Archives par mot-clé : policier agressé

Toulouse (31) : un bus caillassé et un policier blessé

Deux jeunes ont jeté des projectiles contre un bus. Interpellé, l’un d’eux a réussi à s’enfuir avec l’aide de riverains venus à leur rescousse

Soirée agitée dans le quartier toulousain de Montaudran, mercredi. Vers 22 h, rue André-Villet, un bus de Tisséo a été caillassé par deux jeunes. Les vitres latérales du bus ont volé en éclat ainsi que le pare-brise. Alertée, la police a pu interpeller les deux fauteurs de trouble qui entre-temps s’en était pris à des voitures de particuliers stationnées dans le quartier.

Continuer la lecture de Toulouse (31) : un bus caillassé et un policier blessé

Dreux : le commissariat évacué, la police caillassée

Tension aux Bâtes et dans les quartiers sud à Dreux : les faits font suite à la garde à vue d’un jeune, présumé impliqué dans une affaire de vente de stupéfiants. Les policiers, cibles de réactions hostiles, ont préféré fermer puis évacuer le commissariat.

Premier acte : une patrouille de police croise un jeune remis en liberté la veille dans une affaire de stupéfiants, avec une convocation devant le tribunal. Face à une attitude jugée provocante, les fonctionnaires tentent de l’interpeller.

Mais l’un des deux policiers est bloqué par des passants, qui prennent ensuite la fuite, comme le suspect.

Le fuyard est retrouvé par une autre patrouille. Sa rébellion conduit les policiers à user d’une certaine fermeté pour l’interpeller. Plusieurs personnes jettent des cailloux, l’une d’elles est interpellée.

L’usage de la force par la police sera jugé excessif par des témoins et par la mère de famille. Elle se rend, avec d’autres personnes, au commissariat de police vers 17 heures. Pour éviter tout débordement, le commissariat est fermé et évacué.

Deuxième acte: le conducteur d’une Citroën C3 emprunte un sens interdit après avoir vu Continuer la lecture de Dreux : le commissariat évacué, la police caillassée

Marseille : Un policier roué de coups par 20 jeunes qui lui ont maintenu la tête sous l’eau

Il y 60 ans le FLN a expulsé d’Algérie les pieds noirs et les harkis…. et si on appliquait la même méthode dans l’autre sens….

– – – – – – – –

Une enquête préliminaire pour tentative d’homicide a été ouverte lundi par le parquet de Marseille après l’agression lundi d’un policier par un groupe d’une vingtaine de jeunes qui perturbaient les vacanciers sur un plage du centre de Marseille, a-t-on appris auprès de la police.

« Sans le policier, c’est nous qui aurions fini noyés »

Myriam est repartie à Lyon, la peur au ventre. Hier après-midi c’est elle qui s’est retrouvée au cœur de la bagarre qui s’est produite sur la plage des Catalans et lors de laquelle un policier a failli périr noyé. La jeune fille de 20 ans a accepté de retracer les événements et l’intervention salutaire du fonctionnaire : « C’est triste à dire mais s’il n’y avait pas eu le policier, s’il n’avait pas pris les coups, c’est nous qui aurions fini noyés. »

[…]

« On devait aller à Cassis. Mais comme on avait déjeuné sur le Vieux-Port, on a préféré s’arrêter au Catalans. On ne savait pas que c’était si mal fréquenté. »

L’altercation a débuté lorsque le compagnon de Myriam a demandé à un groupe de jeunes d’arrêter de lancer du sable sur eux. « Quand il est allé les voir, on commençait à ranger nos affaires pour partir. Et d’un coup, des insultes ont fusé. Une trentaine de personnes a foncé sur nous. Ils voulaient nous taper. »

L’intervention du chef de poste de la plage a transformé l’altercation en pugilat. Une vingtaine de jeunes se sont jetés sur lui, maintenant sa tête dans l’eau, à plusieurs reprises. Son collègue est alors arrivé avec une bombe lacrymogène pour disperser les agresseurs. Le bébé a reçu du gaz. « Elle est sortie de l’hôpital hier. Ça va. Mais nous, on ne reviendra pas à Marseille. On est trop choqués. »

La Provence

Toulouse : La foule s’en prend aux policiers, le chien les fait fuir

Des policiers ont été pris à partie par un groupe d’individus agités, mardi soir, place Arnaud-Bernard à Toulouse. Il était aux environs de 22 h 30 lorsqu’une patrouille de police a été intriguée par l’étrange manège des occupants d’une voiture. Arrêtés en pleine voie de circulation, ils klaxonnaient sans bouger.

