Archives par mot-clé : roubaix

Roubaix (59) : La sixième mosquée de la ville aura un minaret de 21 mètres

Et en attendant la France De Mélenchon, Macron, Hamon et Hollande avance et se construit…


La nouvelle mosquée de Roubaix, et la sixième de la ville, est sur le point d’être terminée, seul le minaret de 21 mètres de haut manque.

La mosquée Eyup Sultan est presque fini. L’association franco-turque de Roubaix vient à bout de la nouvelle et sixième mosquée de la ville qui est composée d’un dôme et de sept coupoles. Il manque encore le minaret qui culminera à … 21 mètres de hauteur, rapporte La Voix du Nord.

L’association franco-turque a déjà récolté près de 2,5 millions d’euros de dons pour le chantier. Au total, la mosquée devrait coûter 6 millions d’euros

Valeurs Actuelles

Roubaix (59) : Les coupoles de la future mosquée franco-turque prennent forme

La France de Mélenchon, Hamon et Macron prend forme et s’impose toujours un peu plus tous les jours….


L’association franco-turque de Roubaix espérait pouvoir inaugurer sa nouvelle mosquée pour le ramadan. Ce ne sera finalement pas le cas, même si le gros œuvre est presque achevé : les coupoles commencent à prendre forme.

Aux confins de Roubaix et Wattrelos, tout au bout de la rue du Caire, le bâtiment en chantier commence à ressembler à une mosquée. Le dôme et les sept coupoles qui l’encerclent prennent forme, donnant à la construction son visage quasi définitif. Quasi, car il manque encore un élément de taille pour compléter le tableau : le futur minaret, qui culminera à 21 mètres de haut et sera le plus haut de la ville.

[…]

La VDN

(Rediff) Attentat islamique: Marine Le Pen prophétique « Combien de Mohamed Merah dans les bateaux… »

Précédente diffusion le 22 avril 2015

Plus que prophétique, lucide…. il faut se souvenir qu’à l’époque Marine Le Pen a été insultée par toute la classe politique et médiatique.

« Combien de Mohamed Merah dans les bateaux, les avions, qui chaque jour arrivent en France remplis d’immigrés ? », « combien de Mohamed Merah parmi les enfants de ces immigrés non-assimilés ? »

Continuer la lecture de (Rediff) Attentat islamique: Marine Le Pen prophétique « Combien de Mohamed Merah dans les bateaux… »

Roubaix : la course électorale des élus pendant le ramadan

Le maire de Tourcoing et le maire de Roubaix dont il est question dans cet article sont des proches de Nicolas Sarkozy. À bon entendeur….

Au cours du ramadan qui s’achève, la municipalité roubaisienne a semblé un tout petit peu mélanger les genres selon Nord Eclair. Les élus ont en effet participer au maximum de célébrations de rupture du jeûne.

Histoire de réaliser un grand chelem électoral, ces élus feront-ils aussi un discours dans les églises, à Noël ? (conclusion de l’article)

Si pour les musulmans, le ramadan est un marathon spirituel, pour la municipalité roubaisienne, ce temps a été un marathon tout court, une course contre le temps et l’espace pour pouvoir participer au maximum de célébrations possibles.

Le maire de Roubaix a ainsi participé à toutes les soirées de rupture du jeûne organisées par les mosquées. Comme il y en a six à Roubaix, l’exécutif a dû être présent à chaque fois pour ne blesser personne. Bien sûr, Guillaume Delbar (LR) n’est pas venu seul, mais escorté d’une véritable délégation. Ainsi, à la mosquée turque, il est venu avec cinq élus de sa majorité ! Et aux Trois-Ponts, ils étaient carrément dix.

Le ramadan est-il un passage obligé pour les élus de la République ? Doivent-ils s’afficher avec des croyants lors d’un moment purement religieux, ou ne devraient-ils pas prendre leurs distances ? Cela n’empêcherait pas de dialoguer avec eux par ailleurs, comme avec tout collectif humain.

