Archives par mot-clé : rumeur

Rhône-Alpes : Ces demandeurs d’asiles que l’on déplace vers les campagnes. (vidéo)

Attention selon notre gouvernement socialo-Kleptomane et ses média-menteurs, cette information n’est qu’une rumeur.

——

France 3 Rhone-Alpes

315 personnes sont hébergées jusqu’au 31 mars par Forum réfugiés dans 8 communes des départements du Rhône, de l’Ardèche et de l’Isère. Elles sont principalement Albanaises mais il y a aussi des kosovares et quelques familles arméniennes.

Ces réfugiés étaient installés jusqu’au 18 novembre, à Lyon, sous le pont Kitchener.
Ils sont devenus les symboles d’une politique de l’asile qui montre ses limites et se sont trouvés au cœur de querelles politiques entre élus locaux à quelques mois d’élections municipales.

Le système français est au bord de l’implosion. La demande d’asile augmente de 10 % chaque année depuis 2007. Il faut environ 16 mois et demi en moyenne pour traiter un dossier… Les moyens d’hébergement ne suffisent plus…Damien Abad, député UMP de l’Ain. Ce département a vu ses centres d’accueil saturés par une vague de réfugiés du Kosovo (Bourg-en-bresse et Hauteville-Lompnes). Damien Abad a été un des auteurs d’une proposition de loi (février 2013) visant à  une répartition équilibrée de l’accueil des demandeurs d’asile dans les communes de moins de 5 000 habitants et les zones rurales». Il débattra de ce sujet avec Jean-François Ploquin.


La voix est libre : Pour quel droit d’asile ? par france3rhonealpes

Marine Le Pen sur la rumeur du « 9-3″ : « moi je crois que c’est vrai »

Voir sur ce sujet : Marine Le Pen sur France Inter : « l’État demande à des petites villes ou aux campagnes de faire de la place pour les demandeurs d’asile », la preuve !

De passage dans la Sarthe le 10 février, Marine Le Pen a été interrogée par France 3 Pays de Loire au sujet de cette « rumeur‘…. et elle met une grosse baffe dans sa gueule à un journaliste chien-chien de l’UMPSFDGVERT en lui donnant au passage une leçon de journalisme.

Si [la rumeur] est vraie, c’est bien … Oui c’est bien … parce que si on ne le fait pas vous ne le feriez pas … Voilà la réalité … vous voyez à quoi on sert. Nous, c’est notre rôle.

La réalité, vous le savez très bien, il y a des demandeurs d’asile qui sont envoyés, vous le savez … il n’y a pas une augmentation comme cela brutale dans certaines villes de l’immigration, comme ça par le fait du hasard, ça n’existe pas, cela ne se voit nulle part.

Qu’il existe des centres d’accueil qui envoient dans un certain nombre de villes des demandeurs d’asile parce qu’ils n’arrivent plus à les loger, ça c’est une réalité, ça c’est vrai.

Est-ce que c’est le cas au Mans ? Si Monsieur Noguès le dit, c’est que cela doit être vrai. Pourquoi il inventerait cela ?

Marine Le Pen sur France Inter : « l’État demande à des petites villes ou aux campagnes de faire de la place pour les demandeurs d’asile », la preuve !

Face aux journalistes de France Inter qui souhaitaient la faire passer pour une menteuse, Marine Le Pen s’est engagée à mettre sur son site les documents qui prouvent que les métropoles cherchent à se délester de leur trop plein d’immigrés vers les campagnes. Voici les documents que l’on retrouve sur le site du FN


M. Le Pen : « Les excès du recours à l… par franceinter

Découvrez la circulaire du 5 avril 2013 qui démontre la réalité de ses propos :

cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir

Extrait 2

cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir

Extrait 3

cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir

La circulaire du 5 avril 2013 fait suite au rapport sénatorial de Roger Karoutchi (UMP) du 30 octobre 2013 qui expose que :

« Alors que l’Ile-de-France continue de représenter, en 2012 et au premier semestre 2013, plus de 36 % du total des demandes d’asile présentées sur le territoire national, votre rapporteur spécial estime donc qu’il est absolument nécessaire d’assurer une meilleure répartition de cette charge sur l’ensemble du territoire. »

Pour voir le rapport, cliquez-ici.

Déjà en 2010, le gouvernement de Nicolas Sarkozy, via Eric Besson, diffusait une circulaire reprenant les mêmes orientations :

Pour voir la circulaire, cliquez-ici.

