Archives par mot-clé : parti socialiste

Entre Martine et Marine, quelle est la plus républicaine ? (vidéo)

Martine Aubry est en colère. On raconte des choses à son sujet. Des choses pas sympas. Des rumeurs. Ce n’est pas bien les rumeurs. Et Martine a bien l’intention de se battre contre la rumeur. Elle a raison. Garder la tête haute, tordre le coup aux ragots, laver son honneur, Martine s’est lancée dans un combat noble et courageux. Bravo.
Cependant je suis méfiant. Je me dis qu’il ne faudrait pas qu’à l’occasion de cette lessive purificatrice, la lavandière lilloise nous prenne pour des buses.
Et pour commencer qu’elle n’essaie pas de nous faire croire que c’est l’extrême droite qui est à l’origine des attaques contre son mari. Ce serait faire peu de cas de la vérité, et une socialiste ne peut pas se permettre de jouer à cache cache avec la vérité. C’est sacrée la vérité pour la gauche. Alors Martine Aubry serait bien avisée de reconnaitre que la première à avoir désigné Maître Brochen comme étant l’avocat des islamistes, est l’inquisitrice de gauche, Caroline Fourest (1). La même Caroline Fourest qui fut invitée en décembre 2010 à prendre la parole à la convention du PS sur l’Égalité, convention à laquelle participait Martine.(2)
Faisons donc confiance à la première dame du PS pour porter plainte en diffamation contre la vigilante journaliste.

Et puis Martine est lucide. Elle a conscience que le grand ménage qu’elle entreprend sur le net ne pourra jamais effacer les traces indélébiles de sa politique communautariste et clientéliste en faveur de la communauté musulmane. Les exemples sont nombreux. Le travail s’annonce herculéen. Un véritable palmarès anti-laïque a gommer de la mémoire des électeurs. Un chapelet de reniements à biffer. Un rosaire d’apostasies républicaines à abolir ! … la tâche est irréalisable (3).

La République incantatoire et de façade du PS

L’une des questions qui se pose aujourd’hui est de savoir si le PS et Martine Aubry vont pouvoir continuer à se faire passer pour ce qu’ils ne sont plus. A savoir des gens de gauche et des républicains (4). Car reconnaissons le, ils ne sont aujourd’hui que l’incarnation d’une gauche dégoulinante de moraline, une gauche largement étrangère aux valeurs républicaines, mais qui, sans aucune pudeur et avec un aplomb de petit juge, ordonne selon ses propres critères les bons républicains d’un côté et les fachos de l’autre.

Le bon républicain étant évidemment un européiste convaincu, un multiculturaliste militant, un immigrationniste acharné et un libre échangiste engagé.

Les autres, ceux qui n’adhèrent pas au dogme, ceux qui sont pour la patrie, pour la nation, la lutte contre l’immigration, le protectionnisme, l’assimilation ; sont à ranger dans le camps des fachos, des « extrêmes droites », des suppôts de satan.

Cette classification se faisant bien sûr avec la complicité des média, petites mains serviles d’un système avachi sur le divan de ses certitudes, qui ne sont là que pour enfoncer le clou du mensonge et de la propagande dans le cerveau disponible de leur public engourdi par des années de conditionnement.

Pour prendre conscience du double discours de la gauche et de sa duplicité, il suffit de voir comment le président PS de la région Nord-Pas-de-Calais, Daniel Percheron, foule aux pieds les idées républicaines au profit d’un communautarisme échevelé. Et n’en déplaise à ceux qui font dans l’antifascisme de carnaval, la seule à se battre contre les dérives de ce système de plus en plus malsain, c’est Marine Le Pen lors des Commissions permanentes du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.

Ces vidéos, que jamais les média nationaux ne diffuseront, attestent des convictions de la patronne du FN. On est donc en droit de se demander de qui, entre Martine Aubry et Marine Le Pen, est la plus républicaine ?

Philippe Eymery propose un amendement à un projet de délibération portant sur un projet européen qui fait des « communautés ethniques » un acteur de la vie politique nationale. Il dénonce logiquement cette grave atteinte à nos valeurs républicaines et anticommunautaristes.


