Archives par mot-clé : profanation

Quand Clémentine Autain (FI) réagit au tweet de Marine Le Pen sur l’effraction de clandestins dans la basilique St Denis

Clémentine Autain approuve la profanation des tombes de la basilique St Denis perpétrée en 1793 (Sic). Profanation qui rend ce lieu à ses yeux totalement anodin et que l’on pourrait, avec un peu de tolérance et d’amour de l’autre, transformer en squatte pour clandestins musulmans. (re-sic)

Cimetière de Castres: le déséquilibré en djellabah hospitalisé

Et encore un déséquilibré…ah,ah,  C’est dingue le nombre de déséquilibré chez les musulmans…

(Avec AFP) – Un suspect, placé en garde à vue jeudi à la mi-journée à Castres (Tarn) dans l’enquête sur la profanation de plus de 200 tombes du cimetière Saint-Roch de la ville, a été hospitalisé d’office dans l’après-midi, a-t-on appris de source judiciaire.

« La garde à vue a été levée, le suspect, âgé de 21 ans, étant dans un état délirant inaccessible à la communication, et il a été hospitalisé d’office », a indiqué le vice-procureur Charlotte Beluet à l’AFP. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve avait indiqué en début d’après-midi qu’une garde à vue était en cours à Castres.

« Le suspect, interpellé à 12h45 jeudi, correspond au signalement donné par un témoin, un employé du cimetière, qui avait repéré un homme vêtu de blanc de type djellaba, et l’avait suivi », a expliqué la magistrate.

« On a retrouvé des vêtements correspondants à la description à son domicile », dans le même quartier que le cimetière et que la salle de prière musulmane attenante, a ajouté Mme Beluet.

La magistrate souligne que rien n’a pu venir éclairer les actes dont l’homme est suspecté, et notamment pas une revendication religieuse.

« L’homme répète en boucle des prières musulmanes, il bave et est inaccessible à la communication : son état a été déclaré incompatible avec une garde à vue » en raison de ses troubles psychiatriques, a-t-elle cependant précisé.

« On poursuivra des investigations pour mesurer son degré de responsabilité et savoir Continuer la lecture de Cimetière de Castres: le déséquilibré en djellabah hospitalisé

Femen / Dieudonné : Patrick Klugman (SOS racisme) en flagrant délit de double discours (vidéo)

Incroyable émission sur LCP où louis Alliot a été pris à partie par les procureurs staliniens de la gauche anti-républicaine.
Ils se sont cependant révélés sous leur vrai visage : des catophobes, anti-français, au service du pire communautarisme.

Dans cet extrait l’avocat de SOS racisme (officine payée par vos impôts, montée dans les années 80 par des militants juifs d’extrème gauche et dont le rôle est de jouer aux petits flics du socialisme totalitaire), ancien Président de l’Union des étudiants juifs de France UEJF , Patrick Klugman, déclare qu’il dit vouloir défendre toutes les communautés mais qu’il soutient les Femen (1) quand elles s’attaquent aux églises.
On attend que les Femen aillent se mettre à poil dans un synagogue, et on verra alors si la tribut des papillotes trouve ça drôle et si l’avocat bouffeur de falafel adopte le même ton. On rappelle également que lorsque les identitaires ont déployé une banderole sur le toit d’une mosquée en construction à Poitier, SOS racisme avait jugé cet acte… raciste.

La guerre des communautés qui tend à prendre de plus en plus d’ampleur dans ce pays ne peut que déboucher sur la guerre civile. Et ce sera la faute de la gauche et de la droite qui auront joué avec le feux….

(1) la Femen de la Madeleine placée en garde à vue : Patrick Klugman, l’avocat de la jeune femme et du collectif Femen, «compte bien contester le motif de cette garde à vue et le fait que la moindre infraction ait pu être commise»
http://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-la-femen-de-la-madeleine-entendue-par-la-police-07-01-2014-3470243.php
Dans le même temps, Maitre Klugman nous dit que « on ne peut pas faire une « quenelle » devant une synagogue impunément »
http://www.leparisien.fr/faits-divers/quenelles-dans-les-lieux-symboliques-faut-il-poursuivre-les-auteurs-05-01-2014-3463961.php

 

voir l’émission dans sa totalité :


Ça Vous Regarde : le débat : Dieudonné : faut… par LCP

L’église Sainte Odile profanée à Paris. Silence radio du gouvernement.

Manuel Valls : C’est une mosquée ?

Le larbin : Non, mon bon maitre du grand orient.

Manuel Valls : C’est une Synagogue ?

Le larbin : Non, ma sainteté de la truelle, c’est une église.

