Archives par mot-clé : riposte laïque

Attentats à Paris: La RATP emploierait de très nombreux individus fichés S

Les média font mine de découvrir ce que nous dénonçons depuis des années. Aujourd’hui ils s’aperçoivent que l’entreprise publique RATP emploie de nombreux musulmans radicaux.
Cela fait plus de 5 ans que Riposte laïque se bat contre le phénomène.( Voir tous les articles que le site propose sur l’islam à la RATP. ) Le site a même dénoncé des collusions entre la CGT et certains islamistes. (lire le dernier article en date: RATP : Samy Amimour était chauffeur de bus à la RATP)

En 2012, Riposte Laïque proposait à ses lecteurs une vidéo de témoignages de femmes travaillant à la RATP:

Aujourd’hui la presse, après nous avoir copieusement insulté, reprend nos infos qu’elle a été incapable d’aller chercher par elle-même. Que foutent les journalistes! Ils attendent qu’ un attentat dans lequel est impliqué un conducteur de la RATP soit commis pour enfin commencer à s’intéresser au problème. On vit dans un pays de dingue.


 

Article du Figaro qui est encore très loin de la réalité

Lire aussi: Inquiétante montée religieuse à la RATP

L’un des kamikazes du Bataclan était employé de l’entreprise publique pendant 15 mois. La montée de la communautarisation, surtout parmi les chauffeurs de bus, inquiète.

Samy Amimour, l’un des kamikazes du Bataclan, a travaillé à la RATP quinze mois entre 2011 et 2012. Un détail qui pourrait paraître anodin, mais qui en réalité est assez révélateur d’une tendance: la montée du communautarisme islamiste au sein de l’entreprise publique.

La multiplication d’incidents liés à l’islam a été signalée ces derniers temps, en particulier parmi les 17.000 chauffeurs de bus.«Pour éviter le caillassage des bus dans certains quartiers, [la RATP] a embauché des grands frères au profil peu recommandable. Depuis, elle fait le ménage.» raconte une source au Parisien.

Christophe Salmon, responsable CFDT à la RATP, parle lui de «comportements banalisés», comme «le refus de serrer la main de collègues féminines, ou le refus de prendre un bus qui a été conduit par une femme».

Élisabeth Borne, la présidente de la RATP a nié des troubles au sein de son entreprise: «Il faut faire très attention aux amalgames. Les recrutements à la RATP sont à l’image des quartiers qu’elle dessert. Il y a dans l’entreprise une obligation de laïcité. Un code de conduite très précis a été institué depuis 2013 à la RATP» a rappelé Élisabeth Borne, PDG de l’entreprise publique depuis mai dernier. «Aucun écart n’a été signalé depuis mon arrivée. Et si c’est le cas, tout ce qui est sanctionnable doit être sanctionné».

Depuis 2005, une clause stipule dans le contrat de travail des salariés un devoir de laïcité et de neutralité: «Vous vous engagez à adopter, dans l’exercice de vos fonctions, un comportement et des attitudes visant au respect de la liberté et de la dignité de chacun. En outre, la RATP étant une entreprise de service public qui répond au principe de neutralité, vous vous engagez à proscrire toute attitude ou port de signe ostentatoire pouvant révéler une appartenance à une religion ou à une philosophie quelconque».

«Syndicalisme communautariste»

Continuer la lecture de Attentats à Paris: La RATP emploierait de très nombreux individus fichés S

Résistance européenne pour désislamiser nos pays

Parisconfpresse18-1Nous sommes sur le fil du rasoir. Ce gouvernement parait avoir gagné la première manche d’une gigantesque manipulation, digne des pires régimes totalitaires. L’interdiction de la manifestation de Riposte Laïque et Résistance républicaine, à Paris, intitulée « Islamistes hors de France », n’est que le dernier acte (pour le moment) d’un scenario qui dure depuis plusieurs semaines. Alors que le modèle multiculturel prend l’eau de partout, que l’immigration coule la France, et que l’islam menace de plus en plus notre modèle laïque, ce régime, depuis plusieurs semaines, dissimule aux Français la guerre que des musulmans leur mènent, à coups d’assassinats, d’agressions et d’attentats.