4-07-11 – 2 – Collusion PS-UMP pour limiter le… par FN-Nord-Pas-de-Calais

Marine Le Pen présente un amendement à un projet de délibération relative à un chantier d’insertion pour les jeunes. Cet amendement réclame que ces emplois soient réservés aux jeunes français, et accessoirement européens, qui résident dans la région.


05/07/10 – 3 – Marine Le Pen et la… par FN-Nord-Pas-de-Calais

Marine Le Pen réagit à la fermeture définitive d’un nouveau commerce français à Roubaix, pour cause de harcèlement très ciblé, qui fait suite à de nombreux autres, toujours appartenant à des français de souche. Elle pointe le racisme anti-français, seule forme de racisme contre laquelle n’interviennent jamais les associations « anti-racistes » apointées par le Système.


31-01-11 – 2 – Marine Le Pen sur le racisme… par FN-Nord-Pas-de-Calais

Jérôme Cortier

(1)http://ripostelaique.com/rumeurs-dextreme-droite-contre-lavocat-des-islamistes-cetait-fourest.html

voir aussi: http://ripostelaique.com/fourest-enfonce-aubry-brochen-et-confirme-les-ecrits-de-riposte-laique.html


Documentaire laicité l 'état se voile la face 1 par DOCUMENTAIREROOTS

(2) On notera au passage qu’un journaliste qui participe à un congrès de droite c’est une compromission. Un journaliste de gauche qui participe à un congrès d’un parti de gauche c’est une contribution.

(3) Le site Riposte laïque a consacré de nombreux articles à Martine Aubry:

http://ripostelaique.com/martine-aubry-epouse-brochen-se-plaint-des-rumeurs-nous-persistons-et-nous-signons.html

http://ripostelaique.com/pour-une-france-islamisee-votez-martine-aubry-brochen-nee-delors-bande-dessinee.html

(4) http://fr.novopress.info/90772/martine-aubry-une-dhimmi-entretien-avec-pierre-cassen-de-riposte-laique-audio/

DSK incarcéré, la presse complice !

Jusqu’ici le milieu médiatique avait fait respecter la loi du silence. On se préparait même à raconter aux français l’histoire qui allait les séduire. Celle de l’Homme providentiel, compétent, efficace. L’Homme qu’il fallait à l’endroit où il fallait. Celui que la situation exige. Celui qui nous guiderait vers un gouvernement mondial, un libéralisme bonhomme et un multiculturalisme plein de promesse. Le héros de l’hyper-classe mondialisée qui sait murmurer à l’oreille de la grande finance. L’homme du Siècle. On allait voir ce qu’on allait voir.

Et puis, patatras ! Les digues de la propagande ont lâché sous la pression du réel. Les cachotteries du petit génie éclatent aujourd’hui au grand jour. La déflagration résonne comme un scandale épouvantable. Et tout le monde est éclaboussé…même si les média veulent nous faire croire le contraire.

Car si machination il y a, ce n’est pas dans les placards d’une chambre d’hôtel qu’il faut la chercher, mais dans les sombres recoins de la connivence qui existe entre la presse, les milieux de la finance et les hommes politiques de ce pays. Et si DSK est jugé coupable, les journalistes auront une responsabilité devant l’Histoire. En gardant le secret sur son caractère sexuellement instable, ils auront interdit à un homme de se soigner et de dériver vers la criminalité. Ils auront aussi privé les victimes de se défendre sans craindre d’être inquiétés. Le témoignage de la mère de Tristane Banon (1) est à ce titre très significatif. En écoutant son interview sur France 3 Normandie, on apprend que l’agression subie par sa fille lui a valu d’être ostracisée au sein du milieu journalistique et celui des éditeurs… ce genre de détail en dit long sur les mœurs qui ont cours dans ces milieux.


