Archives par mot-clé : Samia Ghali

Le RN accuse Samia Ghali de ne pas commémorer dignement l’armistice de 1918.

Stephane Ravier accuse les élus proches de Samia Ghali d’avoir refusé de nommer une place Arnaud Beltrame par communautarisme. » (Maj)

Soupçons de détournement de fonds : le domicile de la sénatrice Samia Ghali perquisitionné à Marseille

Rappel: MAFIA PS/MARSEILLE : LES CURIEUX PRIVILÈGES DE LA FAMILLE DE SAMIA GHALI (MAJ)

MARSEILLE : COMMENT LA SÉNATRICE SAMIA GHALI A FAIT «RÉGULARISER» SA PISCINE

L’élue socialiste est visée depuis mai 2016 par une enquête préliminaire du parquet national financier sur son patrimoine et les conditions d’achat de sa villa sur les hauteurs de la cité phocéenne.

Le domicile marseillais de la sénatrice socialiste Samia Ghali a été perquisitionné, mercredi 20 septembre au matin, sur ordre du parquet national financier (PNF), selon les informations de France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’opération a été menée par des policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte notamment pour détournement de fonds publics et enrichissement personnel.

(…) France TV Info

Marseille : comment la sénatrice Samia Ghali a fait «régulariser» sa piscine

[…] Mardi 6 décembre, la cour d’appel d’Aix-en-Provence examinera la requête de l’ex-propriétaire d’une piscine, construite illégalement dans un espace boisé classé, sur les hauteurs bourgeoises du Roucas Blanc, à Marseille. Une affaire d’urbanisme classique si les nouveaux propriétaires n’étaient pas la sénatrice socialiste Samia Ghali et son époux.

Le couple est visé par une enquête préliminaire du parquet national financier (PNF) […]. Celle-ci a été ouverte en mai 2016 pour Continuer la lecture de Marseille : comment la sénatrice Samia Ghali a fait «régulariser» sa piscine

Quand la socialiste Samia Ghali célèbre la laïcité en inaugurant une école… musulmane. ( MAJ: Valls se déplace à Marseille pour acter la reconnaissance par l’Etat de l’école)

Addendum: article de l’observatoire de l’Islamisation:

 22 mai 2015, le député PS Samia Ghali à la pause de la première pierre de l'extension du collège Ibn Khaldoun (UOIF). Amar Lasfar, président de l'UOIF, entouré par les ambassadeurs du Qatar et du Koweit.
22 mai 2015, le député PS Samia Ghali à la pause de la première pierre de l’extension du collège Ibn Khaldoun (UOIF). Amar Lasfar, président de l’UOIF, entouré par les ambassadeurs du Qatar et du Koweit.

 

Selon Europe 1 « Manuel Valls se rend jeudi dans la cité phocéenne pour acter la reconnaissance par l’Etat d’un établissement privé confessionnel musulman ». Dans son article,  la station Europe1 omet sciemment de préciser de quel collège il s’agit, et ne parle pas non plus de la cérémonie de la pose de la première pierre avec le président de la sulfureuse UOIF, Amar Lasfar, et l’ambassadeur du Qatar et celui du Koweit (lire) , qui a eu lieu la semaine dernière ! Europe 1 préserve le premier ministre venu « vendre » à l’opinion l’existence d’un » islam de France » dont Bernard Cazeneuve veut promouvoir l’expansion par une fondation garantissant les emprunts des projets.

Lire le discours d’inauguration sur le site du collège Ibn Khaldoun.

L’UOIF étant de notoriété publique la branche française du mouvement totalitaire des Frères Musulmans, dont les conférenciers vedettes prônent l’extermination des juifs et des homosexuels et la conquête de l’Europe (Y.Qaradawi, S.Higazi, T.Swaidan etc.).
Pour avoir une idée de la pensée d’Amar Lasfar – président de l’UOIF- on lira ses écrits et prises de positions suivantes :

« De l’argent public distribué » pour obtenir des voix, accuse Samia Ghali

En guerre ouverte contre Jean-Noël Guérini, la sénatrice socialiste des Bouches-du-Rhône Samia Ghali a affirmé que de l’argent public avait été distribué pour gagner des voix de grands électeurs.

« Il y a d’autres candidats qui ont profité de leur situation pour distribuer l’argent public par rapport à des voix » explique-t-elle, visant Jean-Noël Guérini sans le nommer. « Cela a été dit clairement, publiquement dans les rencontres avec l’ensemble des conseils municipaux, certains maires l’ont dit ouvertement. »

Interrogée sur l’éventuelle menace que représenterait la campagne de son rival, elle enfonce le clou : « Elle me menace directement mais il y a encore des électeurs lucides et conscients de la situation et qui ne se laissent pas facilement acheter. »

Si on lynche dans le 9-3, c’est la faute à Valeurs actuelles !

Lu sur Causeur

 

eric-fassin-canal

Pour la gauche bourdieusienne, le « fait-divers fait diversion »… Sauf quand il permet d’illustrer des présupposés idéologiques et de tâter le pouls de la toujours vivante bête immonde. On en a eu un exemple flagrant hier soir au « Grand Journal » de Canal +, où le sociologue Eric Fassin était invité pour commenter le lynchage d’un jeune Rom à Pierrefitte-sur-Seine. L’auteur de Roms et riverains, une politique municipale de la race, a fait preuve d’un déni de réel tellement outrancier qu’il confinait au solipsisme.

Peu importe que le jeune ait été victime, selon la proc‘ en charge du dossier, de « représailles » suite à un cambriolage dans la cité voisine. Pour Eric Fassin, l’essentiel n’est pas de trouver les « coupables » – ce serait trop facile, trop vulgaire, trop beauf de droite – mais de pointer du doigt les « responsables » : traquer la « société », cette méchante dame qui fait que les gens agissent mal telle est la mission du sociologue. Pour Monsieur Fassin, on a lynché un Rom, non pas parce que l’Etat a abandonné ses responsabilités et laissé se créer des zones de non-droit où les gens commencent à se faire justice eux-mêmes, ni parce que l’espace Schengen a fait naître des bidonvilles en France, et pas non plus à cause d’une misère économique qui exacerbe la concurrence victimaire et les conflits communautaires. Non, c’est la faute au « discours », au « vocabulaire », en un mot la faute au « climat »  qui alimente la haine.

Qui est coupable ? Pour Eric Fassin, c’est Samia Ghali qui, à Marseille, a osé faire un lien entre l’installation de camps de Roms et la hausse des cambriolages. C’est Manuel Valls qui a eu l’outrecuidance de dire « Les Roms ont vocation à revenir chez eux ».

Rendons justice à Augustin Trapenard, préposé à la culture en cardigan, qui a eu la lucidité de voir  dans le livre du chercheur un « ouvrage militant », « ce qui n’enlève rien à la qualité de l’analyse » s’est-il empressé d’ajouter. Son grand mérite, selon lui, est de montrer que « le ras-le-bol des riverains en réalité, c’est une fiction instrumentalisée par les politiques et les médias ».

Comme Alain Badiou qui pense que les gens votent FN à cause du « racisme des intellectuels », Eric Fassin pense qu’on tabasse des Roms à cause des unes outrancières Continuer la lecture de Si on lynche dans le 9-3, c’est la faute à Valeurs actuelles !

Eric Zemmour : à Marseille, la primaire PS a tourné vinaigre dimanche.

PS à Marseille c’est clientélisme, vote communautaire, préférence ethnico-religieuse et magouille à tous les étages…


La mauvaise bouillabaisse des primaires PS à… par rtl-fr