Archives par mot-clé : Qatar

Quand des twittos rappellent que Le Bataclan est propriété du groupe Lagardère, dont le fonds souverain qatari QIA détient la plus grosse quote-part du capital.

Quand le ministre Le Guen cherchait à séduire le Qatar à tout prix

NDLR: Ces histoires sont bien plus graves pour la France que les salaires de Pénéloppe Fillon.
Les média se transforment en tribunaux sans juge ni avocat. Un danger pour la démocratie.

De 2015 à 2016, le secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement a multiplié les rencontres avec l’ambassadeur du Qatar en France. Pour tenter, moyennant son soutien, de restaurer l’image de la monarchie du Golfe ? Il dément. Une enquête à retrouver dans son intégralité dans le numéro de Marianne en kiosques ce vendredi.

Nous sommes fin 2015. Voilà des mois que Jean-Marie Le Guen, à peine nommé secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement, se démène pour rencontrer Meshal al-Thani, le nouvel ambassadeur du Qatar en France. Arrivé à Paris en 2014, le diplomate a été envoyé par Doha pour « faire le ménage »dans les pratiques de son prédécesseur, trop adepte de la diplomatie du portefeuille. Dans leur livre,Nos très chers émirs, les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot révèlent en effet adressées au représentant du Qatar : montres, billets d’avions, subventions voire même de l’argent pour des besoins très personnels. Meshal al-Thani, depuis sa prise de fonction, a donc réduit ses échanges « au strict nécessaire », confie-t-on dans l’entourage du diplomate : « Il a rencontré Laurent Fabius, Jean-Marc Ayrault, le porte-parole du ministère et quelques conseillers politiques en charge de l’international. Toutes les autres demandes, il laissait courir ». Continuer la lecture de Quand le ministre Le Guen cherchait à séduire le Qatar à tout prix

Pierre Lellouche dénonce l’acharnement contre Fillon alors que Macron ou LeGuen (relations supposées avec Qatar) sont tranquilles

Fillon a oublié qu’il avait en face de lui la mafia de la gauche française. Rien ne lui sera épargné. Le PS s’en sortira toujours avec l’aide des média, de l’éducation nationale, des syndicats, du petit monde bourgeois de la « culture »… etc…etc…

LR aurait du comprendre son intérêt à s’allier avec le FN

François Fillon supprime de son discours la mention de l’Arabie saoudite et du Qatar

François Fillon prononçait ce dimanche 29 janvier le discours de son lancement de campagne présidentielle. Comme il est d’usage, le texte avait été envoyé à la presse, avec la mention « seul le prononcé fait foi ». L’on peut tout de même s’interroger sur ce qui était inscrit sur le document mais n’a délibérément pas été prononcé lors du meeting, sur l’Arabie saoudite et le Qatar, à propos de la lutte contre l’islam radical.

Voici le passage envoyé aux rédactions :

L’Islam radical mine nos concitoyens musulmans. Il les infiltre, il les prend en otage. Les fanatiques détestent ce que nous sommes. Je les combattrai sans relâche et sans pitié. Je veux un strict contrôle administratif du culte musulman, tant que son ancrage dans la République ne sera pas pleinement achevé. Je veux la dissolution immédiate de tous les mouvements qui se réclament du ‘salafisme’ ou des Frères musulmans. Je veux la clarification de nos relations avec l’Arabie saoudite et le Qatar qui abritent les doctrinaires de l’Islam radical et les marchands de ‘burkini’.

Je nomme les choses. Je nomme le problème que nous avons avec l’Islam radical.

Et voilà ce que François Fillon a effectivement prononcé :

L’Islam radical mine nos concitoyens musulmans. Il les infiltre, il les prend en otage. Les fanatiques détestent ce que nous sommes. Je les combattrai sans relâche et sans pitié. Je veux un strict contrôle administratif du culte musulman, tant que son ancrage dans la République ne sera pas pleinement achevé. Je veux la dissolution immédiate de tous les mouvements qui se réclament du ‘salafisme’ ou des Frères musulmans. Je veux la clarification de nos relations avec les États qui abritent les doctrinaires de l’Islam radical et les marchands de ‘burkini’.

Moi, je nomme les choses. Je nomme le problème que nous avons avec l’Islam radical.