Après les « déséquilibrés », nous avons eu les frères Kouachi et Coulibaly, soit dix-sept morts, dont les dessinateurs symboliques de Charlie Hebdo. Dans un pays normal, avec ces journalistes professionnels, et non des propagandistes comme Askolovitch et Plenel, il aurait été immédiatement fait le rapprochement entre la religion des assassins et les événements.

C’est là que le rouleau compresseur est entré en action. Les « Surtout pas d’amalgame » et « L’islam ce n’est pas cela » ont occupé les plateaux de télévision. Les premiers rassemblements spontanés de ceux que Pierre Cassen, sur le plateau de TV-Libertés, a appelé les « bobos compassionnels » se sont mis en place, largement encouragés par le gouvernement et les médias. Dans le même temps, ce régime, et son ineffable préfet Boucault, interdisaient le premier rassemblement, le jeudi 8 janvier, de RL-RR, place de la Bourse, placé lui aussi sous le signe de la solidarité à toutes les victimes. Il était désavoué par le tribunal administratif, mais le mal était fait.

Naturellement nous eûmes la grande messe « Je suis Charlie », dans toute la France. Particularité, alors que « Charlie » s’était fait connaître par ses caricatures, aucun média, ne rendra hommage à ce fait d’arme de l’hebdo, en les publiant, au lendemain de l’exécution de ses dessinateurs. Pire, personne ne lancera, dans les grands rassemblements, une seule phrase contre l’idéologie assassine, l’islam. Pire, quand Jean Théron, à Toulon, scande des slogans hostiles aux djihadistes, il est immédiatement tancé par les pleurnicheurs de gôche. A comparer avec l’hystérie contre la prétendue extrême droite qui a suivi la mort du jeune Méric, qui, faut-il le rappeler, était l’agresseur !

Nous avons donc eu le scenario Houellebecq à l’œuvre, ce dimanche : une alliance islamistes-UMPS-Union européenne-gauchos contre les patriotes, et Continuer la lecture de Résistance européenne pour désislamiser nos pays

25 mai : Peut-on se dire patriote et se planquer ?

Lu sur Riposte Laïque

Dans trois semaines nous connaîtrons le résultat des élections européennes. Dans un contexte où la dictature de l’UE se renforce, où son impopularité est grandissante, on ne peut que regretter que ce rejet ne se traduise pas par des grands rassemblements unitaires de tous ceux qui, quelle que soit leur famille politique, militent ouvertement pour le retour de la souveraineté de la France, qui passe par la sortie de l’Europe et de l’euro.

Certes, on pronostique un bon score du Front national, certains le placent même en tête des sondages. On peut penser que le parti présidé par Marine Le Pen enverra une vingtaine de députés FN-RBM à Strasbourg, sur quatre-vingt-sept. Et pourtant, dans le contexte actuel, on ne peut s’empêcher de se dire qu’on passe à côté de quelque chose de bien plus important.

Parlons d’abord de Nicolas Dupont-Aignan. Même s’il nous irrite par sa couardise sur l’islam, nous devons reconnaître au président de Debout la République un combat exemplaire, depuis toujours, contre les méfaits de la construction européenne. Cela rend d’autant plus stupide, pour ne pas dire criminelle, le fait qu’il ait refusé toute perspective d’alliance avec le FN, et veuille présenter des listes partout. D’abord, il serait très étonnant qu’il ait un seul élu, au vu des règles du scrutin. D’autre part, les 1 ou 2 % qu’il obtiendra seront autant de voix qui manqueront à des députés FN, et permettront sans doute à des européistes d’obtenir des sièges. Enfin, des meeting communs FN-DLR seraient un message très positif envoyé à l’ensemble des patriotes.


