Archives par mot-clé : RMC

La député France Insoumise Danièle Obono trouve qu’elle n’est assez payée. (7 000 euros)

Les députés « pourraient avoir les moyens de se loger s’ils avaient une indemnité suffisante pour le faire », a lâché Danièle Obono, députée La France insoumise, invitée ce lundi matin de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC. Des propos qui ont fait réagir. « Le problème pour les députés qui sont dans les autres régions par rapport aux députés parisiens, c’est que ça leur fait une charge en plus », a-t-elle ajouté. Du côté des Républicains ou de La République en Marche, on pointe une « grosse déconnexion vis-à-vis de la réalité » et on parle de parlementaire « totalement hors-sol ».
Vosges matin

Damien Rieu sur RMC :L’Etat est bien gêné par l’opération Defend Europe. Elle a montré que 100 gamins avec leur argent de poche arrivent à contrôler le Col de l’Echelle.

Bravo à Bourdin pour avoir donné la parole à Damien Rieu, contrairement aux autres médias qui dénoncent l’action des identitaires tout en le faisant passer pour des nazis sans jamais leur laisser la possibilité de s’exprimer.

Entretien complet :

Extraits :

L’humoriste Yassine Belattar va porter plainte contre «Les grandes gueules» de RMC et Numéro 23

Yassine Belattar ne compte pas en rester là. Lundi, l’humoriste a été qualifié « d’islamiste » par l’avocat Gilles-William Goldnadel, intervenant sur le plateau des Grandes gueules sur RMC  et Numéro 23. Sur Twitter, Yassine Belattar a annoncé dans la foulée vouloir porter plainte contre les acteurs de ce programme.

« Ce genre de dérapage est dangereux »

Au cours d’une discussion autour du profil du terroriste de l’attentat de Trèbes, Gilles-William Goldnadel a qualifié « d’islamiste » Yassine Belattar, rapporte Puremédias, remettant en cause sa nomination par Emmanuel Macron au Conseil présidentiel des villes. « Ce genre de dérapage est dangereux », a estimé Jimmy Mohamed, un autre intervenant des Grandes gueules, après avoir demandé à l’avocat d’expliciter ses propos.

« Je suis en train de dire qu’on ne peut pas avoir de double langage, explique alors Gilles-William Goldnadel. On doit lutter de toutes ces Continuer la lecture de L’humoriste Yassine Belattar va porter plainte contre «Les grandes gueules» de RMC et Numéro 23

Dupont-Aignan : « Je suis fier de ne pas être un lâche »

Les résistants sont du côté des néo-gaullistes réunis autours de Dupont-Aignan et marine Le Pen. Les autres sont des collabos qui votent macron-Merkel comme le Front Populaire a voté les pleins pouvoir à Pétain…

Nous aussi on peut jouer avec l’Histoire….

Le leader de « Debout la France », soutien affiché de Marine Le Pen depuis sa défaite lors du premier tour de l’élection présidentielle, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin sur BFMTV et RMC. Réaffirmant son soutien à la candidate frontiste, il a déclaré choisir le « préférable » au détestable.

Des extraits de l’émission:
Continuer la lecture de Dupont-Aignan : « Je suis fier de ne pas être un lâche »

Philippot chez les Grandes Gueules (RMC) ( Avec l’incompétent Karim Zéribi)

C’est vraiment du grand n’importe quoi… ils feront tout pour diffamer et matraquer contre le FN… ça devient bête et fatiguant.

Des extraits en vrac:

«Je ne défends pas Fillon mais soyez aussi exigeante sur le patrimoine de Macron (3M€ gagnés, faible déclaration patrimoine)»


Continuer la lecture de Philippot chez les Grandes Gueules (RMC) ( Avec l’incompétent Karim Zéribi)

Jean-Jacques Bourdin est scandalisé par le refus de Marine Le Pen de débattre contre Macron sur BFM.

Bourdin se plaint d’être stigmatisé par Marine Le Pen alors que sur l’antenne de BFM et de RMC 99,99% des propos tenus sont des attaques mensongères contre le FN… quel baltringue!
Bourdin fait du boudin. Le refus de marine Le Pen prive BFM d’une grosse audience.

Emmanuel Macron est-il le candidat de SFR Presse et Altice ?

Alors que les sondages donnent Emmanuel Macron comme l’un des favoris de l’élection présidentielle, des internautes s’interrogent sur les éventuelles connivences entre le candidat et certains médias, notamment ceux sous contrôle du groupe Altice.

