Archives par mot-clé : Philippe Béchade

Philippe Béchade sur Radio Courtoisie : Les perspectives économiques mondiales pour 2014

À écouter d’urgence. Pédagogique et didactique, Béchade est un très bon analyste de la situation économique mondiale.

——————

Sur Radio Courtoisie, le 15 janvier, Laurent Artur du Plessis, assisté de Bernard de Fabrègue, recevait Philippe Béchade, journaliste, pour une émission consacrée à une analyse économique hétérodoxe de la crise mondiale et du rôle de la production de monnaie dans son déclenchement.

Philippe Béchade VS Serge Négrier: La France est en récession et en déflation (vidéo)

Le 8 janvier, les mouvements des marchés en ce début d’année a été le thème abordé par Philippe Béchade, rédacteur en chef à la-chronique-agora.com et Serge Négrier, responsable de la Gestion OPCVM Actions chez Marignan, dans Intégrale Placements, avec Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business.

 

Perspectives économiques 2014 : Olivier Delamarche, Philippe Béchade et Norman Palma (vidéo)

D’accord avec Delamarche, ce n’est pas une crise, mais une mutation du modèle. C’est pour cela que nous avons des raisons d’être très inquiets.
Conférence très instructive. des infos que vous n’aurez pas en regardant les bobos de canal+ et toutes les chaines de la télé française.

Partie 1


Olivier Delamarche, Philippe Béchade et Norman… par webtele-libre

Partie 2


Olivier Delamarche, Philippe Béchade et Norman… par webtele-libre

Philippe Béchade : « Ben Bernanke ne peut pas arrêter d’émettre du papier »

Philippe Béchade, rédacteur en chef à la Chronique Agora, le 24 mai 2013 sur BFM Business dans l’émission “Intégrale Bourse“.

« Il n’y a pas de marché, c’est une bulle. Si on se demande pourquoi Ben Bernanke ne peut pas arrêter d’émettre du papier, on ne tardera pas à découvrir la réponse et la réponse est horrible. Au Japon, le marché obligataire a perdu 20% mercredi matin, ça s’appelle un krach, ensuite ça a été la grande faucheuse sur les actions. »

Philippe Béchade : « Plus personne ne nie que c’est la Fed qui tire les marchés depuis le début »

« Des cours qui montent et des prix qui mentent. On vit dans un mensonge et c’est ça qui m’est insupportable ».

Sur l’Irlande :

« C’est un scandale absolu…l’Irlande a obtenu 28 milliards d’euros pour renflouer ses banques. Comment les a-t-elle obtenus ? En faisant un chantage au risque systémique. Et la BCE a cédé… » L’origine du problème étant le dumping fiscal que pratique l’Irlande, « en quelque sorte, en donnant 28 milliards à l’Irlande, la BCE sponsorise, à l’intérieur même de l’Europe, un dumping fiscal qui s’exerce au détriment de la France, de l’Espagne, de l’Italie, etc. C’est incroyable ! »

Source