Archives par mot-clé : parti socialiste

Jean-Pierre Chevènement: Il ne suffit pas d’être un Français de papiers, pour être français (vidéo)

Jean-Pierre Chevènement président du MRC, dont une partie a rejoint Marine Le Pen, se réveille. Il se met à parler comme Jean-Marie Le Pen.
Les convictions des socialistes sont celles des opportunistes, à géométrie variable. Si ça continue, dans un an ils demandent de sortir de l’euro et remettent en cause les accords de Schengen….

« Il ne suffit pas d’être un Français de papiers, comme on dit, pour être français. »


Français de papiers selon Chevènement par Voltairematue

Corruption Ps: Le vice-président PS de la région Basse-Normandie condamné à un an ferme

Dans l’affaire d’escroquerie mettant en cause l’ancien avocat de Bayeux, ex-conseiller régional de Basse-Normandie, la justice caennaise vient de rendre son jugement.

Selon Ouest-France, “le tribunal correctionnel de Caen est allé au-delà des réquisitions du procureur. Philippe Bonneau, 51 ans, ancien avocat de Bayeux et vice-président PS de la région Basse-Normandie, est condamné à 36 mois de prison dont 24 mois avec sursis, avec interdiction définitive d’exercer la profession d’avocat, de gérer toute entreprise commerciale, d’occuper toute fonction ou tout emploi public, tout poste de président ou trésorier d’association.

Ses droits civiques, civils et de famille lui sont retirés pour une durée de cinq ans. Philippe Bonneau était poursuivi pour abus de confiance, contrefaçon ou falsification de chèques, faux et usage de faux en écriture, escroquerie. La totalité des sommes détournées atteint plus de 110 000 €, entre janvier 2008 et juillet 2011. Il devra, en outre, dédommager et régler les frais de justice des victimes à hauteur d’environ 40 000 €. La peine de prison ferme est aménageable.

L’affaire avait été examinée à l’audience, le 27 mars.”

source

Dictature du Bien: 1er mai, des militants du PS agressent des familles revenant du meeting de Marine Le Pen (vidéo)

De Pierre Laval à Fidel Castro en passant par le FLN, les socialistes nous ont montré la voie à suivre vers la démocratie et la liberté d’opinion. Et à l’occasion du premier mai, ils viennent une nouvelle fois d’apporter la preuve qu’ils sont l’avant-garde éclairée de la dictature du Bien.

En effet, en les voyant ainsi s’attaquer à des familles composées de ténébreux nazis, on se dit que la France a la chance de pouvoir encore compter sur d’aussi grands résistants soucieux de nos libertés.
Parce qu’il en faut du courage et de la lucidité pour s’opposer à la menace fasciste qui corrompt les esprits les plus faibles et met en péril nos institutions républicaines et démocratiques. Menacer de mort ces familles Hitlériennes dont l’objectif en montant dans ce bus était très certainement de rejoindre un camps d’entrainement néo-nazi, n’est pas à la portée d’un français moyen, trop effrayé par les conséquences que pourrait entrainer un acte de résistance de cette envergure.

Souvenons-nous que dans les moments les plus sombres de l’Histoire de l’Humanité, la gauche a toujours su se placer du côté du BIEN: Mao, Staline, Pol Pot, les Khmers rouges, Ben Ali, Moubarak, Mugabe, Ahmed Sékou Touré…etc

Saluons donc la témérité de la gauche et son abnégation à voir un jour l’extrêêêêême draaaooooite disparaître définitivement de nos vies!!!!!

Mettons que Hollande soit élu président… (ou le triomphe du relativisme culturel)

Denis Tillinac imagine une France dans laquelle le candidat PS est élu. Un cauchemar pour l’écrivain qui craint de voir « démonétiser le sens de l’honneur, de l’altitude, de l’aventure et de l’humour » au cours de cet éventuel quinquennat à venir.

Texte lu sur Atlantico

Mettons que François Hollande soit élu président.