La mère de Tristane Banon, Anne Mansouret… par jackyshow38

Le bal des faux cul médiatiques

C’est bien connue : Quand le chef est touché, la meute aboie. Bien que parfaitement informés des penchants pervers du directeur du FMI, dès les premières heures de l’affaire, les journalistes ont feint la surprise. Toute la journée de dimanche ils n’ont cessé de chercher des circonstances atténuantes à DSK. Sans un mot de compassion pour la présumée victime, ils n’ont pas hésité à émettre la thèse du complot. L’idée qu’un homme de pouvoir use de son statut social et de son autorité pour soumettre sexuellement une femme de ménage n’a semble-t-il pas traversé les esprits caverneux de nos cro-magnons du journalisme asservi. Depuis deux jours, leur litanie se résume en deux mots de langage : présomption d’innocence (2). Une prudence qui, dans leurs bouches, ressemble à un déni de culpabilité… car ils n’ont jamais pris autant de précaution avec Berlusconi, Woerth, ou Le Pen. Dans son malheur, DSK a la chance d’être de gauche, libéral, mondialiste, eurobéat… et intime des journalistes.
Olivier Mazerolle avouera même dans un élan de sincérité qu’il lui est difficile de commenter cette histoire en raison de son amitié pour Anne Sinclair et son mari. Mais la palme de la bouffonnerie revient sans doute à Askolovitch. Le chroniqueur inquisiteur (3), invité à intervenir sur cette affaire par la journaliste Lea Salamé, s’est une nouvelle fois illustrée par sa muflerie.(4)
Lorsque Léa Salamé le présente comme proche de Dominique Strauss Khan, le petit bonhomme de paille du grand directeur du FMI s’insurge : « NON, NON, NON, je suis un journaliste qui connait bien Dominique Strauss Khan… mais je ne suis pas un proche. … j’écris actuellement un livre politique avec lui c’est tout. » Et Askolovitch d’exiger que les journalistes arrêtent de commenter une situation dont ils ne savent rien, et ainsi de contribuer à la destruction d’un homme politique. On connait cette stratégie, c’est celle qui leur a permis de sauver les soldats Polansky, Frédéric Mitterand, Cohn Bendit, Kouchner.. et caetera.

Le lundi, c’est à Michel Taubman, le rédacteur en chef de la revue néo-conservatrice le Meilleur des Mondes de donner de la voix. Ce proche de BHL et de Pascal Bruckner, fut à la tête du collectif d’intellectuels favorables à la guerre en Irak. Il est aussi le biographe de Dominique Strauss Khan. Invité sur RMC et sur d’autres antennes, il se plait à dénoncer une cabale contre DSK et dénigre le témoignage de Tristane Banon que personne n’a jusqu’ici interrogé. Sur France inter, où l’ensemble de la rédaction semblait être en deuil, Pascale Clark (5), elle si souvent agressive, était d’une douceur complice face à un Jean Marie Le Guen manipulateur et cynique. Ce dernier n’a fait que répéter la rengaine orchestrée par les communicants de l’agence Euro RSCG au service de Strauss Khan. Il ira jusqu’à insinuer que si Tristane Banon porte plainte c’est la confirmation que cette campagne contre DSK est menée par l’UMP.
On ne peut pas s’attendre à autre chose de la part de nos politiques et de leurs média-menteur. Le mal risque même d’empirer. Nous allons assister à coup sûr au défilé des belles âmes qui viendront nous expliquer sur toutes les antennes que le système judiciaire et policier américain n’est pas respectueux de la dignité humaine, et que les média US sont des rapaces. Ce seront les mêmes qui hier ont livré la France à l’américanisation, et qui, il y a encore une semaine, vantaient les mérites du multiculturalisme made in USA. Pitoyable.

Comme le souligne le journaliste Christophe Deloire (6) auteur avec Christophe Dubois du livre Sexus politicus, dans lequel ils soulignaient déjà à l’époque les comportements très douteux de DSK, la fonction des journalistes ne consiste plus à informer. La classe médiatique est désormais là pour dire le bien et le mal en émettant des opinions qui s’apparentent le plus souvent à des sermons de la moraline moderniste. Ils sont les garants du dogme européiste, immigrationniste, multiculturaliste et mondialiste.

Les média faiseurs d’un roi déchu avant son sacre ?

