Archives par mot-clé : Pierre cassen

Et maintenant, le ramadan…(maj)

Addendum: Comme l’explique Pierre Cassen le ramadan n’est pas un jeûne… c’est l’occasion pour les musulmans de se gaver comme… des porcs.

Le ramadan (mois du « jeûne ») se prépare à la Goutte d’or

Texte de Pierre Cassen pour Boulevard Voltaire

Manuel Valls avait souhaité la qualification de l’Algérie, c’est fait. Une bonne partie de la nuit, nos compatriotes ont eu droit au lot habituel de scènes d’hystérie collective, d’actes de vandalismes, de voitures brûlées et de milliers de drapeaux algériens revanchards. Mais pas de répit, dès le lendemain, nous serons confrontés à une autre nouvelle coutume attendrissante : le ramadan, qui va durer un mois.

Apero-Saucisson-Anti-Ramadan-723x1024Précisons d’abord que ce quatrième pilier de l’islam n’a rien d’un jeûne. S’il est interdit de manger et boire (et faire l’amour) du lever au coucher du soleil, rien ne s’oppose à ce qu’ensuite, on compense cette frustration par des gueuletons orgiaques, qui se traduisent par une prise de poids conséquente chez beaucoup de « jeûneurs ».

Naturellement, les médecins constatent les ravages de telles pratiques. Ne pas boire dans la journée est une mise en danger, se gaver avant de dormir est une aberration médicale nuisant à la santé.

Dans les pays musulmans, cette tradition a des conséquences catastrophiques. L’Institut des Etudes Sociales sur le monde arabe, dans une étude couvrant plusieurs pays et s’étalant sur plusieurs années, donnait quelques chiffres révélateurs. 73,30 % de productivité en moins, accidents de la route et vols multipliés par trois, augmentation des maladies de 27 %, des crimes de sang de 50 %, etc. Un désastre.

Selon le Figaro, 70 % des disciples d’Allah vivant en France pratiqueraient ce rituel. A la RATP, dans un dépôt comprenant une forte présence musulmane, la direction a fourni aux syndicats quelques chiffres liés aux conséquences de cette pratique dans l’entreprise, en 2013 : + 26,5% de maladie, + 137,5% d’accident de travail par rapport à l’année dernière. Ces chiffres particulièrement élevés auront occasionné 48 services non-couverts contre 27 en juillet 2012 soit 45% de plus et 93 services supprimés contre 24 l’année dernière soit 4 fois plus.

Chacun constate, dans le quotidien, le rôle de flicage du ramadan, qui permet aux plus radicaux des musulmans de contrôler la soumission au dogme des plus modérés. Danger pour le malheureux qui ose braver les lois d’Allah. Danger aussi pour le mécréant provocateur qui, en cette période, ose boire un café, ou, pire encore, manger un sandwich au jambon. Dans les pays musulmans, des mouvements se mettent en place, comme au Maroc, pour réclamer, au nom des droits individuels, la possibilité de ne pas suivre le ramadan. Ils sont en général sévèrement réprimés.

Pourtant, tous les ans, nous avons droit à des titres élogieux, dans la presse bien-pensante, Libération en tête, sur cette pratique obscurantiste et moyenâgeuse. Continuer la lecture de Et maintenant, le ramadan…(maj)

La France sommée d’idolâtrer Benzema

Tribune de Pierre Cassen

Depuis des années, les journalistes sportifs ont décidé que Ribéry et Benzema étaient des atouts indispensables à l’équipe de France. Il y a dix jours, on apprenait le forfait du premier. La majorité de nos compatriotes s’en réjouissait, mais les journalistes expliquaient que c’était un coup terrible pour les Bleus. Pourtant, les chiffres ne disaient pas cela. Ribéry, en 81 sélections, avait marqué 16 buts, soit un but tous les cinq matches, score fort médiocre pour un attaquant. Quand il joue, l’équipe nationale gagne 50 % de matches, quand il ne joue pas, elle en gagne 61 %. Quant à Benzema, il est resté 1.222 minutes en équipe de France (13 matches), sans marquer un seul but, entre 2012 et 2013, ce qui constitue un record d’inefficacité pour un avant-centre international. En 2012, associés à la pointe de l’attaque française en Coupe d’Europe, ces deux joueurs n’avaient pas marqué un but en quatre rencontres. L’indulgence médiatique dont ils ont bénéficié, outre leurs frasques extra-sportives (affaire Zahia), est pour le moins surprenante.

164cdc4e26c2f5d0d96ebb6d4f50e4c2_648x310

Au lendemain de l’annonce du forfait de Ribéry, il y a dix jours, pour son dernier match de préparation, la France battait largement la modeste Jamaïque par huit buts à zéro. On avait remarqué, ce jour-là, que Karim Benzema fut le seul joueur à ne pas chanter « La Marseillaise ». Toute l’équipe fut excellente, mais les médias choisirent de le mettre principalement en valeur dans nombre d’articles élogieux.

