Archives par mot-clé : pédophile

Marine Le Pen accuse Le Monde de «détourner le regard sur les actes pédophiles autorisés par Pierre Bergé au Maroc»

Voir nos articles sur la caste de pédophiles socialistes: POURQUOI LES MÉDIA FRANÇAIS NE PARLENT-ILS PAS DU LIVRE « YVES SAINT LAURENT ET MOI »? (MAJ: VIDÉO)

Marine Le Pen (Présidente du Front National) : «Peut-être Le Monde [s’en prend-il au FN] pour détourner le regard des horreurs que l’on apprend sur l’ancien propriétaire du Monde, Pierre Bergé, qui est accusé dans un livre d’avoir autorisé des actes de pédophilie dans sa maison de Marrakech (…) C’est dans un livre dont personne ne parle, peut-être parce que c’est Pierre Bergé qui est une grande figure moraliste de la gauche ? Et donc, là, il s’agit d’actes dont personne ne veut parler ! Pourquoi vous êtes gêné ? Parce que c’était le propriétaire du Monde ?»

 

Pédophilie : Christophe Bejach, membre fondateur de Terra Nova et ex-conseiller de Montebourg évite la prison

Christophe Bejach, 53 ans possédait 60 images d’abus d’enfants, dont sept images de catégorie A – le type le plus sérieux dépeignant l’activité sexuelle pénétrante. Les officiers ont découvert cela sur l’ordinateur de Bejach quand ils ont fouillé sa maison de Bayswater.

(…) courtnewsuk

Pour en savoir plus: FDESOUCHE

Grosse bataille sur twitter pour faire buzzer l’info et obliger les média qui protègent le système d’en parler:

Un pédophile candidat du PCF/FDG sur le canton de Draveil

Le Parti Communiste Français a investi un pédophile aux élections départementales sur le canton de Draveil. Ce candidat, Jean-Pierre Sauvage a été condamné en mars 2014 par le tribunal correctionnel d’Alençon à 2 ans de prison pour des faits de pédophilie. Il a reconnu lors de l’audience des faits d’attouchements sur des garçons âgés de 11 à 15 ans.

C’est dans le même canton de Draveil que se présente Georges Tron, le candidat de l’UMP qui se verrait bien président du Conseil général de l’Essonne. Ces dernières semaines, l’ancien ministre du gouvernement Fillon a vu, à plusieurs reprises, ses démêlés judiciaires remis sur le devant de la scène par son adversaire socialiste Jérôme Guedj. Lors d’un débat sur France 3 Île-de-France, fin février, le conseiller général socialiste avait ainsi rappelé le renvoi aux assises pour viol de l’ancien secrétaire d’Etat. Il avait sur Europe 1 utilisé un autre argument qui avait créé la polémique en estimant que si, lui avait avait été « renvoyé aux assises pour pédophilie », « son parti ne l’aurait pas investi ». Dans cette même interview, il s’était interrogé sur l’opportunité de la présence de Nicolas Sarkozy auprès de Georges Tron pour un meeting commun dans l’Essonne, estimant « qu’il y a un problème éthique et moral à voir un ancien président de la République s’afficher avec Georges Tron, renvoyé aux assises pour viol ».

Patrice Chéreau est mort : quel média rappellera son passé pro-pédophile ?

Lu sur Enquête et débat

Le metteur en scène et réalisateur Patrice Chéreau (photo) vient de mourir, tous les médias s’en font l’écho, positif naturellement, l’homme ayant soutenu la gauche toute sa vie (1). Mais comme la gauche, il a été pro-pédophile dans les années 70-80. Toutefois ne comptez pas sur les médias pour vous le rappeler…

Libération, média ayant ouvertement milité pour la pédophilie fin 70 – début 80, rend hommage à Patrice Chéreau, qui vient de mourir à 68 ans d’un cancer du poumon. 68, comme mai 68, on ne se refait pas. Et comme Alain Dugrand, l’un des fondateurs de Libération qui vient de commettre un livre sur les débuts de Libé (1973 – 1981) en omettant soigneusement de rappeler l’apologie de la pédophilie de ce journal, nos médias oublient soigneusement que Patrice Chéreau fut l’un des signataires d’une pétition pro-pédophiles, comme nous le rappelions dans notre Livre noir de la gauche :

« Des dizaines de pétitions ont circulé, réclamant une plus grande liberté sexuelle pour les enfants. Le 27 janvier 1977 comparaissent devant la cour d’assises des Yvelines trois hommes inculpés pour « attentats à la pudeur sans violence sur mineurs de moins de 15 ans », en l’occurrence des ados de 13 et 14 ans. Le texte proteste contre les trois ans de détention préventive subis alors que « les enfants n’ont pas été victimes de la moindre violence » et qu’ils étaient « consentants ». A l’époque, comme aujourd’hui, le concept même de consentement n’est pas admis par la loi française en cas de relation sexuelle Continuer la lecture de Patrice Chéreau est mort : quel média rappellera son passé pro-pédophile ?