Archives par mot-clé : Prise d’otage Algérie

Marine Le Pen : Beaucoup de français sont Front National sans le savoir (vidéo)

L’affaire Florence Cassez et le traitement médiatique, l’intervention de Sarkozy dans la justice, le retour ignoré du corps de l’otage français tué par les djihadistes à In Anelmas, les suppressions de plus de 750 postes chez Renault et l’inefficacité de Montebourg, toutes les hausses d’impôts qui frappent les classes populaires et les classes moyennes, la pétition du FN contre l’accord syndical sur la réforme du travail (déjà des milliers de signatures), la grande arnaque que sont le PCF et le Front de Gauche, le référendum de David Cameron en Grande-Bretagne, la progression des idées nationales et patriotiques dans l’opinion française, etc…

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

François Hollande, prêt à buter les terroristes jusque dans les chiottes ?

En février dernier Najat Vallaud-Belkacem, alors porte-parole de François Hollande, avait comparé Nicolas Sarkozy à Vladimir Poutine: selon elle, on retrouvait chez les deux hommes la même « brutalité des méthodes« . Pour les socialistes, Vladimir Poutine fait en effet figure de croquemitaine: il est vilain, méchant et brutal. On se souvient avec effroi des prises d’otages au Théâtre de Moscou, en 2002, et dans l’école de Beslan en 2004: les forces spéciales russes n’avaient pas hésité à donner l’assaut, causant ainsi la mort de plusieurs centaines d’otages.

Samedi, après la prise d’otage sur le complexe gazier d’In Amenas, alors que tous les gouvernements étrangers, de Washington à Tokyo, critiquent sévèrement l’assaut mené par l’armée algérienne, François Hollande s’est montré très conciliant avec le gouvernement algérien: pour lui, l’Algérie «a eu les réponses adaptées». Peu importe que plusieurs dizaines d’otages aient été tués. Ainsi, nous découvrons ébahis que François Hollande apprécie des méthodes brutales dignes de Vladimir Poutine! Pour un peu, il ajouterait que la négociation, c’est pour les homos qui veulent se marier les lâches. Pour un peu, il se dirait prêt à aller buter les terroristes jusque dans les chiottes! Comme quoi, la guerre, ça vous change un homme.

Encore un petit effort et François Hollande, chef de guerre, n’aura plus la trouille au moment de nommer l’ennemi contre lequel nos troupes se battent. Car il est trop facile de ne parler que de « terroristes« , un peu comme on parle de « rebelles » en Syrie. Encore un petit effort, donc, et il aura enfin le courage de préciser que les terroristes sont des islamistes et qu’ils se réclament de l’islam. Il n’aura plus peur de contrarier le Conseil français du culte musulman qui se félicite, dans un communiqué, que le Président de la République « évite de qualifier d’islamistes les éléments terroristes visés par l’intervention« . Et là, François Hollande commencera-t-il peut-être à ressembler vaguement à un chef d’État.

source

Zemmour : L’Algérie intouchable

L’exemple de la prise d’otage en Algérie offre à Éric Zemmour l’opportunité de mettre en lumière toute l’hypocrisie et l’indignation hémiplégique de la gauche. Tolérante avec la violence du pouvoir militaro-socialiste du FLN et intransigeante avec les méthodes de Poutine. Ce n’est plus une découverte : à l’image de ce qu’elle fut tout au long de son histoire, la gauche morale est manipulatrice et menteuse. Elle se vautre dans la fange du cynisme et de la malhonnêteté intellectuelle, tout en se parant des plus beaux atours. Un cocktail qui produit de nobles salopards, mais des salopards présentables, dévoués, chatoyants. Comme dans une vitre sans teint la gauche propose à ceux qui la regardent l’image d’une vierge immaculée pour mieux dissimuler le comportement vénal et sordide d’une tapineuse.
Amis de gauche cessez de ne voir que le côté qui vous convient. Regardez ce qui se passe derrière, et vous y verrez les horreurs que votre cessité volontaire contribue à maquiller.


"La Chronique d'Eric Zemmour" : l'Algérie… par rtl-fr

Zemmour vs Domenach : On paye la folie BHLoSarkozyste en Libye. (itélé)

Ce ne sont pas des terroristes, ce sont des maquisard islamiques. Il faut appeler un chat un chat. C’est la guerre de l’Islam qui descend en Afrique et qui a une arrière-cour en Europe, et en particulier en France. Il y avait parmi les terroristes un français.(…)

Le juge Trévidic sort un livre qui explique tout ça, il y a beaucoup de Mohamed Merha dans nos banlieues et qui iront combattre au Sahel. C’est un combat multiforme et les français sont pris dans un nœud énorme. Ils sont eux-même la base arrière de leur combat contre l’islam au Mali et ils ne veulent pas l’avouer, ils n’emploient pas les mots qu’il faut.

