Archives par mot-clé : Roms

Zemmour sur M.Valls :  » les ministres de l’interieurs sont des Gullivers enchainés « . (vidéo)

Pour son retour sur RTL, Éric Zemmour revient sur les roms et la communication du Clemenceau aux petits pieds, Manuel Valls.

Clemenceau envoyait l’armée pour mater les grèves insurrectionnelles de 1906, quand Valls peine encore à faire condamner deux ou trois émeutiers d’Amiens.


« La chronique d’Eric Zemmour » : Roms, le retour par rtl-fr

Quand Martine Aubry stigmatisait les Roms

Ces propos passés inaperçus datent du 21 août. Ni la LICRA, ni SOS Racisme n’ont encore protesté.

«Je défends tout le monde, aussi bien les populations Roms qui souhaitent s’intégrer que les habitants de Lille-Sud qui n’ont pas à subir de vols ou de rackets parce qu’il y a un camp à proximité».

Martine Aubry

20minutes

Voir aussi Quand Marine Aubry déclarait s’emmerder avec les français de souche. (video)

Quand Karim Zéribi, député européen d’EELV, insultait les Roms. (vidéo)

La communauté Roms forme un objet politique pour les démagogues au pouvoir.  On souhaiterait qu’ils aient autant de fermeté envers  des communautés autrement plus envahissantes. Mais faut pas rêver. Les Roms eux ne votent pour personne et ne sont défendus par personne.
D’ailleurs quand il s’agit de parler des problèmes qu’ils posent à la société française, les vertueux et les bien-pensants en oublient leur catéchisme.
Comme ce fut le cas en aout 2011 pour le député européen d’EELV Karim Zéribi. Membre de l’émission des Grandes Gueules sur RMC, l’arriviste zéribi n’hésita pas à prétendre que les roms sont culturellement inaptes au travail.
Imagine-t-on l’ami de Jean Noël Guerini et et Sylvie Andrieu, traiter de la sorte les musulmans des cités marseillaise qui votent pour lui ? (1) Que dirait-on si de tels propos avaient été tenus par Marine Le Pen ou Jean Fraçois Copé ?

Aujourd’hui, alors qu’il était encore une fois présent au micro des GG, et avant que n’interviennent Pascal Perri et Etienne Liebig, Karim Zéribi a réagit à l’évacuation du camp de Roms d’Évry. Et encore une fois, il ne s’est pas gêné pour stigmatiser…

Ses compères Pascal Perri et Etienne Liebig, ont eux souligné le caractère fielleux de la politique socialiste, et se sont émus des discours stigmatisants. On peut regretter qu’ils n’aient pas penser à rafraichir la mémoire des auditeurs en leurs rappelant les propos tenus un an plus tôt par le tartarin communautariste de l’écologie….

 

C’est un sujet facile les Roms. C’est une fixation dans l’actualité, chaque année ça revient, c’est une population relativement stigmatisée. Dans l’opinion on a construit cette image de voleur, de voyou, d’itinérant… y a pas de syndicat des Roms, y a pas de Licra… tu dirais la moitié du dixième de ce qu’on dit avec les Roms pour d’autres populations, tu te retrouves devant un tribunal correctionnel.

« Le discours sécuritaire de Marine Le Pen a eu une onde de choc à l’UMP mais aussi au PS » (Perri/RMC)

(1) En aout 2011, toujours sur RMC, l’opportuniste d’Europe écologie les Verts avait déclarait:

Si demain les Roms pouvaient travailler facilement, je ne suis pas convaincu que culturellement parlant ils se jetteraient sur les offres d’emplois du Pôle emploi. (…) En même temps, on peut renvoyer en Roumanie ces populations en les traitant correctement. »
Karim Zéribi, RMC

