l’UMP qu’à la gauche plurielle. Ont-ils tiré les leçons du passé ?. Non!
Au nom du réalisme, au nom du modernisme, les socialistes continuerons le saccage qu’ils ont entrepris il y a 30 ans.
C’est d’ailleur sous le gouvernement de Lionel Jospin que la France a le plus privatisé de services publics

En effet, en Mars 2002 alors qu’ils clamaient leur attachement « à cet élément central de notre modèle de civilisation », au Conseil européen de Barcelone, Chirac et son prmier ministre de coalition Jospin signèrent un accord pour privatiser l’électricité et allonger de 5 ans la durée du travail dans tous les pays de l’UE.
Présent dans ce gouvernement, le révolutionnaire Mélenchon s’est bien gardé de réagir, de s’opposer et de démissionner.

En 2005, soit trois ans après cette trahison, à Guéret, des manifestants venus défendre le service public ont froidement placé François Hollande, le premier secrétaire du P.S de l’époque, face aux contradictions du discours socialiste…

Extrait 1

L'effet boule de neige par Lartmement

Extrait 2

L'effet boule de neige par Lartmement

Voir le film en entier: l’effet boule de neige.

Dossier partage des richesses : De Jospin à Raffarin, chronologie d’une politique de classe

automne 1997 Création des emplois jeunes par le gouvernement Jospin. La création des emplois-jeunes correspond à une extension de la précarité et à une politique de bas salaires.

septembre 1997 Continuer la lecture de Quand Jospin, Hollande et Mélenchon privatisaient les services publics ! (vidéo)

Clash: Carole Delga (présidente Occitanie) arrache le micro d’un élu FN quand il rappelle le passé « pétainiste » du PS (Maj)

NDLR: Socialistes: héritiers du fascisme (fondé par le leader socialiste italien), du National Socialisme (fondé par le fondateur d’un parti d’extrême gauche allemand) et complices du communisme ( lénine, staline, pol pot, Mao,Kim Jong-u…)

Imaginons que si cette présidente d’assemblée avait été du FN, ça ferait la une et les média parleraient de fascisme.

Lire: LA GAUCHE, FUT LA MÈRE DE LA COLLABORATION (VIDÉO)


Le vrai visage du socialisme

(…)La présidente était sortie de la salle de réunion pour raisons personnelles. La séance était alors présidée par la première vice-présidente Sylvia Pinel. Les échanges sont alors houleux entre la gauche et la droite. A son retour dans la salle, la présidente Delga entend un élu FN, Emmanuel Crenne, dire que les socialistes qui « ont voté les pleins pouvoirs à Pétain en 1940 », n’ont pas de leçon de démocratie à donner aux élus FN. Elle passe près de lui, puis revient sur ses pas et tente de lui arracher son micro. […]

France 3

Réaction de France jamet, présidente du groupe FN à l’assemblée Occitanie


Après avoir empêcher un élu FN de s’exprimer , Le PS pète les plombs et tente d’arracher le téléphone de Julien Sanchez, le maire de Beaucaire, qui filmait les petits arrangements entre LR et PS

Jacques Attali : « on a soigneusement oublié d’écrire l’article qui permet de sortir de Maastricht » (vidéo)(rediff)

Attali aux français : S’il vous plaît, ne votez pas pour le Front National

http://blogs.lexpress.fr/attali/2014/05/19/sil-vous-plait-ne-votez-pas-pour-le-front-national/

Ils en sont à se mettre à genoux, les mains jointes et à nous supplier…. génial.

Première publication : 29 septembre 2011.

L’omniscient et omnipotent socialiste Jacques Attali, qui depuis plus de trente ans fait la pluie et le beau temps dans les couloirs de l’Élysée et sur les plateaux télé, a déclaré lors de son intervention à « l’université participative » organisée par Ségolène Royal sur le thème « La crise de l’euro », le 24 janvier 2011, que le traité de Maastricht a été volontairement écris pour qu’aucun pays ne puisse en sortir.

Attali avoue : en dépit de tout principe démocratique et au détriment de la volonté souveraine du peuple, les rédacteurs du traité de Maastricht ont construit volontairement un système anti-démocratique et totalitaire.