Mélenchon fait la promotion de Maastricht par prechi-precha

Continuons par le M’Pep, abréviation mystérieuse qui signifie « Mouvement Pour Une Education Populaire ». Ses animateurs sont les anciens dirigeants d’Attac, regroupés autour de Jacques Nikonoff et Michèle Dessenne. Ils ont une particularité : ils se Continuer la lecture de 25 mai : Peut-on se dire patriote et se planquer ?

Livre de Fabien Engelmann : la lecture de Minute et de l’AFP…

L’agence de presse AFP est une véritable pétaudière gauchiste. Quand l’une de ses journalistes attachmentquitte cette agence officielle de désinformation, c’est toute la gauche qui se retrouve pour son pot de départ. Il n’est donc pas surprenant que cette officine au service de la caste ait consacré une dépêche totalement partisane au livre publié par nos amis de  Riposte laïque : « Du gauchisme au patriotisme, itinéraire d’un ouvrier élu maire d’Hayange ».

Cet ouvrage, qui retrace le parcours militant de Fabien Engelmann devenu il y a peu maire FN d’Hayange, est présenté par l’AFP comme une somme de propos islamophobes. L’horreur absolu pour un bobo parisien qui pense qu’on ne peut avouer sa peur et sa détestation de l’islam sans être un furieux fasciste. En revanche il ne sera en rien ému par la dénonciation et la haine de la religion catholique, c’est au contraire pour le bobo parisien le signe subversif d’un esprit éternellement rebelle.

Cette affaire ne serait pas si grave si les outrances mensongères de l’AFP étaient restées lettre morte. Or, comme c’est souvent le cas, c’est dans un grand élan moutonnier que l’ensemble de la presse s’est mis à l’unisson de la propagande anti-patriote. Sans même avoir pris la peine de lire le livre, de téléphoner à Riposte laïque, ou de s’informer auprès de Fabien Engelmann, tous les crétins que compte la presse française ont repris mot pour mot la dépêche délivrée par la pravda aux ordres du camp du Bien. ( En fin d’article vous pouvez vérifier par vous même les copier-coller de la dépêche de l’AFP dans plusieurs publications)

Cet exemple démontre une nouvelle fois que nous vivons dans une drôle de démocratie.

——————-

Article de Caroline Alamachère pour Riposte Laïque

Il est assez cocasse de constater le contraste saisissant entre l’article paru ce jour dans Minute et la dépêche AFP copiée-collée intégralement et mot pour mot par les différents journaux (Figaro, le Parisien, la Montagne, RTL.). « Le maire FN d’Hayange livre un réquisitoire anti-islam dans son autobiographie » est donc le titre de tous ces articles…

Capture d’écran 2014-04-15 à 21.05.31

Il fut un temps où le journalisme nécessitait un certain talent littéraire, il suffit aujourd’hui de régurgiter à l’infini la bouillie déversée par l’AFP, jusqu’au titre même. On devine les petits journaleux de pacotille, en chaussettes et se grattant l’entrejambe entre deux tasses de café, cliquer négligemment sur leur souris pour mettre en ligne un article écrit par la toute divine AFP, avant d’aller sortir le chien.

Capture d’écran 2014-04-15 à 20.44.30

(extrait de l’article de Minute du 15 avril 2014)

Le journaliste de Minute a manifestement lu le livre dont il a su saisir le ton et le fond. Lorsque ce dernier évoque le caractère « gaulois » de Marine Le Pen, il comprend le trouble touchant du jeune Fabien tiraillé entre l’éveil d’une certaine conscience, son doute et ses questionnements préalables à son adhésion au FN, sa crainte d’être catalogué et taxé de tous les poncifs usuels, et sa difficulté à se détacher d’une famille politique qui lui restait chère mais dans laquelle il ne se reconnaissait plus. Tout au contraire, l’AFP voit dans ce même terme un relent de racisme hautement suspect.