Aubry, Fabius, Montebourg, Joly, Duflot, Mélenchon et consorts le laisseront régner, mais pas  gouverner. La France sera à la merci d’un mixe d’idéologues obtus, de snobinards parisianistes et de notabilités régionales prudhommesques. Les pulsions inquisitoriales des militants et le clientélisme bananier des ducs, comtes et marquis  « décentralisés » produiront un univers grisaillant de planqués serviles et de tartufes coincés. La police du langage prohibera toute allusion au fuselage d’une minette (sexisme), toute présomption d’une supériorité esthétique de Vermeer sur le tag, de Mozart sur le rap (élitisme discriminant). Le propos de hiérarchiser tant soit peu les goûts et les couleurs, voire de présumer qu’une marge implique une norme, sera tenu au mieux pour  « réac », au pire pour  « facho » . Une flicomanie sournoise enténèbrera le pays de Rabelais, du Cid de Corneille, du Cyrano de Rostand, de la môme Piaf et de Gabin dialogué par Audiard. Une bigoterie fielleuse s’évertuera à démonétiser le sens de l’honneur, de l’altitude, de l’aventure et de l’humour.

La gauche ruinera la France avec la pharmacopée en usage auprès des incurables et des dépressifs : morphine des emplois bidons (« culture », « communication »), Prozac de l’« animation » depuis la crèche jusqu’à la maison de retraite. Caser son rejeton ad vitam dans un bureau quelconque d’une collectivité territoriale sera le must des ambitions parentales. L’animateur « socio-cul » à catogan et oreille baguée et le journaliste frotté de « sciences humaines » seront les anesthésistes au quotidien d’un peuple jadis gai, fécond et indocile. Leur catéchisme sirupeux, d’un pharisaïsme qu’un Peguy, un Bernanos ou un Mauriac auraient vomi, fragmentera le tissu social en « minorités » dont les revendications seront par principe « légitimes ».

En vertu du même principe, les aspirations de la majorité dite silencieuse, et pour cause, seront non avenues. L’invocation d’une filiation, d’un genre, d’un terroir ou d’une affinité élective sera suspecte et le recours à la mémoire historique, strictement encadré par le clergé des bulletins paroissiaux (Libé, L’Obs, Télérama, Médiapart, France Culture…).

Il sera périlleux d’afficher du respect pour l’intériorité, de l’appétence pour le panache, de la sympathie pour Saint-Louis sous son chêne, Jeanne-d’Arc à Orléans, Bayard à Marignan, Bonaparte au Pont d’Arcole. Et même pour De Gaulle, réputé factieux en son temps par les consciences de la gauche (Mitterrand, Mendès, les communistes, etc.). Le patriotisme sera taxé de « xénophobie » franchouillarde Continuer la lecture de Mettons que Hollande soit élu président… (ou le triomphe du relativisme culturel)

Hollande veut « convaincre » les électeurs FN… mais le PS exclut un maire qui a aidé Marine à se présenter !

On mesurera toute la schizophrénie imbécile du Parti socialiste par le cas d’un petit village de la France profonde.

La direction nationale du PS a en effet engagé une procédure d’exclusion contre Jacques Saint-Martin, maire socialiste de Francon (Haute-Garonne) pour la seule raison qu’il a accordé sa « signature » à Marine Le Pen pour la présidentielle.

http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/exclu-du-ps-pour-avoir-parraine-marine-le-pen-20-04-2012-1453461_324.php

« On peut faire beaucoup de choses au nom de la démocratie, mais je ne vois pas comment garder comme camarade un maire, Jacques Saint-Martin, apportant son parrainage à la candidate du Front national », a déclaré Sébastien Denard, secrétaire de la fédération PS du département (notons que c’est lui qui censura Anne zylensky lors de sa venue à Toulouse). Ah bon ? Parce que le FN, parce que Marine Le Pen ne seraient pas « démocratiques » ?

Et pendant ce temps, on nous apprend que « François Hollande veut convaincre les électeurs FN » :

http://elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/04/24/01039-20120424ARTFIG00701-hollande-veut-convaincre-les-electeurs-fn.php

Évidemment, les arguments paradoxaux anti-FN et pro-électeurs-FN sont classiques : les électeurs de Marine Le Pen n’agiraient que par « colère », par « souffrances », bref d’éternels demeurés incapables de décider par eux-mêmes qui serait un bon candidat « démocratique » ou non. En somme des imbéciles dont on dénie le droit d’adhérer de plein gré à des choses aussi simples que la défense des valeurs et de l’identité françaises, d’une Nation, d’une patrie, de services publics, d’usines, d’écoles républicaines, de refus du communautarisme et de toutes ces choses auxquelles ils sont attachés comme le furent leurs parents et leurs grands-parents.

