Archives par mot-clé : Perpignan

Marine Le Pen : « Les Français veulent se sentir à nouveau propriétaires de la France ! »

Bonjour Marine Le Pen et merci de répondre aux questions de Boulevard Voltaire.

C’est un plaisir.

Selon un sondage Harris Interactive publié vendredi 14 avril, les Français considèrent que la campagne électorale est « ratée (46 %) et décevante (55 %) »… Quelle est votre impression ?

Je pense la même chose qu’eux. Je me faisais un plaisir de cette élection présidentielle parce que, enfin, elle allait permettre de mettre sur le tapis les gigantesques sujets qui sont ceux qui préoccupent la France : immigration massive, mondialisation, libre-échange général, défense de notre identité, de notre patrimoine aussi bien matériel qu’immatériel, ou encore défense de notre modèle de protection sociale. En réalité, tout cela s’est effondré par une sorte de jeu de ping-pong entre les juges et les journalistes. On finit, d’ailleurs, par se demander si ce n’était pas voulu, précisément pour étouffer les grands enjeux qui sont ceux de la présidentielle et dont je dis, moi, qu’ils sont des enjeux de civilisation…

Si l’on en croit les sondages, vous devriez finir à quatre dans un mouchoir de poche…

Ça sent un peu l’ouverture de parapluie, ça… Nous verrons bien, mais je pense que le FN sortira en tête, et largement. Pas par hasard mais parce que la vision de la France que nous défendons est majoritairement partagée par les Français. Les Français ne veulent plus de cette immigration massive, veulent qu’on lutte sérieusement contre le fondamentalisme islamique – ce qui n’est pas fait -, ils veulent qu’on arrête la concurrence internationale déloyale, qu’on fasse du patriotisme économique. Bref, ils souhaitent qu’on s’occupe d’eux et veulent se sentir à nouveau propriétaires de la France et non pas locataires sans droits ni titres, comme on cherche à leur faire croire depuis des mois et même des années.

Vous sortez de votre meeting à Perpignan et l’un des slogans le plus scandé par vos militants est « On est chez nous ! » Continuer la lecture de Marine Le Pen : « Les Français veulent se sentir à nouveau propriétaires de la France ! »

Meeting de Marine Le Pen à Perpignan

Les interventions de Robert Ménard et louis Aliot précèdent le discours de Marine Le Pen qui commence à partir de 21mn13

En vrac tweets et extraits vidéos (si vous n’avez pas le temps de regarder la vidéo entière, prenez au moins le temps de regarder cette sélection): Continuer la lecture de Meeting de Marine Le Pen à Perpignan

Quand la Fondation Jean Jaurès (PS) et l’IFOP se servaient des noms d’électeurs « musulmans » pour comprendre le vote FN à Perpignan

Extrait d’un article Nouvel Observateur

Au cas par cas, la Cnil peut autoriser le traitement de données dites sensibles, « s’il est justifié par l’intérêt public ». Il a par exemple été reconnu en 2008 dans le cadre d’une enquête statistique intitulée « Trajectoire et origines », mise en œuvre par l’Insee et l’Ined.

« Prénoms arabo-musulmans » et études

Perpignan-une-ville-avant-le-Front-national_medium

Un lecteur a attiré notre attention sur deux études de la Fondation Jean Jaurès, proche du Parti socialiste, menées en partenariat avec l’institut de sondage Ifop. En cause, l’utilisation de « prénoms arabo-musulmans » dans celle intitulée « Perpignan, une ville avant le Front national ? ». Les auteurs y mettent à jour le « clivage ethnique », parmi d’autres déterminants sociaux, dans la structuration du vote :

« L’électorat d’origine arabo-musulmane s’est largement opposé à la candidature de Louis Aliot lors du vote, alors que ce dernier a réalisé ses meilleurs scores dans les zones plutôt bourgeoises, où Nicolas Sarkozy avait lui-même obtenu de très bons résultats en 2012. »

Pour mesurer « l’électorat d’origine arabo-musulmane », ils se sont appuyés sur les listes électorales. Leur méthodologie est détaillée à la fin de l’étude :

« Nous avons dressé un tableau statistique permettant de quantifier le nombre de personnes ayant un prénom d’origine arabo-musulmane dans les différents bureaux de vote à partir de la liste électorale arrêtée au 1er mars 2014. »

Biais méthodologiques

Les auteurs adoptent donc une méthode similaire à celle évoquée par Robert Ménard. Mais ils la conduisent de manière plus scientifique, en éliminant par exemple les prénoms séfarades, et en évoquant les biais :

« Il convient de rappeler bien entendu que toutes les personnes ayant un prénom originaire des mondes arabo-musulmans ne sont pas forcément musulmanes.

