Archives par mot-clé : Philippe Béchade

Philippe Béchade sur Radio Courtoisie : Les perspectives économiques mondiales pour 2014

À écouter d’urgence. Pédagogique et didactique, Béchade est un très bon analyste de la situation économique mondiale.

——————

Sur Radio Courtoisie, le 15 janvier, Laurent Artur du Plessis, assisté de Bernard de Fabrègue, recevait Philippe Béchade, journaliste, pour une émission consacrée à une analyse économique hétérodoxe de la crise mondiale et du rôle de la production de monnaie dans son déclenchement.

Philippe Béchade VS Serge Négrier: La France est en récession et en déflation (vidéo)

Le 8 janvier, les mouvements des marchés en ce début d’année a été le thème abordé par Philippe Béchade, rédacteur en chef à la-chronique-agora.com et Serge Négrier, responsable de la Gestion OPCVM Actions chez Marignan, dans Intégrale Placements, avec Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business.

 

Perspectives économiques 2014 : Olivier Delamarche, Philippe Béchade et Norman Palma (vidéo)

D’accord avec Delamarche, ce n’est pas une crise, mais une mutation du modèle. C’est pour cela que nous avons des raisons d’être très inquiets.
Conférence très instructive. des infos que vous n’aurez pas en regardant les bobos de canal+ et toutes les chaines de la télé française.

Partie 1


Olivier Delamarche, Philippe Béchade et Norman… par webtele-libre

Partie 2


Olivier Delamarche, Philippe Béchade et Norman… par webtele-libre

Philippe Béchade : « Ben Bernanke ne peut pas arrêter d’émettre du papier »

Philippe Béchade, rédacteur en chef à la Chronique Agora, le 24 mai 2013 sur BFM Business dans l’émission “Intégrale Bourse“.

« Il n’y a pas de marché, c’est une bulle. Si on se demande pourquoi Ben Bernanke ne peut pas arrêter d’émettre du papier, on ne tardera pas à découvrir la réponse et la réponse est horrible. Au Japon, le marché obligataire a perdu 20% mercredi matin, ça s’appelle un krach, ensuite ça a été la grande faucheuse sur les actions. »

Philippe Béchade : « Plus personne ne nie que c’est la Fed qui tire les marchés depuis le début »

« Des cours qui montent et des prix qui mentent. On vit dans un mensonge et c’est ça qui m’est insupportable ».

Sur l’Irlande :

« C’est un scandale absolu…l’Irlande a obtenu 28 milliards d’euros pour renflouer ses banques. Comment les a-t-elle obtenus ? En faisant un chantage au risque systémique. Et la BCE a cédé… » L’origine du problème étant le dumping fiscal que pratique l’Irlande, « en quelque sorte, en donnant 28 milliards à l’Irlande, la BCE sponsorise, à l’intérieur même de l’Europe, un dumping fiscal qui s’exerce au détriment de la France, de l’Espagne, de l’Italie, etc. C’est incroyable ! »

Source

Philippe Béchade : « Des marchés totalement contrôlés ne sont plus des marchés »

« Le marché, ce ne sont pas les épargnants qui nous écoutent, ce ne sont même pas les gérants qui viennent ici, ce sont quelques très gros institutionnels américains qui fonctionnent en tandem avec la Fed, qui savent exactement quelles liquidités on va mettre à leur disposition et qui, de ce fait, peuvent, avec une couverture illimitée, contrôler parfaitement l’évolution du marché. C’est un marché de poissons rouges, qui vit au jour le jour et qui a oublié la vocation des marchés, qui est de déterminer des valeurs… Il n’a plus d’utilité sociale aujourd’hui ».

Les marchés haussiers peuvent s’effondrer à tout moment

par

Vous savez quoi ? Seule une minorité de membres de la Fed pense que le QE3 à 85 milliards de dollars par mois sera prolongé au-delà de fin 2013.

Et vous savez quoi ? Nous sommes convaincu qu’ils disent vrai. Parce qu’après un QE3 inefficace, il faudra bien mettre sur pied un QE4 qui tienne la route.

Il en va des cycles de planche à billets comme des iPhones : à peine les premiers stocks de la version 5 sont-ils écoulés que déjà la machine marketing commence à conditionner sa clientèle pour la sortie du modèle 6.0. Ce dernier sera totalement révolutionnaire puisqu’il inclura une version pour gauchers et pour photographes daltoniens, avec rétablissement numérique des vraies couleurs naturelles… Mais chut : il faut que cela reste un secret entre vous et nous.

Et vous n’en avez pas fini avec les révélations, car si 80% des opérateurs se déclarent haussiers, ils sont également 80% à ne pas acheter un bout de papier.

▪ Des marchés haussiers envers et contre tout
Alors respect pour Gérard Sannier d’Aurel BGC : il pronostique un CAC 40 à 4 000 d’ici mars et 4 500 points (pourquoi pas ?) d’ici la fin de l’année.

Nous ne sommes peut-être pas d’accord à 100% avec son pronostic mais au moins, il ne se complaît pas dans le consensus mou (3 800/3 900 d’ici le prochain débat sur la réduction du déficit américain). Surtout, il joint le geste à la parole : selon lui c’est haussier et cela va le rester, alors il achète résolument depuis plusieurs semaines.

Quoi qu’il advienne désormais, il doit avoir un prix de revient intéressant pour son portefeuille. Son pari haussier est déjà en grande partie gagné.

C’est un risque que nous n’avons pas pris et nous l’assumons. La multiplication des flash krachs (jamais à la hausse faut-il le préciser) sur une série de valeurs du SBF 120 nous a dissuadé de tenter de rapides allers-retours alors que le CAC 40 débordait les 3 550 points dans des volumes sans cesse plus étriqués. Continuer la lecture de Les marchés haussiers peuvent s’effondrer à tout moment