Va t-il falloir, partant de ce principe, interdire la publication d’Astérix le Gaulois ? Continuer la lecture de Livre de Fabien Engelmann : la lecture de Minute et de l’AFP…

Envoyé spécial : Anouk Burel démasque le discours d’extrême droite de Fabien Engelmann

Décryptage de la propagande médiatique dont les téléspectateurs d’Envoyé Spécial ont été une nouvelle fois victime jeudi dernier.

——————

Lu sur Riposte Laïque

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/envoye-special-du-jeudi-3-avril-2014_562691.html

Ce jeudi, à 20 heures 45, Envoyé Spécial ouvrait son émission sur un reportage effectué à Hayange par Mathilde Pasinetti et Anouk Burel. Nous connaissions un peu la deuxième, qui avait effectué un reportage particulièrement malveillant sur Myriam Picard et Anne Zelensky, il y a deux ans. La journaliste les faisait passer pour des paranoïaques, qui inventaient un péril islamique qui n’existait que dans leur imagination. Cela lui avait valu ces deux mises au point particulièrement cinglantes de deux femmes qui n’ont pas l’habitude de se laisser marcher sur les pieds sans réagir.

http://ripostelaique.com/envoye-special-madame-anouk-burel-je-vous-predis-le-20-heures-dici-deux-ans.html

http://ripostelaique.com/envoye-special-mesdames-je-suis-indignee-de-ce-que-vous-avez-fait-de-mon-temoignage.html

Cette fois, cette « journaliste » sévissait à Hayange, ville qui a voté Hollande à 57 %, mais vient d’élire à sa tête un maire Front national, Fabien Engelmann. Comment résumer la malhonnêteté d’un tel reportage, effectué sous la direction de Mathilde Pasinetti ? D’abord par le choix des personnes à qui on donne la parole. On entendra seulement Marie Da Silva, numéro deux de la liste, à deux reprises, moins d’une minute, expliquer que, trahie par Hollande et le PS, elle était aujourd’hui fière de voter Front national. Sinon, l’essentiel du reportage envoyait ce message : certes, les socialistes ont trahi, mais les électeurs qui votent FN savent que cela ne servira à rien, ce n’est pas un vote d’adhésion, ils en ont honte, et le font sur de fausses informations.

Choix rédactionnel significatif, on ne donnera jamais la parole au nouveau maire, Fabien Engelmann. On verra, le soir des résultats, la haine des perdants, mais on évitera soigneusement de montrer les insultes les plus grossières, entendues ce soir là, ni l’attitude de certaines racailles, et encore moins, bien sûr, le sang-froid des équipiers de l’équipe de Fabien Engelmann, qui surent éviter toutes les provocations.

La grossière manipulation autour d’une jeune femme de 30 ans, au chômage depuis neuf Continuer la lecture de Envoyé spécial : Anouk Burel démasque le discours d’extrême droite de Fabien Engelmann

Municipales 2014 : Fabien Engelmann, le syndicaliste local, conquiert Hayange (vidéo)

Vidéo de la victoire de Fabien filmée par Christine Tasin

Notre camarade de Riposte laïque a gagné à Hayange. Bravo à lui. Syndiqué CGT il a été exclu du syndicat. Aujourd’hui il va pouvoir montrer ce qu’il sait faire. Nous lui souhaitons bon courage.

———

C’est l’une des victoires les plus symboliques du Front national. Dimanche 30 mars au soir, Fabien Engelmann a conquis la mairie de Hayange, en Moselle, devançant le maire sortant socialiste, Philippe David, la surprise du premier tour, le divers droite Thierry Rohr et Alain Leyder. En profitant des divisions de ses adversaires, qui n’ont pas réussi à s’unir lors de l’entre-deux-tours, l’ouvrier communal de 34 ans permet au Front national de diriger une commune de la vallée de la Fensch, où se situent les vestiges de la sidérurgie française, notamment les deux hauts fourneaux de Florange mis à l’arrêt en avril 2013.