Et ces habitants de Francon sont tellement stupides qu’il faut exclure leur maire du Parti socialiste. D’autant plus… qu’ils ont voté dimanche dernier à 39% pour Marine Le Pen ! Contre 20% pour François Hollande (le candidat du PS…), 17% pour Nicolas Sarkozy, 10% pour François Bayrou et 9% pour Jean-Luc Mélenchon.

http://elections.lefigaro.fr/resultats/election-presidentielle-2012/haute-garonne/31420-francon/

Il n’est pas sûr que Marine Le Pen aurait obtenu ce score si le PS n’avait pas décidé d’exclure le maire du village. Une belle balle dans le pied !

Ce simple exemple (et il y en a d’autres en cours…) mesure toute la connerie du Parti socialiste,  de son leader Martine Aubry (la maire aux piscines pour musulmanes) et de son candidat François Hollande (soutenu par 700 imams qui prêchent pour lui dans leurs mosquées… à l’encontre même de la loi de 1905 !)

A force de prendre les Français pour des cons, on a des retours de bâtons. Et j’espère que le 6 mai et encore plus aux législatives, il y aura de nombreux retours de bâtons, car en bonne Française, j’ai horreur qu’on se moque de moi.

Djamila GERARD

PS : Le socialiste André Vallini, accusé de harcèlement moral, conclut une conciliation

Mon hébergeur a reçu des menaces de poursuites judiciaires de la part du cabinet d’avocats du socialiste André Vallini. Je ne suis pas Cahuzac; ni socialiste, ni Franc Maçon, et je n’ai pas la chance de profiter de la manne des impôts pour me payer des avocats, je suis donc contraint de retirer l’article.
Pour en savoir davantage sur la bonté d’âme de Monsieur le sénateur Socialiste et président du conseil départemental de l’Isère, vous pouvez vous reporter à l’article de l’AFP de l’époque; en cliquant sur l’affiche :

cliquer sur l'image
cliquer sur l’image

Rose Mafia : le livre qui fait mal au PS (Vidéo)

L’ex-maire d’Hénin-Beaumont, Gérard Dalongeville, lève le voile sur les étranges circuits de financement d’élus de la fédération socialiste dans son livre « Rose Mafia ».
Autant dire qu’il ne fait que confirmer ce que l’on savait déjà. La liste des condamnés de l’UMP et du PS n’en finit pas de s’allonger. Et nous savons qu’avec tous les membres de leur maffia respective, les élus de l’UMP et du PS finiront bien par danser la farandole en prison.

Dalongeville: le prisonnier qui balance !

Écroué durant huit mois pour corruption, Gérard Dalongeville fut la cible de la persévérance de Marine Le Pen. Et, ironie de l’histoire, c’est l’alliance électorale de l’UMP, du PS, des verts, du Front de gauche et du NPA, dans le cadre d’un Front républicain (sic) contre Marine Le Pen, qui aura permis à Dalongeville de retrouver son siège de Maire.

Dalongeville fait parti de la longue liste des condamnés du PS. Et ce qu’il dénonce sur la fédération socialiste du Nord pourrait s’appliquer aux Bouches-du-Rhône, à la région Languedoc roussilon…et passons par charité sur DSK, Julien Dray, la MNEF, SOS Racisme…etc.
Dalongeville est aujourd’hui lâché par le PS… il est l’homme par qui le scandale arrive, celui qui paye pour les autres… l’homme à abattre.

Mais disons le clairement : L’ump n’a pas à pavoiser. Entre l’affaire Karachi, la mise en examen de Nicolas Bazire, et les turpitudes de Woerth, il n’y aucune raison de considérer la maffia UMP plus fréquentable que la Cosa Nostra socialiste. Ils sont simplement fidèles au système obscur, anti-démocratique et corrompu qu’ils ont crée.

Car au delà de l’indignation, il convient de voir dans cette avalanche d’escroqueries, la mort définitive de la 5eme république. De Gaulle qui souhaitait éviter la tyrannie des partis, avait construit notre constitution comme un rempart aux manigances d’appareil, au népotisme et à l’oligarchique. Or, à force de contournement de la loi républicaine, aujourd’hui, l’UMP et le PS imposent le bipartisme, une assemblée qui n’a plus rien de représentative, un système fait de petit arrangements et de tractation de boutiquiers, le tout dans une France bureaucratiques dans laquelle les mœurs féodales ont supplantées la nécessaire vertu républicaine qu’exigent nos institutions.