 

Nouvelle propagande des média-menteurs et du gouvernement: « La Theorie du Genre ?… une rumeur ».

Quoi de plus efficace pour cacher la vérité que de prétendre que celle-ci est une rumeur. Julie Gayet l’a bien compris : il y a un an, elle menaçait de procès toute personne qui relayait la rumeur selon laquelle elle entretenait une relation avec François Hollande. Or nous savons aujourd’hui que la « rumeur » cachait une vérité.

Cette méthode est efficace. Elle permet de gagner du temps et d’imposer son autorité. Aujourd’hui le gouvernement et les média-menteur ont choisi d’en user pour désamorcer la bombe de l’endoctrinement que subissent nos mioches. Après avoir vanté les mérites de la théorie du genre, ils tentent aujourd’hui de nous faire croire que celle-ci ne serait pas enseignée à l’école. Mieux même, certains vont jusqu’à dire que cette théorie n’existe pas, alors qu’il y a encore quelques mois ils prétendaient le contraire. Exemple :

En 2011, Najat Vallaud-Belkacem déclarait ceci au journal 2O Minutes

En quoi la «théorie du genre» peut-elle aider à changer la société?

La théorie du genre, qui explique «l’identité sexuelle» des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets.

20 minutes

Aujourd’hui Najat Vallaud-Belkacem prétend : « La Théorie du Genre n’existe pas ! »

Nous savons que sous couvert de lutte contre les inégalités, l’UMPS a imposé au sein de l’école la théorie du genre issue des études du même nom. Cette théorie a été mise en place par le ministre de l’éducation nationale Luc Chatel en 2011

chatel(source)

Mais afin de ne pas effrayer les français, déjà fortement divisés après le mariage pour tous, le gouvernement comme les média ont choisi de cacher cette théorie derrière la lutte contre les inégalités et les discriminations.
C’est ce que l’on trouve sur le site du gouvernement dans un texte présentant la loi sur l’égalité Femme/Homme. On peut y lire que la théorie du genre fait partie de la formation des enseignements, mais là encore on la déguise avec des sous-entendus fumeux :

BfJwR1QCQAAv5WXLa tactique du gouvernement pour aborder la théorie du genre a été de créer l’ABC de l’Égalité. Des modules pédagogiques mis en œuvre dans 600 classes et qui visent à lutter contre les stéréotypes. Selon L’Observatoire de la théorie du genre, ces modules proviennent des  études et des rapports commandés par Najat Vallaud Belkacem, Christiane Taubira et Vincent Peillon à des « militants » qui s’inspirent des théoriciens les plus radicaux de la théorie du genre. Et dans la diffusion de cette « théorie », l’Education nationale joue un rôle moteur avec plusieurs dispositifs : Continuer la lecture de Nouvelle propagande des média-menteurs et du gouvernement: « La Theorie du Genre ?… une rumeur ».

Niort/immigrés contre argent : « Je suis surprise que ce soit une rumeur ! » (audio)

Lu et entendu sur Fdesouche/ Voir le dossier complet

Dans les GG de RMC, une habitante de Niort affirme qu’il y a un afflux d’immigrés contre des subventions dans sa ville. Avec Claire O’Petit, Etienne Liebig et Pascal Perri.

« En tant que Niortaise, pour moi c’est pas une rumeur ! C’est un fait avéré ! » – Fabienne

« Il y a une mixité qui arrive et qui est présente à Niort, et la cohabitation est très très difficile ! […] C’est des Noirs, des gens d’origine maghrébine, et cette commune-là n’a pas l’habitude de voir cette mixité et c’est triste. » –  Fabienne

La France a-t-elle à nouveau sa propre sa monnaie ? la dernière rumeur

Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

Il y avait plein de choses dont je souhaitais vous parler aujourd’hui mais je vais devoir faire un petit passage par la dernière rumeur qui commence a agiter internet.

La France a-t-elle à nouveau sa propre sa monnaie ?

C’est en tout cas le titre du dernier Edito plutôt court au demeurant écrit par Paul Krugman prix Nobel d’économie en 2008 soit dit en passant. Tout va partir de là pour commencer à se mélanger dans un immense maelstrom « internetesque » puisque cette idée va être amplifier par plusieurs articles de la presse allemande qui exprime des inquiétudes non voilées sur l’utilisation par les banques françaises du système d’aide de la BCE intitulé STEP… Cela va donner une série d’articles qui commence à faire flores sur le web français et sur les sites d’informations alternatifs.

