Archives par mot-clé : retraite

Marine Le Pen à un journaliste d’Europe1: Le système c’est vous.

Les média font semblant de ne pas comprendre la définition que l’on donne au mot « système ». Leur objectif est de faire passer des candidats comme Macron pour des nouveautés, alors qu’ils sont des produits de la communication politique du … système.


 

Interview intégrale de Marine Le Pen face un fumiste propagandiste….

François Hollande : son astuce illégale pour toucher une retraite dorée

Source : Valeurs Actuelles – « François Hollande : son astuce illégale pour toucher une retraite dorée »
Selon les révélations de l’hebdomadaire Marianne, l’actuel chef de l’Etat utilise une astuce illégale pour s’assurer une retraite dorée. Montant brut estimé une fois à la retraite: 35700 euros par mois, sur le dos des contribuables. Explications.

Le Haut Fonctionnaire Hollande travaille toujours officiellement pour la Cour des Comptes

Ce sont des révélations pour le moins étonnantes que publie l’hebdomadaire Marianne. Le haut fonctionnaire François Hollande, qui a travaillé pour la Cour des comptes, ne s’est pas mis en indisponibilité mais … en détachement, pour exercer ses fonctions politiques. Ce petit détail peut paraître anodin. Simplement, en restant en détachement, François Hollande continue à faire tourner son compteur retraite. Selon les calculs de Marianne, sa retraite atteindra… 35 700 euros par mois.

La loi interdit pourtant de faire ce qu’a fait Hollande

Comble de l’ironie, François Hollande est en illégalité avec ses propores lois. Le président Continuer la lecture de François Hollande : son astuce illégale pour toucher une retraite dorée

Retraites : Quand la gauche manifestait contre la réforme Fillon et l’allongement de la durée des cotisations. (vidéo)

L’Assemblée nationale a rétabli mercredi l’allongement progressif de la durée de cotisation à 43 années d’ici 2035, une mesure phare du projet de loi sur les retraites rejeté par le Sénat.

L’article 2 du texte, examiné cette semaine par les députés en nouvelle lecture, prévoit d’allonger la durée de cotisation, à partir de la génération 1958, d’un trimestre tous les trois ans, pour atteindre 43 ans (172 trimestres) en 2035.

« Nous assumons de promouvoir l’allongement de la durée de cotisation dans un pays qui peut s’enorgueillir d’un allongement important de l’espérance de vie »,

avait affirmé mardi la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine dans son discours liminaire, tout en évoquant les mesures permettant à certains salariés de partir plus tôt en retraite, au titre notamment de la pénibilité…

Le Point

Ce que le PS proposait en 2010

Dans une animation, le PS affirme qu’une éventuelle augmentation de la durée de cotisation serait « injuste » pour les salariés ayant commencé à travailler jeunes. Au micro de France Inter, Martine Aubry ajoute qu’une telle mesure ne serait pas suffisante afin de régler le problème des retraites.

La durée des cotisations

En 2010 : « La liberté de partir à la retraite à 60 ans restera un droit », indique une vidéo explicative du Parti socialiste. « Ceux qui choisiront de partir en retraite plus tard pourront le faire. »


Les propositions du PS pour nos retraites par PartiSocialiste

Voilà ce que disait Benoit Hamon en 2010 sur l’allongement des cotisations


4 raisons d'aller manifester mardi par PartiSocialiste

En 2010 Fillon dénonçait les mensonges du PS.ET Martine Aubry promettait qu’une fois au pouvoir le PS rétablirait la retraite à 60 ans

Retraites : François Fillon accuse le PS de «démagogie»

En déplacement dans les Bouches-du-Rhône, le premier ministre a exhorté les Français à ne pas croire les socialistes lorsqu’ils promettent de revenir sur la retraite à 60 ans s’ils s’imposent en 2012.

