Archives par mot-clé : réfugiés

Les Etats-Unis recevront en 2018 le plus faible nombre de réfugiés en 4 décennies. Les réfugiés musulmans baisseront de 85%.

Le nombre de réfugiés musulmans entrant aux États-Unis en 2018 devrait diminuer d’environ 85%.

REFUGIÉS – Les États-Unis s’apprêtent à recevoir durant l’exercice 2018 le nombre de réfugiés le plus bas depuis 1980, selon une nouvelle analyse publiée samedi par le journal américain The Economist.

Selon cette dernière, les États-Unis n’admettront que 20 800 réfugiés au cours de la première année fiscale complètement sous la direction de l’administration Trump.

44 réfugiés syriens admis en 2018

Ce nombre est en baisse de 61% par rapport à l’année 2017, qui était, en partie, gouvernée sous l’ancien président Obama. Le nombre de réfugiés musulmans entrant aux USA en 2018 devrait diminuer d’environ 85%, rapporte le journal américain.

Entre 2013 et 2017, les musulmans représentaient 41% des réfugiés admis, mais ne représentent que 17% du contingent de réfugiés depuis début 2018. Les chrétiens, eux, représentent, désormais, environ 58% des réfugiés entrants.

L’étude a constaté que le nombre de réfugiés syriens admis aux Continuer la lecture de Les Etats-Unis recevront en 2018 le plus faible nombre de réfugiés en 4 décennies. Les réfugiés musulmans baisseront de 85%.

Devant le Parlement à Strasbourg, Macron propose « un programme européen » pour financer les collectivités accueillant des réfugiés

Emmanuel Macron souhaite dépasser « le débat empoisonné » sur les quotas de répartition au sein de l’Union européenne. « Je propose de créer un programme européen qui soutienne directement financièrement les collectivités locales qui accueillent et intègrent les réfugiés », a expliqué mardi 17 avril le président français dans un discours prononcé devant le Parlement européen à Strasbourg.

Pour le chef de l’Etat, il s’agit d’un des dossiers sur lesquels « nous devons obtenir des résultats tangibles. » Pour cela, il faut « débloquer le débat empoisonné sur le ‘règlement de Dublin’ et les relocalisations, mais aussi dépasser ce débat, en construisant la solidarité interne et externe dont l’Europe a besoin », estime Emmanuel Macron.

lire la suite sur France Info

Le commandant de l’OTAN : “ISIS se répand comme un cancer parmi les réfugiés”

Les mouvements de réfugiés du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord camouflent des terroristes et des criminels, a déclaré le haut commandant de l’ OTAN au Congrès mardi, malgré les protestations des groupes de défense des droits de l’ homme qui disent que les réfugiés n’ont majoritairement aucune arrière-pensée , mais cherchent à s’échapper.

Dans son témoignage devant le comité sénatorial des forces armées, le général américain Philip Breedlove a déclaré que l’ Etat islamique se « répand comme un cancer » parmi les réfugiés. Continuer la lecture de Le commandant de l’OTAN : “ISIS se répand comme un cancer parmi les réfugiés”

Le pape François appelle les États européens à «la prudence» dans l’accueil des réfugiés

Il ne sait plus ce qu’il doit dire le pauvre vieux débris….


Alors que le pape François, depuis le début de la crise des réfugiés en Europe avait toujours appelé les États à ouvrir généreusement, et par principe, leurs portes aux réfugiés – fustigeant «l’égoïsme» de ceux qui ne le faisaient pas et joignant lui-même le geste à la parole en avril 2016 en ramenant de l’île grecque de Lesbos, trois familles musulmanes dans son avion – il a opéré, mardi après-midi, une nette correction, en appelant les gouvernements européens, lors d’une conférence de presse donnée à son retour de Suède, à gérer le dossier des réfugiés avec « prudence» pour éviter qu’ils ne se «  ghettoïsent  »

C’est-à-dire, a expliqué le pape François, à veiller à ne pas accueillir au-delà de ses possibilités. À savoir pouvoir offrir aux réfugiés, insiste-t-il, « un toit, un travail, une école, l’apprentissage de la langue» en vue de leur « intégration». Sans quoi, a-t-il prévenu, on peut « payer politiquement une imprudence dans ses calculs en recevant plus de réfugiés que l’on peut». […] Continuer la lecture de Le pape François appelle les États européens à «la prudence» dans l’accueil des réfugiés

Richard Millet: Du pape

L’écrivain catholique Richard Millet règle  ses comptes avec le pape François.  Et il y va à la sulfateuse façon Tontons Flingueurs… réjouissant!