Croire ou pas en Dieu est une opinion personnelle que l’analyse onomastique menée ici ne peut pas et n’a pas à vérifier. […] De même, il est évident que les personnes converties ne sont pas identifiables par une telle méthode. »

Le fichier ethnique des employés de la mairie UMP-UDI de Perpignan

(..) Dans un communiqué, Mohamed Bellebou, conseiller municipal et communautaire du Rassemblement Bleu Marine de Perpignan et président de l’association France-Harkis, et Louis Aliot, député européen et conseiller municipal, s’interrogent « sur les indignations sélectives des moralisateurs UMPS qui feraient bien de balayer devant leurs portes ». En l’occurrence, celles de Perpignan.

Ainsi, ces élus demandent « que toute la lumière soit faite sur le fichier ethnique des employés de la mairie de Perpignan UMP-UDI ». Un dossier vieux de dix ans qui renvoie à une interview de Jean-Paul Alduy, publiée dans L’Indépendant du 23 juin 2005 dans laquelle le maire de l’époque entendait balayer les critiques de favoritisme, chiffres à l’appui.

JPA avait alors précisé le nombre de fonctionnaires français d’origines gitane (80) et Continuer la lecture de Le fichier ethnique des employés de la mairie UMP-UDI de Perpignan

Perpignan : le Front National dénonce une « tentative d’incendie volontaire » de l’église Saint-Matthieu

J’ai reçu vers midi ce communiqué de Xavier Baudry, élu Front National-Rassemblement Bleu Marine de Perpignan. Ces élus locaux soutiennent que l’incendie de l’église Saint-Matthieu, que j’ai signalé hier, est d’origine criminelle.

Communiqué de Xavier Baudry, Conseiller communautaire FN-RBM de Perpignan-Méditerranée, Conseiller municipal FN-RBM de Perpignan, Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot ».

Le Groupe d’élus municipaux et communautaires « Perpignan Ensemble », présidé par Louis Aliot dénonce avec force la tentative d’incendie criminel de l’église Saint-Matthieu, en centre-ville de Perpignan ! Ce que le quotidien local appelle des « odeurs de fumée » s’avère être, selon les premières constatations des services d’Incendie et de Secours, une tentative d’incendie volontaire. Le Front National/Rassemblement Bleu Marine assure les habitants du quartier, ainsi que les paroissiens de l’église Saint-Matthieu, de sonst matthieu perpignan soutien. Cet incendie s’étant déclaré peu avant la messe dominicale, il aurait pu avoir des conséquences dramatiques ! Les élus FN-RBM de Perpignan exigent par ailleurs, que tous les moyens soient donnés aux services de Police et de Justice, afin que l’enquête puisse être menée à son terme, et les coupables sévèrement punis. Nous demandons instamment à Madame la Continuer la lecture de Perpignan : le Front National dénonce une « tentative d’incendie volontaire » de l’église Saint-Matthieu

Perpignan : insultes, jets de pierre à la sortie d’une église

Perpignan : insultes, jets de pierre à la sortie d’une église

« Le Groupe Perpignan Ensemble (FN-RBM) dénonce avec vigueur les graves incidents commis envers l’église Saint Paul du Moulin à Vent.

En effet, nos concitoyens doivent savoir, que ce lieu de culte, depuis plusieurs mois, est victime de jets de pierres, les passants et fidèles sont régulièrement insultés, le curé menacé, et cela même pendant et à la sortie des offices!!!

Silence radio de la part des élus UMPS, aucun communiqué de la part d’artistes ou intellectuels auto-déclarés « bien pensants »…. Qu’aurait-on déjà entendu, si ce lieu de culte avait été une synagogue ou une mosquée ?? Nous demandons avec force, une réaction immédiate de la part des autorités municipales afin qu’elles mettent enfin en œuvre, les moyens nécessaires à la sécurité de nos concitoyens, aux abords de cette édifice, des patrouilles de Police régulières et une réponse judiciaire immédiate (et non des «mesurettes», comme la pose d’une simple caméra !). »

Source

Le centre de loisirs des Baléares à Perpignan délocalisé en raison de multiples incidents

Des insultes et des incidents à répétition avec quelques habitants du quartier ont conduit la mairie de Perpignan à délocaliser le centre de loisir des Baléares.

