Archives par mot-clé : souveraineté budgétaire

Marine Le Pen : Nous ne serons pas et nous ne sommes déjà plus un peuple libre.(vidéo)

Roselyne FEBVRE.- Nous sommes donc à la veille du sommet européen. Ce qu’a dit ce jeudi Angela Merkel ne vous aura pas échappé. Elle veut un droit d’ingérence dans le budget d’un pays membre, c’est-à-dire qu’elle veut pouvoir mettre son veto si le budget n’est pas respecté. J’imagine que ça vous fait bondir.

Marine LE PEN.- Ah, ça me fait bondir, oui. Bien sûr mais c’est vers cela que nous allons. C’est vers cela que nous a emmenés Nicolas Sarkozy et c’est vers cela que continue à nous emmener François Hollande. Nous allons vers la perte de notre indépendance. Nous ne serons pas et nous ne sommes déjà plus un peuple libre. Nos grands-parents, nos arrière-grands-parents se sont battus pour que nous restions un peuple libre, or nous n’avons plus de frontières et nous n’avons plus de liberté. Demain, Mme Merkel décidera de combien on paie d’impôts, de ce qu’on dépense et de comment s’organise notre budget. Ce n’était pas la peine de faire deux guerres mondiales.

Lire la transcription de l’entretien :

Roselyne FEBVRE.- Bonjour et bienvenue dans le rendez-vous France /RFI. Avec Frédéric Rivière, nous recevons Marine Le Pen, présidente du Front national. Bonjour.

Marine LE PEN.- Bonjour.

Roselyne FEBVRE.- Merci d’avoir accepté notre interview. François Hollande a officiellement reconnu, au nom de la République, les massacres dont ont été victimes les Algériens qui manifestaient à Paris pour le droit à l’indépendance. C’était le 17 octobre 1961. Il y a eu entre 30 et 200 victimes. Il ne s’agit pas d’excuses mais d’une reconnaissance. D’après vous, c’est une bonne chose ?

Marine LE PEN.- Il n’a rien d’autre à faire, le président de la République ? Avec cinq millions de chômeurs, avec un Français sur cinq qui n’arrive plus à se soigner, avec la paupérisation grandissante des familles françaises, il n’a rien d’autre à faire que de multiplier les actes de repentance ? Trois déjà depuis qu’il est arrivé au pouvoir. Je ne crois pas que ce soit ça que les Français attendent de lui. D’autant que, en l’occurrence, il a mal choisi son événement puisque des rapports très sérieux ont été rendus qui démontrent que ce soi-disant massacre de 300 personnes jetées à la Seine et de 2 300 blessés est juste un bobard.

Roselyne FEBVRE.- Vous émettez un doute.

Marine LE PEN.- Je n’émets pas un doute. Je vous dis que c’est un bobard. Continuer la lecture de Marine Le Pen : Nous ne serons pas et nous ne sommes déjà plus un peuple libre.(vidéo)

Nicolas Doze: On a en Grèce le laboratoire de ce que sera la mise sous tutelle européenne.

Insidieusement le MES (mécanisme européen de stabilité) nous lie les mains dans le dos. Le MES exige des États qui voudraient bénéficier de son aide financière, la ratification du pacte budgétaire préparer par Merkel et Sarko dans lequel est inscrit la règle d’or. Une règle d’or qui est purement et simplement la fin de la souveraineté budgétaire des États membres de l’Europe. En gros le parlement ne sert plus à rien.

Et comme le dit Nicolas Doze, et comme nous l’avions souligné, François Hollande peut toujours faire croire aux gogos qu’il renégociera le traité. Ce sera impossible. Comme seront impossibles les eurobons et une BCE moins indépendante.

L’UMP et le PS vendent la France à vil prix à une Europe fédérale Allemande forte d’un Euro-mark destructeur de notre industrie.

Aux prochaines élections: Libérez-vous de vos chaines.