Pas de répit sur le front de la réforme des retraites. Invité par la fédération UMP des Bouches-du-Rhône, François Fillon a profité de son déplacement en Provence pour revenir sur les promesses du PS de revenir sur la retraite à 60 ans s’il revenait au pouvoir en 2012. Dans une allusion aux propos tenus par Ségolène Royal jeudi sur le plateau d’«A vous de juger» sur France 2, le premier ministre a «solennellement» exhorté les Français à ne pas faire confiance à «ceux qui vous promettent aujourd’hui qu’ils reviendront sur les lois que nous sommes en train de faire voter.»

EN 2010 le PS dans les manifestations contre la réforme des retraites de 2010
EN 2010 le PS dans les manifestations contre la réforme des retraites de 2010

(…) Qualifiant de «mesurettes» les annonces du chef de l’Etat après la mobilisation du 7 septembre qui a jeté 2,7 millions de personnes dans les rues, selon les syndicats, la patronne du PS a réaffirmé l’engagement de son parti à revenir aux 60 ans en cas de victoire à la présidentielle de 2012. «Nous reviendrons sur cette réforme quand nous reviendrons au pouvoir (…). Nous souhaitons garder la retraite à 60 ans», a-t-elle répété.

Lire l’article de l’époque du Figaro

Le gouvernement craint une fuite des aînés vers le FN

Une note a été envoyée à Hollande pour l’alerter sur le danger de voir les personnes âgées voter FN.

Le contexte. Marine Le Pen peut avoir le sourire. A six mois des élections municipales, le Front national poursuit son ascension dans les sondages. Selon une enquête CSA pour BFM TV et Le Figaro, publiée vendredi, si les élections se tenaient dimanche, le FN obtiendrait 16% des voix, soit quatre points de plus que lors de l’enquête précédente. Une tendance qui inquiète le gouvernement, bien que ce ne soit pas son cœur de cible électoral. Sa crainte : perdre le vote des personnes âgées.

Une note inquiétante.

Surtout ne pas perdre les enfants de baby boom. Consciente du risque de voir cet électorat s’échapper, les services du ministère des Personnes âgées ont adressé, selon les informations d’Europe 1, une note de six pages au président de la République, afin de l’alerter sur le rôle central que joueront les aînés lors des prochaines élections municipales. Dans ce document très détaillé, François Hollande lira qu’il existe désormais un désamour des plus âgés envers l’UMP et une montée inquiétante du vote des plus de 60 ans pour le FN. Ces derniers sont aujourd’hui quatre fois plus nombreux qu’il y a dix ans à choisir le parti de Marine Le Pen.

Il est urgent d’attendre. Pour de ne pas fâcher un électorat qui ne s’abstient pas, le gouvernement sait qu’il marche sur des œufs. Ce n’est pas pour rien que la réforme des retraites a épargné les actuels retraités…

Ni que le projet de loi sur la dépendance est repoussé à 2014. Pourquoi ? Parce que pour financer la dépendance, les plus âgés seront forcément mis à contribution, et cela pourrait leur déplaire. Un conseiller ministériel résume cette stratégie d’attente : « on n’est pas non plus obligé de s’aliéner tout le monde juste avant des élections. »

Europe1

France : l’emploi migre de l’industrie aux maisons de retraite, aux services et au tourisme

Le souhait des européïstes est en train de se réaliser : Faire de la France un parc d’attraction et un immense Hospice gériatrique.

– – – – – – – – – –

Depuis début 2008, l’industrie française a supprimé 330.000 postes, soit 10 % de ses effectifs. L’emploi a reculé dans l’automobile, le plastique, le textile. Il a grimpé dans les restaurants et les maisons de retraite.

wtzr

Fermetures d’usines, licenciements, départs non remplacés… les effets dévastateurs de la crise sur l’emploi sont visibles tous les jours. Le bilan, publié ce matin [18 juillet 2013] par l’Acoss, l’organisme qui chapeaute l’Urssaf, en mesure l’ampleur exacte, secteur par secteur, depuis cinq ans. Les effectifs salariés dans le secteur privé ont reculé de 0,7 % entre 2007, la dernière année avant le retournement de la conjoncture, et la fin 2012. En cinq ans, malgré le court répit de 2011, l’économie française n’est pas parvenue à fournir plus d’emplois à une population active qui a progressé de plus de 2 % dans le même temps. D’où l’envolée du chômage. Sur la seule année 2012, l’emploi est resté parfaitement stable, à 17,9 millions de salariés.

