Archives par mot-clé : Sepp Blatter

Fifa / Qatar : Blatter mouille Sarkozy

Dans un entretien accordé au journal allemand Welt am Sonntag, Sepp Blatter indique que la France et l’Allemagne ont poussé pour que la Coupe du monde 2022 ait lieu au Qatar, via leurs présidents Nicolas Sarkozy et Christian Wulff.

Sepp Blatter est encore président de la Fifa pour quelques mois. Et il continue à s’exprimer en tant que tel. Dans un entretien accordé au journal allemand Welt am Sonntag, le Suisse, qui a annoncé qu’il quitterait sa place à la fin de l’année 2015 juste après avoir été réélu pour un cinquième mandat début juin, revient sur les conditions de l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. En citant les noms de Nicolas Sarkozy et Christian Wulff, respectivement présidents de la France et de l’Allemagne en 2010, quand le vote a eu lieu.

« Avant l’attribution des Mondiaux au Qatar et en Russie il y a eu deux interventions politiques, explique Sepp Blatter. MM. Sarkozy et Wulff ont essayé d’influencer leurs délégués. C’est pour ça que maintenant, nous avons une Coupe du monde au Qatar. (…) Ceux qui l’ont décidé doivent prendre leurs responsabilités pour cela. » En l’occurrence, pour la France, le votant était Michel Platini. Le président de l’UEFA avait d’ailleurs été invité à l’Elysée, neuf jours avant le vote.

Sepp Blatter: « Le choix du Qatar pour le Mondial 2022, une erreur »

Marche arrière toute pour le patron de la Fifa. Dans une interview exclusive pour la chaîne de télévision suisse RTS, Sepp Blatter reconnaît qu’attribuer la Coupe du monde 2022 au Qatar a été « une erreur ».

photo-1200324528602-6-0

 

« Bien sûr que c’était une erreur! Mais vous savez, on commet beaucoup d’erreurs dans la vie, confie le président de la Fifa. Le rapport technique du Qatar indiquait bien que les températures en été sont bien trop élevées. Pourtant, cet élément n’a pas empêché le comité exécutif de la Fifa d’attribuer avec une majorité assez large le Mondial à l’émirat ».

Sepp Blatter évoque aussi des pressions de la part de la France et de l’Allemagne pour cette attribution, notamment un rendez-vous où l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy avait convié l’émir du Qatar en même temps que Michel Platini à un repas à l’Elysée.

Source

Port du voile sur le terrain: Sepp Blatter et la Fifa menacent la Fédération française

20 Minutes

La FFF refuse le port du voile, la Fifa l’autorise…

Interrogé sur le port du voile par les joueuses -autorisé par la Fifa-, le président de l’organisme dirigeant du football mondial, Sepp Blatter, s’est montré ferme vis à vis de la fédération française: «La fédération (française) de football fait partie de la Fifa. L’International Football Association Board sont les gardiens de la loi du jeu. Si les gardiens de la loi du jeu disent que les filles peuvent porter un voile, la fédération française ne peut pas dire que non».

La Fédération Française de Football (FFF), soucieuse de respecter la «laïcité» qui prévaut en France, avait décidé début mars de maintenir «l’interdiction du port de tous signes religieux ou confessionnels» et donc du voile sur les terrains.

«Ils n’ont pas le choix», a rétorqué Blatter.

lire aussi l’extrait :  Le « putsch » de pays islamiques sur le football