Archives par mot-clé : propagande

Zemmour denonce la propagande « antifasciste » contre le FN

En meeting, Marine Le Pen s’attaque aux médias, « les petits fayots du système »

Les médias ne sont pas un contre-pouvoir démocratique mais un pouvoir contre démocratique. Il n’y a pas de diversité d’opinions au sein des différents canaux médiatiques mais une démultiplication de la pensée unique.

MLP : « Le véritable contre-pouvoir ce n’est plus la presse. C’est Internet, les réseaux sociaux, c’est vous »

Voir: Médias français : qui possède quoi

Mélenchonisme: L’Homme que nous aimons le plus. (Archives cinéma français)

L’homme que nous aimons le plus c’est une brochure mais aussi un film. Une plongée soignée (et saisissante) dans l’organisation par le P.C.F. du culte à Staline durant la guerre froide. Ce film, interdit par la censure, n’obtint pas de visa (commercial ou non commercial) reçut le Prix du court-métrage au festival de Karlovy-Vary en 1950… Il est en fait une version courte de L’homme que nous aimons le plus, expurgée après son éviction en 1952 des passages où apparaît André Marty. La version longue complète a été numérisée en 2015.

Cette archive en dit long sur l’idéologie qui a gangréné (et qui gangrène encore) le milieux de la culture en France….

Le soixante dixième anniversaire du vainqueur de Stalingrad, en 1949, fut d’ailleurs l’occasion du plus stupéfiant déferlement d’adoration qu’un humain ait pu connaître au XXe siècle. Le PCF ne fut pas en reste qui publia une brochure et diffusa un film intitulés « L’homme que nous aimons le plus ». L’Humanité du 8 décembre 1948 publia à sa gloire un poème intitulé « Joseph Staline », dû à la plume de l’un des plus grands poètes français du XXe siècle : Continuer la lecture de Mélenchonisme: L’Homme que nous aimons le plus. (Archives cinéma français)

Christine Ockrent traite Trump de raciste et d’antisémite. NicolasBay lui répond qu’elle n’a tjrs rien compris

La caste est pleine de haine et de mépris. Ockrent en est un exemple parfait.

Voir notre article: QUAND CHRISTINE OCKRENT PRÉVOYAIT LA VICTOIRE DE HILLARY CLINTON

Le FN s’en prend à La Croix, «le journal le plus anti-patriote de France»

La Croix est un tract de gauche, les  prêtres ouvriers  se touchent la nouille quand ils le lisent.


Le journal catholique, qui va publier un fascicule pour inviter ses lecteurs à réfléchir sur le vote Front national, suscite la colère des responsables frontistes.

Si une part croissante de l’électorat catholique penche vers le Front national, les rapports entretenus par le parti de Marine Le Pen avec la représentation hiérarchique et médiatique de l’église restent compliqués, si ce n’est tendus. Nouvel épisode ce jeudi matin: Marion Maréchal-Le Pen, qui au sein du FN affiche régulièrement son souci de s’adresser aux chrétiens, a décidé ne pas honorer l’invitation qui lui avait été faite sur le plateau de Face aux Chrétiens, l’émission politique organisée conjointement par la chaîne KTO, le journal La Croix, RCF, Radio Notre Dame. Sujet de la discorde: une campagne adressée aux lecteurs de La Croix pour les inviter à réfléchir sur le vote Front national à la veille de la campagne présidentielle. Comme révélé mercredi sur RTL, le journal enverra à partir du 7 octobre prochain un fascicule de 100 pages à ses 74.000 foyers en France. Faisant le constat que la proportion des catholiques pratiquants ayant déclaré vouloir voter pour Marine Le Pen est passée de 4% aux présidentielles de 2012 à 24% lors des dernières élections régionales, la rédaction invite ses fidèles à «réfléchir, comprendre et agir» sur le phénomène. Au FN, on oscille entre colère, indifférence et incompréhension.

«On ne lutte pas contre la volonté des imams d’imposer leurs discours pour recevoir par ailleurs des leçons des curés!», répète-t-on volontiers dans l’entourage de Marion Maréchal-Le Pen. Au cours d’une explication musclée mercredi soir, le journal La Croix a été accusé de vouloir proposer des «cellules de déradicalisation politique à ses lecteurs». «C’est quand même embêtant car le journal et son supplément seront distribués à plus de 70.000 foyers avec un titre biaisé: “Face à l’extrême droite”. Évidemment, il n’y sera pas question de skinheads ou du PNFE (groupuscule néo-nazi actif dans les années 90) mais du FN», peste un conseiller de la députée du Vaucluse. «Force est de constater qu’il y a un décalage entre la représentation des catholiques et la base. La hiérarchie est restée au modèle du prêtre-ouvrier des années 70, avec sa guitare aux Journées Mondiales de la Jeunesse. Malgré la tentation communautariste qu’eux aussi essaient de distiller, les croyants restent confrontés à la vraie vie. La base s’ouvre à nous parce que nous sommes pionniers sur les questions qui la concerne: immigration, insécurité, défense de l’identité…», croit-on savoir. Le souvenir d’évêques affirmant l’incompatibilité du discours frontiste avec l’esprit des évangiles est, par exemple, encore vif.