Face à cet aveu, que font les socialistes dans la salle? Ils rient et applaudissent. Ce sont les mêmes qui ont accepté que la constitution européenne rejetée par le peuple français soit transformée en traité et repasse devant le parlement afin de contourner et bafouer la décision du peuple qui, dans une république démocratique, est le seul souverain.

On espère qu’il ne se trouvera pas beaucoup de crétins en âge de voter pour aller mettre un bulletin socialiste ou UMP dans l’urne aux prochaines élections… car les héritiers du totalitarisme, ce sont eux !

Nous soulignerons aussi que les média sont restés muets sur cette déclaration. Jamais un journaliste n’a osé interroger Attali, pourtant habitué des média, sur cette imposture démocratique. Une preuve supplémentaire que ce système est constitué de quelques roitelets et d’une palanqué de lèche-culs.

« On a fait en sorte que sortir ce ne soit pas possible… on a soigneusement oublié d’écrire l’article qui permet de sortir… (applaudissements) ce n’est peut-être pas très démocratique mais c’était une grande garantie pour rendre les choses très difficiles !! « 


Jacques Attali à propos du Traité de Maastricht… par UPR-TV

La novlangue socialiste : quand la nation devient «le nous inclusif et solidaire»

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

On ne le dira jamais assez le PS c’est le délire incarné qu’ imagina Georges Orwell dans 1984. Lire : «En inventant des mots, il s’agit de faire passer la pilule»

novlangueLe novlangue (traduit de l’anglais Newspeak, masculin dans la traduction française d’Amélie Audiberti) est la langue officielle d’Océania, inventée par George Orwell pour son roman 1984 (publié en 1949).

Le principe est simple : plus on diminue le nombre de mots d’une langue et plus on fusionne les mots entre eux, plus on diminue le nombre de concepts avec lesquels les gens peuvent réfléchir en éliminant les finesses du langage, plus on rend les gens incapables de réfléchir, et plus ils raisonnent à l’affect. La mauvaise maîtrise de la langue rend ainsi les gens stupides et manipulables par les instruments de propagande massifs tels que la télévision.
(…)
Langue officielle d’Oceania, le novlangue a été créé pour satisfaire les besoins idéologiques de l’Angsoc (pour English Socialism) : il doit favoriser la parole officielle et empêcher l’expression de pensées hétérodoxes ou critiques.

—————-

Le Figaro a recensé les nouveaux mots et barbarismes qui s’infiltrent dans le langage politique et social. Un massacre organisé de l’esprit et de la culture selon Le Point.

Cette novlangue brille par ses barbarismes et sa volonté de faire disparaître toute référence à la nation et à la France.

Serait-il plus facile de changer la langue que de changer la vie ? En 1981, la gauche découvrait les joies du pouvoir. Elle était d’une ambition immodérée et ne souhaitait qu’une seule chose : changer la vie. Deux ans plus tard, le tournant de l’austérité puis de la rigueur, l’arrimage au serpent monétaire européen, la construction des fondations de l’euro sonnèrent le glas de ce fol espoir.

Ainsi, on ne se «lance plus dans des projets», on «produit des possibles». L’école maternelle devient la première école car, selon la députée Sandrine Mazetier, c’est «neutraliser la charge affective maternante du mot maternelle» !

On goûtera aussi cette phrase de Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale : «Il revient à l’école française de contribuer à bâtir du commun.

Ne dites plus «construire la société française», mais «le nous inclusif et solidaire» ! Cette Continuer la lecture de La novlangue socialiste : quand la nation devient «le nous inclusif et solidaire»

Scandale : la Ripouxblique socialiste efface la dette du journal l’Humanité avec l’argent des contribuables

Les socialistes kleptomanes viennent de faire passer un amendement qui prévoit l’effacement de la dette de 5 millions d’euros contractée par le journal communiste et de propagande de la CGT et du Front de gauche, l’Humanité. Depuis de nombreuses années ce journal est en faillite. Il est diffusé auprès d’à peine 40 000 personnes, et sa dette s’élève à 10 millions d’euros. L’État socialiste a donc décidé de fermer les yeux sur la moitié de la dette du journal.

staline-lhumanité-600x360 Encore une fois, la presse d’opinion, qui ne se vend plus,  vit des subsides de l’État, donc de nos impôts. Un scandale ! Surtout quand on sait que les patrons de PME et PMI, ou les artisans croulent sous les taxes et ne bénéficient jamais de la même mansuétude de la part du fisc. Le PS est un parti de mafieux qui transforme notre pays en pétaudière néo-féodale.