Les fonctionnaires de police se sont donc approchés et ont procédé au contrôle des deux individus. Ils se sont alors aperçus que l’un d’entre eux dissimulait dix grammes d’herbe de cannabis dans son caleçon.

Ils ont donc procédé à l’interpellation de ces deux hommes. Un spectacle que certaines personnes présentes sur la place Arnaud-Bernard n’ont pas du tout apprécié.

Rapidement, un attroupement s’est formé autour des policiers et des deux interpellés. Un chien de la brigade canine a donc été sorti du véhicule mais les «manifestants» n’ont pas obtempéré aux ordres de dispersement. Muselé, le chien policier a dû se jeter sur l’un d’eux qu’il a percuté au niveau du visage et de la poitrine sans occasionner de blessures.

Face à ce spectacle, la foule s’est spontanément dispersée. Les deux hommes âgés de 34 ans, ont été conduits au commissariat central, l’un pour infraction à la législation sur les stupéfiants ; l’autre parce qu’il conduisait sans permis.

La dépêche du midi

Nice : Un policier roué de coups par cinq agresseurs d’origine cap-verdienne (video)

Addendum : France 2 oublie de préciser les origines des agresseurs:

Addendum :

Nice : un policier en civil agressé par une… par BFMTV

Le policier, frappé à terre, a réussi à s’extirper, mais ses agresseurs l’ont rattrapé et projeté à travers la vitrine d’un salon de coiffure avant de prendre la fuite.

Les cinq agresseurs présumés, d’origine cap-verdienne, âgés d’une vingtaine d’années, ont ensuite été interpellés et placés en cellule de dégrisement avant de pouvoir être interrogés.

Pendant l’agression, cinq autres malfaiteurs, qui n’avaient aucun lien avec les premiers agresseurs du policier, en ont profité pour dérober son scooter.

Ouest-France

Cannes : Un policier passé à tabac alors qu’il coursait des voleurs

Un policier qui s’apprêtait à stopper la fuite d’un malfaiteur a été frappé par plusieurs inconnus jeudi à Cannes. Il souffre de nombreuses contusions et d’un fracture du sternum.

La poursuite d’un véhicule volé a dégénéré, jeudi après-midi à Cannes et une nouvelle fois un policier a payé de sa personne. Alors qu’il était au sol aux prises avec un des fuyards, le fonctionnaire a été roué de coups par une bande d’individus venue prêter main-forte au suspect. Robuste, le policier s’en tire avec de nombreux hématomes, une entorse cervicale et une suspicion de fracture du sternum. Cette escalade de violence, avait pourtant débuté sur une simple infraction au code de la route. […]

Nice Matin

Arras : le policier agressé ce week-end est mort

Le policier agressé ce week-end à Arras (Pas-de-Calais), est décédé mercredi des suites de ses blessures.

Dans la nuit de samedi à dimanche, Stéphane Gateau, un policier lillois de 40 ans, sort avec des amis à Arras. C’est en plein centre ville, que quatre hommes l’agressent vers deux heures du matin et le rouent de coups. L’un d’eux, prénommé Mickaël et âgé d’une trentaine d’années, sera ensuite identifié par la police grâce aux caméras de vidéo-protection de la ville, et placé lundi en garde à vue.

« Il a reconnu les faits de violence. Il y a eu des échanges brutaux. A un moment, l’auteur est parti en courant et il a été suivi. Quand il s’est fait héler, il s’est retourné et il n’a pas cherché à comprendre. Il l’a frappé. Il dit qu’il se sentait menacé. Il parle d’un « coup malheureux » » a déclaré le parquet. L’agression ne serait en tout cas pas liée au statut de policier de la victime.