Ses opinions sur les roms avaient embarrassé Europe Écologie les Verts…

Les discours de Karim Zeribi, que ce dernier appelle à ne pas « sortir de leur contexte » (voir ci-dessous), s’ils n’ont pas eu nationalement l’écho de la bombe lancée par l’ex-chef de file d’Europe Ecologie aux régionales, ont toutefois « heurté beaucoup de militants, reconnaît Sébastien Barles. Ça a circulé, et la Ligue des droits de l’homme nous a alertés ». Des propos qui ne lui paraissent « pas épouser la ligne du parti ». De là à donner des suites ? « On est tous aux journées d’été, on va réfléchir à froid à ce qu’on fait, on va discuter avec Karim pour qu’il fasse peut-être un rectificatif », répond-il. […]

MarsActu.fr

Karim Zéribi est toujours dans le parti des écolos-gaucho-bobos. Il s’engraisse aujourd’hui au parlement européen. Parions qu’il en aurait été autrement s’il avait osé insulter avec la même vigueur ses compatriotes algériens qui foutent le feu aux bagnoles à Marseille.

Expulsions des Roms : fascistes sous Sarkozy, mais humanitaires et normales sous Hollande

À lire aussi sur Riposte laïque

En 2010 la France a procédé à des démantèlements de camps et des expulsions collectives de Roms.

Le Conseil de l’Europe a qualifié en 2011 la circulaire d’août 2010 décidée par le Ministère de l’Intérieur de « violation aggravée des droits de l’homme », « discriminatoires » et « contraires à la dignité humaine ». (1)

Le Times, toujours prompt à dénigrer la France pour qu’on ne voie pas la poutre qui crève  son oeil, parlait de pratiques dignes de la Gestapo.

Hollande, montant au créneau, déclarait même : « Cette circulaire, elle est à la fois immorale et illégale. Elle est immorale, parce qu’une communauté est stigmatisée en tant que telle et elle est illégale, parce que c’est une discrimination en infraction avec la Convention européenne des droits de l’homme »

« Donc, c’est grave, cette circulaire-là ! À tel point qu’elle va sans doute être déférée au Conseil d’État », a-t-il ajouté. « Qu’en plus on veuille en faire une opération de communication, ça dépasse tout ce que l’on pouvait connaître jusqu’à récemment dans la conception de la République ». (2)

Mais aujourd’hui, Monsieur Hollande est au pouvoir, et la question de l’expulsion des Roms a l’air d’être devenue morale, voire même une question de sécurité publique urgente.

Il est vrai que ce n’est pas à des émeutes de Roms que nous assistons, mais ils font pire parait-il…

La question des Roms rencontre peu d’échos chez moi. A vrai dire je suis même fortement agacé devant ces bidonvilles que sont leurs camps, les vols et autres de leurs rapines, les faux mendiants, leurs mains tendues et leurs mines souffreteuses fabriquées.

Je suis même encore plus agacé quand la Roumanie, leur pays, dont le rôle est d’en prendre soin, s’insurge devant le fait que le peuple français soit réticent à payer pour entretenir ses citoyens dont elle-même ne veut plus. Une vague impression d’être pris pour un pigeon m’effleure à ces moments-là, encore plus quand le PS demandait allégrement aux Français de prendre en charge, encore, la misère du monde, ce qu’aucun de ces donneurs de leçons ne sait faire individuellement.

Mais aujourd’hui, Citoyens, le gouvernement socialiste libère notre conscience : Nous pouvons nous laisser aller à une stigmatisation de bon aloi, car il ne s’agit plus de « rafles gestapistes » mais de problème de sécurité intérieure. Et LA sécurité intérieure est aujourd’hui pour nos bobos et élites dites intellectuelles une question « normale » à la condition, bien entendu, qu’elle s’applique uniquement à nos 15 000 Roms et non à nos émeutiers de cités dont SOPO le magnifique, expert en charabia, dit qu’ils sont « privées de politiques actives d’émancipation et de progrès social« , ceci expliquant cela si vous avez compris ce que ceci recouvre. (3)

Aujourd’hui, les médias, le petit doigt sur la couture du pantalon et la langue sur l’espadrille de notre président normal, ont entrepris une manoeuvre de discrimination digne du journal collaborationniste « Je suis partout » (comme quoi, l’insulte n’est pas le privilège de la seule presse bien pensante, et à fourbir des arguments sans lien aucun avec la réalité historique, ils n’ont pas à se sentir insultés que leurs armes se retournent contre eux). Continuer la lecture de Expulsions des Roms : fascistes sous Sarkozy, mais humanitaires et normales sous Hollande

Roms : plutôt qu’un nouveau plan com’, assurer la maîtrise de nos frontières !