Signer la pétition : Moi contribuable, je ne veux pas payer la dette du journal l’humanité. Je signe et je fais signer cette pétition.

 

voir et lire l’article additionnel sur le site de l’assemblée nationale

AMENDEMENT N°410

présenté par

le Gouvernement

———-

ARTICLE ADDITIONNEL

APRÈS L’ARTICLE 33, insérer l’article suivant:

Les créances détenues sur la Société nouvelle du journal L’Humanité au titre du prêt accordé le 28 mars 2002, réaménagé en 2009 et imputé sur le compte de prêts du Trésor n° 903‑05, sont abandonnées à hauteur de 4 086 710,31 euros en capital. Les intérêts contractuels courus et échus sont également abandonnés.

EXPOSÉ SOMMAIRE

L’article 24 de la loi organique relative aux lois de finances précise que « toute échéance qui n’est pas honorée à la date prévue doit faire l’objet, selon la situation du débiteur : – soit d’une décision de recouvrement immédiat, ou, à défaut de recouvrement, de poursuites effectives engagées dans un délai de six mois ; – soit d’une décision de rééchelonnement faisant l’objet d’une publication au Journal officiel ; – soit de la constatation d’une perte probable faisant l’objet d’une disposition particulière de loi de finances et imputée au résultat de l’exercice dans les conditions prévues à l’article 37. Les remboursements ultérieurement constatés sont portés en recettes au budget général. » Or, la Société nouvelle du journal L’Humanité ne peut faire face au remboursement de sa dette contractée auprès de l’État (prêt du fonds de développement économique et social – FDES), sur le capital et les intérêts, parce que ses résultats financiers sont très faibles et qu’elle ne possède plus d’actifs.

Par conséquent, il est nécessaire d’abandonner cette créance détenue par l’État sur cette société.

Ce prêt a été initialement accordé à partir du compte de Trésor n°903‑05 « Prêts du fonds Continuer la lecture de Scandale : la Ripouxblique socialiste efface la dette du journal l’Humanité avec l’argent des contribuables

Dictature des bisous : Le procés politique de Génération identitaire (vidéo)

Les 19 militants de Génération Identitaire ayant déployé une banderole sur la terrasse du siège du parti socialiste ont été condamnés à des amendes après 9h00 de procès. (un peu long pour une banderole)

En plus du versement de l’euro symbolique : 500€ d’amende en sursis pour quinze, 10€ par jour pendant 90 jours un soit 900 euros d’amende pour un militant et 500€ sans sursis pour trois personnes. Ils sont condamnés pour violation de domicile. De plus, les 19 militants sont condamnés à verser chacun 190 euros pour les frais de justice du PS.

Peines auxquelles il faut ajouter 100€ pour le Parti Socialiste et 90€ de frais de justice.

Qu’auraient bien pu dire le PS, la gauche et ses média complices, si l’Église de France avait porté plainte contre le LGBT ??????

BQFvyaPCEAAWh9-

Propagande de l’État bisous : l’affaire « Wilfred » était une manipulation

Souvenez-vous les socialistes et leurs disciples faisaient le tour des média pour dénoncer comme responsable de l’agression de Wilfred l’extrême droite, les catho intégristes et les manifestants de la manif pour tous. Or encore une fois, les socialistes ont menti. Les agresseurs ressembleraient plus à la caillera qu’à des culs bénits.