A plusieurs reprises durant ce mois de juillet, des habitants du quartier des Baléares sont venus provoquer les animateurs et surtout les animatrices du centre de loisirs situé au pied des immeubles de la cité. Des insultes, des remarques désobligeantes sur la tenue vestimentaire des animatrices, des remarques sexistes, des provocations en tout genre, le tout devant les enfants et parfois leurs parents. La semaine dernière, un homme a même réussi à s’introduire dans le centre de loisir.

Ces incidents sont dus à une minorité de personnes, dans un quartier où vivent de nombreux musulmans, en plein ramadan, les esprits s’échauffent parfois un peu plus facilement. Mais ces incidents sont devenus insupportables pour l’association des Francas qui ne veut surtout pas que les enfants soient témoins de ce genre des propos déplacés.

Pas question de stigmatiser la communauté musulmane, mais il fallait absolument retrouver un peu de sérénité.
L’association a donc demandé de nouveaux locaux à la mairie pour accueillir les enfants pour cette dernière semaine, le centre de loisir a été délocalisé à l’école Édouard Herriot à quelques centaines de mètres de là, quartier Saint martin, une école qui accueillait déjà d’autres enfants pour la même association.

Perpignan «gagnable» par le FN selon Marine Le Pen

Marine Le Pen a livré, samedi, un réquisitoire exclusivement consacré à dénoncer l’immigration à Perpignan (Pyrénées-Orientales), ville «gagnable» pour le Front national où se présente son compagnon Louis Aliot. Près d’une semaine après le succès de la votation suisse par laquelle le pays a décidé de mettre en place des quotas d’immigration, la patronne du FN s’en est prise, devant plus d’un millier de partisans, à l’immigration, «sujet sur lequel on ne vous demandera pas votre avis»

«La France n’a plus les moyens d’accueillir correctement» les étrangers, a-t-elle dit. On ne peut plus «maintenir» l’Aide médicale d’Etat, les allocations journalières, le droit du sol, etc, a-t-elle listé. Dans une ville où l’insécurité figure au centre de la campagne, où le rejet des travailleurs étrangers, notamment espagnols, est répandu, elle a répété sa volonté de mettre fin à «l’immigration de masse» et appelé à nouveau à un référendum sur le sujet.

Le «clientélisme éhonté» du maire sortant

«Quand les grandes métropoles sont saturées, on ouvre les écluses en réclamant que les villes moyennes ou petites prennent leur part du fardeau» des demandeurs d’asile, «principale source d’immigration clandestine», a-t-elle déploré. Face à cela, les éventuels futurs maires FN feront évaluer le coût de l’immigration clandestine pour leur commune et demanderont à l’Etat des «compensations financières», a-t-elle annoncé.

lire la suite

Quand l’école catholique découvre la mosquée

Je ne l’imaginais pas aussi grande ». « Je me demande pourquoi, il n’y a pas de minaret ». « C’est impressionnant de venir découvrir un lieu où l’on ne vient jamais et que même nos parents ne connaissent pas ». Hugo, Laura ou Damien s’interrogent, s’émeuvent, questionnent. Comme 150 élèves de 5e du collège privé Maintenon, ils découvraient, hier, la mosquée de Perpignan. Un moment fort pour ces enfants issus de l’enseignement catholique. Une initiative née de la rencontre de Salim Bencheikh, président du Collectif des musulmans de Perpignan et du père Jean-Baptiste Blondeau, délégué épiscopal au dialogue interreligieux. « La découverte des religions est au programme d’histoire des élèves. En 6e, ils découvrent le catholicisme et le judaïsme. En 5e, la religion musulmane. La mosquée nous accueille chaque année chaleureusement pour un moment de dialogue, de rapprochement, de tolérance », explique celui qui est aussi l’aumônier de Maintenon. Pieds nus, assis en groupe, les collégiens écoutent Salim Bencheikh préciser les piliers et les fondements de la religion musulmane. Les questions fusent. « Pourquoi les musulmans ne mangent pas de cochon ? Pourquoi les femmes sont voilées ? Combien de fois priez-vous par jour ? » Chaque réponse est pesée, argumentée. Longuement s’il faut. « Cette initiative permet une approche différente de la culture et de la religion musulmane. A travers d’autres représentations ou clichés habituels », apprécie Salim Bencheikh. Une leçon au-delà des murs de l’école. Des élèves de 5e de Maintenon pour la première fois à la mosquée.