Archives par mot-clé : sarkosy

Libye : destruction des tombes de soldats chrétiens et juifs (Vidéo)/ Bosnie-Herzégovine: menaces sur les catholiques

C’est surement en signe de reconnaissance envers les soldats anglais et Français qui les ont « libérés », que les nouveaux amis Libyens de BHL, SarKozy et Mélenchon détruisent des tombes de soldats anglais et italiens tombés au combat pendant la deuxième guerre mondiale.

En Bosnie-Herzégovine, c’est plus viril. Après avoir bénéficié du soutien militaire de l’occident lors de la guerre qui opposa différents groupes ethniques de l’ex-Yougoslavie (1), les musulmans de ce pays ont décidé de se livrer à une véritable purge contre les catholiques, comme nous l’apprend radio Vatican dans un article intitulé, L’avenir des catholiques est menacé en Bosnie-Herzégovine

Benoît XVI est préoccupé pour l’avenir des catholiques en Bosnie-Herzégovine. Les statistiques annuelles des curies diocésaines sont alarmantes.

Il y avait 800 000 catholiques en 1991 dans le pays, ils ne sont plus que 440 000. Certaines paroisses ne comptent plus que quelques fidèles très âgés.

[…] Il y a quelques jours, le cardinal Vinko Pulijic, archevêque de Sarajevo, avait dénoncé, selon ses propres termes, le nettoyage ethnique pratiqué contre les catholiques avec l’approbation tacite de la communauté internationale. Interrogé par l’association «ide à l’Église en détresse», le cardinal Puljic avait affirmé que les musulmans dominent tout et qu’ils poussent les catholiques à quitter le pays.

On attend avec impatience les réactions de notre belliciste BHL et de nos européistes, qui déjà à l’époque étaient sur le pont pour guider nos missiles au nom du bien. En ce qui concerne l’église catholique française, elle est trop occupée à organiser des cercles du silence en faveur des sans papier…. mais chut, ne parlons pas trop fort on risque de la réveiller…

(1) Rappelons que, Alija Izetbegović, que BHL nous présentait comme un gentil résistant lors de cette guerre, était membre de l’organisation des « Jeunes Musulmans ». Dans le cadre de cette organisation, Alija Izetbegović avait participé durant la seconde guerre mondiale au recrutement pour la 13e division de montagne de la Waffen SS Handschar.
En 1970, il publie la Déclaration islamique (Islamska deklaracija) dans laquelle il exprime ses vues concernant la relation entre l’État, la religion et la société et qui fut interprété par les autorités yougoslaves comme un appel à l’instauration de la Charia en Bosnie.

voilà ce qu’il y déclarait:

« Il n’y a pas de paix, ni de coexistence entre la religion islamique et les institutions sociales non-islamiques […]. Le mouvement islamique doit et peut prendre le pouvoir dès qu’il est normalement et numériquement fort, à tel point qu’il puisse non seulement détruire le pouvoir non-islamique, mais qu’il soit en mesure d’être le nouveau pouvoir islamique […] »

La Libye: guerre tribale, milices islamistes et tortures sont devenues la norme du pays libéré par BHL.

La Libye voulue par BHL et Sarkozy est devenue un vaste champs de bataille. Un terrain de jeu pour les islamistes les plus fous et un marché à ciel ouvert pour des trafics en tout genre. Après vous avoir menti sur la réalité de cette pseudo-révolution, les média français ont décidé de quitter les lieux et de ne rien dire sur ce qui s’y passe aujourd’hui. Un manquement à l’éthique la plus élémentaire. Car leur déontologie devrait les inviter à user d’un droit de suite.
Or si ce droit de suite était effectif en France, les média complices seraient obligés de diffuser des images comme cette vidéo où l’on voit des Africains noirs enfermés dans une cage, traités de sales chiens (un animal considéré impur dans l’islam) et forcés de manger le drapeau par les rebelles racistes aux cris d’Allah Akbar. Autant dire que BHL, Sarkozy et toute la caste qui a soutenu notre intervention militaire ne seraient pas content:

Le journal Marianne est le seul journal à consacrer un article à la situation. Et il est accablant.