1484567_3_1ae1_fabien-engelmann-31-ans-secretaire-duNé en Moselle, Fabien Engelmann s’était déjà fait connaître au niveau national en se faisant exclure de la CGT après son ralliement au FN lors des cantonales de 2011. Engagé dans de nombreuses associations, par exemple la Fondation Brigitte Bardot, M. Engelmann est un militant de la jeune génération attirée par le discours social de Marine Le Pen. Il accuse les autres partis « mondialistes et européistes » d’avoir « laissé tomber les travailleurs ». Un discours forcément porteur, dans la vallée de Gandrange et Florange.

Au-delà de ce vernis social, M. Engelmann est surtout un militant anti-islam. Il est très proche de Riposte laïque et de résistance républicaine – micro-mouvement islamophobe dont la présidente veut interdire le Coran. En 2011, dans l’entretien à Riposte laïque où il annonçait son adhésion au FN, M. Engelmann faisait état de sa participation aux « Assises internationales contre l’islamisation », organisées par Riposte Laïque et le Bloc identitaire (extrême droite radicale), en décembre 2010 à Paris. Plus récemment, le 9 mars, il a participé à la manifestation pour « la rémigration », organisée cette fois encore par les identitaires et Riposte laïque.

Loin des caméras qui ont suivi pas à pas Florian Philippot à Forbach, M. Engelmann a lui Continuer la lecture de Municipales 2014 : Fabien Engelmann, le syndicaliste local, conquiert Hayange (vidéo)

Elisabeth Lalesart (ex-Iranienne) appelle les Français à lutter contre l’islam !

Interview d’Elisabeth Lalesart, auteur du livre « Pas de voile pour Marianne – Pour que la France ne devienne jamais l’Iran », aux Editions Riposte Laïque (Décembre 2013).
Elle est aussi candidate RBM/FN à Saint Cyr dans le Var.

24 heures après Roger Heurtebise, nous pleurons Brigitte Bré Bayle

Lire aussi : Mort de Brigitte Bayle, co-fondatrice de Riposte Laïque, mon amie

——————-

Après un numéro spécial consacré, ce dimanche à Roger Heurtebise, grâce à des articles émouvants de Charles Dalger, Jérôme Cortier, Philippe Legrand, Robert Albarèdes, Caroline Alamachère, Christine Tasin, Alain Mercier et notre poétesse Oréliane, nous pensions pouvoir consacrer ce lundi à reprendre une actualité normale, même si la vie de Riposte Laïque sans Roger Heurtebise ne sera plus jamais pareille.

C’était sans compter sur de cruelles lois des séries, où le destin prend parfois plaisir à accabler une équipe déjà dans la douleur. Ce dimanche matin, Pierre Cassen nous a 18juingauloisbbbappris une autre mauvaise nouvelle : Brigitte Bré Bayle, qui depuis peu se faisait simplement appeler Brigitte Bayle, est décédée ce dimanche matin, quelques heures après Roger.

Venus tous les deux de la gauche, Roger et Brigitte avaient compris, l’un et l’autre, que l’islamisation de notre pays changeait tous les repères et clivages traditionnels, et que seule comptait l’avenir d’une France qu’ils voulaient laïque, républicaine et féministe, les trois piliers de Riposte Laïque à sa création.

Ils ont donné toutes leurs dernières forces à notre journal, et à ce pays qu’ils ont appris à aimer encore davantage, quand ils ont compris qu’il pouvait disparaître, lui, sa population et sa civilisation.

L’un comme l’autre voulait éradiquer l’islam de notre pays, car ils avaient compris que c’était pour la France une question de vie ou de mort.

L’un et l’autre n’avaient pas encore 60 ans. Continuer la lecture de 24 heures après Roger Heurtebise, nous pleurons Brigitte Bré Bayle