Continuer la lecture de François Fillon supprime de son discours la mention de l’Arabie saoudite et du Qatar

Georges FENECH interroge Jean-Marie Le Guen sur ses liens présumés avec le Qatar.

Quand on sait que Sarkozy, Fillon se font payer des conférences par le Qtar et que l’on cse rapelle la politique que LR a mené en faveur de cette pétromonarchie, c’est l’hôpital qui se fout de la charité.

Rappel: Comment le Qatar s’est « offert » Nicolas Sarkozy

Un livre explosif sur les relations consternantes entre le Qatar et Sarkozy

La fondation Clinton confirme le don d’1 million d’euro du Qatar, alors qu’Hillary était au département d’État.

NDLR: Cela confirme les accusations de Julian Assange et de Trump.

(…) «Les Saoudiens, les Qataris, les Marocains, les Bahreïniens, surtout les deux premiers, donnaient tout cet argent à la fondation Clinton, alors qu’Hillary Clinton était secrétaire d’Etat et le département d’Etat approuvait des ventes d’armes massives, en particulier à l’Arabie saoudite», a ainsi rappelé Julian Assange, ajoutant que durant le mandat de Hillary Clinton en tant que secrétaire d’Etat, le plus grand contrat de vente d’armement jamais signé dans le monde, d’une valeur de 80 milliards de dollars, a été conclu avec l’Arabie saoudite. Par ailleurs, durant son mandat, le montant des exportations totales d’armes des Etats-Unis a doublé, rappelle-t-il.


Traduction de Reuters

La Fondation Clinton a confirmé avoir accepté un don de 1 million $ du Qatar alors que Hillary Clinton était à la tête de la diplomatie américaine. Le chèque était un cadeau pour célébrer le 65e anniversaire de Bill Clinton.

Hillary Clinton n’a pas informé le secrétariat d’État comme elle s’était engagée à le faire lorsque la fondation qui porte son nom a reçu du Qatar un don d’un million de dollars (900 000 euros) alors qu’elle dirigeait la diplomatie américaine.

Des responsables politiques qataris s’étaient engagés en 2011 à verser cette somme pour célébrer le 65e anniversaire de Bill Clinton et ils devaient lui remettre le chèque en personne l’année suivante, montre le contenu d’un courriel adressé par la fondation à John Podesta, qui dirige l’équipe de campagne de la candidate démocrate.

Ce courriel fait partie des milliers de messages piratés depuis le compte personnel de John Podesta et qui ont été divulgués le mois dernier par WikiLeaks.

Huit autres pays donateurs

Continuer la lecture de La fondation Clinton confirme le don d’1 million d’euro du Qatar, alors qu’Hillary était au département d’État.

Le Guen aurait proposé au Qatar de faire travailler des proches en échange de son soutien.

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est qu’on va parler d’un livre écrit par deux journalistes qui ont fait autre chose que parler à François Hollande. La mauvaise, c’est que ce n’est pas un livre qui va redorer le blason de la classe politique. Nos très chers émirs, sort aujourd’hui en librairie, il est écrit par un duo que l’on connaît bien Georges Malbrunot et Christian Chesnot et le Point l’affirme ce matin, « C’est un livre explosif sur les relations troubles de ministre et d’élus avec les monarchies du Golfe en général et avec le Qatar en particulier ». Les milliards d’euros des Émirats ont fait tourner la tête à beaucoup d’élus qui ne savent plus garder leurs distances, au risque de perdre leur honneur. Bonne feuille a lire dans le Point.

Il est question d’un député socialiste du Pas-de-Calais, Nicolas Bays, qui quémande le financement de ses vacances à l’ambassadeur du Qatar, d’une sénatrice centriste de l’Orne, Nathalie Goulet, qui fait un caprice pour obtenir un cadeau de fin d’année. « Tout le monde a reçu une montre sauf moi ! » Il faut dire que le Qatar, depuis des années, envoie à chaque Noël : Rolex et bons d’achat de 6.000 euros dans les grands magasins à certains parlementaires.

Et puis il y a des révélations gravissimes concernant un ministre en exercice Jean-Marie le Guen, ministre des Relations avec le parlement. Les auteurs Continuer la lecture de Le Guen aurait proposé au Qatar de faire travailler des proches en échange de son soutien.