Archives par mot-clé : Roland Dumas

Roland Dumas dit avoir « Sauvé la République » en validant les comptes irréguliers de Chirac en 1995

« C’était mon premier dossier, je venais d’entrer en fonction », a déclaré au Figaro l’ancien avocat puis ministre des Affaires Etrangères de François Mitterrand, nommé à la présidence du conseil constitutionnel par ce dernier peu avant son départ de l’Elysée en 1995.

« Je peux le dire aujourd’hui, les comptes de campagne d’Edouard Balladur et ceux de Jacques Chirac étaient manifestement irréguliers », poursuit M. Dumas. « Que faire ? C’était un grave cas de conscience. J’ai beaucoup réfléchi. Annuler l’élection de Chirac aurait eu des conséquences terribles. J’ai pensé à mon pays. Je suis un homme de devoir. Nous avons finalement décidé, par esprit républicain, de confirmer, à l’unanimité au deuxième tour, son élection présidentielle. je suis convaincu que j’ai sauvé la République en 1995« .

Selon la constitution, le rôle du Conseil constitutionnel est de veiller à la régularité de l’élection du Président de la République, examiner les réclamations et proclamer les résultats du scrutin. Le président du Conseil est nommé par le Président de la République. Il a voix prépondérante en cas de partage.

En 2011, Jacques Robert, un juriste qui siégea de 1989 à 1998 rue de Montpensier, avait affirmé au Parisien-Aujourd’hui en France avoir servi « de caution à une belle entourloupe » lors de l’examen de ces comptes. Ceux de M. Balladur « accusaient 10 millions de francs de recettes d’origine inconnue ». Ceux de Jacques Chirac l’étaient également « mais les irrégularités n’avaient pas une telle ampleur », selon lui.

Edouard Balladur et son ancien ministre de la Défense François Léotard devront s’expliquer devant la Cour de justice de la République (CJR) sur le financement de la campagne présidentielle de l’ex-Premier ministre en 1995, dans le volet financier de Continuer la lecture de Roland Dumas dit avoir « Sauvé la République » en validant les comptes irréguliers de Chirac en 1995

Aymeric Chauprade sur les conséquences géopolitiques des sanctions internationales (vidéo)

Pour comprendre le réel Syrien écoutez attentivement cette courte conférence d’Aymeric Chauprade

Intervention d’Aymeric Chauprade à l’occasion d’un colloque international qui s’est tenu à la Faculté Libre de Droit et d’Économie de Paris le 1er février 2013 sous le haut patronage de S.E. M. Boutros Boutros-Ghali, ancien Secrétaire Général des Nations Unies, et de S.E. M. Roland Dumas, ancien Ministre des Affaires Étrangères, sur le thème “Embargos et sanctions internationales, entre légalité et réalité”.

Traditionnellement utilisés par les États dans le cadre des conflits armés, à titre d’alternative aux moyens strictement militaires, les embargos et les sanctions internationales sont aujourd’hui très fréquemment mis en œuvre en temps de paix. Hors du cas particulier des sanctions décidées par le Conseil de sécurité de l’ONU, les sanctions émanent aujourd’hui tant des organisations régionales (notamment l’Union Européenne) que des États agissant unilatéralement (comme les États-Unis), et se fondent sur des motifs très divers : lutte contre la prolifération des armes de destruction massive, contre le terrorisme, sanction des États jugés coupables de violations des droits de l’homme, etc. Leur légitimité est fréquemment l’objet de questionnements, et leur mise en œuvre ne manque pas de soulever des problèmes majeurs, qui peuvent être appréhendés tant du point de vue du droit international, que de celui de l’étude des relations internationales.

Première partie :


M. Aymeric CHAUPRADE-Embargos et sanctions… par dm_516010f0136c6

Seconde partie :


M. Aymerci CHAUPRADE-Embargos et sanctions… par dm_516010f0136c6

Syrie : les Etats-Unis se disent prêts à armer les rebelles islamistes. (vidéo)

Après le travail du bon petit caniche français, Barack Obama a affirmé que le régime syrien a bien utilisé des gaz chimiques. On ne peut s’empêcher de penser aux mensonges de Colin Powell au sujet des armes bactériologiques de saddam Hussein.  D’autant plus qu’ un rapport de Carla Del Ponte, membre de la commission d’enquête indépendante de l’Onu, indique que des armes chimiques ont bien été utilisé en Syrie mais… par les rebelles islamistes alliés de la France, des États-Unis, de l’Angleterre et du Qatar

Cette information n’a évidemment suscité aucun commentaire de la part de notre gouvernement, ni de nos média. Aujourd’hui les américains seraient sur le point de sauter le pas et de lever l’embargo sur les armes pour aider les « rebelles » syriens.


Obama a autorisé la CIA d'aider les rebelles… par Super_Resistence

Leur objectif ? :  placer des islamistes amis à la tête de l’état. Un peu comme cela a été fait dans les années 70 en Afghanistan avec les talibans. On connait la suite. Depuis de longues années, les américains jouent un jeu dangereux. Jadis, nos représentants avaient le courage de renvoyer l’oncle Sam dans ses cordes… aujourd’hui Moi Président et ses boys sont aux avant postes des bellicistes….

Que reste-t-il de la France ?

Petit rappel :

Dès 2007, le Général 4 étoiles étasunien et commandant des Forces Armées Wesley Clark annonçait publiquement que la déstabilisation de la Syrie, de l’Irak ou encore de la Libye, pour n’en citer que quelques-uns, avaient été planifiées dans un mémo qui lui avait été présenté en 2001, dans un but secret de remodelage du Proche Orient, en vue d’imposer le Nouvel Ordre Mondial.


Wesley Clark: raisons de la guerre en Syrie par rikiai

Roland Dumas : les Anglais préparaient la guerre en Syrie deux ans avant les manifestations en 2011


R. Dumas : les Anglais préparaient la guerre en… par Super_Resistence