Hénin-Beaumont : l'ancien maire dénonce des… par France3Nord-Pas-de-Calais

Une seule solution: les virer.

Lire l’article de l’Express sur les révélations de dalongeville:

Dans son livre, Dalongeville dénonce François Hollande, premier secrétaire du PS de 1997 à 2008. « La révélation des turpitudes du Pas-de-Calais a donné le départ du bal des hypocrites, avec comme premiers danseurs sur la piste l’ancien Premier secrétaire du PS et l’actuelle », écrit-il.

« Qui peut croire que ni Aubry ni Hollande n’aient jamais été informés des irrégularités, des dérives de la fédération du Pas-de-Calais ? », ajoute-t-il. Il rappelle que François Hollande était venu le soutenir aux élections municipales de 2008, peu avant son incarcération. Continuer la lecture de Rose Mafia : le livre qui fait mal au PS (Vidéo)

Parti Socialiste : un palais à 20 millions pour les amis d’Huchon

Maffia Socialiste encore et toujours:

Mercredi matin, des élus franciliens ont organisé une manifestation pour dénoncer le projet du Président de région, le socialiste Jean-Paul Huchon, de faire acheter à la région, avec l’argent public, un somptueux Hôtel particulier d’une valeur de 20 millions d’euros, afin d’y installer ses collaborateurs.

Jean-Paul Huchon, le président socialiste de la région Île de France, souhaite faire dépenser au contribuable francilien 20 millions d’euros pour loger ses vices présidents dans un sublime hôtel particulier, situé au 29 rue Barbet de Jouy, dans le 7ème arrondissement de Paris, l’un des quartiers les plus huppé de la capitale. Différents élus de la majorité, dont les Conseillers Régionaux, Geoffroy Didier, Pierre Yves Bournazel, et Géraldine Poiraul-Gauvin, se sont réunis devant le palace en question, pour exprimer leur désaccord avec cette transaction scandaleuse et irresponsable.

24heuresactu.com

La « règle d’or » attente à la souveraineté nationale

Dans le projet d’accord européen du 9 décembre visant à constitutionnaliser l’équilibre budgétaire, il y a les premiers pas du projet d’Europe fédérale voulue par l’UMP, le PS, le Modem et les Verts. C’est l’amorce d’une France gérée par un pouvoir supra-national dont la mission consistera à nous déposséder de notre souveraineté budgétaire, la dernière qui nous reste. car non seulement nous nous apprêtons à voter pour un président marionnette, mais en plus nous devons nous préparer à élire des députés qui n’auront même plus le pouvoir de voter le budget de la Nation… Mais chut, faut pas le dire… les français pourraient mal voter.

Dans un article en forme d’alerte, Bertrand Renouvin, souligne combien ce traité est dangereux et en profite pour épingler les deux candidats de la caste: le cynisme de Sarkozy qui refuse que ce nouveau traité fasse l’objet d’un référendum, mais aussi le double discours et la fourberie de François Hollande.

Par Bertrand Renouvin, 13 février 2012

Marcel Gauchet rappelle que la démocratie ne se définit pas seulement par l’existence des libertés publiques : « …la démocratie, c’est le pouvoir du peuple en termes modernes la souveraineté du peuple, la souveraineté de la nation ».

Ce principe doit être immédiatement appliqué pour trancher une question qui porte sur les conditions de la souveraineté nationale, telle qu’elle s’exerce par nos représentants élus. Le Conseil européen du 9 décembre 2011 a décidé de mettre en place une nouvelle règle budgétaire aux termes de laquelle « les budgets des administrations publiques sont à l’équilibre ou en excédent… ». Cette règle devra être inscrite dans les constitutions des Etats membres, qui seront soumis à un « mécanisme de correction automatique », établi par la Commission et le Conseil européen selon un « programme de partenariat économique détaillant les réformes structurelles nécessaires pour assurer une correction véritablement durable des déficits excessifs ».

Il faut apprendre par cœur ces morceaux de langue de bois car les décisions prises en décembre vont avoir des conséquences très concrètes sur nos institutions, sur l’économie nationale et sur les conditions d’existence des habitants de notre pays.