Parce qu’ils avaient choisi que se serait lui contre sarko. Parce qu’ils se croient au dessus des règles les plus élémentaires de l’éthique et de l’honnêteté intellectuelle. Parce qu’ils sont totalement coupés du peuple. Parce qu’ils ont imposé leur tyrannie… les média sont aujourd’hui un réel frein au bon fonctionnement de la démocratie en France.
Oui, le journalisme et les média doivent être désignée comme responsables et coupables. Responsables du déni de réalité. Coupables d’avoir gardé une nouvelle fois un secret sur la vérité d’un homme qui se destinait à incarner le peuple français.

Aujourd’hui, et aux yeux du monde, le roi qu’ils avaient décidé de couronner avant que le peuple ne vote, incarne toute la décadence de la classe politico-médiatique. Ce résultat désastreux nous le devons en partie aux média. Feront-ils leur autocritique ? On peut en douter. Certains d’entre eux feront mine d’ignorer, d’autres seront outrés qu’on puisse ainsi les suspecter, chacun défendra sa petit chapelle… et l’histoire suivra son cours jusqu’à la prochaine fois.

(1) http://www.dailymotion.com/video/xipzdb_la-mere-de-tristane-banon-anne-mansouret-confirme-la-tentative-d-agression-sexuelle-de-dsk-sur-sa-fi_news

(2) « Cela ne ressemble pas au DSK que je connais » un article de Rodolphe Bosselut
http://www.causeur.fr/%C2%AB-cela-ne-ressemble-pas-au-dsk-que-je-connais-%C2%BB,9927

(3) Claude Askolovitch découvre Riposte Laïque

(4) l’analyse d’Askolovitch
http://www.itele.fr/video/dsk-lanalyse-de-claude-askolovitch

(5) Pascale Clark interroge Jean-Marie Le Guen

(6) l’étrange Omerta des média sur DSK
http://www.prechi-precha.fr/2011/05/16/letrange-omerta-des-medias-sur-le-cas-dsk/

Jérôme Cortier.

Arnaud Montebourg, caricature de la gauche Inch’Allah

Dans les années 80-90, nous avons connu la gauche caviar. Dans les années 90-2000, ce fut le tour de la gauche Marrakech. Il semblerait que depuis une décennie nous assistions à l’émergence de la gauche Inch’Allah.

Quand il se déplace dans des contrées qui lui sont étrangères, l’Homme de gauche se fait un devoir d’épouser les us et coutumes des autochtones. Le mardi 22 mars, Arnaud Montebourg était venu apporter son soutien à Renaud Gauquelin, maire et candidat au poste de conseiller général à Rillieux-la-Pape, canton situé en banlieue nord-est de Lyon.
Et, c’est en distribuant des tracts anti-FN, que le sémillant Montebourg a éprouvé le besoin de montrer qu’il n’était pas insensible à la culture dominante des lieux, en lançant un vigoureux «Inch’Allah» (1). Un peu comme avait su le faire avant lui l’apprenti révoutionnaire Olivier Besancenot lors de sa venue dans un quartier de Toulouse en 2008 (2).

Outre le fait qu’il est curieux de voir un socialiste solliciter les faveurs du tout puissant pour une campagne électorale, comment comprendre que son choix ne se soit pas porté sur l’une des nombreuses expressions françaises comme : « Que Dieu vous entende. Qu’à Dieu ne plaise. Seul Dieu le sait…ainsi soit-il ! »

Démagogie + essentialisme = Citoyenneté musulmane

Pourquoi donc «Inch’Allah»? Pour faire plus couleur locale ? Pour leur rappeler, à eux, les enfants de l’autre rive, que lui aussi vient de là-bas et qu’il fait parti de la famille ?
Comme le clin d’oeil complice que l’on adresse à l’ouvrier plein d’espoir, comme la main que l’on pose sur l’épaule du paysan fatigué, comme la caresse sur la tête de l’enfant qui vient vous offrir un dessin, comme la petite claque dans le dos que l’on prodigue au militant découragé… le «Inch’Allah» de Montebourg est un sourire de démagogue… un attrape nigaud… un geste de mépris. On est en droit d’attendre de la part d’un homme politique qui se dit volontiers républicain, qu’il s’exprime avec un peu plus de distance, et qu’il fasse la promotion de la langue nationale. Quelle sera la prochaine étape pour Montebourg ? Saluer les gens des quartiers avec un tonitruant «Salam Alikoum» en portant sa main droite au niveau du coeur ?