Le ramadan est-il un passage obligé pour les élus de la République ? Doivent-ils s’afficher avec des croyants lors d’un moment purement religieux, ou ne devraient-ils pas prendre leurs distances ? Cela n’empêcherait pas de dialoguer avec eux par ailleurs, comme avec tout collectif humain.

Vendredi, jour de l’Aïd, le maire de Roubaix est venu saluer les fidèles réunis au parc du Brondeloire, pour la prière collective de fin de ramadan qui a réuni près de 5 000 personnes. Sur les photos de l’événement, on le voit discuter avec des fidèles, flanqué d’un de ses conseillers municipaux, Michel Gacem (UDI)… habillé en tenue traditionnelle ! La gêne ressentie en visionnant cette photo traduit bien le mélange des genres auquel s’est livré la majorité municipale.

Roubaix n’est toutefois pas seule : vendredi, le maire de Tourcoing Gérald Darmanin a fait lui-aussi sa tournée des cinq mosquées de la ville. Histoire de réaliser un grand chelem électoral, ces élus feront-ils aussi un discours dans les églises, à Noël ?

source

Roubaix : harcelé par des squatteurs, un artiste peintre contraint de déserter son atelier

Le Grand remplacement est visiblement très avancé à Roubaix…


 

Victime de deux cambriolages en moins de deux semaines, David Bouquet n’en peut plus. L’homme, qui occupe une ancienne usine située rue de Crouy dans le centre-ville depuis plus de vingt ans, ne dort désormais plus chez lui. En cause, selon lui, une bande d’individus squattant sous ses fenêtres face à l’UFR LEA et au restaurant universitaire.

« Je ne peux plus dormir chez moi. Depuis un mois, c’est devenu un enfer. Le week-end dernier, ils sont entrés par effraction dans l’atelier. Ont littéralement défoncé une porte. Ils m’ont volé du matériel, un instrument de musique, un téléphone, une table de salon. Ils ont même uriné dans le salon. »

Ils. Ce sont, d’après l’artiste peintre, un groupe de jeunes individus qui se réunit quotidiennement dans le passage reliant la station de métro Charles-de-Gaulle à l’UFR LEA et au restaurant universitaire Crouy.

« De 11 heures à plus de minuit, c’est un véritable lieu de trafic de drogue. Ils sont là, ils traînent, ils dégradent. Ils regardent chez moi à travers les fenêtres. Ils pissent sur ma porte, c’est devenu insupportable. Au début, j’ai essayé de parler avec eux. Tout ce que j’ai reçu en retour, ce sont des menaces. Maintenant c’est fini. Quand je les croise, je ne leur réponds plus. »

Une situation qui rappelle celle vécue par la famille Godefroy dans le quartier du Pile. (relire sur Fdesouche)

D’autres riverains victimes

David Bouquet a déposé plainte cette semaine pour les deux cambriolages dont il a été victime. Une enquête a été ouverte par la police. Des relevés d’empreintes ont été effectués dans l’atelier. Mais l’artiste peintre n’est pas le seul victime d’incivilités dans le secteur. Le restaurant universitaire, situé juste en face, a lui été victime d’une tentative de cambriolage lundi soir. « Les dégradations et tentative d’intrusion sont régulières , confirme-t-on au restaurant. À chaque fois, nous déposons plainte. Ça ira mieux quand on aura déménagé. » Car L’UFR LEA et le restaurant du Crouy quitteront le secte

Lire la suite sur la voix u Nord

Roubaix : « Je m’appelais Kevin, je suis devenu Farid » ( video)

Quand les Français de souche deviennent minoritaires au sein d’une majorité de musulmans. Que font-ils ? Soit ils fuient. Soit ils se convertissent. C’est la seule assimilation qui fonctionne en France.

Miss Burka : le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (PS) assume sa subvention

Thierry Verbeke n’a jamais rien caché de son projet de créer une géante en burqa au conseil régional. La vice-présidente en charge de la culture, Catherine Génisson (PS), a retrouvé le texte de la délibération en question. Elle date du 4 juillet 2011. À côté de dix autres demandes de bourse d’aide à la création en arts plastiques, figurent noir sur blanc le parcours et le projet de l’artiste seclinois.

miss_burka

Sa demande avait été préalablement examinée par un comité d’experts. Puis elle a été validée par la commission culture du conseil régional «  sans remarque d’aucun groupe politique représenté », souligne Catherine Génisson. Avant d’être votée par tous les groupes politiques sauf le FN – qui s’abstient habituellement sur les aides aux projets artistiques.
Les élus UMP-UDI ont été mal inspirés de s’indigner avant-hier . Ils ont très certainement voté cette délibération sans l’avoir lue.