Voici un extrait. Pour lire l’article en entier: En Libye, les miliciens-mafieux font la loi

Plus de cent milices dans la seule ville de Tripoli

Dans la capitale, l’ancien diplomate Patrick Haimzadeh décrit une véritable dérive mafieuse : « Chaque milice a son quartier et une véritable économie de la violence s’est mise en place. Il y a de l’alcool, des armes, des trafics des luttes d’influence. Tout cela dégénère très vite en règlements de comptes. Tous les ingrédients d’une guerre civile larvée »…..

La Kalachnikov plutôt que le bulletin de vote

…)En butte au pouvoir des milices, et aux rumeurs de déstabilisation, le CNT qui entend promouvoir la réconciliation nationale est complètement désemparé comme le décrit Jeune Afrique : « Les responsables politiques, toutes obédiences confondues, se sentent redevables à l’égard des milices. Leur propre sécurité est aujourd’hui encore assurée par ceux-là mêmes qui les contestent. D’autant que l’obsession de la « cinquième colonne » est ravivée par les déclarations des derniers membres de la famille Kaddafi. Réfugié au Niger, Saadi Kaddafi a ouvertement appelé au soulèvement contre le nouveau pouvoir, dans une interview téléphonique diffusée le 10 février par la chaîne saoudienne Al-Arabiya ». Continuer la lecture de La Libye: guerre tribale, milices islamistes et tortures sont devenues la norme du pays libéré par BHL.

Livre: Circus Politicus dévoile la fuite en avant anti-démocratique européenne(Vidéo)

On vous le dit sur ce blog: la politique française n’est qu’un théâtre d’ombre. Hollande et sarkozy sont des pantins. Leurs promesses ne les engagent à rien, aucune ne pourra être tenue. Car l’essentiel du pouvoir se trouve aujourd’hui à Bruxelles.
C’est cette situation que dénoncent Christophe Deloire et Christophe Dubois dans leur livre « Circus Politicus « .
S’appuyant sur des documents secrets et des archives inédites, les auteurs dévoilent les coulisses à la fois édifiantes et surprenantes de notre Circus politicus, sur fond de crises gouvernementales et de chaos européen.
Une enquête percutante qui démontre que les décideurs européens sont en train de construire une « démocratie éloignée des contraintes électorales »… en gros un pouvoir technocratique et autoritaire.
On découvre entre autre que Sarkozy est d’une servilité confondante et que Dominique Strauss-Kahn militait pour une autorité budgétaire indépendante.

L’interview commence à partir de 2mn30 et elle est à voir absolument !

Mesure-t-on véritablement les conséquences du putsch qui a été commis, à notre insu, contre la démocratie?

Sarkozy: pas de référendum sur le traité européen de discipline budgétaire (vidéo)

Nicolas Sarkozy a exclu lundi, s’il est réélu, de soumettre à référendum le traité européen de discipline budgétaire en cours d’adoption, jugeant le sujet trop complexe. « S’agissant d’un traité avec 200 articles, je ne vois pas la question claire qu’il y aurait « , a déclaré le président-candidat sur RTL.

Également interrogé sur la situation tendue sur l’île de La Réunion, le chef de l’Etat a promis de faire en avril « d’autres propositions » pour le développement de l’île.

Source : Europe 1

Sarkozy est donc le candidat du peuple qui refuse de soumettre au peuple un traité dont la conséquence sera l’abandon de sa souveraineté budgétaire.

Dés le premier tour, foutez-le dehors !

Halal/Interview de Brigitte Bardot: « nos ministres sont des cons. »

Brigitte Bardot, la star la plus punk de l’histoire du cinéma français, attaque en justice les ministres collabos de l’UMP. Elle accuse notamment Sarkozy de ne pas avoir tenu ses engagements… encore une fois !