Manuel Valls : Une église ?! vous venez perturber mon petit déjeuner avec le CRIF et le recteur de la mosquée de Paris pour une église !?… vous êtes dingue ?  je vous ai déjà dit qu’on s’en branle des églises…. c’est comme pour les faits divers, je ne me déplace avec mes amis journafiottes que quand c’est un arabe, un juif, un PD, une lesbienne ou un gauchiste… pour le reste foutez moi la paix.

———–

L’église Sainte Odile, située dans le 17ème arrondissement de Paris, a été profanée aujourd’hui samedi en début d’après-midi. Sur Twitter, les internautes s’emballent.Du côté du gouvernement par contre, ne s’agissant ni d’une mosquée ni d’une synagogue, silence radio.

BdKM3-CIIAAkQxhsainte-odile-profanee-600x450

 

Trois églises et une chapelle profanées (Finistère)

Trois églises du Finistère, situées à Loctudy, Combrit et Huelgoat, dans le Finistère, ont été profanées le week-end dernier. Ce samedi matin, c’est la chapelle du monastère des Augustines, située à l’intérieur de l’Hôtel-Dieu à Pont-l’Abbé (Finistère) qui a été prise pour cible.

Selon nos informations, une ou plusieurs personnes se sont attaquées à la bible de cette petite chapelle. « Nous avons constaté qu’une page de la bible avait été arrachée », confirme un gendarme sans pour autant faire un lien avec les trois autres dégradations. La bible était posée sur un pupitre, à l’intérieur de la chapelle.

Dans le cas des trois églises, les tabernacles avaient été forcés.

Dans l’église de Loctudy, une lunule, petite boîte en métal dans laquelle on place une hostie destinée à être portée à une personne invalide ou malade, a par ailleurs été dérobée.

Une enquête de gendarmerie a été ouverte.

Ouest France

La chapelle de la base navale de Toulon vandalisée

La chapelle située au cour de la base navale de Toulon, dont les accès sont très contrôlés, a été l’objet d’un « acte malveillant » avec notamment la destruction de « symboles religieux ».

Ces dégradations ont été découvertes samedi par l’Aumônier de la base. Des objets de culte comme des statuettes ont été détruits, a confirmé la Préfecture maritime de la Méditerranée.

« Il est trop tôt pour déterminer la nature de cet acte malveillant, car les symboles religieux ne sont pas les seuls à avoir été visés. Des chaises ont également été renversées« , a indiqué une porte-parole de la préfecture, ajoutant que les autorités maritimes condamnent ces dégradations.
Une enquête a été ouverte par la gendarmerie maritime. Pour accéder à la base navale de Toulon, où se situe la chapelle, il faut nécessairement un badge. Environ 24.000 personnes en possèdent un.

Albi : 70 tombes profanées dans un cimetière catholique

Et le cimetière en contient à peine 300… C’est la deuxième profanation annoncée aujourd’hui et personne ne s’émeut ou condamne, aucun responsable religieux ou politique ne s’indigne.

« Une enquête a été ouverte à Albi après la découverte ce matin de dégradations de soixante-dix tombes d’un petit cimetière attenant à une église catholique, a-t-on appris de source policière.

Soixante-dix croix ont été renversées et posées au sol, 16 d’entre elles ont été brisées, et des objets funéraires ont été vandalisés dans ce cimetière du quartier de Fonlabour qui ne compte que 300 concessions à l’ouest de la ville. La profanation n’a pas été signée ni revendiquée, a indiqué le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), le commissaire Pierre-Marc Panazio, à une correspondante de l’AFP.

Les dégradations ont été découvertes ce matin par des agents des services municipaux. Aucune dégradation n’a été constatée sur l’église attenante ».
Le Salon Beige

Landes : un cimetière vandalisé

Une douzaine de tombes du cimetière de Moustey, dans les Landes ont été vandalisées, a-t-on appris jeudi auprès de la mairie. Les dégradations, commises la semaine dernière, dans la nuit de 28 septembre, ont été constatées vendredi après-midi par des visiteurs, a indiqué à l’AFP Nadine Jossiez, maire de Moustey.

Une douzaine « de très vieilles stèles » ont été renversées et le mur d’enceinte a également été détérioré, a-t-elle indiqué.Des traces de dérapages, probablement faites par une moto de type motocross ou trial, ont aussi été relevées dans l’allée centrale, a précisé Mme Jossiez, qui a déposé plainte mercredi. Les gendarmes se sont rendus sur place samedi. Une enquête a été confiée à la gendarmerie de Pissos.

Source : Europe 1,