(…)

Que nous raconte Paul Krugman ?

En réalité pas grand-chose. C’est même d’ailleurs un article étonnamment plat et vide pour un titulaire d’un prix Nobel. Juste un titre provocant comme il faut (comme je fais la même chose je ne vais pas non plus l’accabler) et essentiellement un constat, le taux d’emprunt à 10 ans de la France s’effondre à moins de 2% ce qui est du jamais vu.

Il s’interroge donc doctement sur ce que pensent les marchés et il pense donc que les marchés pensent qu’en réalité la BCE n’abandonnera pas un pays comme la France et imprimera autant de monnaie qu’il sera nécessaire pour maintenir les taux bas. Pour lui la BCE jouera son rôle de prêteur en dernier ressort. Pourtant il titre bien « La France a à nouveau sa propre monnaie » ce qui n’a strictement rien à voir avec le reste de son (très court) article qui n’apporte rien de plus que l’idée mentionnée plus haut. Mais pour ceux qui ne lisent que les grands titres (tout lire c’est fatiguant même quand c’est court) la confusion s’est déjà installée.

Pour ma part je reste persuadé que les marchés profitent d’une situation d’argent gratuit au Japon avec la nouvelle politique de la Banque Centrale japonaise qui imprime a tout va. Avec cet argent obtenu gratuitement il suffit d’acheter des bons du Trésor français pour empocher la différence sans prendre de risque, puisqu’on peut raisonnablement penser que si la France s’effondre, l’Europe s’effondre. Si l’Europe s’effondre alors le monde s’effondre. Si le monde s’effondre tout le monde s’en fichera pas mal de savoir si vous avez emprunté au Japon pour prêter à la France… Puisque tout le monde sera économiquement définitivement mort. C’est d’ailleurs ce qui explique que des gens prêtent encore à l’Espagne ou à l’Italie… C’est sans doute un raisonnement trop simple pour un prix Nobel, mais c’est un calcul éminemment rationnel que n’importe quel intervenant en salle des marchés vous confirmera.

La nouvelle de la Banque Centrale japonaise a donné lieu à une reprise massive de ce que l’on appelle le Carry Trade. J’emprunte en Yen de l’argent gratuit pour le placer dans d’autres pays et je m’empapaoute la différence sans effort. Franchement, elle n’est pas belle la vie de banquier ?

Ensuite arrive un article d’Agoravox qui mélange à peu près tout et n’importe quoi dans un cocktail absurde d’informations qui n’ont rien à voir les unes avec les autres, ou plus précisément tire des conclusions totalement erronées d’informations très mal interprétées.

Des articles de la presse allemande attaquent le programme de la BCE nommé STEP et voilà que la mayonnaise commence à monter sur tous les forums et blogs. Reprenons et décryptons.

Qu’est-ce que le programme STEP ?

Le programme STEP est une « convention de place » pour le marché européen de titres à court terme (Short‑Term European Paper ‑ STEP). Comme l’indique la BCE sur son site « le 5 août 2010, le Conseil des gouverneurs, ayant pris acte de la nouvelle convention de place STEP et de la responsabilité exclusive du processus d’attribution du label STEP endossée par le secrétariat STEP, a approuvé la cessation de la participation de l’Eurosystème à cette activité avec effet immédiat. De plus amples informations sur le marché STEP sont disponibles sur le site Internet de la BCE ».

Bon ça c’est pour faire sérieux, complexe et docte, passez petit peuple, c’est trop compliqué pour vous, c’est des affaires sérieuses de grands et de banquiers. Comme on m’a toujours dit que ce qui se comprend aisément s’énonce clairement je vais vous traduire le BCE en bon français d’en-bas dans le texte ! JE vais forcer un peu le trait mais c’est pour me moquer du vocabulaire technique de tous ces crétins de banquiers y compris centraux qui ne veulent surtout pas, mais alors surtout pas que les gens puissent comprendre ce qu’il font sinon ils vous diraient les choses à peu près comme ça :

En gros les banques prêtent des sous à des gens, des entreprises ou des états (c’est les agents économiques). Ces sous prêtés s’appellent des crédits ! Quand les gens, les entreprises ou les états (comme la Grèce, Chypre ou le Portugal et bientôt la France l’Italie et l’Espagne) n’arrivent plus à rembourser les crédits au banquier, ces crédits également appelées créances deviennent douteuses, c’est-à-dire pourries ou moisies… au choix, le résultat étant que le banquier concerné l’aura dans le baba ! Quand il a trop de crédit pourris… il fait faillite. Logique. Comme tout le système bancaire est dans cet état et que c’est la faillite qui menace toutes les banques la Banque Centrale Européenne a mis en place le système STEP qu’elle a décentralisée auprès de l’Eurosystème. En clair c’est chaque banque centrale nationale qui gère ce machin dans son pays.
Ainsi la Banque de France rachète aux banques commerciales leurs crédits pourris pour pas qu’elles ne fassent faillite. Et cet argent provient de la BCE qui le redonne à la Banque de France qui le refile en échange aux banques commerciales.