Rappelons également que le compagnon du fameux wilfred a un CV qui nous renseigne sur la façon dont les média et les socialistes ont tenté de récupérer l’évènement:

Emplois et scolarité :

  • Ministère de la Culture et de la Communication
  • Assistant Relations Publiques · Paris · septembre 2011 à aujourd’hui
  • Ministère de la Culture et de la Communication
  • Service de presse
  • Assistant attaché de presse · mai 2011 – juillet 2011

ISC Paris
Promotion 2012 · Paris
Responsable LGBT/ Gay Pride chez Solirace

Comme souvent pour en savoir plus sur cette histoire rendez-vous sur Fdesouche

– – – – – – –

L’attentif lecteur se rappellera certainement que dans la nuit du 8 avril dernier, un drame se nouait dans le XIXème arrondissement de la capitale : Wilfried et son camarade Olivier, jeunes hommes aux relations homosexuelles, se faisaient agresser lâchement et sauvagement aux cris de « Ah ! les pédés »[…]

capture600x602

Or, nous sommes en mesure d’affirmer aujourd’hui que la police judiciaire parisienne, après un long travail d’enquête, a identifié avec une grande certitude les agresseurs présumés. Et que de manière extrêmement étrange, ils ressembleraient plus à des fans de Sexion d’Assaut qu’à des groupies de Glorious.

Causeur

Syrie : ces chrétiens que les alliés islamistes de l’état socialiste massacrent. (vidéo Rioufol)

Laurent Fabius fait tout son possible pour aider les islamo-rebelles syriens comme l’avait fait avant lui Juppé avec les islamo-rebelles de Libye. L’Amérique a choisi de remplacer Bachar El Assad par un pouvoir plus conciliant. La France fait le sale boulot…. Qu’il semble loin le temps où l’on refusait de se soumettre à l’Oncle Sam !
eglisesyrie
Depuis presque deux ans les islamo-rebelles syriens exterminent les chrétiens dans l’indifférence générale. Au début du mois de juin ce sont les habitants du villages al-Duvair qui ont été massacré. Aujourd’hui on apprend l’assassinat du père François Mourad, un vieil ermite franciscain tué par des islamistes dans l’enceinte de son couvent. Sur l’observatoire de l’Islamisation Joachim Véolias recense l’ensemble des crimes commis. Les informations sont là, mais nos belles âmes droit-de-l’hommistes restent toujours aussi silencieuses devant ce qui ressemble de plus en plus à une épuration ethnique. Nous sommes prévenus: si les islamo-rebelles arrivent au pouvoir en Syrie avec l’appui de la France, les chrétiens seront purement et simplement rayés de la carte. Le chef rebelle Ahmad Issa des brigades Suqur Al-Sham (1) (membre reconnu de l’Armée Libre) a d’ailleurs déclaré le 12 juin sur al-Jazeera : L’islam doit être la seule source d’autorité en Syrie. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.

Or les socialistes regardent ailleurs. Le sort des chrétiens syriens, ils s’en tapent. Ils reproduisent ce qu’ils ont fait avec l’UCK au Kosovo, et se conduisent comme des collabos. Oui, en Syrie, Hollande et sa clique sont les complices des crimes de guerre islamistes… Il faudrait d’ailleurs s’interroger sur cette propension qu’ont les socialistes à la collaboration… est-ce une résurgence de leur passé vichyste….?

Soulignons pour finir que seul le FN est aujourd’hui contre le soutien de la France aux islamo-rebelles. Le Front de gauche est aux abonnés absents. Et l’UMP approuve toute les compromission du PS… on vit dans une drôle d’époque…

(1) La brigade Suqur Al-Sham (photo) fait partie des unités composant l’ « Armée Libre » rémunérées par le Conseil Militaire Révolutionnaire financé par le Qatar, la Turquie et le Conseil Mondial des Oulémas proche de l’UOIF en France.

 

Le Parti Socialiste fera baisser les salaires à la rentrée

Addendum : le FMI réclame une baisse des salaires en Espagne

Et aussi :

France: Les salaires des jeunes diplômés en forte baisse……

Des salaires en chute libre. Les rémunérations moyennes des jeunes diplômés ont diminué de 15% depuis 2000, selon l’étude annuelle de la Conférence des grandes écoles (CGE) sur leur insertion, publiée mardi 18 juin et citée par Les Echos dans son édition de mercredi. La baisse est de 11% pour les ingénieurs.(Source : France TV Info)

Ceci expliquant cela :

L’exil massif des jeunes diplômés français

Les jeunes sont de plus en plus nombreux à faire leurs valises pour aller se vendre à l’étranger, à peine leur diplôme en poche. Une tendance dont le gouvernement ne se vante pas, et pourtant… le chiffre a bondi de 14% en 5 ans (Source RTL)

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – — – — – –

Par Roberto Fiorini

Que ce soit en Belgique ou en France, pour ne citer que ces deux pays, le PS qui y est à la barre, œuvre pour faire baisser les salaires. Di Rupo ou Hollande trahissent ainsi ceux qui les ont élus en se fiant à la bannière socialiste. Désormais ceux-là sont au service de l’Europe libérale.