Economie : Nicolas Sarkozy promet aux Français l’illusion de l’impossible (vidéo)

Avec sa proposition de supprimer les cotisations salariales des feuilles de paie, sarkozy touche le fond. Il ne nous épargnera rien. Est-il stupide ?. Ou nous considère-t-il comme des crétins ?. Les deux sans doute. Face à cette tartuferie qui vire à la satyre, l’absence totale de réaction de la caste médiatique et la déférence des journalistes à l’encontre des candidats de l’UMP et du PS devient de plus en plus pathétique… et nous fait entrer de plain-pied dans l’ère post-démocratique.

Heureusement, il y a en encore, à la marge, quelques esprits lucides qui ne se laissent pas bercer d’illusion par les deux pantins du CAC 40.

C’est le cas d’Emmanuel Lechypre. Dans l’émission le « 12-15 » diffusée sur BFM Business, l’économiste et rédacteur en chef du service Economie générale de L’Expansion, est revenu sur les promesses explicitées par le président sortant. Interrogé par Edwidge Chevrillon, il expose dans le détail l’application et le coût de telles mesures avec leurs conséquences.

Pour François Lenglet, si soumis quand il se trouve devant le président mais éfficace menteur quand il adopte la posture de l’opposant à Marine Le Pen, la ficelle est un peu trop grosse. Il s’est donc contenté de faire une petite une mise au point grâce à laquelle on apprend que 40 % des salariés français sont désormais au SMIC et au sujet du RSA, la vidéo parle d’elle-même !

Les propositions de Sarko sont des trappes à bas salaire… il va tous nous foutre sur la paille… comme Hollande…mais ce sont eux les sachants… alors CHUT !!!!!dormez tranquille ! ils s’occupent de tout.

François Hollande et De Gaulle

Dans son livre « Changer de destin », le candidat du PS avoue que le général De Gaulle l’inspire. Non ne riez pas !. Comme le disait Michel Audiard: les cons ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait.

Rappelons à François Hollande que le PS et la gauche dans son ensemble présentait en 1968 le général De Gaulle sous l’apparence d’un fasciste. Et que le Parti Socialiste s’est toujours opposé à la 5ème République que Mitterand désignait comme le coup d’État permanent.
Mais pire la pensée politique de François Hollande est à l’opposé de la politique Gaulliste.

Prenons seulement l’Europe comme exemple : Pour le PS l’europe doit être fédérale, et comme le préconise Olivier Ferrand, l’une des têtes pensante du think tanks Terra Nova, nous devons envisager une gouvernance supra-nationale, avec, en matière de conduite budgétaire, un ministre des finances européen chargé de piloter la politique économique de chacun des états membres. François Hollande s’est également prononcé en faveur de la ratification de la Charte des langues régionales et minoritaires ce qui aurait pour conséquence la balkanisation de la France. Ces deux options vont dans le sens d’une disparition de l’Etat Nation au profit d’une europe fédérale des régions.

Or De Gaulle s’est toujours opposé au fédéralisme européen, lui préférant une Europe des États. Comme le prouve cette vidéo et l’ensemble des déclarations qu’il a pu faire sur ce sujet.

François Hollande ne partage pas seulement le même programme que Sarkozy, il est aussi cynique que lui… et c’est pas une bonne nouvelle !.

Découvrez l’ensemble des déclaration de De Gaulle contre l’Europe fédérale de L’UMP/PS/MODEM/VERTS/Front de gauche

« Dante, Goethe, Chateaubriand, appartiennent à toute l’Europe dans la mesure même où ils étaient respectivement italien, allemand et français. Ils n’auraient pas beaucoup servi l’Europe s’ils avaient été des apatrides et s’ils avaient pensé, écrit en quelque « espéranto » ou « volapük » intégré… »

Charles de Gaulle, conférence de presse tenue au Palais de l’Elysée, 15 mai 1962.