Pour être encore plus limpide une banque la BNP, refile ses crédits pourris qui ne seront jamais remboursés à la Banque Centrale Européenne qui ne regarde pas trop les demandes de refinancements qui arrivent de la Banque de France… Evidemment cet argent est créé de toute pièce, à partir de rien, et comme il y en a pour environ 450 milliards d’euros et que la France utilise ce système pour presque la moitié avec près de 190 milliards d’euros pour soulager nos banques commerciales cela commence à faire un peu hurler nos grands « zamis » allemands qui trouvent que l’on abuse un peu et que l’on pousse le bouchon trop loin !

Ainsi la BNP profiterait de cette facilité à hauteur de 44,5 milliards d’euros, la Société Générale emprunterait elle environ 35 milliards d’euros, 35 milliards d’euros pour Dexia (la banque qui a tout ratée sauf les stress tests), AXA qui en aurait pour à peu près 27 milliards d’euros, le Crédit Agricole pour 25 milliards d’euros, et le Crédit Mutuel pour 21 milliards Natixis… on doit bien en oublier quelques-unes…

Le Système bancaire français est solide !

Quand je repense à ce Cas-huzac qui a osé mentir dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale « droit dans les yeux »… vous vous rendez-compte ? Quelle honte, quel scandale. Je me souviens bien du Ministre Moscovici disant (mais c’était à la télé donc là sans doute que l’on a le droit de mentir) que le modèle de banques universelles à la française était excellent, qu’il était le meilleur, qu’on était les plus fort. Ho, rassurez-vous, il n’y a pas que Mosco, tous ceux d’avant nous tiennent le même discours depuis cinq ans.

Donc les banques françaises sont tellement fortes que l’on est en train de les recapitaliser indirectement pour presque 200 milliards d’euros dans le dos de nos partenaires et avec l’aimable complaisance du gouverneur Draghi qui du coup me devient plus sympathique.

Imaginez un instant que ces sous doivent sortir du budget de l’état c’est-à-dire de vos impôts et là vous voyez mieux l’ampleur du problème.

De surcroît  il serait logique que nous ayons à un moment ou à un autre un gros problème avec l’une de nos grosses banques… (mais on attendra le 23 septembre 2013 pour le dire).

L’euro va bien exploser

L’euro va bien finir par être reconfiguré (je vous rappelle que l’on ne prononcera pas le mot explosion, comme récession on inventera un autre concept positif du genre croissance négative).

La France retrouvera peut-être son franc et l’Allemagne son Mark, mais avant cela on passera sans doute par une étape intermédiaire avec un euro faible du Sud et un euro fort du Nord. Lorsque notre pays se retrouvera avec l’euro faible dans la même position actuelle que l’Allemagne avec la monnaie unique, nous finiront par lacher les autres mauvais… puisque nous serons les moins pires.
Mais pour le moment la France n’a pas retrouvé sa monnaie. Non nous ne battons pas monnaie. C’est bien la BCE qui créée la monnaie à la plus grande fureur de notre partenaire allemand qui va bien finir par en mettre quelques-uns dehors ou par se sortir eux-mêmes.

Nous n’y sommes pas encore. Mais nous y viendrons, sans doute après le 22 septembre date des élections allemandes que je vais vous rabattre les oreilles pendant les prochains mois, car c’est une échéance clef.

D’ici là on va encore essayer de gagner un peu de temps en espérant que tout cela tienne. Après ce sera l’hallali !

Charles SANNAT

Article du Yeti sur Rue89… j’aime ses articles et son travail, mais notre ami va trop vite en besogne sur cette affaire… ce qui ne changera rien à l’issue finale

Idem sur Agoravox

L’article complet de Paul Krugman… le titre n’a rien à voir avec les idées développées…. surprenant!

Document de la Banque de France sur le système STEP

Document de la BCE sur le système STEP

Article de l’AGEFI sur le système STEP