Archives par mot-clé : résistance

Documentaire: Quand l’extrême droite résistait

Un documentaire qui rétablit quelques vérités. On mesure grâce à ce film la supercherie de l’éducation nationale qui depuis plus de 60 ans raconte des balivernes aux enfants de ce pays.

L’Histoire a retenu que la Résistance avait un coeur qui battait à gauche. Pourtant, de nombreux partisans de l’extrême droite nationaliste ont tourné le dos à Vichy pour rejoindre les forces de la France libre aux côtés de leurs adversaires politiques d’avant-guerre. En zone occupée, une organisation clandestine voit le jour sous l’impulsion d’hommes issus de diverses mouvances d’extrême droite : l’OMC. L’extrême droite joue aussi un rôle à Alger. De nombreux nationalistes de droite figurent enfin au sein du plus gros mouvement de résistance, Combat, dans lequel les monarchistes Pierre de Bénouville et Jacques Renouvin assument d’importantes fonctions.

Documentaire: Quand la gauche collaborait (1939-1945)

En regardant ce film on constate qu’il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. En effet pour certains intervenants du film la collaboration est intrinsèquement de droite. Ce qui signifie qu’un homme de gauche qui collabore devient automatiquement de droite ou d’extrême droite. Or il existait des raisons de gauche de collaborer: l’antisémitisme, le pacifisme et la question européenne.
On ne répètera jamais assez: Pétain était un homme du centre et son gouvernement était à 80% composé d’homme de gauche.

8 mai 1945 : 40 millions de résistants !

Il vaut toujours mieux apparaître dans le camp des vainqueurs à la fin d’un conflit. C’est plus pratique pour la suite.

 yartiMitterrandFrancois03-041bd
Il vaut toujours mieux apparaître dans le camp des vainqueurs à la fin d’un conflit. C’est plus pratique pour la suite. Certains « résistants » l’ont bien compris… Regardons de plus près quelques faits peu connus.

Depuis toujours, j’ai été étonné du comportement des responsables communistes, qui ont suivi les mots d’ordre de leur parti après la signature du pacte germano-soviétique en 1939 : Hitler était devenu leur allié ! Comment pouvait-on retourner à ce point sa veste ou son bleu de travail ? Quelle conscience politique fondait l’action de ces militants ? Alors, en me penchant sur des documents de famille, j’ai regardé concrètement quelques faits qui se sont déroulés dans le Limousin.

Par exemple, pendant la drôle de guerre, les chasseurs bombardiers fabriqués dans l’usine Bloch près de Châteauroux s’écrasaient au sol à cause de coupures d’alimentation des moteurs. Le lieutenant-colonel Henry, commandant à cette époque la gendarmerie de l’Indre, avait fait investiguer ses gendarmes : l’enquête avait révélé que certains ouvriers aux ordres de Moscou avaient mis des billes de plastique dans les réservoirs et bloquaient ainsi l’arrivée de kérosène, ce qui entraînait la chute de ces avions. Le rapport de gendarmerie révélant ces faits n’a pas eu le droit d’être publié…

Plus tard, un train de la Banque de France, parti de Chamalières, se fera dévaliser pour que l’argent n’aille pas vers l’Allemagne. Objectif compréhensible en cas de guerre. Mais pourquoi la gendarmerie retrouvera de nombreux billets de banque en perquisitionnant auprès des FTP ?
Continuer la lecture de 8 mai 1945 : 40 millions de résistants !

Documentaire : L’Argent de la Résistance (vidéo)

Ce film raconte des histoires humaines sur cette bataille de l’argent. L’influence des riches alliés, les pressions de Jean Moulin sur la Résistance intérieure, sa rivalité avec Henri Frenay, les containers de billets parachutés dans les maquis, le rôle de Malraux dans le hold-up de Neuvic et ses millions disparus, l’argent qui corrompt et sert à déboulonner les héros de la Résistance comme Georges Guingouin ou le Colonel Passy.

largent de la resistance from LCDS on Vimeo.

Revue de presse et commentaires sur l'actualité