Dans une France où tous les regards sont tournés vers la moustache d’un certain Philippe Martinez qui semble le fruit d’un coït entre Joseph Staline et Francisco Franco, on n’a prêté nulle attention à l’entretien que le pape a donné au journal post-chrétien La Croix, dont la fadeur politiquement correcte est propre à convertir au bouddhisme ou à « Nuit debout » tous les bande mou et les demi-vierges, ménopausées ou en âge de procréer, qui le lisent.

            Il est toujours douloureux de s’opposer au pape, pour un catholique qui n’appartient pas à la répugnante race des cathos de gauche. Celui qui est venu d’Argentine pour transformer le trône de saint Pierre en fauteuil de talk show télévisuel a été élu, on le sait, pour faire oublier Benoît XVI, admirable théologien et pianiste de goût. Le pape François, lui, préfère le football à Bach et à Mozart : le pays d’où il vient et dont il voudrait nous faire croire qu’il fait cohabiter de façon exemplaire les chrétiens et les musulmans, dit-il dans cet entretien, est pourtant moins celui de Maradona que celui de Borges et de Cortazar. S’exprimant sur la dimension chrétienne des « racines » de l’Europe, le pape déclare redouter « la tonalité  qui peut être triomphaliste ou vengeresse » d’une telle expression. Continuer la lecture de Richard Millet: Du pape

Le Dalaï Lama juge qu’il y a trop de réfugiés en Europe

J’ai toujours eu un faible pour le paganisme, le bouddhisme, le chamanisme ou encore le taoïsme. Quand je lis les propos du Dalaï Lama je me dis que les religions orientales sont plus fréquentables et moins dangereuses sur le plan identitaire que le catholicisme ou le protestantisme.


Les migrants ne devraient rester que provisoirement sur place, estime le chef spirituel.

«Quand nous regardons le visage de chaque réfugié, surtout ceux des enfants et des femmes, nous ressentons leur souffrance et un être humain qui a de meilleures conditions de vie a la responsabilité de les aider. Mais d’un autre côté, il y en a trop à présent» en Europe, a déclaré le chef spirituel des Tibétains au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

«L’Europe, l’Allemagne en particulier, ne peut devenir un pays arabe, l’Allemagne est l’Allemagne», a-t-il ajouté, en référence au fait qu’une majorité des migrants vient de pays arabes comme la Syrie ou l’Irak.

«Il y en a tant que cela devient difficile sur le plan pratique. Et sur le plan moral, je trouve aussi que ces réfugiés ne devraient être accueillis que provisoirement. L’objectif devrait être qu’ils retournent (dans leur pays) et aident à reconstruire leur pays», a estimé le Dalaï Lama, qui vit lui-même en exil en Inde depuis plus de 50 ans.

(…) TdG.ch

Qui est vraiment le pape François ?

Le Pape préfère les musulmans aux chrétiens d’Orient persécutés

Il a d’abord commencé, à Rome, se prenant pour le Christ en personne, par laver les pieds devant les caméras TV de migrants clandestins africains et arabes. L’image a fait le tour du monde et le message était clair : venez, vous êtes nos maîtres et nous sommes à vos pieds. Ensuite, il a notoirement négligé la défense des chrétiens d’Orient persécutés par l’islam au profit de l’accueil des immigrés clandestins musulmans.

Revenant de l’île de Lesbos, en Grèce, où débarquent les clandestins venus de Turquie, le 17 avril, il a ramené à Rome trois familles syriennes musulmanes, dont toutes les femmes étaient voilées dans l’avion pontifical. Il les a préférées à des familles chrétiennes, alors même que ces dernières fuyaient les persécutions islamiques. Peu lui importe.

Et le Pape s’est justifié en ces termes jésuitiques d’une parfaite mauvaise foi :

Continuer la lecture de Qui est vraiment le pape François ?