«Le journal catholique le plus anti-patriote de France»

Continuer la lecture de Le FN s’en prend à La Croix, «le journal le plus anti-patriote de France»

Le reportage de propagande pro-niqab de France Info TV était il prémédité? ( Pire dérives du journalsime)

Le 20 Septembre
(…) 3 minutes d’échange et de compréhension mutuelle. Trop beau pour être vrai ? C’est ce que pensent certains, qui dénoncent une vidéo mise en scène. C’est notamment le cas de Françoise Laborde, membre du Haut conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes, qui s’est longuement épanchée sur Facebook :

« Ce reportage […] résume les pires dérives du journalisme : l’info spectacle, la manipulation de la vérité, la fabrication de toutes pièces d’une histoire qui n’existerait pas sans le journaliste. Ce genre de reportage emprunte aux codes de la télé-réalité pour la fabriquer artificiellement« , écrit-elle.

« Qu’a à voir le journalisme avec ça ? Qu’est-ce que c’est que cette nouvelle façon de fabriquer l’information ? […] Les journalistes ont-ils oublié toute mesure et tout esprit critique ? Qu’est-ce que c’est que ces journalistes qui se prennent au mieux pour des animateurs sociaux-culturels au pire pour des militants de la burqa ?« , ajoute-t-elle.

Visiblement remontée, elle parle encore sur Twitter de « journalisme de connivence et de sensationnalisme » et dit à la JRI (journaliste reporter d’images) du reportage : « Vous devez aiguiser votre sens critique pas votre angélisme.«

Françoise Laborde n’est pas la seule à avoir vu rouge. Outre plusieurs internautes, Continuer la lecture de Le reportage de propagande pro-niqab de France Info TV était il prémédité? ( Pire dérives du journalsime)

Manipulations et subventions : Quand Jean-Michel Baylet règle ses comptes avec « Jazz In Marciac ».

La presse nationale salue la 39eme édition de « Jazz In Marciac ». Le Monde, Le Parisien,L’Express, Challenges évoquent une programmation exceptionnelle et un vrai succès. En revanche le quotidien de Jean-Michel Baylet fait dans le « couac » et parle d’une première semaine creuse. `Le décalage est troublant.

Problème de goûts musicaux ? Pas du tout. Ce n’est pas une affaire d’oreille mais debusiness et de protocole. Le mauvais traitement de la Dépêche du Midi est lié à une fibre culturelle particulière. Une fibre culturelle version familiale : le sens du clan et un « crime de lèse majesté » envers l’héritier Baylet mais aussi la fin d’un partenariat commercial entre l’entreprise Baylet et « Jazz In Marciac ».

Festival Jazz In Marcia. Photo MaxPPP

Festival Jazz In Marcia. Photo MaxPPP

« Le plus beau festival de jazz du monde ». « Jazz In Marciac : Ahmad Jamal, un monument du jazz enflamme le public». Le journal Le Monde, le quotidien Le Parisien, l’hebdomadaire L’Express, le journal Lacroix et le titre économique Challenges ne tarissent pas d’éloges sur le festival gersois. Belle affiche et affluence. Problème, la Dépêche du Midi décrit un tout autre tableau. Dans un article publié dans l’édition « Grand Sud » du 6 août, le quotidien de la famille Baylet pointe une mauvaise ambiance et une grogne des commerçants. Entre la réalité des faits et la présentation faite par le quotidien de Jean-Michel Baylet, il existe un gouffre.

La patronne de la Maison de la Presse de Marciac, Véronique Berné, relativise la mauvaise humeur des commerçants : « ce sont quelques commerçants et très peu. Je peux montrer mes tickets de caisse. Il y a une très bonne fréquentation journalière ». Un restaurateur est sur la même ligne : « Je n’ai rien à dire. Je suis très content. On travaille bien. J’ai le nez dans le guidon et on bosse. Je n’ai pas entendu parlé d’un mécontentement ».

Selon nos informations, il y a bien des grincements de dents du côté de certains commerçants. Mais il est surtout lié au tarif de location des emplacements et, s’agissant de la grogne mise en avant par la Dépêche du Midi, elle est circonscrite à quelques personnes. L’autre clou planté dans la chaussure de « Jazz In Marciac », à savoir la fréquentation et la qualité de l’affiche, est également « tordu ».