Pourtant, lors des matches de préparation, un autre joueur avait crevé l’écran, et il joue lui aussi avant-centre : Olivier Giroud. C’est un roc, doté d’un jeu de tête exceptionnel, et il fait les beaux jours d’Arsenal. Il avait multiplié les buts et enchaîné des gestes techniques remarquables. Mais « on » préférait parler de Karim Benzema, par ailleurs grand joueur… surtout quand il joue pour le Real Madrid. Hier, à l’occasion du match d’ouverture contre le Honduras, le sélectionneur a tranché : Karim avant-centre, Olivier sur la touche. Et comme Karim a marqué deux buts (dont un penalty) et a été à l’origine du troisième, la France est sommée par les médias de tomber dans la Benzemania.

Le journal L’Équipe a osé une page particulièrement audacieuse : « Karhymne à la joie », rien de moins ! Je m’interroge : si Giroud avait marqué deux buts, ce journal aurait-il titré à la gloire d’Olivier ?

Quand Domenech était sélectionneur et alignait une équipe de France que le philosophe Finkielkraut avait qualifiée de « Black, Black, Black », Éric Zemmour disait qu’avec de tels choix, il faisait de la politique au service de la propagande multiculturelle.

Le journaliste du Nouvel Observateur Hervé Algalarrondo a publié un ouvrage : « La gauche Continuer la lecture de La France sommée d’idolâtrer Benzema

Justice Taubira : Pascal Hilout et Pierre Cassen condamnés à payer 21.200 euros !(maj vidéo)

Ri7Jugement  RLNos amis Pascal Hilout et Pierre Cassen, accompagnés de leur avocat, Maître Karim Ouchikh, attendaient sereinement, ce jeudi 5 juin, le verdict de la Cour d’Appel de Paris.

Rappelons qu’en première instance, devant la 17e chambre, nos amis avaient été condamnés, pour Pascal, à 1.500 euros d’amende, et pour Pierre à 4.000 euros d’amende, suite à la parution de deux articles, et de la plainte de la LDH d’abord, suivie de quatre autres associations dites antiracistes.

http://ripostelaique.com/Pourra-t-on-vaincre-l-offensive.html

http://ripostelaique.com/bien-sur-que-les-prieres-dans-la.html

D’autre part, ils devaient acquitter aux associations plaignantes, paritairement, les sommes suivantes :

1.500 euros de dommages et intérêts à la LDH

1 euros de dommages et intérêts à la Licra, au Mrap, à Sos Racisme et au CCIF

2.000 euros de frais de justice à la LDH

800 euros de frais de justice aux quatre autres plaignants.

Cela faisait, au total, 12.200 euros, soit 7.350 euros pour Pierre Cassen, et 4.850 euros pour Pascal Hilout.

Rappelons que l’ensemble des plaignants réclamait 150.000 euros, et que le procureur Chauvelot avait requis 3 mois et 2 mois de prison avec sursis pour les deux contributeurs de Riposte Laïque. D’autre part, RL était condamné à diffuser, 3 mois durant, sur son site, les arrêtés du procès.

Le verdict rendu cet après-midi a confirmé les amendes et dommages et intérêts du premier procès. C’est à dire, au total, les 12.200 euros d’amende et de dommages et intérêts. Par contre l’obligation de publier le jugement n’a pas été maintenue.

Mais le tribunal a décidé, en outre, de condamner les deux contributeurs de Riposte Laïque, paritairement, à verser, à titre de frais de justice, 1.500 euros aux associations plaignantes, soit au total la somme de 7.500 euros.

Nous n’avons pas eu le temps de tout noter, mais avons compris qu’il y aurait en outre encore 1.500 euros à sortir !

Devant l’ampleur de cette condamnation, Pascal et Continuer la lecture de Justice Taubira : Pascal Hilout et Pierre Cassen condamnés à payer 21.200 euros !(maj vidéo)

Pierre Cassen : la valise ou la République (vidéo)

Pierre Cassen, membre de Riposte Laïque, revient sur quelques faits d’actualités : l’affaire Clément Méric, les mensonges de Manuel Valls sur les vols et caillassages lors de l’accident ferroviaire de Brétigny, les émeutes musulmanes de Trappes, comme un air de guerre d’Algérie dans les banlieues, l’avenir et la validité du concept d’assimilation…

Grâce à Valls, la France est devenue la fille aînée de l’islam

L’actualité est terrible pour Manuel Valls. Il avait déjà pris quelques libertés avec la loi de 1905, l’an passé, en se permettant d’inaugurer la mosquée de Pontoise, puis celle de Strasbourg. Rappelons que la loi de 1905 précise, dans son article 2, que la République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte. Comme si cela ne suffisait pas, le bougre en avait rajouté en allant rompre le jeûne du ramadan à Paris, puis à Montauban.

Poursuivant dans cet élan, notre ministre de l’Intérieur a rompu le jeûne du ramadan à Paris ce mercredi (faut-il rappeler que cette tradition obscurantiste dérègle les économies des pays maghrébins, se traduit par de nombreux problèmes de santé, perturbe en France écoles et entreprises, et permet surtout aux plus radicaux des musulmans de fliquer les suspects). À Lyon, ce jeudi, poursuivant sa tournée de ruptures, il n’a pas hésité à délivrer deux messages : un « signe d’affection » aux fidèles mahométans qui pratiquent le jeûne, et une condamnation de la « montée des violences à l’égard des musulmans de France ».

Nous pensions qu’à Toulouse et Montauban, l’assassin était musulman. Nous avions Continuer la lecture de Grâce à Valls, la France est devenue la fille aînée de l’islam