D’autres déclarations de De Gaulle au sujet de l’Europe:

« Pas d’ union européenne, disaient-ils, sinon par une intégration à direction supranationale ! Pas d’union européenne, si l’Angleterre n’en fait pas partie ! Pas d’union européenne, sauf à incorporer dans une communauté atlantique ! » Pourtant, il est clair qu’aucun des peuples n’admettrait de confier son destin à un aréopage principalement composé d’étrangers. De toute façon, c’est vrai pour la France. Il est clair également, que l’Angleterre, grande nation et grand état, l’accepterait moins que quiconque. Il est clair enfin, que, fondre dans une politique multilatérale atlantique le position de l’Europe, ce serait en sorte qu’elle-même n’en ait aucune et, dès lors, on ne voit pas pourquoi elle en viendrait à se confédérer. »

Charles de Gaulle, conférence de presse tenue au palais de l’Elysée, 31 janvier 1964.

« Y a-t-il une France, une Allemagne, une Italie, une Hollande, une Belgique, un Luxembourg, qui soient prêts à faire, sur une question importante pour eux au point de vue national et au point de vue international, ce qui leur paraîtrait mauvais parce que cela leur serait recommandé par d’autres ? Est-ce que le peuple français, le peuple allemand, le peuple italien, le peuple hollandais, le peuple belge, le peuple luxembourgeois, songeraient à se soumettre à des lois que voteraient des députés étrangers, dès lors que ces lois iraient à l’encontre de leur volonté profonde ? Ce n’est pas vrai ! Il n’y a pas moyen, à l’heure qu’il est, de faire en sorte qu’une majorité étrangère puisse contraindre des nations récalcitrantes. Il est vrai que, dans cette Europe «intégrée» comme on dit, il n’y aurait peut-être pas de politique du tout. Cela simplifierait beaucoup les choses. En effet, dès lors qu’il n’y aurait pas de France, pas d’Europe, qu’il n’y aurait pas de politique faute qu’on puisse en imposer une à chacun des six états, on s’abstiendrait d’en faire… »

Charles de Gaulle, conférence de presse tenue au palais de l’Elysée, le 15 mai 1962.
Continuer la lecture de François Hollande et De Gaulle

MES ratifié – les élus UMPS n’assument pas leurs actes.

Si vous êtes attachés à la Nation et à la démocratie… vous devez comprendre qu’il devient fou et irresponsable de voter pour l’UMP et le PS. Les députés de ces deux formations viennent de choisir le fédéralisme européen sans même vous interroger, sans même vous demander votre avis. Comme si la trahison du Non Français à la constitution européenne ne suffisait pas, ceux qui prétendent être les représentants du peuple ont fait le choix de céder leur pouvoir à des institutions non élues qui demain jugeront et déciderons de toute la politique en France.

Si certain n’ont toujours pas compris le double jeu et les mensonges des candidats UMP/PS…. je les invite à regarder le député UMP Hervé Mariton dans l’émission « Good Morning Business » ce 22 février 2012 sur la chaîne BFM Business, avoué que l’on a volontairement caché aux Français les enjeux de la ratification du MES pour comprendre jusqu’où ces gens sont capables d’aller !


Stéphane Soumier, présentateur de l’émission
« Est-ce que ce que vous avez voté hier, ce que vous avez ratifié hier, vous amène en fait, en cas de graves difficultés qui toucheraient la France, à laisser de côté justement votre souveraineté et à remettre cette souveraineté entre les mains d’un mécanisme européen de stabilité, d’une banque centrale européenne et d’une commission qui seront juge en dernier ressort du déclenchement en cas de problèmes graves ? »

Hervé Mariton : « Oui ! Nous sommes sur ces questions dans une logique fédérale, (…) L’Exécutif ne veut pas l’assumer (…) on entre dans une logique fédérale, vous avez très bien lu. »

Et d’appuyer ses propos : « Aujourd’hui, l’Exécutif n’assume pas le pas fédéral ! »

En démocratie, on débat avec le peuple, on écoute le peuple et ensuite on vote en respectant la voix du peuple. En Sakhollandie, les députés ne sont pas représentatifs de la voix du peuple, alors on préfère la dictature du silence au bon sens démocratique.

Jacques Sapir : « On veut éviter un défaut désordonné de la Grèce avant l’élection française »

Alors que l’UMP vient de voter le MES, première marche de l’Europe Fédérale, et que le PS c’est lâchement abstenu, les eurocrates font en sorte que la zone euro ne tangue pas définitivement dans le vide avant les élections en France.