 

Et ce ne sont pas les seuls : « Cela nous rappelle à notre devoir d’attention et de réflexion  », commente Myriam Cau, élue roubaisienne (EELV), qui estime que « l’argent public aurait été plus utile ailleurs, sans rien enlever à la liberté de création ».
De son côté, Catherine Génisson assume : « Il ne s’agit pas d’une provocation mais bien d’une démarche artistique. » La géante, qui devait trouver sa place dans les lieux dédiés à l’art contemporain mais aussi au contact du public, devait permettre de «  travailler sur la décrispation face aux problèmes identitaires ».

« Une médiation était prévue par l’artiste, ajoute-t-elle. Elle était nécessaire et nous regrettons qu’elle n’ait pas été mise en oeuvre dans le cadre de ce carnaval (du 32 mars à Roubaix). »

Ce qui ne l’empêche pas de présenter des excuses « à celles et ceux dont la sensibilité aurait pu être heurtée ».

Nord Eclair

Roubaix : Nouveau guet-apens contre la police, 15 individus armés de briques et pierres

Jeudi vers 23 h 45, une patrouille de police traverse l’avenue de Verdun dans le quartier des Trois-Ponts. Arrivés à la hauteur de la rue Léonie-Vanhoute, les policiers se font insulter par plusieurs individus tenant le carrefour avant d’essuyer un premier de jet de projectiles.

Les policiers poursuivent leur route et s’arrêtent un peu plus loin pour constater les dégâts subis par le véhicule. C’est alors que de nouveaux projectiles sont lancés en direction des fonctionnaires qui voient un groupe d’une quinzaine d’individus, armés de briques et pierres venir à leur rencontre. Un des policiers s’est alors saisi d’un flashball et à tiré à une reprise en direction du groupe qui se trouvait à une vingtaine de mètres. Les assaillants se sont alors rapidement dispersés.

Un guet-apens qui intervient deux jours après l’agression d’un policier, frappé d’un violent coup de tête lors d’un contrôle routier, rue de Condé, à Roubaix.

Le tout après l’interpellation de trois individus pour un trafic de drogue dure en début de semaine. Parmi les trois suspects interpellés mardi, figure un jeune homme originaire du quartier des Trois-Ponts. Les auteurs du guet-apens de jeudi soir sont activement recherchés.

Nord Eclair

Roubaix : ouverture d’un supermarché 100 % halal

Après le fast-food, un supermarché 100% halal vient d’ouvrir ses portes à Roubaix pour le ramadan. Une aubaine pour les musulmans qui respectent le ramadan : un supermarché entièrement dédié aux produits halal vient d’ouvrir ses portes quartier de l’Epeule à Roubaix. Son nom : le Triangle. Sur une superficie de 2 500 m², on y trouve de tout, mais surtout des aliments sans gélatine de porc et respectant le culte musulman.

A mettre en perspective avec ces infos :

A Roubaix, Pourquoi Match a fermé en catimini (en 2012).

Sur le fond, Match est-il encore adapté au quartier ? « On travaille les produits frais, les rayons avec service, le poisson, la pâtisserie, la boucherie. Clairement, on ne répondait pas aux attentes du quartier, notre rayon boucherie n’est pas halal par exemple, et on n’arrivait pas à faire venir de la clientèle extérieure », explique Étienne Dumoulin.

Roubaix : Quatre mosquées en chantier ou en projet

Hiver 2010, l’affaire du Quick halal divise Roubaix entre « pro » et « anti ». Le maire s’en mêle, s’emmêle, et finit par inviter les représentants des six mosquées de la ville à une réunion censée purger la polémique.