Les statistiques de l’Acoss témoignent de fortes disparités selon les secteurs. Les services Continuer la lecture de France : l’emploi migre de l’industrie aux maisons de retraite, aux services et au tourisme

Portugal : L’État s’empare de la caisse de retraite pour soulager son service de la dette

La semaine dernière, le gouvernement portugais a donné son feu vert pour permettre aux fonds de pension de pouvoir investir davantage dans les obligations d’État portugaises.

r821

Désormais, les fonds de pension pourront investir jusqu’à 90% de leurs actifs en obligations souveraines, alors qu’ils étaient limités à 55% jusqu’à présent. L’écart représente environ 4 milliards d’euros, une bénédiction pour le gouvernement qui veut réduire ses coûts de financement. Le Portugal n’a pas besoin de financement supplémentaire pour 2013, mais cette nouvelle mesure devrait lui permettre de couvrir un quart de ses besoins de financement pour 2014.

La technique employée par le Portugal n’est pas nouvelle, et les économistes lui ont même trouvé un nom, parlant de «répression financière». En poussant les investisseurs captifs à placer leurs avoirs dans les obligations gouvernementales, elle permet de réduire les coûts de service de la dette publique. Lorsque les taux d’intérêt passent en dessous du taux de croissance nominal (taux de croissance majoré de l’inflation), la dette exprimée en pourcentage du PIB  tend à baisser.

« Pourquoi voudriez-vous restructurer la dette alors que la répression financière est si élégante? », demande Joseph Di Censo, un ancien fonctionnaire du FMI devenu gérant de portefeuille chez BlackRock.

Cette technique a été largement employée au sortir de la Seconde Guerre mondiale et elle Continuer la lecture de Portugal : L’État s’empare de la caisse de retraite pour soulager son service de la dette

États-Unis : Washington suspend ses versements à la retraite des fonctionnaires

Les Français adorent Obama. Leur jugement serait-il le même s’ils avaient à subir sa politique et les conséquences de ses délires d’idéologue.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Le gouvernement américain a annoncé mardi qu’il cessait d’alimenter autant qu’il le devrait les caisses de retraite des fonctionnaires afin de permettre à l’Etat fédéral de continuer de fonctionner sous le plafond légal de la dette publique des Etats-Unis.

Cette mesure, révélée dans une lettre adressée par le secrétaire au Trésor Timothy Geithner aux dirigeants du Congrès, fait partie des différentes dispositions exceptionnelles que celui-ci avait annoncés le 31 décembre pour maintenir la dette juste sous la limite légale de 16.394 milliards de dollars.

 

Techniquement, le Trésor ne va pas renouveler les obligations émises pour assurer le financement complet de certaines caisses de retraites de fonctionnaires, au fur et à mesure que ces titres arriveront à échéance.

Cela lui permettra d’émettre de nouvelles obligations pour un même montant sans augmenter l’endettement net de l’Etat, afin d’assurer le financement des dépenses de l’Etat ne pouvant pas être reportées.

M. Geithner a indiqué lundi que, grâce aux mesures annoncées au tournant de l’année, l’Etat fédéral pourrait continuer de fonctionner jusqu’à une date comprise “entre la mi-février et le début du mois de mars de cette année“, après quoi il risquait fort de se retrouver en défaut de paiement si le plafond de la dette n’est pas relevé.

Le Trésor a demandé formellement au Congrès de le faire, mais les républicains, majoritaires à la Chambre des représentants, exigent en contrepartie un accord sur des coupes dans les dépenses de l’Etat.

Boursorama