(…) Le Parisien

 

Un policier de la BAC roué de coups par un groupe de jeunes à Montpellier

La BAC de nouveau au coeur de l’actualité. Un policier de cette brigade anticriminalité de Montpellier a été grièvement blessé lundi soir lors d’un contrôle au pied d’un immeuble du Petit-Bard, une cité sensible des quartiers ouest de la ville. Il s’est vu signifier une interruption temporaire de travail de 90 jours.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Que s’est-il passé ?

« Trois fonctionnaires d’un équipage de la BAC ont voulu procéder à un contrôle d’identité de routine, lorsqu’un groupe de jeunes s’est formé et les a rapidement encerclés », a expliqué l’état-major de la direction départementale de la Sécurité publique (DDSP) de l’Hérault.

« Tout a dégénéré, les trois policiers ont été malmenés, deux ont pu se dégager pour demander des renforts par radio, mais le troisième a été tabassé », a ajouté cette source. Continuer la lecture de Un policier de la BAC roué de coups par un groupe de jeunes à Montpellier

Vaulx en Velin (69). Nouvelles agressions de policiers

Mercredi, deux jeunes gens de 23 et 19 ans sont interpellés par les policiers. Les deux individus se rebellent, crient et font appel à la foule. Un groupe se forme alors autour d’eux et des projectiles sont jetés en direction des fonctionnaires de police, qui sont pris à partie physiquement par les deux interpellés. Celui âgé de 19 ans leur assène des coups de pieds tandis que son comparse parvient à s’enfuir. Le véhicule de police a par ailleurs été dégradé dans l’échauffourée. Quelques instants plus tard, toujours à Vaulx-en-Velin, deux jeunes de 15 et 19 ans tentaient de foncer en scooter sur des policiers à pieds. Ils perdaient le contrôle de leur engin et finissaient leur course dans une haie. Ils ont tous deux été arrêtés.

Lyonmag

Des policiers ferroviaires caillassés lors d’une interpellation à Nice

Des agents de la SUGE, la police des chemins de fer ont subi, dimanche soir, un caillassage en règle, par des jeunes après l’interpellation de deux d’entre eux à la suite d’une tentative de vol d’un sac perpétrée lors d’un « raid » mené dans un TER pendant l’arrêt de celui en gare de Nice.

Alors que les policiers des chemins fer tenaient l’un des suspects du vol, ils ont été pris sous un feu nourri de pierres prises sur les voies. Le suspect, menotté, a profité de la situation pour s’enfuir. Appelés en renfort, les policiers nationaux ont interpellé deux des auteurs des jets de pierre.

Ces derniers ont été placés en garde à vue et seront convoqués devant le juge des enfants.

Source : Nice Matin,

Mulhouse : Policier sauvagement agressé (vidéo)

Alors que durant l’été les quartiers de Mulhouse se sont enflammés, ce week-end c’est un policier qui a été victime d’une violente agression à Kingersheim.
Le fonctionnaire avait quitté son service avec son véhicule personnel quand il a été agressé vers 1 h 30 « par 10 à 15 individus cagoulés » qui l’ont entraîné dans une ruelle pour le passer à tabac. Ils ont ensuite tenté d’incendier son véhicule et ont pris la fuite avant l’arrivée de la police, a précisé la source policière.

« Ils lui ont crié ‘sale flic’ en l’attaquant »

« Notre collègue est formel, ils lui ont crié ‘sale flic’ en l’attaquant », a expliqué le responsable régional d’Alliance, Michel Corriaux, qui a rendu visite à la victime à l’hôpital.

Le policier, qui avait déjà été la cible d’un incident plus tôt dans la semaine selon Michel Corriaux, est tombé dans une véritable souricière, a dénoncé le syndicat. Un premier véhicule lui a barré la route, le forçant à emprunter une ruelle où ses agresseurs l’attendaient. Le fonctionnaire a perdu brièvement connaissance et à son réveil, il se trouvait assis dans son véhicule qui commençait à prendre feu. Il a toutefois réussi à maîtriser le début d’incendie.

Selon le syndicat, le policier souffre de « multiples plaies saignantes au visage ainsi qu’une fracture faciale ».

Sur RMC témoignage d’un collègue du policier agressé