Si le principe de l’équilibre budgétaire est inscrit dans notre Constitution, le Parlement sera dépossédé du pouvoir, historiquement premier et fondamental, qui consiste, pour chaque représentant de la nation, à voter chaque année la loi de finances. L’article 27 établi que ce vote est personnel et libre puisque « tout mandat impératif est nul ». Dans le projet d’accord européen, les députés et les sénateurs devront obéir aux règles imposées par un organisme – la Commission européenne – qui est extérieur aux institutions françaises et non-élu. L’attentat perpétré contre la souveraineté nationale est évident.

Dans le projet d’accord européen, le stupide accompagne l’odieux : la « règle d’or » est en elle-même facteur de récession ou de dépression économique, Continuer la lecture de La « règle d’or » attente à la souveraineté nationale

Mélenchon et ses nervis excluent manu militari Nicolas Dupont-Aigan d’une manifestation. (vidéo)

Lundi soir, alors qu’il sortait d’un studio de télévision, le candidat à la présidentielle Nicolas Dupont-aignan, décida de se rendre devant l’ambassade de Grèce où se tenait une manifestation contre les plans d’austérités qui enfoncent de plus en plus ce pays dans la misère. Favorable comme Marine Le Pen à la sortie de la Grèce de la zone euro, Nicolas Dupont-aignan avait toute légitimité à s’associer à l’indignation des manifestants. Mais ce n’était sans compter la présence des milices de Mélenchon et de Besancenot.

Fidèle à la tradition sectaire de la gauche, les idiots utiles du capitalisme et du PS ont exclu manu militari l’élu au suffrage universel, en le traitant évidemment de… Fasciste. (reductio ad Hitlerum oblige)

Nous ne dirons jamais assez combien il devient difficile de faire vivre la liberté d’expression et la démocratie dans un pays enkysté par la pensée totalitaire et la bureaucratie de gauche. Et Mélenchon devient son pire représentant. Celui que les commentateurs éblouis présentent comme un grand tribun se révèle de plus en plus comme un apparatchik de la Stasi. Interrogé sur l’agression qu’a subi Nicolas Dupont-Aignan, le petit père sans peuple et sans moustache a déclaré:

…il lui revient de savoir que personne parmi nous n’aime la confusion des genres politiques. Il aurait dû y penser. Il aurait dû organiser sa présence de son côté avec les militants de son parti. Personne ne les aurait empêchés de le faire. Mais venir au milieu des nôtres, comme s’il était chez lui : non. Ce n’est pas raisonnable pour lui de ne pas l’avoir compris tout seul. Aucun de nous n’a envie de donner prise aux insupportables amalgames qui font les délices de la presse « oui-oui » qui met dans un même sac « souverainiste » ou « populiste » tout ce qui s’oppose à leur cruel aveuglement. Et devant le martyr des Grecs nous mettons en cause le capitalisme de notre époque, français, allemand et nord-américain en particulier. Pas les billevesées des frustrations nationalistes. Nous ne voulons pas être récupérés. Nous sommes internationalistes.

Comme l’ensemble des formations de gauche, le Parti de Gauche de Mélenchon se croit dépositaire du bien. Seul lui et la gauche sont dans le vrai. La rue c’est la gauche. La violence légitime c’est la gauche. L’humain et l’amour c’est encore elle. La bonté c’est toujours elle. La culture, le savoir, la connaissance, le talent c’est évidement la gauche. La gauche est divine, on ne peut la soupçonner du moindre mal… même pas les 100 millions de morts du communisme…

Souvenons-nous que la gauche de Mélenchon fut celle Continuer la lecture de Mélenchon et ses nervis excluent manu militari Nicolas Dupont-Aigan d’une manifestation. (vidéo)

Marine Le Pen/ Christine Tasin: Toujours plus d’abattoirs hallal suventionnés par les pouvoirs publics. (vidéos)

Les journaux de la résistance présentés par christine Tasin possèdent le charme underground des samizdats.
On y apprend parfois des choses que vous n’entendrez pas sur les ondes de la radio bavarde RMC ou sur la chaine des bobos canal+.
Dans cette vidéo, la présidente de résistance républicaine s’indigne des 220 000 euros de subventions publiques versées par l’UMP et le PS à l’abattoir entièrement Hallal de Carpentras. Cet abattoir qui fut cédé pour 1 euro symbolique par le maire PS Francis Adolphe,se nomme la sultana, les abattoirs du sud. Il pratique comme c’est souvent le cas dans ce genre d’établissement, la discrimination à l’embauche en faveur des musulmans.( La préférence nationale c’est facho en revanche la Préférence religieuse c’est cool et moderne)
Mais le plus révoltant c’est que, ce qui pouvait apparaitre hier comme une exception est en train de devenir la norme. Et quand l’exception devient la règle… ce n’est plus la démocratie ni la république…. mais la maffia qui s’installe.