Cependant, ne voir dans cette anecdote qu’un exemple supplémentaire de la démagogie de gauche serait réducteur. Il convient ici de souligner que l’on assiste à une montée d’anti-républicanisme à gauche au profit d’un multiculturalisme débonnaire mais désastreux pour l’unité de notre pays. Le «Inch’Allah» de Montebourg est le signe que la gauche s’est soumise à une approche culturaliste et essentialiste des minorités. C’est ce renversement idéologique qui est à l’origine de l’effacement des valeurs et des principes de la République assimilationniste. Après ses multiples échecs aux élections présidentielles, on aurait pu s’attendre à ce que le Ps se retourne vers le passée et rectifie le tir.
Or il n’en est rien. C’est même pire ! Si l’on en croit une note de synthèse produite par un groupe de réflexion proche du PS Terra Nova (3), il faudrait renforcer l’évolution de notre société vers le multiculturalisme, et inscrire un jour des religions au nombre des fêtes célébrées par notre calendrier républicain. Dans un chapitre dont le titre claque comme un reniement total de l’histoire de ce pays «Débat sur l’islam : pour une citoyenneté musulmane» (4) Terra Nova annonce la couleur : «la communauté nationale, hier blanche et d’origine judéo-chrétienne, s’enrichit aujourd’hui des apports des Français issus de l’immigration d’après-guerre, aux couleurs de la diversité et d’origine musulmane pour l’essentiel. A l’épicentre de cette mutation, il y a la question de l’islam, religion quasi-inexistante en France il y un siècle et référence aujourd’hui pour plus de 10% des Français. […]
C’est aux Français « de souche » de porter cette mutation, mais aussi aux Français musulmans […]»

Voilà donc un exemple supplémentaire de l’abandon définitif par la gauche du modèle républicain assimilationniste et émancipateur. Si certains s’interrogent encore pour savoir si le FN est un parti républicain ou pas, on peut d’ores et déjà affirmer que la gauche l’est de moins en moins.
A l’avenir, la gauche Inch’Allah laissera-t-elle la place à la gauche Allah Akbar ?… Nous ne sommes pas dans le secret des dieux, mais au train où vont les choses cela ne m’étonnerait qu’à moitié !

Jérôme Cortier

(1)

http://www.lyoncapitale.fr/lyoncapitale/journal/univers/Politique/Cantonales-2011/Montebourg-a-Rillieux-contre-le-vote-FN-Inch-Allah

(2)

(3)http://www.tnova.fr/note/musulmans-de-france-pour-une-citoyennet-inclusive
Notons que ce Think tank de gauche réagit à l’actualité sur le site du journal Le Monde, (http://www.lemonde.fr/idees/terra_nova/). Le Monde qui est devenu le journal de la gauche bien pensante ( un de plus !) avec à sa tête le banquier de gauche Matthieu Pigasse, le mécène historique de la gauche Pierre Berger , et Xavier Niel soutien de ségolène Royale aux dernières élections présidentielles… qui a dit que la presse était pro Sarkosy ?.

(4) Terra Nova a mis quelques jours avant de changer de titre. Voilà une partie du blabla pour se justifier: » il semble que le titre que nous avions choisi, « pour une citoyenneté musulmane » , puisse donner lieu à une interprétation erronée du propos, de nature communautariste. Par « citoyenneté musulmane » nous ne parlons pas d’une citoyenneté spécifique, à part, encore moins en contradiction avec la citoyenneté tout court. Nous voulons souligner que les Français d’origine musulmane ne sont pas encore pleinement citoyens : ils sont très peu reconnus dans la classe politique, et participent de ce fait peu au débat citoyen. «

Jérôme Cortier