Archives par mot-clé : priorité nationale à l’emploi

Londres veut privilégier les travailleurs britanniques au détriment des européens

Hoooo les fascistes! ils vont mettre la priorité nationale en place et contraindre le regroupement familial…. mais ils ont élu Marine Le Pen les anglais!


Ce n’est à ce stade qu’un document de travail du Home office, le ministère de l’Intérieur britannique. Et il doit encore être endossé par le gouvernement puis discuté avec Bruxelles. Mais il donne le ton, alors que Londres doit dévoiler d’ici à la fin du mois un livre blanc pour mieux contrôler l’immigration venant de l’Union européenne après mars 2019 et l’entrée en vigueur du Brexit.  Le « Guardian » a dévoilé mercredi de larges extraits d’un document de 82 pages qui, même si la Commission européenne n’a pas réagi officiellement, a de quoi empoisonner les négociations déjà difficiles entre Londres et Bruxelles sur les futures modalités du Brexit.

Limitation du regroupement familial

Ce projet daté du mois d’août égrène les mesures qui permettraient de donner la priorité aux Britanniques par rapport aux Européens sur le marché du travail outre-Manche. Pour limiter l’arrivée de travailleurs peu qualifiés venant d’Europe et son impact sur les salaires, il prévoit de plafonner à deux ans leur durée de résidence au Royaume-Uni. De leur côté, les travailleurs qualifiés venant de l’Union ne pourraient passer plus de 3 à 5 ans sur le sol britannique.

Le regroupement familial serait strictement limité aux seuls enfants de moins de 18 ans et aux « partenaires stables ». Les ressortissants de l’Union devraient montrer leur passeport pour entrer au Royaume-Uni – la carte d’identité ne suffirait plus – et ceux qui voudraient y séjourner plus de trois ou six mois devraient obtenir un permis temporaire en s’enregistrant dans une base de données biométriques qui pourrait contenir leurs empreintes digitales.

« Un plan pour étrangler Londres »

Continuer la lecture de Londres veut privilégier les travailleurs britanniques au détriment des européens

Marine Le Pen veut une « priorité nationale à l’emploi »

Dans un entretien accordé au journal Le Monde, Marine Le Pen confirme sa volonté de mettre en place une « priorité nationale à l’emploi » si elle est élue à l’Élysée en mai prochain. La candidate du Front national (FN) assure également que les négociations sur un « Frexit » (sortie de la France de l’Union européenne) peuvent se faire « assez rapidement », en six mois.

La présidente du FN le réaffirme : elle veut inscrire la « priorité nationale » dans la Constitution à travers un large référendum qu’elle proposerait aux Français en cas d’accession au pouvoir. Le premier volet de sa « réforme constitutionnelle » serait particulièrement vaste : organisé après les législatives de juin, « il portera sur la révision constitutionnelle : inscription dans la Constitution de l’interdiction du communautarisme, défense et promotion du patrimoine historique et culturel, suppression des régions et des intercommunalités, réduction du nombre des députés à 300 et des sénateurs à 200, référendum d’initiative populaire, élargissement du domaine d’intervention du référendum et obligation d’utiliser ce moyen pour réformer la Constitution ».

UNE TAXE SUR LES NOUVEAUX CONTRATS D’ÉTRANGERS

Trois autres mesures feront partie de ce référendum : tout d’abord l' »autorisation de la priorité nationale », marqueur historique du parti d’extrême droite autrefois appelé « préférence nationale ». Sous Continuer la lecture de Marine Le Pen veut une « priorité nationale à l’emploi »