Dans la vidéo suivante vous verrez que les subventions publiques vont régulièrement à du Hallal même lorsqu’il s’agit de boucherie privées. Marine Le Pen avait dénoncé cette situation devant un parterre de socialistes collabos au conseil régional du Nord pas de calais. On rêverait de voir plus souvent ce genre d’opposition dans les enceintes de la république. Mais la proportionnelle qui le permettrait, ne sera jamais mise en place… elle gênerait la petite tambouille des principaux partis politiques de ce pays.

Le discours intégral de Marine Le Pen à Strasbourg (vidéo)

En début de semaine le président fossoyeur de la Grèce, et petit Kaïser à mémé Merkel a avancé ses pions. A l’aveugle. Benoitement. En démago cynique et vulgaire. Mal lui en a pris. Ce dimanche 12 février, il a reçu un sévère soufflet dans le tarin le nain. Il s’est fait fessé comme un petit bébé…

Marine Le Pen lui a en effet réservé quelques salves bien senties à l’occasion sans doute de son meilleur meeting. Si vous aime les attaques à la sulfateuse, regardez les deux parties…. du pur bonheur !

 

1er partie: le gogo sarko et l’Immigration/l’identité/ le chômage

 

 

2ème partie: Insécurité/justice/Laïcité/Islam

 

Marine Le Pen interdite d’élection ?

Marine Le Pen représente au moins 20% d’intention de vote. Si elle n’obtient pas les 500 signatures nécessaires pour se présenter au suffrage universel, la France franchira un nouveau palier  vers le fin de la démocratie. L’interdépendance communale, le prédominance des régions, et l’abandon de pans entiers de notre souveraineté à Bruxelles facilitent l’ organisation féodale de notre pays. Faite de prébende, de chantage et de copinage, cette mécanique administrative éloigne  les citoyens des instances de décisions et rend les élus dépendants d’intérêts souvent contraires au bien commun.

Du pur fantasme?. C’est pourtant ce que révèlent les élus locaux quand ils parlent en off ou en conservant leur anonymat:

« Un conseiller général UMP m’a laissé entendre que je serais considéré comme un allié du FN et marqué au fer rouge », confie un maire sans étiquette de Champagne-Ardenne qui veut garder l’anonymat. « Il y a des pressions psychologiques, admet Philippe Guyenot, maire de Semur-en-Auxois (Côte-d’Or). On nous explique gentiment qu’il faut signer pour les candidats du système, mais surtout pas pour Marine Le Pen. » Qui vise-t-il? Lui-même ancien proche du FN, le maire ne cite personne, mais vise les collectivités territoriales et la préfecture. « Je ne signerai pour personne, poursuit Guyenot, aujourd’hui élu sans étiquette. Les impôts locaux représentent 18% du budget de ma commune et la dotation de l’Etat, c’est 50%. Je n’ai pas les moyens d’être libre. »

Alors Marine Le Pen aura-t-elle ses signatures ?.  On peut penser que Oui, malgré ce système. Car le principal objectif pour la majorité comme pour l’opposition, c’est de paralyser la campagne de la candidate FN. Sans promesse de signature, il ne peut y avoir de prêt bancaire pour financer une campagne qui risque de ne pas pouvoir être rembourser. Sans promesses de signature à 1 mois de la date limite de dépôt au conseil constitutionnel c’est la recherche du sésame administratif qui devient la priorité des cadres et de tous les militants du parti au détriment du débat d’idée et de la présentation du programme.

Mais il y a aussi une autre hypothèse. Plus cynique. Cela consisterait à laisser le Fn hors course pour la présidentielle et lui ouvrir les portes de l’assemblée nationale en promettant d’ instaurer la proportionnelle aux législatives.

Si cette stratégie s’avérait exacte, elle montrerait que le sytème UMP/PS peut aller très loin dans le contournement des principes démocratiques. Il l’a déjà montré en votant le traité de Libonne, copier/ coller de la constituion européenne rejetée par le peuple.