Roubaix (59) : des policiers molestés par les « membres d’un turbulent cortège de mariage »

L’épisode qui s’est déroulé samedi soir aux abords du parc Barbieux illustre tristement les difficultés que rencontrent les policiers à Roubaix lorsqu’ils prétendent simplement faire leur travail. Peu avant 19 h, à proximité du centre de Roubaix, une patrouille de policiers aperçoit quatre jeunes sur des scooters, multipliant les imprudences et conduisant évidemment leurs engins sans casque.

Les agents prennent les trompe-la-mort en chasse, reçoivent le soutien de collègues, et finissent par en coincer un en bordure du parc Barbieux.

L’interpellation s’avère délicate : l’individu insulte les policiers, hurle et se débat, si bien qu’il attire l’attention de membres d’un turbulent cortège de mariage qui passait par là. Les noceurs, sans chercher à comprendre, sont aussitôt venus prêter main forte au contrevenant, et ont commencé à leur tour à noyer les policiers sous les coups et les insultes.

Ceux-ci ont finalement dû battre en retraite devant l’agressivité de la foule. (…)

La voix du Nord

Roubaix : un contrôle de femme voilée tourne mal

Une jeune roubaisienne de 18 ans, revêtue d’un voile intégral, a violemment refusé samedi de se livrer à un contrôle d’identité. Selon la Voix du Nord, qui dévoile cette affaire dans son édition du jour, la jeune femme a été repéré en plein centre-ville vers 18h30 par la brigade spécialisée de terrain de Roubaix. Alors que ces derniers lui demandaient ses papiers d’identités et de lever son voile pour vérifier que la photo correspond bien, la jeune fille a poursuivi son chemin en expliquant qu’elle était en retard. Rattrapée par les forces de l’ordre, elle s’est alors mise à crier.

Les policiers ont alors décidé d’appeler des renforts pour emmener la jeune fille au poste. Mais cette dernière ne s’est pas laissé faire et a hurlé, donné des coups de pied et des coups de poings et fait son possible pour ne pas entrer dans le véhicule. Une fois dans ce dernier, elle a continué à se débattre et à donner des coups de coude.

La jeune roubaisienne a également griffé et tenté de mordre à plusieurs reprises la fonctionnaire de police qui procédait à une palpation. Ces différents actes de rebellion lui ont valu un placement en garde à vue pour “rebellion, outrages, incitation à l’émeute et violences volontaires”. Le parquet de Lille s’est saisi du dossier et la jeune femme sera jugée le 30 octobre.

Source 

Roubaix : Quatre mosquées en chantier ou en projet

Hiver 2010, l’affaire du Quick halal divise Roubaix entre « pro » et « anti ». Le maire s’en mêle, s’emmêle, et finit par inviter les représentants des six mosquées de la ville à une réunion censée purger la polémique.

Il apparaît alors à tous les protagonistes qu’il manque à Roubaix une interface entre communauté musulmane et municipalité. Deux mois plus tard, le Collectif des institutions musulmanes de Roubaix (CIMR) voit le jour, fort de l’adhésion de cinq des six mosquées roubaisiennes. La sixième, celle de la fameuse rue Archimède, réputée pour ses positions radicales, reste à l’écart.

 « Il y avait déjà eu des tentatives, mais ça n’avait pas abouti car on se focalisait sur nos différences plutôt que sur nos points communs, explique Ibrahim Alci, président du CIMR. Il s’est trouvé à ce moment que les représentants des différentes mosquées ont accepté de faire ce pas. »
Dans une ville où, selon le président de l’association de la mosquée Abou Bakr (la principale de Roubaix), « la population (NDLR : 95 000 habitants) est à 50 % de religion ou de culture musulmane »,
la prise en compte des attentes de ce public est un enjeu majeur. Un premier pas a été fait en 2002 avec le schéma directeur des lieux de culte, qui contribue à l’accompagnement municipal des projets de construction ou de rénovation de mosquées. Mais au-delà de cette question purement immobilière, rien n’existait avant le CIMR. (…)

Quatre mosquées en chantier ou en projet
Continuer la lecture de Roubaix : Quatre mosquées en chantier ou en projet