Archives par mot-clé : Strasbourg

Strasbourg : un demandeur d’asile agresse sexuellement une femme dans le hall de la gare. « J’ai vu les tatouages, ça m’a plu »

Vendredi dernier, un homme s’est assis à côté d’une femme qui patientait dans le hall de la gare de Strasbourg. Il lui a tendu la main en lui adressant des paroles dans une langue qu’elle ne comprenait pas. La jeune femme, qui était occupée à se recoiffer, n’a pas vraiment prêté attention. C’est alors que l’individu lui a touché la poitrine. Puis il a posé ses deux mains sur ses cuisses, n’hésitant pas à les glisser sous sa jupe. La victime lui a tapé sur les mains pour le repousser, sans succès : il a recommencé aussitôt. Elle s’est levée et a menacé de crier. L’auteur des attouchements a été interpellé un peu plus tard alors qu’il se trouvait toujours à la gare.

« J’ai vu les tatouages, ça m’a paru extravagant, ça m’a plu », a indiqué Continuer la lecture de Strasbourg : un demandeur d’asile agresse sexuellement une femme dans le hall de la gare. « J’ai vu les tatouages, ça m’a plu »

Devant le Parlement à Strasbourg, Macron propose « un programme européen » pour financer les collectivités accueillant des réfugiés

Emmanuel Macron souhaite dépasser « le débat empoisonné » sur les quotas de répartition au sein de l’Union européenne. « Je propose de créer un programme européen qui soutienne directement financièrement les collectivités locales qui accueillent et intègrent les réfugiés », a expliqué mardi 17 avril le président français dans un discours prononcé devant le Parlement européen à Strasbourg.

Pour le chef de l’Etat, il s’agit d’un des dossiers sur lesquels « nous devons obtenir des résultats tangibles. » Pour cela, il faut « débloquer le débat empoisonné sur le ‘règlement de Dublin’ et les relocalisations, mais aussi dépasser ce débat, en construisant la solidarité interne et externe dont l’Europe a besoin », estime Emmanuel Macron.

lire la suite sur France Info

Strasbourg : tentative d’agression contre Philippe Val, ex-directeur de Charlie Hebdo, lors d’une conférence

Un court instant de répit s’en suit, puis l’homme se précipite vers la scène où se trouvaient Philippe Val et les autres invités. L’officier chargé de la sécurité de Philippe Val, ainsi qu’un organisateur, le plaque à terre. Les forces de l’ordre ainsi que la BAC brigade anti-criminalité) arrivent dans la foulée. L’homme est alors interpellé et placé en garde à vue. Ses motivations ne sont pas encore connues : le parquet étant injoignable pour le moment. Selon des témoins, l’homme portait une capuche et aurait une quarantaine d’années.

France 3

Strasbourg (67) : un juif blessé au couteau, l’auteur, « aux antécédents psychiatriques », aurait crié « Allahou Akbar »

Un juif a été attaqué et blessé au couteau sur la voie publique ce matin à Strasbourg, et l’auteur de l’agression a été interpellé, selon une source policière.

La victime arborait des signes religieux distinctifs lorsqu’elle a été agressée, et son agresseur, qui a des antécédents psychiatriques, a pu être interpellé peu après, précise la même source.

L’enquête a été confiée aux enquêteurs de la police judiciaire. Le parquet de Strasbourg, pour sa part, s’est borné à confirmer l’interpellation d’un homme, sans plus de détails. La police s’est refusée à confirmer des informations du Journal du dimanche, selon lesquelles l’agresseur présumé aurait crié « Allahou Akbar » avant de s’en prendre à sa victime. Strasbourg compte une importante communauté juive.

Le Figaro

Agression et assassinat d’infirmières : le silence atterrant des tutelles

Agression et assassinat d’infirmières : le silence atterrant des tutelles
Silence atterrant, manque de considération, absence de soutien,… : les réactions sont unanimes face à l’absence de déclaration du ministère de la Santé.

affiche silence des tutelles (4)Sur les réseaux sociaux, les infirmières s’émeuvent et s’offusquent du silence ministériel après le décès d’une infirmière libérale abattue par un patient à Strasbourg et l’agression d’une autre infirmière dans la banlieue de Toulouse.

« L’instit poignardée : JT + légion d’honneur. Idel poignardée (cette dernière a en fait été tuée par balles, Ndlr) et 1 battue, même pas 1 déclaration du ministère!!!! », écrit sur tweeter une infirmière.

« Attendons de voir si la sévérité de la sanction sera identique à celle en cas d’agression d un médecin », réplique un infirmier sur le site d’ActuSoins. La profession, face à l’insécurité, se sent ainsi oubliée de ses tutelles.

L’Ordre National des Infirmiers et le Sniil se sont également offusqués la semaine dernière. « En cas d’agression, le soutien qu’ils reçoivent de leurs autorités de tutelle ou des médias n’est jamais à la hauteur de ce qui s’exprime lorsque la violence touche un fonctionnaire de police, un médecin, un enseignant ou un cheminot », dénonçait le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil).

« Ni la ministre de la santé, ni aucun autre membre du Gouvernement ne s’est ému de l’assassinat de notre consœur strasbourgeoise. Assassiner ou tabasser une infirmière serait donc un acte banal ? La vie d’une infirmière aurait-elle moins de valeur que celle d’un autre de nos concitoyen ? 

Nous pensons qu’il est particulièrement injuste que nos consœurs et confrères soient victimes d’actes de violence au moment où ils exercent leur métier de soignant souvent dans des quartiers difficiles ou auprès de publics précaires assurant ainsi une véritable mission de service public. Nous pensons que l’Etat devrait reconnaître notre mission comme méritant quelques égards particuliers. Hélas, ce ne semble pas être le cas », a écrit l’ONI à ses adhérents.

NB3NP et la FNI réagissent

De son côté, le collectif des Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes NB3NP publie une affiche au titre évocateur : le silence atterrant des tutelles.

« Le drame survenu le 20 juillet dernier à Strasbourg et la sauvage agression du 24 juillet en Midi Pyrénées de deux infirmières libérales dans Continuer la lecture de Agression et assassinat d’infirmières : le silence atterrant des tutelles

Strasbourg : les pompiers tombent dans un traquenard et sont agressés par une cinquantaine d’individus

On se demande ce que l’on va faire en centrAfrique : la guerre civile, elle est en France. Cette info est passée inaperçue grâce au cirque médiatique de Manuel Valls sur la quenelle et les pitreries de Dieudonné. C’est à croire que la mémoire de la communauté du peuple élu est plus importante que le devenir de la France et de son peuple.

Verdict pour les racailles qui ont attaqué avec des tirs de mortiers les pompiers : du sursis…. 

———–

A Strasbourg, trois équipes de sapeurs-pompiers ont été agressées mardi soir dans le quartier du Neuhof. L’attaque la plus grave concerne visait un véhicule qui comptait deux pompiers professionnels. Ce véhicule, une grande échelle, appelée pour un feu d’appartement qui s’est révélé fictif, a été cerné par une cinquantaine de personnes rue Schach. Il a essuyé des tirs de pétards, de pavés et de cailloux.

La cabine est remplie de débris de verre vu la violence des tirs (…) je n’ai plus craint pour notre matériel mais pour notre vie ! (…) Cette scène d’ultra violence était préméditée.  Nous constaterons par la suite qu’il s’agissait d’une fausse alerte. Tous les jeunes présents étaient munis de pierre, pavé et pièces de feux d’artifice. (témoignage d’un sapeur-pompier de Strasbourg)

France 3