Une photo circule sur les réseaux sociaux : le directeur de L’Express Christophe Barbier, la main sur l’épaule d’Emmanuel Macron en mars 2016. Pourquoi les utilisateurs qui relaient cette photo y voient-ils plus que les habituelles mondanités du microcosme parisien ? Pourquoi l’alors ministre de l’Economie de François Hollande a-t-il tenu à honorer de sa présence le lancement d’une nouvelle formule de l’hebdomadaire ?

Quelques éléments de réponse, pris dans médias mainstream eux-mêmes, permettent de retracer les liens qui vont d’Emmanuel Macron à SFR Presse, groupe propriétaire, entre autres de Libération,L’Express et BFM TV. Si l’on ne se perd pas en chemin.


Eté 2016, Christophe Barbier choisit le camp BFM TV

Continuer la lecture de Emmanuel Macron est-il le candidat de SFR Presse et Altice ?

Contre le terrorisme, « la DGSI ne peut mener qu’une quarantaine de surveillances en simultané »

Dans Où sont passés nos espions? Petits et grands secrets du renseignement français (Albin Michel), à paraître mercredi, Eric Pelletier et Christophe Dubois pointent du doigt les failles de la surveillance anti-terroriste française. Ce dernier était l’invité de Radio Brunet mardi.

Drogues, armes… : L’un des fils de l’élu Karim Zéribi écroué

Les dossiers barrés du nom de « Zéribi » se multiplient sur les bureaux de la Police judiciaire. Déjà, en avril 2015, Karim Zéribi, ex-député européen et candidat à la mairie de Marseille sous l’étiquette EELV, avait été placé en garde à vue, puis mis en examen pour « abus de confiance, recel et abus de biens sociaux », sur environ 100 000 euros, soupçonné qu’il est d’avoir notamment utilisé à des fins électorales (la commande de sondages par exemple…) une subvention accordée par le Conseil général à une structure, APC, créée en 2002 et présidée par ses soins jusqu’en 2005. À l’époque, son fils Rayane avait été aussi placé en garde à vue avant d’être relâché sans charge retenue.

Cette fois, c’est un autre de ses fils – Samir, 26 ans – qui a été interpellé en fin de semaine dernière lors d’un banal contrôle d’identité, alors qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis des mois. Il a été, dans la foulée, mis en examen pour « infraction à la législation sur les armes » et écroué à la maison d’arrêt de Luynes.

Continuer la lecture de Drogues, armes… : L’un des fils de l’élu Karim Zéribi écroué

Marion Maréchal-Le Pen: Il y a le risque d’une France majoritairement musulmane (vidéo RMC)

Sur l’identitaire:

Régionales et économie

Sur Air France! Continuer la lecture de Marion Maréchal-Le Pen: Il y a le risque d’une France majoritairement musulmane (vidéo RMC)

Départementales: Nicolas Sarkozy refuse de débattre face à Marine Le Pen sur BFMTV

Addendum: Europe1 le Lab

Rien de foncièrement surprenant dans cette fin de non-recevoir, au regard de l’attitude de Nicolas Sarkozy ces derniers mois.

En décembre, il avait par exemple refusé le duel proposé par Jean-Christophe Cambadélis, le patron du PS. Motif, selon son entourage et plusieurs informations de presse : pas du niveau d’un ancien président de la République.

Début janvier, Le Point rapportait encore ces propos de Nicolas Sarkozy, éclairants sur l’idée qu’il se fait de son statut :

Je suis d’abord un ancien chef de l’Etat avant d’être le chef de ma famille politique.

Un argument d’autant plus légitime, considère-t-il sans doute, que le FN ne peut même plus se prévaloir du titre de « premier parti de France » qu’il brandissait depuis son succès aux Européennes en 2014.


 

Encore la preuve que Nicolas Sarkozy est un pleutre sans envergure.


l n’y aura pas de débat Marine Le Pen – Nicolas Sarkozy durant l’entre-deux tours. Le président de l’UMP Nicolas Sarkozy a en effet décliné notre invitation à venir débattre, sur BFMTV, avec la présidente du Front national, Marine Le Pen, entre les deux tours des élections départementales.

« Nicolas Sarkozy refuse notre proposition: un débat face à Marine Le Pen », a ainsi tweeté ce lundi après-midi Jean-Jacques Bourdin, à l’origine de l’invitation.

Ce lundi matin, sur BFMTV et RMC, Marine Le Pen avait répondu positivement à l’idée d’un face à face avec l’ancien chef de l’Etat sur notre antenne. « Mais bien sûr, mais bien entendu », avait-elle déclaré sans hésiter, se réjouissant que Jean-Jacques Bourdin lui fasse part de son intention de faire la même proposition à Nicolas Sarkozy. « Avec grand plaisir », avait-elle réagi.