Le gouvernement a changé, mais la bobine projetée au cinéma du pouvoir est toujours la même ! Ainsi, comme Nicolas Sarkozy, le gouvernement Hollande choisit sur le dossier Roms la communication médiatique plutôt que l’action efficace.

Les démantèlements des camps de Roms sont évidemment nécessaires, nous le disons depuis des années, parce que ces camps sont indignes de notre pays et insupportables pour les riverains.

Mais ce ne sont pas quelques expulsions le temps d’un été qui changeront quoi que ce soit au problème : c’était la méthode Sarkozy et elle a gravement échoué.

Année après année, les Français se rendent compte en effet que ces opérations menées sous les caméras de télévision ne mènent à rien : les Roms sont toujours plus nombreux, les campements sont toujours là, et ils ont même tendance à se multiplier.

La véritable solution passe naturellement par la maîtrise de nos frontières.

Et c’est ce point essentiel que ni le PS ni l’UMP ne veulent aborder : les expulsions sont un coup d’épée dans l’eau si les frontières ne sont pas maîtrisées. Les Roms expulsés avec un chèque en poche peuvent revenir, et d’autres arriver en France.

La France doit reprendre le contrôle de ses frontières, et ne plus tolérer l’arrivée ou le retour des Roms sur son territoire.

 

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Cécile Duflot et le double discours des écolos-bobos (vidéo)

L’utilisation d’un tramway pour l’évacuation d’un camp de Roms à Saint-Denis, a provoqué une vive polémique. Cécile Duflot, la fine fleur d’Europe écologie-Les verts a dénoncé « une opération qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire et réveille en nous une monstrueuse évocation. Lorsqu’un service public de transports participe à une opération policière aussi abjecte, c’est tout le pacte républicain qui est bafoué et la honte qui nous submerge« . Pour ceux qui ne l’aurait pas compris, le recours au LHLPSH (Les Heures Les Plus sombres de l’Histoire) évoque la rafle du Vel-d’Hiv en juillet 1942 lorsque 13.000 juifs avaient été emmenés en autobus, avant d’être déportés vers des camps d’extermination nazis. Un raccourcis historique qui fait parti de l’attirail du terroriste intellectuel de gauche mais qui, utilisé sans précaution, peut vite vous faire atteindre le point Godwin (1) en un temps record et vous péter à la gueule comme une grenade dégoupillée.

C’est ce qui arrive aujourd’hui à Cécile. Dans son empressement, l’écolo-bobo à la voix de crécelle a oublié les propos tenus par Dominique Voynet lors d’un reportage sur Canal+. Confrontée à l’occupation illégale de certains espaces communaux par des roms, la Maire de Montreuil n’hésita pas à demander à la préfecture de procéder à une évacuation Manu militari. Excédée, elle reprocha également aux familles roms de faire trop de gosses et de vivre dans la merde….
Mais Dominique Voynet, elle si prompt à délivrer des diplômes de vertu antiraciste, atteindra le paroxysme du cynisme quand elle avouera que cette situation risquerait bien de nuire à sa réélection….

Un nouvel exemple de la duplicité de gauche:

On va mettre en place sur le camp une consultation sur la contraception. Parce que je ne sais pas comment vous faites… Il y a des problèmes de voisinage, on ne peut pas faire l’impasse là-dessus. Si ça continue comme ça je vais perdre les élections.

(1) La loi de Godwin provient d’un énoncé fait en 1990 par Mike Godwin relatif au réseau Usenet, et popularisée depuis sur Internet : « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1[1]. » Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu’il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin. Par extension, du fait de la polysémie du mot « point », des « points Godwin » sont parfois attribués à l’unité.