On exige partout des sacrifices, mais pourtant deux économistes du FMI ont admis s’être trompé dans leur évaluation des conséquences de la rigueur (une erreur de coefficient multiplicateur).

Résultat de cette erreur, pour chaque euro soi-disant économisé sur le budget de la nation, ce sont deux ou trois euros d’impacts négatifs sur le PIB, selon le pays et le multiplicateur utilisé. Les conséquences négatives sont connues, calculables désormais, et pourtant aucune inflexion n‘arrive? Pourquoi?

Peut-être que richesse ne doit pas aller dans les mauvaises poches ? Touche pas au Grisbi qu’ils disaient !

Les salaires ne doivent plus suivre l’inflation, d’après Merkel et Bruxelles Continuer la lecture de Le Parti Socialiste fera baisser les salaires à la rentrée

Conférence de presse sur le harcèlement judiciaire contre la parole libre (vidéo)

Excellente intervention de Menard. Je vous recommande d’aller à la fin de la vidéo (à partir de la 44 min) et d’écouter le témoignage de Sylvia Bourdon. C’est tout simplement effrayant. Vous allez voir et entendre de quoi sont capables les socialistes quand ils ont le pouvoir et qu’ils veulent faire taire un opposant.


Conférence sur la liberté d’expression par MrPierreLegrand

À lire en complément, le texte de Pierre Cassen, suite à la conférence de presse… sans presse.

Faut-il encore miser sur les médias officiels pour faire passer notre message ?

C’est naturellement la question qui était au cœur de nombre de conversations, hier, suite à la conférence de presse organisée par Riposte Laïque, avec notamment l’intervention de Robert Ménard. En effet, alors que 150 invitations avaient été lancées, pas un seul journaliste n’était présent, si ce n’est deux photographes indépendants. Cela n’empêcha pas la conférence de se tenir devant 70 amis de Riposte Laïque, et des représentants de la presse internet comme Fdesouche. On remarquera que nous sommes exactement dans la même dynamique que lors de la première marche contre le fascisme islamique, organisée le 10 novembre 2012, où pas un seul média français (à l’exception d’un court reportage d’I-Télé, amalgamant les organisateurs à l’extrême droite) n’avait couvert Continuer la lecture de Conférence de presse sur le harcèlement judiciaire contre la parole libre (vidéo)

Charles Hernu : Franc-Mac, socialiste, ministre de mitterand et collabo !

L’ancien ministre de Mitterrand a servi jusqu’au bout le régime de Vichy, affirme, preuves à l’appui, « Franc-Maçonnerie Magazine » à paraître jeudi.

Le journaliste Jean-Moïse Braitberg a mené l’enquête. Il a retrouvé des témoins de l’époque et les procès-verbaux qui attestent du passé de Charles Hernu. Un passé bien trouble. Le député-maire socialiste de Villeurbanne, décédé en 1990, était franc-maçon. Ce sont ses frères qui les premiers l’ont sommé de s’expliquer. En vain.

(…)

preview_BML_01ICO00101P0801_FIGRPT869_1Source0

Propagande ouvrière

Selon le récit du magazine, Eugène Charles Hernu, âgé de 20 ans en 1943, est appelé à servir dans les chantiers de jeunesse créés par Vichy qui remplacent le service militaire. Au printemps 1944, il est réformé et rejoint le service de la propagande ouvrière à Lyon, dépendant de l’information sociale. Dans sa thèse sur la propagande sous Vichy, l’ancien patron du Parisien Philippe Amaury écrit : « La propagande ouvrière est la plus dynamique et la mieux organisée. (…) Il s’agit de rallier les ouvriers à la Révolution nationale, à la charte du travail, de leur faire accepter la relève et le STO. (…) Les cadres du mouvement sont regroupés dans les Ouvriers de la Révolution nationale, dont le secrétaire général est Félix Fossat. (…) En juin 1942, la propagande ouvrière est placée sous la responsabilité directe de Laval et devient une direction du ministère de l’Information. Le service comprend des délégués régionaux et départementaux. »