Il est évident que dans ce cas ce système serait l’unique  danger pour la République !.

François Hollande et le monde des affaires

Avec François Hollande comme président l’oligarchie ne risque rien. Elle sera même sous les bons hospices de ceux qui ont vendu la souveraineté française à vil prix. Les banques propriétaires de média d’influences et des trusts en tout genre occupent déjà une place de choix dans l’équipe de campagne de l’ectoplasme.

En choisissant comme directeur de campagne le vice-président du Cercle de l’Industrie – lobby réunissant les PDG des principaux groupes industriels français – le candidat de la gauche de droite ( LA DRAUCHE) aux prochaines élections présidentielles envoie un signal, on ne peut plus clair, aux marchés financiers : l’alternance ne constituera pas une menace,( bien au contraire ), pour les classes possédantes.

Après José Sócrates, José Luis Zapatero, George Papandréou et Elio Di Rupo, François Hollande sera-t-il le prochain dirigeant socialiste à prétexter la « crise des dettes publiques » pour imposer aux travailleurs l’austérité et la régression sociale ? Au vu du pédigrée de ses responsables de campagne, il y a tout lieu de le craindre : c’est que les principaux conseillers dudit candidat se signalent par leur proximité avec le monde des affaires et leur volonté de rassurer l’Europe des marchés.

A moins de quatre mois des élections, un passage en revue des troupes s’imposait.

Pierre Moscovici (directeur de campagne)

Ex-ministre en charge des Affaires européennes dans le gouvernement de Lionel Jospin, Pierre Moscovici est vice-président du Cercle de l’Industrie. Ce lobby, représentant les intérêts des trusts français à l’échelle européenne, a été créé en 1993 par Raymond Lévy, alors président de Renault, et Dominique Strauss-Kahn, qui venait tout juste de quitter le ministère de l’Industrie et du Commerce extérieur. Partenaire du MEDEF, de l’Institut de l’Entreprise et de la Table ronde des Industriels européens, le Cercle de l’Industrie s’est doté du conseil d’administration bipartisan suivant :

Denis Ranque (président)
Administrateur de CMA-CGM, de Saint-Gobain et du Fonds Stratégique d’Investissement français ; ex-PDG de Thalès

Pierre Moscovici (vice-président)
Membre du Parti socialiste, ancien ministre chargé des Affaires européennes (1997-2002)

Alain Lamassoure (vice-président)
Membre de l’UMP, ancien ministre chargé des Affaires européennes (1993-95) Continuer la lecture de François Hollande et le monde des affaires

Le maire PS de Roubaix pose la première pierre de la Grande mosquée radicale

René Vandierendonck, le maire PS de Roubaix, est venu poser la première pierre de la Grande mosquée Abou Bakr, et se félicite de l’arrivée de ce nouveau lieu de culte . Celui qui était membre du Haut Conseil à l’Intégration jusqu’en 2001 ne voit aucun problème à soutenir l’association islamique Abou Bakr dont le trésorier Rachid Gacem s’est déclaré favorable à la lapidation et à l’imposition de la Sharia dès que les musulmans seront majoritaires. C’est aussi lui que le PS a élevé au titre de grand électeur à l’occasion des sénatoriales :

Elle va être sympa la laïcité de François Hollande et Martine Aubry

Corruption PS: Le sénateur maire PS de Clamart reçoit 1 000 € en billets dans le bureau de sa mairie (vidéo)

Encore et toujours la maffia socialiste. C’est limite lassant. Aujourd’hui il s’agit d’une vidéo accablante dans laquelle on voit le Sénateur-maire socialiste de Clamart, Philippe Kaltenbach recevoir 1 000 € en billets dans le bureau de sa mairie, qui pourrait lui avoir été donné par son ancien adjoint à la sécurité Mohamed Abdelouhaled, devenu depuis responsable de la voirie de Clamart, en échange d’un logement social.

– Tout ce que je veux c’est qu’il est un bel appartement…

– Attend sur le centre ville le premier trois pièce on lui proposera, dit Philippe Kaltenbach en empochant la somme dans son porte-feuilles, qu’il range ensuite soigneusement dans la poche de sa veste.

Quand on vous dit que la corruption au sein du PS fait système….