Plusieurs journalistes couvrant le Festival démentent catégoriquement le « flop » décrit par le quotidien de Jean-Michel Baylet. Erwan Benezet suit pour Le Parisien, les concerts. Ce n’est pas sa première édition de « Jazz In Marciac ». Il déclare : « La salle est remplie tous les soirs. C’est le même succès qu’en 2015 et même plus haut ». L’envoyé spécial du magazine Challenges, Thierry Fabre dresse le même bilan de la première semaine du Festival : « Autant l’an dernier on aurait pu espérer de meilleures fréquentations pour certaines soirées autant cette année le chapiteau est quasiment plein tous les soirs. Il faut dire que c’est vraiment une belle affiche. D’un point de vue artistique, c’est meilleur que l’an dernier ».

Visiblement, les journalistes de la presse nationale n’assistent pas au même festival que leur confrère de la Dépêche du Midi. En fait, c’est normal car les envoyés spéciaux du Parisien et de Challenges n’ont pas comme patron le fils de Jean-Michel Baylet.

Le ministre n’a pas du tout apprécié l’affront subi par son successeur de fils lors de la précédente saison de « Jazz In Marciac ». Le 25 juillet 2015, Manuel Valls assiste au festival gersois. Jean-Nicolas Baylet est présent mais « relégué » en dehors des premières places. Colère volcanique de Jean-Michel Baylet.

Continuer la lecture de Manipulations et subventions : Quand Jean-Michel Baylet règle ses comptes avec « Jazz In Marciac ».

Propagande gouvernementale: #TousUnisContrelaHaine, un campagne contre le racisme à 3M d’euros

La vidéo que vous ne verrez jamais à la télé





Le gouvernement lance à partir de dimanche une campagne choc afin de dénoncer les préjugés et provoquer une prise de conscience. Continuer la lecture de Propagande gouvernementale: #TousUnisContrelaHaine, un campagne contre le racisme à 3M d’euros

Proposition de loi de G. Collard: Libérons les médias !

Article de Culture et Liberté


Gilbert Collard a récemment proposé une loi (http://www.gilbertcollard.fr/propositions-de-loi/proposition-de-loi-visant-a-instaurer-transparence-subventions-publiques-versees-aux-organismes-de-presse/) visant à instaurer la transparence des subventions publiques versées aux organismes de presse. Il est en effet urgent de rendre les médias plus indépendants des pouvoirs publics. Nous, Français, sommes attachés à la liberté de la presse. Les relations entretenues entre certains médias et les pouvoirs publics sont presque incestueuses, comme nous l’écrivions récemment à propos du Groupe Midi Libre, propriété de la famille Baylet.

Les Français ont le droit moral de savoir comment sont utilisés leurs impôts. Les aides, directes et indirectes, attribuées à la presse par une collectivité locale, ou ses filiales, sont concernées. Elles devraient être publiées annuellement par chaque média dans ses colonnes, ou dans celles de ses sites internet.

Continuer la lecture de Proposition de loi de G. Collard: Libérons les médias !

Nassira El Moaddem, journaliste à France Télévisions ou militante communautariste ?

Sur Twitter, les gens se lâchent. Derrière la façade journaliste pro et « bien sous tous rapports », le compte de Nassira El Moaddem dévoile la militante communautariste musulmane, qui distille donc son idéologie avec vos sous, chers contribuables.

nasira

Nassira El Moaddem présente aux curieux des réseaux sociaux, un tout joli profil, bien lisse et bien « pro » : sur son compte twitter, elle se présente comme Journaliste indépendante – Intervieweuse.
Sur son profil LinkedIn, c’est une journaliste de France 2 ; sur Viadéo, elle se présente comme tel : « Diplômée de l’École Supérieure de Journalisme de Lille, spécialisée en télévision, je suis journaliste au 20 h de France 2 Continuer la lecture de Nassira El Moaddem, journaliste à France Télévisions ou militante communautariste ?

Suède : La police a dissimulé une vague d’agressions sexuelles commises par des migrants en août

[…] La police suédoise a reconnu lundi avoir gardé pour elle les informations sur une quinzaine d’agressions sexuelles à un festival de musique qui avaient conduit à l’arrestation de près de 100 hommes, principalement des étrangers, demandeurs d’asile mineurs.
Continuer la lecture de Suède : La police a dissimulé une vague d’agressions sexuelles commises par des migrants en août

Propagande de guerre, propagande de paix (vidéo)

À partir de la façon dont nos médias ont relaté les conflits en Irak entre 1991 et 2003, ce film énumère les principes généraux de la propagande de guerre et ses prolongements en temps de paix.

Des intellectuels étasuniens et européens, par le jeu de leurs regards croisés, nous permettent de comprendre les enjeux médiatiques -et idéologiques- des deux côtés de l’Atlantique.

Un écrivain, Jean Bricmont, deux historiennes, Anne Morelli et Annie Lacroix-Riz, un expert militaire, le Général Forget, et une journaliste, Diana Johnstone, comparent ces thèmes de propagande en Irak avec ceux développés lors d’autres conflits, tels celui de 1914-18, les coups de force impunis hitlériens des années ’30, les guerres de Yougoslavie ou celle d’Afghanistan.