Archives par mot-clé : ségolène royal

Dissident à Cuba : « Il y a moins de libertés publiques qu’en France, sous le régime de Vichy »

Les propos de Ségolène Royal à Cuba ont choqué les dissidents au régime castriste. L’un d’eux, José Daniel Ferrer, se dit prêt à fournir à la ministre française de l’Environnement, une liste de prisonniers politiques.

La polémique est vive après après les déclarations samedi de Ségolène Royal alors qu’elle représentait la France aux funérailles de Fidel Castro. L’envoyée spéciale de France info à Cuba, Gaële Joly, a rencontré lundi 5 décembre l’un des principaux opposants au régime de Fidel Castro : José Daniel Ferrer. Le représentant du Mouvement patriotique cubain, une organisation démocratique, se dit prêt à fournir à la ministre, les noms de prisonniers politiques.

Une liste de près de 100 prisonniers politiques

José Daniel Ferrer a passé huit ans derrière les barreaux, constamment harcelé par le régime castriste. Les déclarations de Ségolène Royal, relativisant les accusations de violations des droits de l’Homme à Cuba, l’ont profondément touché et choqué.

À Cuba, Ségolène Royal a déclaré : « Ici, quand on demande des listes de prisonniers politiques, on n’en a pas. Fournissez-moi des listes de prisonniers politiques, à ce moment-là on pourra faire quelque chose. » Le dissident possède une liste et la montre. Il se dit prêt à la porter en personne à la ministre française de l’Environnement. « En ce moment, il y a Continuer la lecture de Dissident à Cuba : « Il y a moins de libertés publiques qu’en France, sous le régime de Vichy »

ELOGE À FIDEL CASTRO : JEAN-LUC MÉLENCHON DIT « MERCI À SÉGOLÈNE ROYAL »

NDLR: Les électeurs de Mélenchon devront être à partir d’aujourd’hui considérer comme des négationnistes et des nostalgiques de la dictature communiste.

Zoé Valdès est une romancière cubaine exilée. Face à la bêtise crasse d’un journaliste français inculte, elle rappelle en quelques mots ce que veut dire une dictature…


Jean-Luc Mélenchon à la rescousse de Ségolène Royal. Ce samedi, la ministre de l’Environnement, qui représentait la France aux funérailles de Fidel Castro à Santiago, a salué la mémoire du « Comandante », pointant la « désinformation » sur les violations des droits de l’Homme dont est régulièrement accusé le régime castriste. L’ensemble de l’échiquier politique français, ainsi que des exilés cubains en France n’avaient pas tardé à réagir et à s’indigner des propos de la ministre. Sauf Jean-Luc Mélenchon.

« […] Fidel Castro mérite mieux que cet opprobre qui lui est fait continuellement. Il a apporté beaucoup de choses. Naturellement son bilan, comme celui de tout être humain, est contrasté. Mais je trouve insupportable cette hargne qu’il y a contre lui. Et pour le coup, je dis merci à Ségolène Royal d’avoir, en forçant un peu le trait, rétablit un petit peu d’équilibre. »

A l’annonce de la mort de Fidel Castro, Jean-Luc Mélenchon avait organisé un rassemblement en forme d’hommage au pied de la statue de Simon Bolivar, figure du mouvement de libération des pays d’Amérique latine, à Paris. Le « Lider Maximo » fait l’objet d’un lourd débat dans notre pays. Avant-dernier épisode, avant sa mort, la visite en mai 2015 de François Hollande à Cuba, qui avait été lourdement critiquée par ses adversaires politiques.

Qui paye les vacances de Ségolène Royal dans un hôtel de luxe à Florence ?

Ségolène Royal a passé son week-end du 1er mai 2014 dans un célèbre hôtel de luxe à Florence. Qui a payé la facture ?

Qui paye les vacances de Ségolène Royal dans un hôtel de luxe à Florence ?

Le paparazzo Jean-Claude Elfassi a révélé sur son blog que Ségolène Royal avait séjourné du 3 au 5 mai 2014 dans un hôtel de luxe à Florence, en Italie, aux frais des contribuables. La de l’Ecologie a en effet fait payer par son ministère son week-end à Florence dans une suite du célèbre Grand Hôtel Baglioni ( voir aussi Elus, syndicalistes, fonctionnaires de Bercy… Ils partent en vacances avec votre argent !).

Ségolène Royal fait voter une subvention de 400 000 euros aux syndicats

Les syndicats sont de gauche et ça paye. La preuve: Lors du conseil régional de la Vienne, Ségolène Royal a accordé une subvention de 400 000 euros aux syndicats.

Les esprits se sont échauffés en fin de séance, et Ségolène Royal a menacé ses propres élus de la majorité s’ils ne votaient pas la subvention de fonctionnement aux syndicats, d’un montant de 400 000 euros.

En effet, certains élus se sont étonnés de l’importance de cette subvention aux syndicats et ont déclaré vouloir voter contre l’attribution de cette subvention.

Ségolène Royal a déclaré que cette subvention était “nécessaire”, “justifiée”, en souhaitant que les organisations syndicales “soient obligatoires”. Ségolène Royal a ensuite menacé les élus “Ceux qui voteront contre, j’en prendrai acte et je verrai les conséquences.”

Le groupe de l’opposition a dénoncé le manque de transparence concernant l’attribution de cette subvention de 400 000 euros syndicats mais Ségolène Royal n’a rien voulu savoir.

Source: lanouvellerepublique.fr

La France est divisée en petites seigneuries dirigées par des potentats socialistes dépensiers… il serait temps que la démocratie revienne.