Après un stage en avril 1944 à l’École des cadres de Mayet-de-Montagne, dans l’Allier, Hernu est nommé délégué départemental à l’information sociale pour le département de l’Isère. À Grenoble, sa mission est la suivante : « Le délégué a pour mission de briser l’hostilité contre la relève et contribuer au climat de collaboration franco-allemande… en Continuer la lecture de Charles Hernu : Franc-Mac, socialiste, ministre de mitterand et collabo !

Émeutes des racailles à Paris : Le gouvernement s’est couché devant le Qatar

Selon plusieurs informations, il semblerait que la préfecture avait refusé que le rassemblement se tienne au Trocadéro, et avait demandé à ce que toute la cérémonie se déroule au parc des princes. Ce sont les qataris qui ont insisté, et le gouvernement qui a accepté les désidérata des émirs.
C’est ce que confirme involontairement le député socialiste, Jean-Jacques Urvoas, sur RMC :

« C’est une demande des Qataris qui, effectivement, ne voulaient pas qu’il y ait de policiers visibles. » – Jean-Jacques Urvoas

Gaëtan Gorce (PS) dénonce la dérive clanique de son parti

Lu sur le Blog de Gaëtan Gorce

La crise d’un système.

Cahuzac après Strauss-Kahn, et alors que d’autres affaires sont en cours : tout cela ne peut plus être mis sur le compte seulement des personnes. Tout cela au contraire fait système !

Je le dis sans ambages, et d’autant plus à l’aise que je n’ai cessé de le dénoncer depuis des années : c’est la dérive clanique qui s’est emparée du parti socialiste qui a conduit presque mécaniquement à cette situation. DSK, pas plus que Cahuzac, ne sont des accidents. Leur attitude, et plus encore le sentiment d’impunité qui, manifestement, les habitait, sont la conséquence d’un processus d’oligarchisation de l’appareil dirigeant du parti : à mesure que les luttes de clan ont perdu toute dimension idéologique se sont constitués des groupes d’intérêt visant seulement à perpétuer le pouvoir et l’influence de leurs chefs, le cynisme prenant la place des convictions, le rapport de force celle de la confrontation d’idées.

La  belle série de victoires remportées aux élections locales durant la dernière décennie a fait le reste, offrant mandats et emplois à des ribambelles d’alliés, clients et porte-flingues  en tout genre, peu portés du coup à dénoncer des errements auxquels ils étaient indirectement associés.

Le tout a été facilité par un triple processus auquel n’échappe aucun parti mais qui s’est révélé mortel pour le PS (car le PS n’est plus ! Il lui faut désormais renaître !).

D’abord sa confiscation par une bourgeoisie d’appareil, qui a pris soin de remplacer l’intervention et le vote  des adhérents par une cooptation systématique dont la désignation d’Harlem Désir à Toulouse a été la caricaturale illustration, la lâche passivité des cadres du parti à cette occasion témoignant également de l’ampleur du mal.

Mais comment  ne pas voir qu’il s’agit là aussi du produit d’une professionnalisation à outrance de la vie publique qui fait que l’on devient toujours plus tôt, toujours plus jeune, dépendant, pour vivre, d’un mandat ou de celui ou celle qui l’exerce ? Loin de corriger cette déviance, la parité comme le non-cumul des mandats vont conforter cette tendance en favorisant l’ascension de clones sans jamais contribuer à un quelconque renouvellement, notamment celle INDISPENSABLE relative à l’origine sociale des dirigeants.

Ici enfin se trouve la troisième caractéristique de la déliquescence de ce que fut le parti socialiste qui a cédé à son tour à une « peopolisation » de la politique qui a conduit pour une partie de ses dirigeants à faire de la notoriété médiatique et des facilités  qu’elle offre une fin en soi et développe connivences et passe-droits.

Là est le principal échec du parti socialiste : son mode de sélection des élites ne diffère en rien de celui à Continuer la lecture de Gaëtan Gorce (PS) dénonce la dérive clanique de son parti