Prise d’otages en Algérie – Marine Le Pen : « On ne peut pas traiter l’Etat algérien d’amateur ! »

Marine Le Pen, Présidente du Front National, est l’invitée politique de Léa Salamé sur I-Télé. Elle réagit à la situation dramatique qui se déroule au Nord-Mali et à la réaction du gouvernement français.

Marine Le Pen dénonce la position délirante de l’UMPS, de Nicolas Sarkozy à François Hollande, qui ont contribué à armer les islamistes  lors de la guerre contre la Libye en 2011 : « Oui, tout à fait, et je l’ai dis depuis de nombreux mois, seule, rejoint dernièrement par beaucoup d’observateurs. Le choix qui a été fait, de soutenir les islamistes en Libye sachant que l’objectif de la France et un certain nombre de ses alliés est de sauver Benghazi, (…) a contribué au développement, à l’armement, à la structuration de groupes islamistes combattants. Et cela, le gouvernement de Nicolas Sarkozy et le parti socialiste qui a voté cette guerre avec lui, ne pouvaient l’ignorer ! »

Mali-Algérie : point de situation et éléments de réflexion (B.Lugan)

L’intervention française au Mali conduit à quatre grandes réflexions :
1) Compte tenu des réalités frontalières, l’action de la France ne peut réussir que si l’Algérie la soutient. Or, la prise d’otages d’In Amenas, site stratégique hautement protégé, montre soit qu’Alger ne contrôle pas son territoire, soit que les islamistes ont des complicités au plus haut niveau de l’appareil sécuritaire d’Etat. Dans les deux cas, les conséquences pour l’opération Serval sont de la plus haute importance.
2) Nous payons aujourd’hui au prix fort la politique de désengagement  initiée sous Jacques Chirac puis amplifiée sous Nicolas Sarkozy à savoir, fermeture de bases et abandon de ces irremplaçables implantations qui étaient nos yeux et nos oreilles.
3) La place laissée libre par la France fut  prise par les Etats-Unis qui investirent de gros moyens, notamment au Mali. Ignorant la tectonique ethno-raciale sahélienne, ils y formèrent des cadres qui désertèrent au mois de janvier 2012 et contre lesquels nos soldats sont aujourd’hui engagés.
4) Ceux qui ont lancé la guerre contre le colonel Kadhafi étaient des irresponsables et je n’ai cessé de le dire depuis le premier jour. Outre qu’ils ont provoqué une réaction déstabilisatrice en chaîne, ils ont armé les jihadistes. Il faut en effet savoir que certaines des armes aujourd’hui utilisées contre nos soldats proviennent de nos propres arsenaux et qu’elles furent généreusement parachutées aux « démocrates » libyens  chers à BHL.  

Prise d’otages en Algérie: un Français parmi les activistes islamistes tués

– Au moins 30 otages auraient péri durant l’assaut, parmi lesquels 8 Algériens, 2 Japonais, 2 Britanniques, et 1 Français, selon une source algérienne citée par Reuters.

– Parmi les 11 islamistes tués figurent 3 Égyptiens, 2 Algériens, 2 Tunisiens, 2 Libyens, 1 Français et 1 Malien, toujours d’après la même source. France 24

Prise d’otage Algérie : « Nous tuerons les infidèles »

Ce soir  il semblerait que 34 otages et 15 islamistes auraient été tués lors de l’assaut donné par l’armée Algérienne. On apprend que les islamistes avaient pris le soin de séparer les chrétiens et les musulmans.

« Nous tuerons les infidèles », disent les ravisseurs
Les islamistes qui retiennent en otage depuis mercredi matin les employés d’un site gazier dans le Sahara algérien ont indiqué au personnel local qu’ils ne s’en prendraient pas aux musulmans mais qu’ils tueraient les otages « chrétiens et infidèles », raconte un Algérien ayant réussi à s’échapper. […] Le Figaro

Nous avons aussi la confirmation de ce que nous disions depuis le début du Djihad au Mali. Les Islamistes contre lesquels nous nous battons sont ceux que nous avons armé en participant à la chute de Kadhafi en Libye.

On dit Merci BHL !

– « Le groupe terroriste venait des frontières libyennes. »Ministre de l’Intérieur algérien

Il ne reste nous plus qu’a espérer que le conflit malien ne s’étende pas à l’Algérie. Si l’Algérie s’embrase et retombe dans la guerre civile, alors François Hollande devra rendre des comptes aux Français pour son manque de perspicacité et sa précipitation.